Egurrola (CHRISTOF STACHE/AFP)

Juventus - OL : "C'est la beauté de la Ligue des Champions", avoue Egurrola

De retour de blessure, Damaris Egurrola savoure de pouvoir disputer un quart de finale de Ligue des champions dans le stade de la Juventus.

Arrivée il y a un an à l’Olympique lyonnais, Damaris Egurrola a passé plus de temps à l’infirmerie que sur les pelouses. A peine avait-elle posé ses valises entre Rhône et Saône que la milieu de terrain espagnole a eu le malheur de se faire une fracture de la rotule du genou, trois mois après. Comme adaptation, on a connu mieux. Rebelote cette saison avec une blessure à la cheville contractée contre le Bayern Munich en novembre dernier et une indisponibilité de quatre mois. Finalement, Egurrola a profité de la large victoire contre Dijon (0-4) pour gratter quelques minutes après celles contre Reims.

"Cela fait plusieurs mois que j'étais absente à cause de ma blessure. Je suis très heureuse d'être de retour avec l’équipe, a confié l’Espagnole en conférence de presse. L'année dernière, je n'étais pas là contre la Juventus. Les filles m'ont parlé du stade, de l’équipe."


Emballée par le Juventus Stadium


Avec le retour de l’ancienne d’Everton, en plus de Marozsan et Björk Gunnarsdóttir, ce n’est pas Sonia Bompastor qui va bouder son plaisir. Gênée par les blessures, Damaris Egurrola espère que son aventure lyonnaise va enfin pleinement se lancer et ce, dès mercredi à Turin. L’odeur de la Ligue des champions, rien de mieux pour retrouver la confiance même si le rythme peut s’avérer intense pour une joueuse qui manque de compétition. "Nous sommes prêtes pour ce match. Nous le sommes depuis le début de la saison. Ce mercredi soir, ce sera un grand match. Jouer dans un stade comme celui de la Juventus, c'est la beauté de la Ligue des champions. On va tout faire pour ramener la victoire."

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut