Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, en compagnie de Jean-Michel Aulas (OL).

Ligue 1 : après les propos d'Aulas, la LFP pourrait instaurer des quotas

Alors que Jean-Michel Aulas dénonce une "concurrence déloyale" de la part du PSG, la Ligue de Football Professionnel songerait à imposer aux clubs de Ligue 1 des quotas de joueurs formés sur le territoire.

Par le biais de son président Didier Quillot, la Ligue de Football Professionnel étudie la possibilité de mettre en place des quotas permettant la mise en valeur de la formation française en suivant le modèle italien, annonce Le Parisien. Depuis un an, les clubs italiens ne peuvent avoir dans leur effectif plus de 25 joueurs de plus de 21 ans. Parmi ces 25, il y en a obligatoirement 8 formés en Italie et 4 issus du centre de formation des clubs. Une réforme qui oblige les équipes à mettre sur le devant de la scène leurs plus belles promesses, qui les incite à commercer entre elles et qui limite le nombre de joueurs étrangers dans le championnat. Les clubs transalpins sont donc poussés à investir localement, de manière à faire tourner l'argent au sein même du championnat.

Cette mesure retient l'attention de la LFP qui cherche à rendre le championnat de France plus compétitif à l'heure où le PSG s'accapare les trophées un à un. Une hypothèse qui intéresse Jean-Michel Aulas, qui voit là-dedans le moyen de réduire la supériorité du club de la capitale sur les autres écuries de Ligue 1. Depuis plusieurs mois, le président de l'OL pointe du doigt les subventions obtenues par Paris à travers des contrats de sponsoring et qui proviendraient directement de l'Etat du Qatar, chose interdite par l'Union européenne. Aulas, qui a demandé à la LFP et à la Fédération Française de Football d'enquêter sur le mode de financement du PSG alors qu'elles n'en ont pas le pouvoir, estime que l'instauration de quotas pousserait au moins les Parisiens à investir en France et que c'est donc toute la Ligue 1 qui bénéficierait de l'argent du Qatar. Une manière aussi pour le dirigeant olympien d'obliger les clubs de Ligue 1 à axer leur politique sur la formation, un domaine où Lyon règne en maître.

16 commentaires
  1. Jacks - lun 5 Sep 16 à 18 h 45

    Du mal à percevoir la pertinence d'une telle réforme afin de rendre la L1 "plus compétitive". Si on appliquait un règlement du même type que celui cité pour la Série A, je suis sûr qu'il n'y aurait aucun impact pour la majorité des clubs. Pas spécialement envie de me pencher en détail là dessus, mais s'il y a bien une caractéristique communes à trouver chez nos clubs français, c'est bien la capacité à valoriser leur formation. Même le PSG fait émerger des joueurs du cru, et concernant la présente fournée on ne pourra pas dire que se sont des chevreaux. L'OL régner en maître? Faut peut-être pas se prendre pour le nombril du monde non plus.

    1. janot06 - lun 5 Sep 16 à 18 h 55

      Meilleur centre de formation en France et deuxième en Europe derrière le Barça ; la formule "régner en maître " en ce qui concerne la formation est tout à fait justifiée, du moins pour l'instant.

      1. Jacks - lun 5 Sep 16 à 19 h 07

        Deuxième meilleur centre d'Europe... comment peut-on sérieusement apprécier les choses de cette manière-là? Je veux dire en dehors de la finesse d'analyse d'un foot01 ou de Foot Mercato. L'OL est le deuxième club en Europe a fournir le plus grand nombre de professionnels dans les grands championnats. C'est bien basé là dessus ton affirmation? C'est un sacré raccourci.

      2. Jacks - lun 5 Sep 16 à 19 h 12

        Un critère parmi d'autres, je citerai par exemple la Gambardella. Là aussi ça ne peut pas constituer une variable appréciative en soi-même, il faut le mettre en rapport avec les autres. Mais je reviens quand même dessus : combien de trophée soulevé depuis 1997? Des centres, et des excellents, il y en a plein en France. Celui de l'OL en fait sans aucun doute partie.

      3. janot06 - lun 5 Sep 16 à 21 h 43

        Ce n'est pas moi qui est ainsi classé le centre de formation de notre club ; ce sont les spécialistes du foot à l'aide de différents critères.
        Maintenant, si tu estimes qu'il n'en est rien, libre à toi de le penser et de le dire...
        Dans ce cas, on peut tout dénier...

      4. Jacks - lun 5 Sep 16 à 23 h 02

        Il y a autant de classements possibles que de méthodes et critères employés, c'est juste là où je voulais en venir. Cette manie de vouloir hiérarchiser à tout prix des phénomènes bien plus qualitatifs que quantitatifs, ça m'horripile, surtout si c'est pour l'ériger en vérité absolue et indiscutable. L'OL forme des bons joueurs, des internationaux, et ce depuis de nombreuses années, pourquoi ne pas simplement se contenter de ça...

      5. Sylvestre - lun 5 Sep 16 à 23 h 38

        Jacks, en l'occurence, le critère retenu est le nombre de joueurs issu du CdF qui joue Pro dans l'un des 5 championnats majeurs européens (italie, allemagne, angleterre, etc...).

  2. Alain Vargnieu - lun 5 Sep 16 à 19 h 00

    il suffit pas d avoir une formation,il faut les faire jouer...et pour le psg dur

    1. Minolt - lun 5 Sep 16 à 19 h 13

      Pour moi c'est du bidon cette réforme car la majorité des clubs français jouent avec 90% de joueurs formés au club ou formés en France. Quand on regarde les 15 équipes de la 6e à la 20e place l'année dernière, elles avaient quasiment en totalité des joueurs formés en France ou dans leur club.
      Donc mettre des quotas changera des choses pour le PSG et Monaco, mais ne changera rien au reste des clubs.
      Non la vraie réflexion à mener (et c'est déjà le cas), c'est de réformer la DTN pour changer la formation des joueurs et des entraîneurs pour la rentre plus en phase avec les méthodes modernes, basées sur la technique et la vision du jeu et non le physique. Et SURTOUT, réfléchir comment un club français fauché (càd tous les clubs hors OL, PSG et Monaco) peut retenir ses meilleurs jeunes, et ainsi éviter que des Dembélé signent à Dortmund à 18 ans ou d'autres avant lui.

      1. lyonnais974 - lun 5 Sep 16 à 20 h 07

        +1000 choix bien d'accord avec toi cette règle ne sert que pour le Psg et éventuellement Monaco mais pour les 98 % de clubs restant sa ne changera rien à la compétitivité de la L1. Cette règle est intéressante pour l'Italie car il on au moins 4 ou 5 club riche. En France a peine 2 ??!! Et puis il y a la mentalité à prendre en compte rare sont les président de clubs qui accepteront de renforce un conccurent.meme pour nous supporter voir Nabil ou Alex évolué sous le maillot du Psg comme higuain qui part de Naples vers le Juventus, franchement sa fait mal au coeur rien que d'y penser.et même à 90 million la pilule est dur avalé

  3. delgado69 - lun 5 Sep 16 à 20 h 08

    A ce qui parait on s'interesse a un jeune attaquant suedois qui s'appelle joel asoro et qui evolue a Sunderland

  4. Fab - lun 5 Sep 16 à 20 h 34

    Ce n'est pas une telle mesure qui va relever le niveau technique et l'intérêt de la L1. Les meilleurs jeunes continuerons à partir sous d'autres cieux hors de la L1. Quand bien même le PSG et Monaco seraient obligés de prendre des joueurs de L1, les présidents se mettront les doigts dans leurs yeux "scintillants d'espoir" suite à des offres misérables pour leurs joueurs moyens qu'ils auront encore en "stock" !

  5. godefroy - lun 5 Sep 16 à 23 h 01

    Cette mesure ferait que le PSG pillerait les meilleurs joueurs du championnat de France et donc déséquilibrerait encore plus le championnat...De plus, cela affaiblirait le PSG en LDC. Donc inefficace. Enfin, une concurrence accrue à rechercher la perle rare française ou les perles rares feraient peut être que de nombreux jeunes n'iraient plus à Lyon mais au PSG car ils sauraient qu'il y a 8 places à prendre dans le meilleur club de France (actuellement).

  6. OLVictory - mar 6 Sep 16 à 8 h 05

    Je n'ai pas vérifié mais 8 joueurs formés en France dont 4 au club, le PSG doit passer facilement dans les critères sans recruter personne. Ça servirait à quoi alors si tout le monde respecte déjà plus ou moins la règle ?

    En revanche pour nous la règle des 25 joueurs pro on doit être au-dessus, largement. Ça risque nous empêcher de faire signer des contrats pros aux jeunes et donc de nous empêcher de nous protéger contre un pillage de l'étranger.
    Ça serait dommage qu'on soit les premiers à subir les inconvénients de cette règle.
    Je ne vois pas du tout le but de la manœuvre.

  7. OLVictory - mar 6 Sep 16 à 8 h 11

    De toute manière c'est déjà la règle de l'UEFA que tous les clubs européens respectent déjà, donc normalement PSG, Monaco et nous en France, au moins.

  8. Aliocha57 - mar 6 Sep 16 à 22 h 54

    Quand on voit la raclée qu'on s'est prise au trophée des «champions», en grande partie contre les joueurs français du qsg, on se dit que cette réforme ne sera effectivement pas déterminante. Commençons déjà par élever notre niveau de jeu avant de vouloir réformer la France entière.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut