Les jeunes du FC Lyon, club partenaire de l'OL, sensibilisés aux dangers d'Internet

Dans le cadre d'un atelier à l'éducation au numérique, les jeunes joueurs du FC Lyon ont été sensibilisés aux dangers d'internet.

Très impliqué dans le football professionnel depuis plusieurs années, Orange l'est également dans le monde amateur. La société de télécommunication n'hésite pas à mettre en place des ateliers afin de sensibiliser les jeunes enfants à Internet et ses dangers. Après un premier passage du côté de Vénissieux durant lequel Amel Majri était présente (lire ici), la marque a renouvelé l'expérience. Cette fois-ci, Orange s'est rendu du côté du FC Lyon, club partenaire de l'Olympique lyonnais, avec "pour but de sensibiliser les participants à un meilleur usage du numérique responsable", indique Thomas Tassan, responsable sponsoring et partenariats sportifs chez Orange dans la région Grand Sud-Est.


Une pédagogie par le jeu


C'est le principe même de cet atelier. Faire passer un message par le jeu. C'est ce que l'on appelle la "playdagogie". "Les jeunes licenciés sont acteurs de cet atelier qui est directement fait sur le terrain et non pas dans une salle de classe. Cela permet de les impliquer davantage, de capter plus facilement leur attention et donc de mieux faire passer les messages", nous explique Thomas Tassan.

Par ailleurs, par le biais de ce programme, Orange est également présent afin d'aider les clubs amateurs dans leur structuration et leur progression. "Orange soutient le football amateur depuis près de 20 ans par le biais de dotations matérielles. On fournit des maillots, ballons, chasubles etc... Nous accompagnons également les clubs dans la mise en place du PEF (Programme Educatif Fédéral) avec des ateliers à l’éducation au numérique comme ici au FC Lyon dans le cadre de la journée "Internet Safer Day". (Ateliers développés en collaboration avec la FFF et l’ONG Play International).


Prendre du plaisir tout en sensibilisant


Aujourd'hui, Internet rythme la vie d’un grand nombre de personnes et les jeunes peuvent y accéder dès leur plus jeune âge. Alors, pour les sensibiliser aux dangers de la toile, Orange s'efforce de faire passer un message de prévention via ces ateliers. "C’est très important pour nous que les jeunes prennent en compte les dérives du numérique dans leur utilisation quotidienne", nous confie l'entreprise française.

De plus, ces ateliers permettent également aux enfants de s'exprimer et de poser les questions nécessaires lors du débriefing de l’atelier. Un constat réalisé par Orange : "Les retours des jeunes sont très positifs. Nous sommes même parfois surpris de la maturité de certains face aux usages d’Internet, notamment des réseaux sociaux. Nous avons vraiment des bons retours de la part des clubs qui mettent en place ces ateliers, parfois aussi de certains parents," souligne la marque.


Une attention plus grande


C'est un fait. Il est toujours plus simple de faire passer un message par la pratique plutôt qu'avec des cours magistraux où la théorie est prédominante. En ce sens, c'est ce que souhaite réaliser Orange via ces ateliers d'éducation au numérique. "Aujourd'hui, si on fait un cours en leur montrant des images, des supports, il va être plus difficile de maintenir leur attention, affirme Orange. Sur le terrain, on leur explique par la "playdagogie" ce qui facilite grandement les interactions entre les jeunes et permet de les faire prendre conscience plus facilement des messages que nous souhaitons leur transmettre".

Par ailleurs, l'autre message que souhaite faire passer l'entreprise française est celui de la transmission de valeurs importantes au travers du sport pouvant servir dans la vie de tous les jours : " En tant qu’acteur majeur du digital, nous avons une responsabilité sociale qui vise à accompagner les jeunes dans leur usage du numérique mais également dans leur vie sportive afin qu’ils puissent s’épanouir pleinement. Cela va leur permettre de créer des liens, créer une cohésion d'équipe, adopter des valeurs. C'est important pour nous de développer cela et c’est ce que nous faisons au travers de nos partenariats dans le foot amateur", affirme la société.

4 commentaires
  1. le_yogi - jeu 10 Fév 22 à 11 h 55

    Un petit tour sur le forum O&L devrait leur servir d'avertissement 😹

  2. pointdujour - jeu 10 Fév 22 à 12 h 38

    Le 1er club de mes gamins. C'est une garderie, une usine

  3. Dede passion 69 - jeu 10 Fév 22 à 13 h 09

    Le FCL . mon 1er club au stade de La Plaine, devenu Vuillermet , dans le 8ème, à 800m des États Unis.

    Minime, cadet , puis junior, là où tout a commencé pour moi en tant que joueur.
    Mon fait d'arme, un 1/64ème de finale de Gambardella face à l'OL, sur un terrain injouable...
    Éliminé bien sur.
    Tamini qui rentre dans notre vestiaire, et qui demande " C'était qui le 10 ? ".
    Je m'arrête là, car vous allez penser que je suis un affabulateur , ou un mytho.....
    Ben non, c'était moi .....

    Tamini, c'est juste celui qui a fait venir un certain Di Nallo, du Rhône Sportif à l'OL ....
    Souvenirs, nostalgie des jours heureux ........

    PS: Clin d'oeil à Tigone, qui , il y a longtemps, pensait que je n'avais touché un ballon de ma vie ...😉😜

  4. pointdujour - jeu 10 Fév 22 à 16 h 09

    GG dede passion

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut