Sidney Govou

Mercato : Sidney Govou (ex-OL) revient sur son transfert avorté à l’OM

Ayant fait les beaux jours de l’OL pendant une décennie, Sidney Govou aurait pu connaitre une carrière différente sans Paul Le Guen. En 2004, l’ancien international français aurait dû rejoindre l’OM à la place de Peguy Luyindula.

Il n’est pas le joueur d’un seul club mais presque. Quand le nom de Sidney Govou fait son apparition, il renvoie forcément vers l’Olympique lyonnais. Passé du côté du Panathinaïkos et de l’ETG en fin de carrière, l’ailier reste à jamais associé à son club formateur avec qui il a tout gagné. De la Coupe de la Ligue à la Coupe de France en 2008 en passant par les sept titres de champions de France, Govou a été de toutes les campagnes et surtout un pion essentiel de cet âge d’or lyonnais.

Avec 412 matchs disputés (77 buts), le septuple champion a marqué de son empreinte l’histoire de l’OL mais tout aurait pu être différent sans l'intervention de Paul Le Guen. Comme il l’explique à Oh My Goal, Sidney Govou était proche de rejoindre l’autre Olympique à l’été 2004. "J’ai voulu vraiment partir une seule fois mais ce n’était pas à l’époque de Paul Le Guen. Mais à un moment quand Peguy Luyindula part à Marseille, c’est moi qui devais partir à la base. C’était Pape Diouf à l’époque je crois et je dois partir là-bas, a confié le vice-champion du monde 2006. Sauf que Paul ne veut pas que je parte donc l’OM se rabat sur Peguy mais il ne veut pas partir non plus. Seulement il est en train de renégocier son contrat avec l’OL et le club lui dit qu’il ne pourra pas lui donner ce que Marseille lui propose."


412 matchs avec l'OL en onze saisons


Copains comme cochons, entre Govou et Luyindula, c’est finalement bien l'ancien Strasbourgeois qui va faire ses valises et prendre la direction de la Canebière contre un chèque de dix millions d’euros. Retenu par Paul Le Guen, Sidney Govou aurait-il pu rejoindre l’OM ? Dix-huit ans après l’épisode, le natif du Puy-en-Velay concède que la porte n’était pas fermée si l’entraîneur lyonnais ne lui avait pas montré une marque d’affection.

"Paul ne voulait pas que je partes mais j’étais ouvert à partir du moment où on ne me montre pas qu’on veut me garder. Je ne serai pas resté par force. Si tu me dis que tu ne veux plus de moi, je vais essayer de trouver une porte ailleurs, a poursuivi l’ailier aux 50 sélections avec les Bleus. Si tu me dis que tu m’aimes bien, que tu veux que je reste mais qu’il y a de la concurrence, je vais rester et me battre. J’ai toujours été réglo et j’ai toujours voulu avoir des personnes réglo en face de moi même si ça n’a pas toujours été le cas."

A Lyon, la carrière de Sidney Govou a toujours été faite de hauts et de bas mais l'amour du maillot a toujours été là. Et le "Match des héros" début mai l'a prouvé. L'amour du public pour l'ancien capitaine lyonnais est toujours bel et bien présent.

22 commentaires
  1. Darn - mar 5 Juil 22 à 13 h 52

    Heureusement !

  2. Beeeeen - mar 5 Juil 22 à 18 h 06

    C'est un beau manque d'humilité de Govou. D'abord en 2004 c'est pour avoir la lourde tâche de remplacer Drogba.
    Et puis chaque année Sid voulait partir et personne ne frappait à la porte.
    Il avait des conditions de contrat au dessus de son niveau réel.
    Alors oui on va se souvenir d'un joueur titré, international, qui rarement blessé a compté dans l'histoire.
    Sauf qu'en réalité, c'était le joueur d'appoint par excellence, fort avec les faibles faible avec les forts.

    En bleu sans Domenech sa carrière n'existe pas, quand des Anelka ou des Giuly ne sont pas appelés et lui oui, clairement c'est copinage copinage....
    Et visiblement ça continue dans l'après carrière vu le rayonnement et l'omniprésence de la Gove dans le PAF.

    1. Djesone statane - mar 5 Juil 22 à 20 h 29

      Bonjour à tous, et à toi Been,
      ça fait quelques temps déjà que je viens sur le site et que jette un coup d'oeil aux commentaires.
      Mais là, mon sang n'a fait qu'un tour, l'hypertension me guettant, je me vois dans l'obligation de te répondre.

      Je ne partage absolument PAS ton avis. Que Govou n'ait pas été le meilleur joueur de l'histoire du club, c'est certain mais dire que Govou a été seulement un joueur d'appoint c'est complètement faux.
      Il a eu un rôle prépondérant dans le jeu de l'équipe dès son entrée dans le 11 qu'il n'a pratiquement plus quitté.

      Contre Milan par exemple, c'est quand Houiller le sort alors qu'il fait sûrement un des meilleurs matchs de sa carrière, pour le remplacer par Réveillère que l'équipe recule de plus de 20m et que Sheva et Inzaghi rentrent quasiment pour la première fois du match dans la surface et nous crucifient.

      Il marque deux fois contre le Bayern lors de notre premier match à Gerland contre eux, il marque le soir du premier titre. Alors dire qu'il était faible avec les forts ... et je parle pas de son doublé contre l'Italie.

      Le mec a été reconnu à Cardiff y a pas longtemps alors qu'il était là pour commenter un match. Ils ont scandé son nom et ils étaient pas supporter lyonnais. C'est un très grand joueur de l'histoire de notre (relativement) petit club.

      1. Dede Passion 69 - mar 5 Juil 22 à 21 h 00

        👍,

        Totalement d'accord avec toi !
        Sid fort avec les faibles et faible avec les forts .....
        Sidérant de lire un truc pareil.

        Les anciens de Gerland, comme moi , doivent tomber de leurs chaises.
        Le joueur était quasi irréprochable, le consultant TV est plus discutable, mais c'est un autre sujet.

        7 titres consécutifs Sid !!!! 👏👏👏

      2. Darn - mar 5 Juil 22 à 21 h 19

        Comment on peut être faible avec les forts quand on met un doublé lors de la "finale" du premier titre ?

      3. Lyon1950 - mar 5 Juil 22 à 21 h 26

        Dede Passion 69, dans ce cas, cela s'écrit Sid-érant !

      4. Beeeeen - mer 6 Juil 22 à 13 h 03

        J’ai pas dit qu’il était irréprochable, j’ai dit qu’il était un joueur pro tout ce qu’il y a de plus anonyme.
        Fabrice Fioreze aussi était le chouchou du parc de princes, qui s’en souvient ?

        Govou était physiquement hors normes mais n’avait pas plus de talent qu’Amalfitano (Morgan).
        Le voir se la ramener comme s’il avait la légitimité d’un Toulalan ou d’un Juninho ça m’agace.

      5. Olyonn@is - mer 6 Juil 22 à 13 h 14

        Sidney Govou c'est aussi le but de la victoire contre le PSG en finale de coupe de France. 🤓⭐. #touchepasàmongovou.com

    2. Juni forever OL - mar 5 Juil 22 à 21 h 38

      +1 djejo stztzn
      C quoi ce speudo ?
      🤣

      1. Lyon1950 - mar 5 Juil 22 à 21 h 41

        C'est un fan de Jason. Il a bon goût.

  3. Juninho Pernambucano - mar 5 Juil 22 à 20 h 43

    j'étais présent à gerland , virage de l'horloge , lorque Sydney était rentré pour la première fois sur le terrain .
    Il m'avait impressionné direct .
    Je m'étais dit , qui est ce jeune joueur , il est trop fort , il percute , il transperce , il donne le tournis aux défenseurs ?

    1. Djesone statane - mar 5 Juil 22 à 21 h 15

      Le seul qui m'a fait cette impression c'est Benzema. Le mec rentre, tu sais que tu regardes un joueur au-dessus des autres, que ce soit pour le talent, l'intelligence de jeu et l'abnégation. Passe dé pour Bergougnoux sur un de ses premiers ballons.
      Dans une moindre mesure Fékir qui faisait des différences exceptionnelles sur 3 pas avant sa blessure.

      Mais j'allais oublier Edmilson. Le mec inconnu au bataillon, il rentre et tu sais que tu as le meilleur défenseur du championnat dans ton équipe

    2. Olyonn@is - mer 6 Juil 22 à 13 h 34

      J'ai le souvenir aussi que le PSG (et d'autres clubs)faisaient des prises à deux sur lui régulièrement,ils avaient senti le danger.Sydney était bel et bien un très bon joueur.

  4. le_yogi - mar 5 Juil 22 à 21 h 21

    Je vais pas jusqu'à dire comme Beeen qu'il était faible avec le fort, notamment car son match face au Bayern fait partie des grands souvenirs de ma vie de supporter. Ou quand il a fait ses débuts au poste d'attaquant central. Par contre il a raison dans le sens où ce n'était pas un ailier droit si dominant que ça dans sa génération. Je ne trouve pas qu'il avait le niveau d'un Malouda par exemple, de l'autre côté. Il était très bon, mais ce n'était pas un tueur, pas le plus gros point fort de l'équipe. Mais sûrement que ses qualités allaient au-delà du terrain.

  5. Juni forever OL - mar 5 Juil 22 à 21 h 41

    Syd, le meilleur joueur de l'OL après Benzema !
    Sérieux, faut pas déconner

  6. Beeeeen - mer 6 Juil 22 à 12 h 57

    Nonon vous avez cité le Bayern Milan et l’Italie comme exemple, car ça s’arrête là.
    La Gove n’allez pas le classer dans la catégorie top joueurs, c’est faux. Attachant, sympathique, besogneux, vaillant oui, mais jamais au niveau pour un top club.

    Si on commence a prendre un but plein d’insouciance contre le Bayern comme exemple alors Clément Grenier Makoun ou John Carew contre le Real c’est quoi ? Des légendes ?

    Remettons l’église au milieu du village, Govou personne ne le connait en dehors de Lyon et quelques bastions de passionnés.
    Le mec a fait une belle carrière de ligue 1 comme plein d’autres. Ne le faites pas passer pour un Ryan Giggs parce que vois l’avez vu débuter à Gerland non plus…
    Soyez plus humble que lui et prenez du recul.

    1. XUO - mer 6 Juil 22 à 13 h 15

      Sidney était quelqu'un d'intéressant, qui a fait de belles choses mais qui a montré de la nonchalance aussi. C'est bien la raison pour laquelle on était allé chercher Keita. Grosse erreur, certes, mais le diagnostique était là.
      Il faut dire que JMA appréciait beaucoup Sidney.
      L'animal en question est intelligent, attachant et il sait se vendre.....

      1. Olyonn@is - mer 6 Juil 22 à 13 h 19

        Keita 🙂Oula gros dossier!J'ai encore en mémoire sa frappe de l'aile droite qui part vers l'aile gauche au poteau de corner...

  7. Beeeeen - mer 6 Juil 22 à 13 h 12

    @Darn « Comment on peut être faible avec les forts quand on met un doublé lors de la "finale" du premier titre ? »
    Des doublés de Govou normalement il n’y en a pas eu assez pour qu’on les oublie…
    La première finale c’est Lens non ?…..

    Je ne jette pas tout de Govou, mais quand ça savait défendre en face on le voyait plus.
    On va arrêter de se mentir, balle au pied c’était pas ouf le Sid…
    C’est toujours pareil dans ce sport, on oublie tout trop vite…

    1. Dede Passion 69 - mer 6 Juil 22 à 13 h 43

      Tu oublies donc aussi, ses contrôles orientés qu'il était pratiquement seul à effectuer à l'époque.
      Une touche de balle et il faisait courant d'air à 2 adversaires.
      D'autres l'ont copié, mais beaucoup plus tard.

      Et puis une cinquantaine de sélections, ce n'était pas un peintre.
      Je l'ai vu de très près terminer des matchs complètement carbonisé, ce que je vois très peu de nos jours.

      Enfin, chacun sa lecture comme le dit si bien Razik !...😉

  8. OLVictory - mer 6 Juil 22 à 13 h 26

    Govou c'était un bon joueur de club qui a fait une belle carrière à l'OL.
    Toujours exemplaire sur le terrain.

    1. Beeeeen - mer 6 Juil 22 à 19 h 48

      Exactement ! Ni plus ni moins 😉

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut