Peter Bosz à l’entraînement (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

L’OL et Peter Bosz doivent bonifier la trêve

Dans une spirale négative après trois défaites de rang, l’OL a deux semaines pour préparer son déplacement à Lens. Peter Bosz et ses joueurs ont quelques jours pour évacuer la déception née de ces revers afin de tenter d’inverser la tendance.

On ne connaîtra probablement jamais vraiment l’influence qu'aura cette trêve internationale du côté de l’OL, et quel impact elle aura sur la suite de la saison. Après trois revers de suite, Peter Bosz et son groupe n’auront pas l’opportunité de se relancer immédiatement. En effet, le prochain match prévu à Lens se jouera le dimanche 2 octobre (20h45), soit dans 10 jours. 

A l’issue d’une défaite, généralement, les entraîneurs et les joueurs aiment dire qu’ils souhaiteraient retourner sur le terrain dans la foulée pour essayer d’inverser la tendance. Pour l’Olympique lyonnais, cette coupure, la dernière avant la Coupe du monde, tombe peut-être à pic. Empêtré dans une spirale négative et au cœur d’un calendrier difficile après des débuts cléments, le club rhodanien a possiblement besoin de s’éloigner de la pression pour quelque temps, et surtout de travailler, même si cela fait plus d’un an maintenant que le coach batave gère son effectif. 


Profiter de la trêve pour se changer les esprits


Ancien joueur puis entraîneur à la formation, Robert Valette estime que les coéquipiers de Thiago Mendes doivent se changer les esprits afin de ne pas cogiter. “Il faut qu’à l’entraînement, les joueurs prennent du plaisir et s’amusent, affirme-t-il. Ce sont des jeunes, parfois des gamins, et ils doivent évacuer par le jeu en s’amusant et en ne pensant pas aux problèmes qui sont là.

Dans cette optique, le rôle du staff et ses choix d’exercices lors des séances sont primordiaux. “Le coach et ses adjoints doivent aussi offrir un peu d’air à cette équipe, qu’ils respirent un peu, nous explique l’ex-formateur. Même si certains éléments concernés sont avec leur sélection. Il faut donner un peu de joie, du calme au groupe et à l'environnement."


Un entraînement de mercredi qui change de l'ordinaire


C’est peut-être pour cela que l’Olympique lyonnais a fait le choix d’ouvrir son entraînement de mercredi aux supporteurs. Dans une ambiance détendue, bon enfant, les partenaires d’Anthony Lopes ont pu sortir de leur routine avec une séance effectuée au Parc OL, devant un public à la moyenne d’âge assez basse. Malgré les absences de certains cadres (Lacazette, Tolisso, Toko-Ekambi, Tagliafico, Lukeba ou encore Caqueret), l’effectif composé de 15 éléments, dont certains jeunes de la réserve, a pu travailler dans un cadre plus décontracté qu’à l’accoutumée. 

Néanmoins, il ne faut pas non plus oublier la situation actuelle de l’équipe, dans le doute après un mois de septembre conclu par un 3 sur 12 en matière de points. 6e du championnat, elle se situe à un premier tournant de sa saison. Sur la pelouse de Lens, un déplacement déjà compliqué, sans ajouter en plus à cela le fait que l’OL n’a pas encore gagné à l’extérieur sur cet exercice, la pression sera immense sur les épaules de Peter Bosz et des Rhodaniens. "Non, je n'ai peur de personne et de rien. Donc « peur », ce n'est pas le bon mot. Si on ne me laisse pas le temps, c'est comme ça, mais j'ai une idée très précise de comment je veux faire jouer cette équipe et on travaille pour ça", avait clamé le technicien de 58 ans au sujet de son avenir après le revers contre Paris (0-1).


L'OL et Bosz ont du temps pour travailler le match à Lens


Le Néerlandais avait aussi déclaré, dans ce même discours et avec un grand sourire, qu’il allait “beaucoup boire pour oublier” les trois défaites consécutives. On peut penser qu’il a plutôt commencé la préparation de la rencontre face aux Lensois. Même si cette trêve ne permet pas à l’OL d’effacer de suite ses contre-performances, avoir deux semaines pour plancher cette affiche ne semble pas être de trop dans la situation du club.

52 commentaires
  1. GoNL - jeu 22 Sep 22 à 9 h 19

    Quand Peter dit:
    Si on ne me laisse pas le temps, c'est comme ça, mais j'ai une idée très précise de comment je veux faire jouer cette équipe et on travaille pour ça

    Est-ce que c’est de la ténacité ou de l’acharnement ? On dirait un artiste qui recherche l’excellence et qui sera content si son dernier match est parfait, même s’il a fouaré les 50 précédents. Il fait presque peur

    Signaler
    1. Moimoi - jeu 22 Sep 22 à 9 h 25

      Salut GoNL,
      Je dirais que c'est de l'aveuglement : il est là depuis plus d'un an et il n'arrive toujours pas à mettre en place ses idées, alors soit il est mauvais, soit ses joueurs le sont, soit c'est un peu des deux.

      Sinon, comme titre d'article adapté à ce dont on parle, j'ai "Peter Bosz croit en son rêve".

      Signaler
      1. GoNL - jeu 22 Sep 22 à 9 h 32

        Hello Moimoi,
        Je joue peut-être sur les mots mais je pense justement qu’il n’est pas mauvais mais complètement buté: il n’y a qu’une méthode (la sienne), et la voir appliquée ou voir des phases de jeu en phase avec elle compte plus que gagner un match. C’est ça que je trouve flippant

      2. Moimoi - jeu 22 Sep 22 à 9 h 46

        Je pense que même si mourir avec ses idées peut être considéré comme quelque chose de noble, cela n'empêche pas le concept d'être un peu stupide, particulièrement si l'on a tort...

        Par exemple, Marcelo Gallardo, puisque j'en parlais tout à l'heure avec OLVictory, semble également croire au 4-3-3, mais il s'entête moins que Peter : depuis le début de la saison argentine en juin, en 24 matches, il a joué 13 fois en 4-3-3, 10 en 4-4-2, et une en 3-5-2.

      3. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 10 h 03

        Gallardo sait que l'effet de surprise peut changer l'issue d'un match. En donnant des incertitudes aux adversaires, il les empêche de préparer tranquillement leur match, c'est un bon entraineur !

        Bosz est totalement prévisible, tous les adversaires savent comment il faut faire pour faire déjouer l'OL, même les moins doués. Je vous laisse conclure…

      4. jolann69 - jeu 22 Sep 22 à 10 h 15

        En fait, concevoir et prévoir que faire de grands changement prenne du temps, cela est possible. Mais reste qu'avoir du temps n'est pas un luxe que nous pouvons nous permettre, et si nous voulons être au haut niveau, nous avons besoin de résultats immédiats. En fait on est en plein dans la théorie de l'attente du Bus : On se demande si en attendant 5mn de plus il ne va pas arriver, sauf que plus on attends et plus on risque de rater notre train.

      5. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 13 h 56

        jolann69, il faut peut-être voir les choses autrement qu'avec l'image d'un interrupteur bon/pas bon.
        Même si Bosz insiste pour qu'on le fasse, ça n'arrange que lui.
        Il vaudrait mieux juger des améliorations, continuer s'il y en a ou arrêter l'expérience si on ne voit rien venir.

  2. JUNi DU 36 - jeu 22 Sep 22 à 9 h 39

    Salut tout le monde.
    Bon je vous préviens je vais faire pas mal d'hors-sujet car la ce n'est même plus de la repetition à longueur de journée sur certains articles c'est tout simplement le disque qui est archi rayé. Ne le prenez pas mal, d'ailleurs moi même je me répète.

    Signaler
    1. Moimoi - jeu 22 Sep 22 à 9 h 48

      Salut Juni, tant que ce n'est pas de la politique, pas de problème en ce qui me concerne 😀

      Signaler
    2. GoNL - jeu 22 Sep 22 à 9 h 58

      A condition que ton disque soit moins rayé que le nôtre 😉

      Signaler
  3. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 9 h 59

    Le seul souci de Bosz c'est de gagner du temps.
    Il joue la montre pour reculer au maximum la date de son licenciement, il sait très bien qu'en cas d'échec à Lyon, sa réputation, le peu qu'il lui reste, va disparaitre en fumée.
    Plus il gagne du temps, plus on perd du temps !

    Signaler
    1. Moimoi - jeu 22 Sep 22 à 10 h 04

      Depuis le début de sa carrière d'entraîneur, Bosz en est à 556 matches : 253 de gagnés (45,50 %), 118 nuls (21,22 %) et 85 de perdus (33,27), ce qui fait 54,49‬ % de matches non gagnés.
      Cela fait 1,58 point par match en moyenne, même s'il est au-dessus à l'OL avec 1,71.

      Pour comparer avec Marcelo Gallardo : sur 450 matches, 247 de gagnés (54,89 %), 108 nuls (24 %), 95 perdus (21,11 %), soit 45,11 % de matches non gagnés.
      Cela fait 1,89 point par match en moyenne.

      Signaler
      1. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 11 h 05

        J'ai toujours un peu de mal avec ses stats, on ne dit pas si ces points sont obtenus par des joueurs de talent ou des chèvres, ça change beaucoup de choses.
        Ce qu'il faudrait connaître, c'est le rendement, c'est-à-dire l'efficacité réelle / l'efficacité totale du groupe.
        1,7 pts, c'est bien et ce n'est pas bien, tout dépend de quoi est capable l'effectif des joueurs en étant à 100% de rendement.

      2. Ashaak - jeu 22 Sep 22 à 11 h 13

        Hello, je me permets d'intervenir sur ces stats, mais y'a un problême au niveau du nombre de match pour Bosz : 253 victoires + 118 nuls +85 défaites = 456 matchs
        Du coup les ratios sont plus bon, 253 victoires (55,5%), 118 nuls (25,8%) et 85 défaites (18,7%), soit 44,5% de match non gagnés.
        Du coup c'est kif kif avec Gallardo.

      3. Moimoi - jeu 22 Sep 22 à 11 h 30

        Salut Ashaak,
        *185 matches de perdus, désolé, pas 85 : j'avais remis en forme des infos que j'avais trouvées et supprimé par inadvertance le 1 de 185.
        Les pourcentages sont corrects, cela fait bien 185 défaites + 118 nuls soit 303 matches non gagnés sur 556 (54,5 % arrondis au dixième).

      4. Ashaak - jeu 22 Sep 22 à 11 h 38

        Ah voila, du coup c'est effectivement moins bon que Gallardo!

      5. Moimoi - jeu 22 Sep 22 à 11 h 39

        Tout à fait, je n'aurais pas parlé de lui sinon.
        Si c'est pour prendre un entraîneur qui, objectivement, sur sa carrière, ou en tout cas sur ses dernières années en tant qu'entraîneur, fait moins bien que l'actuel, autant garder l'actuel.

        Le problème de Marcelo, c'est qu'il n'a entraîné qu'en Argentine. A relativiser. Peter, sur son année passée à l'Ajax, était à 2,13 points par match, et même à 2,26 durant les 5 mois qu'il a passés au Maccabi Tel Aviv (15 victoires, 7 nuls et 1 défaite)...

    2. Bioman - jeu 22 Sep 22 à 11 h 49

      Wouaw, vous avez captés tout de même que vous comparez des stats établies par un gars qui a entrainé exclusivement en Europe à un gars qui n'a officié qu'en AmSud...
      Ne pensez-vous pas que c'est difficilement comparable ?
      Je me dis que c'est le même cas que de comparer des pourcentages de victoires entre un gars qui n'a joué que l'Eredivisie et l'autre la Premier Leaugue... Il y a une ligue où tu joues des équipes nettement plus huppées...

      Signaler
    3. Juninho Pernambucano - jeu 22 Sep 22 à 13 h 42

      il rebondira peut être au pays bas , mais en tout cas sa réputation est dors et déjà sérieusement entamé .
      Il a échoué dans tous les clubs ou il est passé et n'a jamais rien gagné .
      C'était la crainte a son arrivée et elle s'est hélas confirmée .
      Le pari était encore une fois osé et ils ont encore perdu .

      Signaler
  4. rbv - jeu 22 Sep 22 à 11 h 16

    Qui croit encore qu'une trêve va nous aider ? Honnêtement...à chaque pause c'est le même article : "l'équipe va pouvoir se roder", "Peter va pouvoir travailler ses principes..." et on voit tous le résultat...
    Bref. Rendez-vous après Lens...
    Allez l'OL !

    Signaler
  5. Juni forever OL - jeu 22 Sep 22 à 11 h 47

    Il a du bide Bosz !

    Signaler
    1. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 11 h 54

      Les ravages de l'alcoolisme 😆

      Signaler
  6. gcatala - jeu 22 Sep 22 à 12 h 00

    Ouais c'est la bière 🍻

    Signaler
  7. gcatala - jeu 22 Sep 22 à 12 h 02

    De toutes façon ça continuer comme ça jusqu'au licenciement

    Signaler
    1. gcatala - jeu 22 Sep 22 à 12 h 08

      Il croit que quoi
      Ça fait plus d'un an qu'il dirige l'équipe sans résultat pour un club comme L'OL
      Et en 10 jours il va trouver

      Signaler
  8. gcatala - jeu 22 Sep 22 à 12 h 03

    Je pense que avant la coupe du monde
    Il sera remplacé

    Signaler
    1. Mario - jeu 22 Sep 22 à 12 h 10

      mais malheureusement il sera trop tard

      Signaler
    2. Juninho Pernambucano - jeu 22 Sep 22 à 13 h 39

      pendant la longue trêve de la CM , oui , en toute logique il sera remplacé
      Mais presque la moitié du championnat ce sera joué , c'est encore une erreur de stratégie , ce sera déjà trop tard .

      Signaler
  9. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 12 h 17

    Nos attaquants n'ont pas confiance en eux, ils ont du mal à mettre des buts, les milieux ne sont pas décisifs et notre défense concède trop de buts évitables. TOUT-VA-BIEN !
    J'espère un miracle durant ces deux semaines, que la lumière divine descende sur la tête d'œuf de Bosz et lui fasse enfin comprendre comment on peut gagner des matchs avec cette équipe.
    Mais ça reste très hypothétique !

    Signaler
    1. PAT11grib - jeu 22 Sep 22 à 12 h 53

      Le problème avec l'acharnement (ou la vision, son p'tit doigt...) de JMA alors que la plupart des gens censés et s'y connaissant un minimum au ballon savent que Bosz est une truffe, c'est qu'il est en train de nous dégoûté de l'OL (même nous amoureux qui suivons tout le temps).... alors je vous parle même pas des supporters lambda. Faites attention Mr Aulas, un très grand stade qui sonne creux ça peut vite arriver.

      Signaler
      1. Juninho Pernambucano - jeu 22 Sep 22 à 13 h 44

        Mais Aulas lui même a ses jours comptés à l'OL .
        Son ere est révolue et il terminera quand même sur un échec avec 10 années sans trophés .
        Il voudrait partir sur un titre ou une réussite mais je pense que Textor ne lui en laissera pas le loisir ...

  10. Olyonn@is - jeu 22 Sep 22 à 12 h 23

    Ça va être compliqué...😕

    Signaler
  11. le_yogi - jeu 22 Sep 22 à 12 h 47

    Le match à Lens déterminera son avenir à mon avis. Il a grillé tous ses jokers, même si l'équipe a été plutôt méritante face à Paris. Si les joueurs sont toujours derrière lui, ils savent ce qu'il reste à faire.

    Signaler
    1. Juninho Pernambucano - jeu 22 Sep 22 à 13 h 38

      je pense que non , son avenir est déjà déterminé , ils ont déjà fait le bilan .

      Signaler
  12. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 12 h 48

    Il ne faut pas être trop exigeant en voulant tout et tout de suite.
    Je ne demande pas à Bosz de décrocher la lune, juste de montrer que l'équipe progresse.
    S'il arrive à faire mieux que la saison dernière, avec un jeu correct, ça sera déjà une bonne chose.
    Je vais applaudir et encourager l'équipe à chaque match à Décines, mais je ne vois encore rien venir…

    Signaler
    1. le_yogi - jeu 22 Sep 22 à 13 h 01

      En tout cas face à Paris on a vu une meilleure équipe dans l'ensemble. Il y a eu quelques maladresses, mais dans la solidarité et l'envie de bien faire ils ont répondu présents. Avec un équilibre de bloc qui nous correspondait peut-être mieux, à Bosz d'en tirer les conclusions.

      Signaler
      1. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 13 h 44

        J'ai vu une équipe sereine, mais maladroite, Paris, et une autre fébrile, Lyon, qui avait pourtant tout ce qu'il fallait pour déployer son jeu.

      2. gcatala - jeu 22 Sep 22 à 14 h 51

        Oui mais le problème c'est que c'est comme l'an dernier.
        L'équipe ne se bouge que dans les gros match.

      3. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 17 h 14

        Je crois surtout que l'équipe bouge quand elle tombe sur une équipe qui ne ferme pas le jeu.
        Il y en a encore certains qui sont trop bêtes ou trop fiers pour ne pas le faire, mais leur nombre va se réduire, ils vont tous aller à la facilité, personne ne crache sur trois points vite gagnés.

  13. Juninho Pernambucano - jeu 22 Sep 22 à 13 h 33

    Du temps il en a eu et plus qu'il n'en faut . Dans aucun club il n'en aurai eu autant avec de tels résultats .
    A marseille , a paris , a monaco , les entraineurs ont ils autant de temps , certainement pas .

    Il a une idée très précise de comment il veut jouer ?
    Oui il répète ça depuis plus d'un an , mais personne ne voit quelle est cette idée et aucun joueur ne semble la comprendre .
    En tout cas on ne voit pas grand chose sur le terrain .

    Cette mini trêve a fait questionner Aulas sur le bien fondé de son licenciement .
    Rien que le fait qu'il y songe est une alerte rouge pour le coach .
    En vérité je ne vois pas comment il pourrait rester au dela de la longue trêve à l'issue de la 15ème , une aubaine pour Aulas et le club , car là ils auront le temps de mettre en place un nouveau coach qui aura plus de temps pour démarrer .
    La vraie reprise sera le 28 décembre à Brest , après plus d'un mois de coupure , à l'issue du match face à Nice le 13 Novembre , qui sera logiquement le dernier de Bosz , sauf série miraculeuse sur les 7 matchs lui restant à vivre dans notre L1 .
    Merci pour le moment Peter , c'est bien d'avoir essayé ( quoi , on ne sait pas trop ? ) , mais comme dans les clubs précédents ou tu officias , tu ne terminera pas ton contrat .
    J'y ai cru , le discours était beau et prometteur , mais beaucoup de belles paroles et peu d'actes sur le terrain .
    Et beaucoup trop d'entêtement , un manque de souplesse , et une mauvaise gestion des jeunes , contrairement à ta réputation .
    Qui reprendra le projet , là il serait temps de ne plus se tromper , car ces erreurs de casting sur le poste le plus important du club , coutent très très cher .

    Favre dans le même temps , va sauter à Nice , mais je ne le prendrai pas , il a snobé l'OL suite aux avances pourtant poussées du prez , et il est trop âgé maintenant , je ne le vois plus réussir .
    Quant à Blanc j'espère qu'il ne viendra pas , ça a toujours été une lubie de Jma , heureusement Houiller avait mis son véto , mais hélas il n'est plus la pour conseiller le prez et le calmer dans ses ardeurs , et il n'y a plus personne qui connaisse le sportif pour prendre de bonnes décisions .
    J'ai bien peur qu'il ne se soit déjà mis d'accord avec lui , et que ce dernier attende tranquillement la CM pour s'installer à l'OL et prendre en main cette équipe .
    C'est mon ressenti actuel , peut être je me trompe complètement , l'avenir le dira .

    Signaler
    1. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 13 h 57

      On joue à se faire peur avec Blanc, non ?

      Signaler
    2. gcatala - jeu 22 Sep 22 à 14 h 56

      Aulas
      Est capable de prendre quelqu'un de la maison pour finir la saison comme il dira.
      Puis il dira finalement il est pas mal celui là.
      Et c'est reparti pour 2 ans de galère

      Signaler
      1. jolann69 - jeu 22 Sep 22 à 14 h 57

        De toute façon, tant que JMA sera la, nous n'aurons pas un entraineur digne de ce nom, il faut se faire une raison. Il faut juste espérer qu'on trouve mieux que Bosz, c'est tout.

    3. jolann69 - jeu 22 Sep 22 à 14 h 57

      Ben moi si on attends le licenciement de Favre pour le récupérer, ca m'irait bien, mieux que Blanc.

      Signaler
      1. Dufduf - jeu 22 Sep 22 à 17 h 06

        Comme nous sommes déjà, en fait, dans l'urgence , il conviendrait d'envisager un pompier plutôt qu'un bâtisseur. L'effectif est bon, en tout cas assez pour accrocher l'Europe, donc stop aux "génies" incapables de ramener des points et retrouvons un peu d'humilité.

  14. MICAL - jeu 22 Sep 22 à 14 h 40

    Bonifier la trêve ou plutôt bonifier l'équipe?

    Signaler
    1. jolann69 - jeu 22 Sep 22 à 16 h 40

      Je pense qu'il est plus facile de bonifier la trêve que l'équipe.

      Signaler
      1. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 16 h 55

        Le plus facile c'est de tonifier la brève, Gwendal le fait tous les jours

  15. Juninho Pernambucano - jeu 22 Sep 22 à 16 h 32

    L'anecdote géniale de Peter Bosz sur Johan Cruyff 😅

    "Un jour, Stoitchkov lui dit : 'Je me sens en pleine forme, je vais marquer trois buts ce week-end. Tu veux parier ?' Johan Cruyff lui répond qu’il ne faut jamais parier avec lui, car il gagne toujours.

    Mais Stoitchkov insiste. Le jour du match, il marque un but en première période, puis un deuxième au retour des vestiaires. C’est alors que le quatrième arbitre s’approche avec son panneau : changement Stoitchkov est remplacé. Stoitchkov n’a jamais été aussi fâché, et en le sortant, Johan lui a lâché : 'Ne parie plus jamais avec moi car je gagne toujours ."

    Signaler
    1. OLVictory - jeu 22 Sep 22 à 16 h 53

      C'est pas très flatteur pour Cruyff cette histoire, j'espère que c'est faux

      Signaler
      1. Juninho Pernambucano - jeu 22 Sep 22 à 17 h 50

        il s'agirait d'une histoire vraie .

  16. Dufduf - jeu 22 Sep 22 à 16 h 46

    En même temps ( comme dirait l'autre c...) , Stoitchkov et Cruyff , c'était l'affrontement de deux mégalos ainsi le Bulgare retraité avait sorti un truc du genre : "le foot c'est pas compliqué , c'est 11 mecs qui se passent la balle , mais il faut qu'ils soient bons ; sans Stoitchkov , y'aurait pas eu de Cruyff". Je rappelle ça de mémoire , peut-être que c'était plus subtil.
    Plus sérieusement , Hristo ne méritait pas le ballon d'or.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut