Castello Lukeba, Malo Gusto (OL)

Ligue 1 : la jeunesse de l'OL doit avoir de l'expérience à ses côtés

Socle de l'OL depuis le début de la saison, les joueurs du centre de formation lyonnais ont les défauts de leurs qualités. Pour Armand Garrido et Nicolas Puydebois, ils sont trop livrés à eux-mêmes dans le contexte actuel.

Depuis le début de la saison et même avant le démarrage de ce nouvel exercice, l’OL avait décidé de miser sur un retour à l’ADN local pour retrouver les hautes sphères de la Ligue 1. Après un dernier exercice raté et une 8e place au classement, le club souhaitait revenir à certaines valeurs, estimant que la fierté lyonnaise pour aider à retrouver un standing. Au moment de partir en vacances cet hiver, la réalité est loin des rêves souhaités au départ. L’OL est toujours 8e et les maux de la saison dernière sont toujours là. Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso sont revenus mais tout n’a pas été balayé d’un revers de la main.

Les jeunes venus de l’Académie ne sont pas les principaux coupables de la situation actuelle mais c’est bien voir des jeunes de 19-20 ans performer plus que certains joueurs plus expérimentés qui interpellent. Alors qu’ils devraient être protégés voire biberonnés, ils sont lancés dans le grand bain et jouent presque les cadres. Sur les 15 premiers matchs, Castello Lukeba et Malo Gusto font partie des cinq Lyonnais avec le plus de temps de jeu. Leurs qualités n'est pas remise en cause mais note l'échec de certains "anciens" dans cet effectif ou dans le recrutement.

"Le centre n’est pas la solution. La solution est de les encadrer, de les préparer. Il faut comprendre qu’un jeune du centre de formation qui arrive en équipe première, il n’est pas là pour avoir du temps de jeu tout de suite, a précisé Armand Garrido dans Tant qu’il y aura des Gones. On ne peut pas l’entraîner et ne pas le faire jouer. Il faut réussir à le faire travailler à côté. Ce n’est pas LA solution, c’est une solution supplémentaire."


Les jeunes n'ont pas de référents expérimentés à leurs côtés


Educateur à l'Académie pendant presque 30 ans, Armand Garrido a formé la plupart des joueurs qui se retrouvent aujourd’hui titulaires avec l’OL. Il n’a certes pas caché sa fierté de voir par exemple 8 Lyonnais pur souche être alignés il y a quelques semaines mais cet ADN OL à tout va aurait également ses limites. Formé également par l’actuel coordinateur technique du FC Bourgoin-Jallieu, Nicolas Puydebois se rappelle d’une époque où intégrer le groupe pro était une étape difficile et où il fallait se donner les moyens. Les jeunes avaient des joueurs sur qui se reposer ce qui n’est plus le cas désormais.

"Pour prendre l’exemple de Karim Benzema, il est rentré dans une équipe qui tournait, qui marchait presque sur l’Europe. Il était obligé de se mettre au diapason. Aujourd’hui quand on fait entrer un jeune, c’est presque lui qui est au meilleur niveau. A l’époque, on mettait les meilleurs du centre et ils devaient se mettre au diapason pour être au niveau des joueurs de classe européenne. Ce n’est plus le cas désormais."

La formation à la lyonnaise a fait ses preuves depuis toutes ses années et va continuer à produire des futurs professionnels, malgré la saison compliquée du groupe de National 2. Seulement, comme l’a rappelé Laurent Blanc, ces jeunes pousses ont besoin d’expérience à leurs côtés afin d’éclore en toute sérénité.

15 commentaires
  1. Lyonnais19 - mar 15 Nov 22 à 14 h 52

    On a déjà eu des effectifs plus jeunes. Pas d'accord avec cette affirmation. Le truc c'est que pour la première fois depuis 10 ans, nos meilleurs jeunes sont défenseurs ou milieux défensifs. Avant c'est eux qui formaient le socle de l'attaque et on se reposait sur une défense composée de joueurs venant d'ailleurs. Acheter un def coûte moins chère qu'un ailier. Voilà pourquoi c'était plus simple offensivement, pas besoin d'acheter, on avait ce qu'il faut sur place.

    On le redira jamais assez mais ce qui nous fait le plus mal aujourd'hui c'est pas le départ de Paqueta et Guimaraes, c'est la perte de Memphis, Denayer ou Fekir pour rien ou une bouchée de pain. 100M de perdu avec ces 3 la je pense (Depay était valorisé 40M, Fekir 60 M et Denayer 25M) sans compter les futurs départs gratos de Dembele (40) et Aouar (50).

    Je parle juste des chiffres qu'on a entendu à certains moments. 200M, même avec la moitié réinvestis, on bâti une équipe très correct. Bien meilleur qu'aujourd'hui.

    Signaler
    1. Moimoi - mar 15 Nov 22 à 17 h 32

      Bien vu Lyonnais19, l'OL bénéficiait de bons joueurs offensifs du crû, alors qu'aujourd'hui...

      Cela dit, si le club s'est souvent appuyé dans le passé sur le centre de formation, bénéficiant de bons joueurs offensifs, il investissait également avec succès dans ce secteur de jeu.

      A présent, non seulement il ne profite plus de bons jeunes offensifs (ça inclut les milieux, pas que les purs attaquants), mais en plus, il choisit avec un succès relatif ceux qu'il achète.

      Signaler
  2. Koko - mar 15 Nov 22 à 17 h 25

    Je ne pense pas qu'un club mette 50 sur Aouar...

    Signaler
    1. DrNelson & Mister Bosz - mar 15 Nov 22 à 17 h 32

      Je pense que ce qu'il voulait dire c'est qu'on aurait pu vendre à une époque Dembele 40M et Aouar 50.
      Ça + Depay à 40 et on se retrouvait avec une manne financière de 130M.
      Mais bon en même temps je pense qu'on aurait été un certain nombre à critiquer la politique de vente à tout prix sans penser aux impacts sur le sportif.
      Hélas les choix qui ont été faits n'ont, semble-t-il, pas été judicieux.

      Signaler
  3. Juninho Pernambucano - mar 15 Nov 22 à 18 h 08

    On arrive en fin d'année pour réaliser que les jeunes ont besoin d'être encadrés par des joueurs expérimentés et qu'on a un effectif trop inexpérimenté .
    Il aurait peut être fallu y penser avant ?
    Certes l'idée de l'adn ol , avec de vieux chevaux sur le retour et gratuits ( mais pas en salaire ! sic ! ) , des petits jeunes du centre de formation pour revenir au temps de rémi garde , car le club n'a pas un rond et ne peut pas recruter , c'est compréhensible mais ... l'équipe n'est plus alors qu'un faire valoir des grosses équipes du championnat , celle ou on vient prendre des points .

    Signaler
  4. Olyonn@is - mer 16 Nov 22 à 12 h 00

    C'est faux.Ils ont Boateng et Da silva.😗

    Signaler
    1. Juninho Pernambucano - mer 16 Nov 22 à 12 h 04

      Oui , et Tolisso aussi . Pb il est commentateur sportif et plus footballeur .

      Signaler
    2. Moimoi - mer 16 Nov 22 à 12 h 11

      Le problème des gens d'expérience, c'est qu'il faut qu'ils soient quand même d'un niveau acceptable sur le terrain pour que leur expérience puisse être prise au sérieux par ceux qui vont sur le terrain.
      Ou alors il ne faut plus qu'ils jouent et intègrent le staff.

      Signaler
  5. Olyonn@is - mer 16 Nov 22 à 12 h 19

    Laurent Blanc va s'en doute demander un renfort sérieux d'un gars d'expérience en défense.Maintenant est ce qu'on l'aura dès cet hiver ça m'étonnerait.

    Signaler
    1. Juninho Pernambucano - mer 16 Nov 22 à 12 h 22

      Un bon DC d'expérience , c'est juste ce qu'il y a de plus difficile et de plus cher à trouver .
      C'est pourquoi ils se sont cassé les dents sur ce poste depuis des années , ( depuis Sam ) , sans succès .
      Alors si par miracle ils en trouvent un libre cet hiver et bien j'en serai baba .
      A moins que lolo white veuille remettre le short ( ça il le fait déjà ) et les crampons , je ne vois pas de solution .
      Ludo Giuly pourrait aussi dépanner en attaque , en attendant mieux l'été prochain...

      Signaler
      1. Moimoi - mer 16 Nov 22 à 12 h 35

        J'espère mieux sans l'espérer trop fort, ayant été trop déçu par le passé.

      2. Olyonn@is - mer 16 Nov 22 à 12 h 46

        Cheyrou a été clair et Aulas nous ment,donc pareil j'espère mieux sans espérer fort,bon ce n'est pas très excitant mais j'en ai raz le bol d'être toujours déçu.

      3. Moimoi - mer 16 Nov 22 à 12 h 57

        C'est triste à dire, mais à force d'être déçu :
        - si on est réaliste, on revoit à la baisse ses espoirs, ou
        - on sombre dans le pessimisme, car on n'a plus aucun espoir, ou
        - on continue à beaucoup attendre, car on reste optimiste, mais il faut être capable d'encaisser des déceptions en série pour perdurer dans cette voie, ou être maso, ou un peu des deux...

  6. Olyonn@is - mer 16 Nov 22 à 12 h 32

    Ludo Giuly il en a encore sous les crampons,je trouve il a été bon au match des héros.Pour les défenseurs le club avait investi plus de 20 millions sur Andersen,c'est quand même une somme,mais il a été hyper décevant.Denayer on ne l'a pas eu bien cher 6 millions de mémoire et ça a été un de nos meilleurs DC de la décénie hors joueurs de l'académie.Je pense qu'il est toujours possible de dénicher la perle rare,Laurent Blanc pourrait appuyer Cheyrou,il doit avoir des idées vu que c'est son ancien poste.

    Signaler
  7. JUNi DU 36 - mer 16 Nov 22 à 14 h 13

    Ça c'est sur qu'il y a de forte chance que Blanc fasse mieux que Cheyrou 😂

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut