Mathieu Bodmer (ex-OL) nouveau directeur sportif du Havre AC

Passé par l’Olympique Lyonnais entre 2007 et 2010 avant de prendre sa retraite à l’été 2020, Mathieu Bodmer n’a jamais réellement quitté le monde du football. Consultant pour la chaîne Téléfoot puis pour Amazon Prime, l’ancien Lyonnais se lance un nouveau défi en Normandie.

Le week-end dernier dans sa ville natale d’Evreux, Mathieu Bodmer organisait son jubilé en présence notamment de l’ex-Lyonnais Tanguy Ndombele, d’Ousmane Dembélé ou de Thierry Henry. Rechaussant ainsi les crampons pour une ultime représentation avant d’enfiler le costume de directeur sportif du Havre AC. En effet, le président du HAC Vincent La Volpe vient d’annoncer ce lundi l’arrivée de Mathieu Bodmer au poste de directeur sportif. Il devrait accompagner le rachat du club par un consortium d’investisseurs américains.

Dans un même temps, l’ex-entraîneur du club rhodanien durant les années 2000, Paul Le Guen, est remplacé par le Slovène Luka Elsner à la tête de l’équipe havraise. Coach que Mathieu Bodmer a côtoyé quand il était encore joueur lors de son passage à Amiens.


A Lyon, son profil plaisait en interne


Apprécié par les dirigeants lyonnais, Bodmer fut un temps pressenti pour occuper un poste dans l’organigramme de l’OL. Lui qui est resté entre Rhône et Saône pendant trois années. Le temps de glaner un titre de champion de France, une Coupe de France et un Trophée des champions. Pour 91 matches sous le maillot rhodanien et un total de neuf buts.

Clamant encore récemment son admiration pour Jean-Michel Aulas, c’est finalement au Havre qu’il aura la lourde tâche de tenter de ramener le club dans l’élite du football français. Une première division que les Havrais n’ont plus vue depuis 2009.

9 commentaires
  1. Dufduf - lun 20 Juin 22 à 15 h 28

    Bodmer , un passage moyen en tant que joueur chez nous , c'était la bonne époque où l'on avait les finances pour siphonner les effectifs des bonnes équipes françaises .
    Leguen et son adjoint sont virés , un autre ancien de l'OL (mais Normand d'origine) intègre le club doyen à un poste de dirigeant, qu'en sera t-il de son succès ? Ah , si seulement il avait les moyens de racheter Kadéwéré...

    Signaler
    1. le_yogi - mar 21 Juin 22 à 7 h 18

      C'est vrai, une époque où les bons joueurs coûtaient 7 ou 8 millions , et où on pouvait se payer des remplaçants de luxe en piochant dans les valeurs sûres du championnat... Il est loin ce temps !

      Signaler
  2. Bioman - lun 20 Juin 22 à 17 h 14

    En même temps LeGuen coach havrais, on est pas loin du néant total...et , à part à l'OL (en se demandant pourquoi) sa carrière de coach n'a pas été flamboyante.

    Signaler
    1. GoNL - mar 21 Juin 22 à 8 h 03

      Bonne question, et même question pour Rémy Garde.
      Ils ont marché sur l’eau à l’OL, les Galtier de l’époque (en référence aux titres gagnés).
      Et depuis: nada. Entraîneurs globe trotters qui se dont fait virer à peu près partout. Une énigme pour moi

      Signaler
      1. Bioman - mar 21 Juin 22 à 9 h 18

        Put-être est-ce dû aux conditions dans lesquelles Garde à œuvrer, un cadre connu, avec de jeunes joueurs à modeler, qui étaient eux aussi dans un cocon même si une demande de résultat était là...

    2. OLVictory - mar 21 Juin 22 à 9 h 40

      Je n'ai jamais compris non plus pourquoi les coachs passés par l'OL prenaient un gros stop dans leur carrière.
      Fournier par exemple, il avait fait du bon boulot avant de se faire lâcher par le gang des lyonnais. Mais derrière chomage !

      Signaler
      1. le_yogi - mar 21 Juin 22 à 10 h 58

        Il est pas au chômage, après un petit break, il est passé DTN à la Fédé depuis 2017 😉

      2. Dufduf - mar 21 Juin 22 à 22 h 41

        Il est une explication , peut-être simpliste , c'est que Aulas n'embauchait que des débutants ou des besogneux ( dédicace à Puydebois ) , tous plus étranges les uns que les autres , comme entraîneurs. Parfois un miracle : Tigana mais ,en général , de la bouillie (Domenech, Stéphan, Fournier, Génésio, Sylvinho ...) et heureusement durant sept ans, un super effectif qui faisait que tu aurais mis Pochettino à sa tête , tu aurais été champion ^^
        Les rares titrés embauchés par Aulas en 35 ans: Houllier, Puel, Garcia .
        Voici , ce me semble , la raison pour laquelle nos anciens entraîneurs , sous Aulas, performent peu après : ils étaient médiocres.
        Encore une fois , exception pour Tigana qui a été champion avec Monaco, après.

  3. Olyonn@is - lun 20 Juin 22 à 17 h 18

    Le Havre club doyen de ligue 1.J aime bien la couleur du maillot et Vikash Dhorasso!(mais surtout le passage d'Alain Caveglia dans ce club,qui a planté pas mal de buts là bas et martyrisé les défenses parisiennes,marseillaises,et monégasques)

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut