Les joueurs de l’OL lors du match face à Angers le 3 septembre 2022 (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

L’OL se cherche un remède

Cette saison, et même lors des précédentes, l’OL accumule les résultats insuffisants. Malgré divers changements, les entraîneurs, dont Laurent Blanc désormais, ne parviennent pas à trouver la recette pour remonter la pente.

Quand cela va-t-il s’arrêter ? Inexorablement, l’OL poursuit sa chute du haut du tableau de la Ligue 1. D’abord la première place, puis le podium et donc la Ligue des champions, ensuite les autres strapontins européens et maintenant, le voilà à la lutte pour un rang dans le top 10. Sur ces dernières saisons, l’Olympique lyonnais n’a cessé de voir son classement rétrograder, avec une forte accélération sur les deux précédents exercices.

Les entraîneurs passent, et jusqu’ici, aucun d’eux n’est parvenu à trouver la bonne formule pour relancer cette équipe, même si Rudi Garcia a eu un bon passage en 2020-2021. Depuis, la formation rhodanienne est incapable d’enchaîner les succès, gâchant ce qu’elle arrive parfois à bien faire dès le match suivant. 


Des cadres et des joueurs expérimentés pas au niveau


8e de Ligue 1 actuellement, le club est à la recherche d’un déclic, d’un élément pouvant faire basculer la mauvaise spirale, mais il n’a pas encore mis la main dessus. “Il y a plusieurs solutions mais quelle est la bonne ? On fait jouer beaucoup de jeunes, on peut en faire jouer encore plus, mais je ne pense pas que ce soit la bonne méthode. Le championnat est difficile, les joueurs se sont améliorés. Pour une équipe qui est dans le doute, je ne pense pas que mettre 11 garçons de 18 ans soit la bonne chose à faire, a insisté Laurent Blanc. Je me trompe peut-être. S’ils ne sont pas encadrés, ça ne peut marcher que sur une demi-saison.

Mettre 11 jeunes joueurs n’est certainement pas la solution, mais il faut tout de même relever que certains cadres ne répondent pas aux exigences de l’OL. Dès lors, il devient difficilement entendable de ne pas essayer autre chose. 


Enchaîner les victoires pour soigner le moral


Logiquement, l’aspect mental est aussi affecté dans cette situation. Puisqu’il est coutume de dire que tout va bien lorsque la victoire est au bout, remporter trois, quatre voire cinq affiches de suite semble être un bon moyen de relever un peu la tête pour surfer sur une nouvelle dynamique. “Gagner et être dans une spirale positive. Une victoire vaut X discours, X échanges, a indiqué l’entraîneur rhodanien. Sur le dernier match (face à Clermont), même s’il y a beaucoup de chose à redire, ce qui me fait le plus enrager c’est de ne pas avoir pris un point. On ne méritait pas de s’imposer mais on serait restés sur une lancée qui était acceptable et on n’a pas su le faire."

Samedi, Metz débarque à Décines avec l’envie de réaliser un coup dans ce 32e de Coupe de France. Pour l’Olympique lyonnais, c’est l’opportunité d’oublier, le temps d’une partie, les difficultés du championnat, avec tout de même la pression derrière d’une sortie précoce qui ferait mal au groupe. “On sait qu’on est dans une mauvaise période, même si on en est conscient que la coupe peut être l’occasion de sortir la tête de l’eau. On a envie de tout donner contre Metz. Il a manqué un peu de tout contre Clermont, on va essayer de rectifier ça, a assuré Rayan Cherki. Il faut débuter comme à Brest (2-4), avec une envie énorme.


La Coupe de France comme échappatoire ? 


Un bon parcours en Coupe de France pourrait également avoir des vertus positives sur la suite de la saison de l’OL en Ligue 1. C’est en tout cas ce qu’il faut espérer. “Ça peut être un élément qui nous rassemble, nous fédère. Toutes les victoires sont bonnes à prendre, sont des remèdes pour le mal qu’on a. Gagner contre Metz est d’une importance capitale, a clamé Laurent Blanc. C’est un groupe qui est jeune, pas grand monde l’a gagnée. La Coupe de France est vraiment à part et une très belle compétition. Aujourd’hui, on n’a pas le droit de faire la fine bouche et dire qu’on ne joue que le championnat. Non, on se doit de jouer les deux à fond."

Même si la situation est difficile, le coach lyonnais n’a priori pas l’intention de baisser les bras. Il n’empêche que la fracture avec les supporteurs commence à s’agrandir et qu’il devient urgent pour le club de trouver une solution aux maux qui le touchent. “Ne tombons pas dans la sinistrose. Je sais que vous êtes là depuis X temps et il y a des gens qui sont marqués et je peux le comprendre. Mais essayons que les personnes qui ne sont pas là depuis longtemps amènent un peu un espoir, un peu d’enthousiasme, a développé le Cévenol. Il faut y croire." A force, cela devient tout de même de plus en plus dur de rester optimiste pour l’OL.

51 commentaires
  1. themas - ven 6 Jan 23 à 8 h 52

    Il faut espérer que ce ne soit pas du Doliprane 😉

    1. Le_Lyonniste - ven 6 Jan 23 à 9 h 42

      Il leur faudrait la pilule bleue...

    2. Juni forever OL - ven 6 Jan 23 à 12 h 32

      Pourtant, ils sont tous vaccinés

  2. Juninho Pernambucano - ven 6 Jan 23 à 8 h 53

    Effectif sur côté et moyen tout simplement. Il n'y a pas de déclic a attendre , ils sont à leur niveau c'est tout.
    Quand tu perds tes meilleurs joueurs chaque saison c'est sur que ça ne peut pas marcher .

  3. Olyonn@is - ven 6 Jan 23 à 9 h 07

    On est en train de faire une Bordeaux tout simplement,si on veux pas finir comme eux il va falloir sortir les sous.

    1. Juninho Pernambucano - ven 6 Jan 23 à 9 h 15

      Tout a fait. Et je suis encore une fois d'accord avec Sydney, il ne faut pas se croire intouchable, 4 descentes cette saison...

    2. Le_Lyonniste - ven 6 Jan 23 à 9 h 42

      On ressemble davantage au PSG des années 2000. Sauf qu'eux arrivaient à gagner des coupes, de temps en temps.

      1. Olyonn@is - ven 6 Jan 23 à 9 h 44

        A un moment donné Paul le Guen avait mis tout le monde sur la touche et c'est la réserve du PSG qui jouait...

        J'espère qu'on en arrivera pas là...

      2. Tigone - ven 6 Jan 23 à 9 h 50

        La comparaison est pas mal...

      3. Moimoi - ven 6 Jan 23 à 10 h 12

        Olyonn@is, d'après la conférence de presse d'hier reportée sur O&L, il semble que l'entraîneur ait exclu l'idée de mettre la réserve :
        "Pour une équipe qui est dans le doute, je ne pense [note de moi : il manque le "pas"] que mettre 11 garçons de 18 ans soit la solution".

        On sait que Laurent mise plus sur l'expérience que la jeunesse, ne mettant celle-ci sur le terrain qu'en raison de "pas vraiment le choix".

  4. cavegoal - ven 6 Jan 23 à 9 h 28

    Si déjà on pouvait ne pas voir toko mendes et compagnie sur le terrain...

  5. gonebad - ven 6 Jan 23 à 9 h 32

    jpernambucano , quel meilleur joueur on a perdu ? Paqueta ? faut arréter avec lui , on a fini 8eme avec lui . tout ça parce qu il est bresilien , on disait qu il allait exploser en CDM , ah oui il a bien explosé et Guimaraes meme pas titulaire , 40 et 60 millions c est bien vendu . on pourra dire qu on a betement fait partir Dubois a force de le sermonner et dégouté Dembélé qui ne veut plus resigner

    1. OLVictory - ven 6 Jan 23 à 9 h 55

      Un joueur de talent ne peut pas gagner les matchs à lui tout seul.
      En revanche, on est à peu près certain qu'en l'absence de talent, on ne gagne pas beaucoup de matchs.

    2. Tigone - ven 6 Jan 23 à 10 h 01

      Sur les 5/6 dernières années on peut citer: Tolisso, Umtiti, Fekir, N'dombele, Mendy, Lacazette, Paqueta, Guimaraes, Memphis...
      Tous parti au moment où il devenait vraiment bon pour espérer gagner des titres...

      A la place on a recruté : Dembele, Mendes,Jra, Faivre, Kadewere, Dubois, Andersen...

      La différence entre ces 2 listes c'est que ceux sont parti avait le niveau de l'ol et pouvait espérer mieux. Tandis que ceux qu'on a fait venir avait le niveau d'équipe de milieu de tableau et ne peuvent pas espérer mieux...

      1. GoNL - ven 6 Jan 23 à 10 h 19

        Le pire dans la comparaison c’est que le première liste est faite de joueurs formés au club et de paris gagnants: c’était très risqué de mettre 16 ME sur Memphis et 24 ME sur Paqueta.
        La deuxième liste est faite de paris.. perdants, tout en étant plus chers.
        Donc on a vendu des bons joueurs et réinvesti des sommes équivalentes dans des joueurs moins bons.

        Par contre on n’a pas investi plus de 10 ME sur un joueur depuis Paqueta en septembre 2020 et Faivre en début de cette année.
        Les paris sont devenus de plus en plus difficiles puisque c’était des paris gratuits, avec des trentenaires dépassés. Qui par contre maintenant bloquent les achats à cause de leurs contrats..

        Bref, on a un peu tout faux

      2. Olyonn@is - ven 6 Jan 23 à 11 h 39

        +1

  6. Philippeb - ven 6 Jan 23 à 9 h 48

    Il y a une chose qu'il faut bien se dire : la place " normale" de l'OL n'est pas premier ! Depuis 2011/ 2012 le titre est dévolu au PSG, il y a un tel écart de moyens que ce n'est que les années ou ce club travaille très mal et qu'un concurrent est dans une excellente dynamique que le PSG ne gagne pas .
    La place "normale" de l'OL c'est sur le podium avec Marseille et Monaco . On le voit donc il y a 4 clubs pour 3 places .
    Et je le redis, et le redirai encore l'OL a été a sa place " normale jusqu'en 2018-2019 avec 18 podiums ( dont 7 titres) en 21 ans et 3 place de 4 ou 5. C'est extraordinaire de régularité. On aurait aimé mieux, nous les supporters, mais ça n'a jamais été vu avant !
    Notre déclin véritable est sur les 3 a 4 dernières années où on est éjecté de cette position pour naviguer aux place 7 , 4, 8 et 8.
    C'est là qu'il faut chercher le problème, avant c'était " normal"si on peut dire.

    1. Olyonn@is - ven 6 Jan 23 à 11 h 40

      Il ne fallait pas perdre Memphis.Il n'a pas été remplacé.

    2. Juni forever OL - ven 6 Jan 23 à 12 h 40

      Puisqu’avant on avait des très bons coachs, puel, garde, fournier, pep
      Et que les résultats ont chuté sous Sylvi, garcimore et Bosz, tous 3 des pipes

      Maintenant avec Laurent Blanc, un des plus grands coachs français, le meilleur palmarès pratiquement d'un français en activité
      pas besoin de grands et très bons joueurs !
      Vendons nos 2 ou 3 meilleurs éléments en fin de saison, Lukeba, gusto voire tolisso s'il retrouve son niveau, recrutons de nouvelles chèvres et on retrouvera le podium

    3. olgoneforever - ven 6 Jan 23 à 14 h 25

      Très bon constat que je partage intégralement Phillipeb!...et donc....

  7. Juninho Pernambucano - ven 6 Jan 23 à 10 h 30

    Le reméde je le connais. Je peux le souffler a l'oreille de textor ou Aulas où je ne sais qui dans ce club :
    Recrutez des bons joueurs et arrêtez d'affaiblir l'effectif chaque saison.
    Merci, de rien.

    1. cavegone - ven 6 Jan 23 à 15 h 49

      Et mettez le club en cessation de paiement.
      Merci JP pour ce conseil que jamais ils n’auraient pu imaginer seuls 😂

      1. OLVictory - ven 6 Jan 23 à 15 h 53

        En laissant couler l'équipe faute d'investissement, on risque aussi la cessation de paiement tu sais…

  8. Olyonn@is - ven 6 Jan 23 à 10 h 50

    @Moimoi.Ha d'accord intéressant,mais quand certains cadres te lâchent tu fais quoi?

    1. Moimoi - ven 6 Jan 23 à 11 h 00

      Hé bien il les aligne quand même, cf Karl et Houssem (chance pour ce dernier : il est blessé, il ne peut donc plus le faire jouer).

      1. le_yogi - ven 6 Jan 23 à 11 h 08

        Toko a été si catastrophique que ça sur les 2 derniers matches ? Contre Brest il a même été très bon, technique soyeuse (contrôle qui colle au pied, belles passes enroulées), sachant qu'il doit en plus couvrir une zone énorme avec un latéral qui joue quasi 3e déf central (ce qui n'est pas une critique car Da Silva a été plutôt fiable sur ces 2 derniers matches ça mérite d'être dit). Par contre c'est vrai qu'il fait un match très moyen contre Clermont, revenant beaucoup à l'encontre du jeu, mais pas forcément pire qu'un Lacazette par exemple...

      2. GoNL - ven 6 Jan 23 à 11 h 21

        Je trouve que KTE a un gros problème d’attitude, c’est rappelé ici souvent, il a montré beaucoup de suffisance contre Clermont, quand il aurait dû montrer de la rage.
        Son deuxième problème est qu’il ralentit considérablement les contre-attaques, c’était flagrant contre Clermont: sortie de balle de Mendes, passe sur le côté à KTE qui ensuite vient s’enfermer sur la ligne de touche. Contre Brest Tolisso relançait proprement dans l’axe et on touchait la surface adverse en 2 touches de balle max.
        Après quand on le lance à gauche, il gagne souvent contre son latéral et crée une situation de passe ou de tir. D’ailleurs il rate beaucoup, mais souvent en ayant lui-même créé le danger.

      3. le_yogi - ven 6 Jan 23 à 11 h 32

        En même temps, sans vouloir faire une fixette sur cette action, mais à la 35e Cherki lui croque un ballon de contre (récupération sur corner adverse) de manière scandaleuse en ne levant même pas la tête ! Ce dernier va s'enferrer tête baissée sur la défense, alors que Toko est lancé comme une balle dans la profondeur. Le même Cherki qui lève les bras au ciel quand le ballon ne lui arrive pas assez vite. On dirait que pour lui une action où il ne dribble pas 3 joueurs n'est pas une action intéressante (même si par ailleurs je trouve que Rayan a fait deux matches encourageants attention !!). Puis rebelotte avec Tetê un peu plus tard, où il lui met un ballon pourri dans le dos parce qu'il a trop tardé. Les commentateurs disaient qu'il semblait y avoir un pb de communication entre les attaquants lyonnais, et ce genre d'action doit y contribuer 😢 Mais oui, ça n'excuse pas le match de Karl qui est relativement médiocre. Mais contre Brest, qui peut dire qu'il a fait un mauvais match ?

      4. GoNL - ven 6 Jan 23 à 11 h 40

        Hello Le Yogi,
        Tu as raison sur ces actions, Cherki a quelques années devant lui pour apprendre à lâcher la balle, du moins je l’espère.
        Le match contre Brest est bon, sa passe décisive est limpide, mais désolé, j’attends plus d’un joueur qui fait la CdM et la CAN et qui est à l’âge de sa plénitude

  9. vav - ven 6 Jan 23 à 11 h 27

    Euh bah, essayons déjà les remèdes simples: revenons aux bases: travail, effort, méritocratie et système simple (aligner autant que possible des joueurs spécialistes de leur poste).

    Arrêtons d’empiler des joueurs formés au même poste, bouchons les trous (défense centrale, vraie sentinelle, ailiers sur leur vrais pieds…).

    Essayons déjà ça, ça fait 5 ans qu’on fait semblant… et seulement si ça ne marche pas alors on envisagera qqchose de plus original- mais qqchose me dit que le problème de l’OL est d’oublier les bases du jeu

    1. RBV - ven 6 Jan 23 à 13 h 45

      100% d'accord avec ta remarque vav. J'ai l'impression qu'il n'y a que chez nous que pratiquement personne ne joue à son poste (à part en défense et encore...). C'est du grand n'importe quoi. Apparement c'est impossible d'avoir des ailiers gaucher à gauche et droitier à droite chez nous...pareil pour les milieux défensifs, pareil pour les relayeurs, les 10 etc...
      C'est quand même dingue que personne ne prenne le taureau par les cornes et arrête les conneries !

      1. Moimoi - ven 6 Jan 23 à 13 h 51

        Rbv, en tant que droitier, j'ai toujours préféré être à gauche pour tirer au but, de par la trajectoire de mes frappes.
        Mais je ne peux qu'aller dans le sens général de vos messages à vav et toi.

      2. Lyonnais19 - ven 6 Jan 23 à 14 h 10

        Je ne connais aucun pro qui joue ailier sur son bon pied. Le foot actuel c'est des ailiers qui rentre intérieur pour laisser déborder le lateral. Notre problème c'est pas les faux pieds c'est qu'on a pas de bon ailier à gauche.

      3. le_yogi - ven 6 Jan 23 à 14 h 19

        Merci de le souligner Lyonnais19, on a tendance chez les supporters à pas toujours trop regarder ce qui se fait ailleurs. Ce qui est normal me direz-vous, vu à quel point notre cher sport est chronophage... Mais il y a un nombre incalculable d'équipes qui jouent avec des faux-pieds et ça se passe très bien, il faut pas non plus se camper sur des dogmes du foot à papa type "un gaucher/droite doit forcément jouer à gauche/droite" ^^ Y compris chez nous d'ailleurs, rappelez-vous de l'époque Genesio 4-3-3 où notre Rachon national marchait sur l'eau (c'est dire si ça remonte haha). Regardez les joueurs de côtés que vous estimez les meilleurs au Monde: combien jouent sur leur bon pied et font encore du centre débordement ? C'est un profil qui se perd logiquement, vu l'évolution des latéraux "modernes".

        Idem pour les joueurs qui seraient formatés pour un seul poste à leur débuts en centre de formation et qui ne pourraient plus évoluer. Dit comme ça, ça sonne effectivement comme du bon sens, mais la réalité vient largement contredire cet état de fait il me semble. Là encore le foot regorge d'exemple. Tu peux bien gagner une Coupe du Monde avec un Matuidi milieu gauche et 2 centraux qui jouent latéraux ^^

    2. RBV - ven 6 Jan 23 à 15 h 40

      Salut à vous,
      @le_yogi : oui c'est vrai que nous ne sommes pas les seuls à jouer comme ça mais quand tu as un mec comme Moussa dans ton effectif, avoir des ailiers bons pieds qui puissent adresse de bon centre ça serait déjà une direction de jeu claire. Comme de jouer la contre-attaque car on sait très bien que nous n'avons pas l'effectif pour jouer comme City. Je trouve qu'en plus du manque de joueur au bon poste on a pas de ligne directrice dans notre manière de jouer. Du coup les joueurs ont l'air paumés...on se demande même ce qu'ils font aux entrainements parfois...

    3. OLVictory - ven 6 Jan 23 à 15 h 48

      Le seul bouche-trou arrivé, c'est Lovren et j'ai peur que pour les autres, milieu défensif et latéral, leur arrivée soit dépendante d'un départ de joueur.
      La situation est bloquée, les nouveaux ont été ciblés, mais il faut des départs !
      Ce qui me fait penser à ça, c'est le prospectus promo Lidl pour mettre Faivre et JRA en tête de gondole, ça sent la manœuvre désespérée pour vendre les fonds de tiroirs !
      Et comme ils ne se vendront certainement pas, on va continuer à couler !

  10. Moimoi - ven 6 Jan 23 à 11 h 43

    L’OL se cherche un remède : l'OL est un club Med.

  11. Olyonn@is - ven 6 Jan 23 à 11 h 47

    Ils avaient un bel hôtel en Espagne pour la prépa...

  12. Juninho Pernambucano - ven 6 Jan 23 à 12 h 05

    « OL-Clermont, c’est l’un des pires matchs de la saison de Lyon. Il n’y avait pas d’idées, on parlait du côté physique, on sait que c’était le premier axe de travail de Laurent Blanc, mais on a vu aucune différence avec l’OL de 2022. Le problème à Lyon ne date pas de Laurent Blanc, de Peter Bosz ou de Rudi Garcia. Lyon a été champion de France sept années de suite entre 2002 et 2008 et depuis, ils n’ont remporté qu’un seul titre. C’est problématique quand vous vous annoncez comme le club qui a le deuxième budget de France et le principal rival du PSG sur le papier mais cela décroit depuis plusieurs années maintenant. Je ne parle pas seulement de Blanc mais globalement, le club fait trop d’erreurs stratégiques mais on ne peut pas imputer à Blanc qui est là depuis trois mois les erreurs stratégiques qui sont faites depuis trop longtemps » a lancé le journaliste sur l’antenne d’Europe 1.

    1. Moimoi - ven 6 Jan 23 à 12 h 29

      Paul Tchoukriel, journaliste pour Canal +.
      Hé oui, il s'agit d'une suite de mauvais choix du président du club.

    2. OLVictory - ven 6 Jan 23 à 15 h 54

      Je me demande si je ne vais pas écrire au club pour me faire rembourser mon billet ?

  13. Philippeb - ven 6 Jan 23 à 13 h 27

    Quelle lucidité ! Le dernier titre de Lyon c'est juin 2008, et le Qatar arrive à Paris en 2011. Ça nous laissait 3 titre à gagner en considérant que Lyon doit tout gagner !
    Si tu considère que le fait que Paris gagne presque tous les titres de champions et 75 % des titres en général est une anecdote, il n'y a en effet pas de discussion.
    Si tu considères qu'on doit gagner tous les autre, c'est plus de la compétition.
    Moi je redis qu'on était dans la course jusqu'en juin 2019.
    Il y a ensuite 2 raisons principales a notre baisse :
    - le Covid / Mediapro ou nous avons réduit nos dépenses alors que le Qatar, Marseille Nice Rennes ont dépensé plus. C'est l'arbitrage de nos actionnaires.
    - des choix sportifs malheureux, sur les coachs surtout. Et puis sur quelques joueurs ( mais tout le monde se trompe un peu sur les joueurs...)

    1. Moimoi - ven 6 Jan 23 à 13 h 50

      Philippeb, on ne sait pas à qui tu t'adresses.

    2. cavegone - ven 6 Jan 23 à 15 h 37

      Philippeb, même avec Génésio il faut se remémorer on avait une équipe à réaction en championnat, et absolument nulle en coupe.
      Je suis d’accord avec le fait que l’OL était une valeur sûre mais hormis la belle série de Garcia avec ses 76 points ses deux demies et sa finale, on n’a jamais vraiment été en position de glaner un titre.
      Se qualifier pour la C1 pour n’y faire que de la figuration c’était déjà signe d’un club qui va assez mal.
      Arf si seulement Aulas avait su trouver de bons coachs, on l’aurait notre étoile 🙄
      Dans une autre vie peut-être…

  14. OL-91 - ven 6 Jan 23 à 15 h 30

    Le coach lyonnais a un dilemme récurrent. Il veut préférer les anciens et éviter le plus possible les jeunes remplaçants. Il a conservé l'habitude qatarienne où il changeait des joueurs homogènes sans influencer le jeu. Il se contentait de sortir les joueurs fatigués. On a vu que pour le moment, il n'a réussi aucun "coaching" intéressant. Chez nous, les anciens sont parfois plus "chèvres" (mot du jour) que ceux qui vont les remplacer. Un groupe hétérogène où le collectif fait défaut depuis des saisons.

    1. cavegone - ven 6 Jan 23 à 15 h 42

      Pour moi l’espoir qu’on peut avoir c’est Bordeaux.
      Il y a mis deux 3 joueurs clé (Gourcuff Diarra Chamakh) et ajouté des porteurs d’eau (Ciani, Chalmé, Planus,etc..) et ils ont battu une belle Juve, on fini champions de France et même auraient dû nous éliminer en quart de C1 si Chalmé ne nous avait pas offert ce penalty dans les derniers instants à Gerland.
      Ils nous ont surclassés littéralement alors qu’on avait un effectif de dingue.
      C’est là dessus que je fonde espoir. Car Bordeaux avait peu de moyens aussi au départ et s’étaient même fait prêter Gourcuff par Milan.
      Blanc peut le refaire.

      1. Moimoi - ven 6 Jan 23 à 15 h 59

        Sauf qu'entre-temps, Laurent est allé à Paris, où il a eu tout le loisir d'oublier qu'on pouvait faire quelque chose avec peu de moyens.

      2. OLVictory - ven 6 Jan 23 à 16 h 05

        Bordeaux avait pas mal investi avant d'arriver au sommet.
        Cavenaghi, Dalmat, Micoud, Jussiê, Diarra, Diawara, Gouffran, Carasso, Plasil et Gourcuff.
        Quasiment une équipe complète de titulaires arrivée en quatre saisons, avec un budget pas négligeable, certainement dans 80/100 millions. Pour l'époque c'était du lourd.

      3. Foot Toujours - ven 6 Jan 23 à 16 h 10

        ... et avec le PSG, il s'est fait sortir en C1 juste parce qu'il n'y avait pas assez de turn over... et trop de joueurs cramés !

      4. OL-91 - ven 6 Jan 23 à 17 h 55

        C'est le problème du QSG, vouloir tout gagner avant...

  15. Timoret - ven 6 Jan 23 à 16 h 54

    Blablabla. du vent comme d'ab.
    Qui y croit encore serieux, jamais on sera européen, on sera surement même pas top 10.
    Purge sur purge, attitude infect, detestable et que des mauvais choix de recrutement ( cf lovren et la polemique néofasciste) .
    Vraiment des champions nos dirigents, continuez la France se marre 🙁

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut