Les titulaires lors de OL – ASSE (crédit : David Hernandez)

L’OL est invaincu depuis seize matchs en ouverture de D1 féminine

Dimanche, l’OL lance sa saison de championnat à Reims (12h45). Les Fenottes sont invaincues lors d’une première journée depuis 16 matchs, le tout sans encaisser de buts.

C’est une nouvelle mission qui débute pour les joueuses de l’OL à partir de dimanche. Après avoir été dans la peau des chasseuses la saison dernière pour reconquérir leur titre, les Fenottes seront les chassées cette année. Avec le Trophée des Championnes remporté contre le PSG, les Lyonnaises ont déjà envoyé un message : il faudra être à 100% pour les déloger de leur trône. Le début de cette saison de confirmation commence dès dimanche 11 septembre sur la pelouse de Reims.

La saison dernière, les joueuses de Sonia Bompastor s’étaient imposées 2-0 face aux Rémoises. Garderont-elles leur cage encore inviolée dimanche ? Entre l’OL et les premières journées de D1 féminine, c’est une histoire d’amour qui dure depuis belle lurette. Les Fenottes sont invaincues depuis seize matchs avec le tour de force de n’avoir encaissé aucun but durant ces seize premières journées. En plus de vouloir lancer correctement ce nouvel exercice, l’OL aura un double challenge à Reims.

9 commentaires
  1. isabielle - mar 6 Sep 22 à 15 h 09

    Je n'ai aucune inquiétude pour l'OL, mais c'est le foot féminin dans son développement qui me rends dubitatif.
    La gouvernance du foot féminin n’est pas à la hauteur des attentes des fans, ni du talent des joueuses et encore moins de la concurrence étrangère qui s’investit davantage.
    L’esquisse de brouillon de projet pour développer le foot féminin annoncé avec fierté par NLG est mort-né, contaminé par la Covid, amputé par la FFF et enterré par la crise généralisée... dans le plus grand silence !
    Résultat les clubs qui investissaient déjà peu, n’investissent quasiment plus rien, la FFF se retranche derrière des artifices fallacieux et des annonces improbables, les bonnes joueuses partent à l’étranger, la D1 s’appauvrit en talent et ne progresse plus.
    Pour les fans il ne reste que l’OL, le PSG et dans une moindre mesure le PFC – seuls clubs investissant dans la formation - pour vibrer devant des matchs disputés.
    L’EDF malgré le cumul de victoires face à des équipes classées entre la 30 ème et la 110 ème place a aussi reculée. De la 4éme place avec Echouafni, puis 3ème avec Diacre et tous les point acquis face à des équipes du 1/3 monde, elle est aujourd’hui repoussé à la 5éme place, suite aux déconvenues logiquement récoltées dans les tournois majeurs : échec à domicile à la CDM 2019, non qualifié pour les Olympiades 2021 et Euro 2022 bien mal préparé... belle progression, selon les dires de Noël Le Gourou !
    L’effet d’annonce de la création d’un nouvel échelonnement des championnats dédiés n’aura duré que quelques mois. La mise en place semble bien ajournée... en tout cas aucune information positive n’est lisible dans la communication de JMA, qui s’était auto-désigné comme maître d’œuvre de la réforme... certes d’autres priorités l’ont bien accaparé depuis !
    En coupe d’Europe, comme pour les hommes, les clubs majeurs anglais, espagnols, allemands ... vont progressivement phagocyter les droits télé et nous allons retourner dans notre amateurisme, bien confortable pour nos instances. (LaJuve n'a fait illusion que quelques matchs, comme la Nazionale féminine)
    Ce qui est dommageable pour toute une génération de jeunes joueuses expérimentées qui n’auront pas accès au statut professionnel en France.
    Les plus anciennes préparent déjà leur reconversion : diplôme d’entraîneur pour les unes études universitaires pour les autres, supérieurs pour certaines, ou visant un job en dehors du foot, pour les plus avisée.
    Et nous, les fans de foot féminin, nous serons condamné à regarder sur des chaines cryptées anglo-saxonnes laquelle des équipes de club nordique va terrasser les rares équipes latines restées compétitives.... comme à la coupe du monde, aux JO ou à l’Euro !
    Allez l’OL , allez les fenottes !

    Signaler
    1. Dede Passion 69 - mar 6 Sep 22 à 18 h 46

      Isabielle ,

      Oups, je m'étais éclipsé de nombreuses heures, et je tombe sur ton com ...
      Excellente comme toujours cette analyse sur ce sport décrit comme " secondaire " par q.q. irréductibles qui s'acharnent à le comparer à celui des bonhommes .

      Tu devrais proposer des services à l'Equipe, pour faire un édito mensuel sur le foot féminin, car dans ce domaine leurs " spécialistes " sont au même niveau que ceux de TF 1, c'est dire ! ( coucou Lizza !)

      Proposition même pas ironique, vas- y essaie, fonce ! 👍👏

      Et oui, ALLEZ LES FENOTTES, ALLEZ L'OL !

      PS: Les arrivées ou retours (?) de Foot Toujours , undeuxtrois , et toi-même , font du bien au forum . Ne lâchez pas !👍

      Signaler
  2. dede74 - mar 6 Sep 22 à 17 h 59

    👍‍👍‍ excellente analyse du foot féminin.
    En France, malheureusement, nous avons toujours un train de retard, voire plus !

    Signaler
  3. Poupette38 - mar 6 Sep 22 à 18 h 44

    J'aime bien, effectivement, triste réalité 😡

    Signaler
  4. Le Bon - mar 6 Sep 22 à 21 h 56

    J'ai bien peur qu'il faille aussi se trouver une DC...

    Signaler
    1. isabielle - mar 6 Sep 22 à 22 h 04

      Avec Sombath et Wendie + Amandine qui peut reculer, on pourra tenir en D1

      Signaler
      1. Le Bon - mar 6 Sep 22 à 22 h 35

        Cela dépend de la blessure et de la durée de la convalescence.

  5. OL-91 - mar 6 Sep 22 à 22 h 08

    Pouvez-vous confirmer la récente blessure de Griedge ?

    Signaler
    1. Le Bon - mar 6 Sep 22 à 22 h 31

      Oui malheureusement !
      Un peu dans la même position que Carpenter : le genou droit subit la pression de la hanche gauche de l'adversaire.

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut