Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

OL : "L’organigramme du club est un vrai problème" pour Sidney Govou

Après la saison chaotique de l’OL en Ligue 1, Jean-Michel Aulas a annoncé de grands changements pour l’été. Seulement, le flou reste toujours présent autour de l’organigramme sportif au sein de la direction avec les rôles de Bruno Cheyrou et Vincent Ponsot.

A saison ratée, grandes décisions. La saison n’était pas encore totalement finie que Jean-Michel Aulas avait mis les pieds dans le plat pour annoncer les contours de la suivante, début mai. Pour la deuxième  fois en trois ans, l’OL va se retrouver sans Coupe d’Europe et cette fois-ci, ce ne sera pas à cause du Covid-19 et de l’arrêt prématuré de la Ligue 1. A force de faire les montagnes russes, les hommes de Peter Bosz ont payé pour voir et ils ont échoué. Face à cette situation, Aulas a donc annoncé que des choses allaient changer notamment dans l’effectif. En attendant l’officialisation de l’arrivée d’Alexandre Lacazette, l’OL travaille un plan d'action avec Peter Bosz pour lui donner la matière dont il a besoin pour mettre en place ses préceptes. Avec Bruno Cheyrou et Vincent Ponsot, c’est donc main dans la main que le trio fort du sportif lyonnais travaille. Seulement, qui dirige vraiment ?

"L’OL est un des rares clubs en Europe où il est compliqué de savoir qui fait quoi dans l’aspect sportif. C’est un vrai problème, a noté Sidney Govou dans les colonnes du Progrès. Je pense qu’il faut plus d’ordre. Il n’y a rien de pire qu’un club où personne ne parle de façon officielle, surtout quand ça va mal. Il faut une organisation structurée, avec une tête qui parle."


Un dépassement de fonction pour Cheyrou ?


A chaque crise, Jean-Michel Aulas est obligé de monter au front et le départ de Juninho comme directeur sportif a laissé un vide. L’ancienne légende de Gerland n’est pas exempte de tout reproche dans la situation actuelle lyonnaise mais avait au moins le mérite de prendre la parole et taper du poing sur la table quand il le fallait. Peut-être pas de la manière la plus diplomatique par moment mais cette absence de directeur sportif manque cruellement à l’OL désormais. "Juni, ça restera un échec, dans la gestion de l’homme. Le président s’est trompé, il n’était pas adapté pour l’instant à jouer ce rôle-là, a poursuivi l'ancien ailier lyonnais. Ça s’est vu dans sa gestion des émotions, dans sa gestion humaine d’un vestiaire, dans sa relation avec Vincent Ponsot. C’est quelqu’un de bien dans la vie, que j’apprécie. Il a des compétences mais pas forcément pour ce poste-là."

Au moment des prolongations de Wendie Renard et Maxence Caqueret, il avait été demandé au trio Cheyrou - Aulas - Ponsot qui parlait football dans le club. En tant de 'directeur du football', cette charge devrait revenir à Vincent Ponsot mais ce dernier avait pourtant avoué qu’il n’avait pas les capacités et qualités pour prendre toutes les décisions dans ce domaine, laissant ce rôle à Bruno Cheyrou, pourtant qualifié de chef de la cellule de recrutement. Le trio répète à l’unisson que ce cas de figure avait déjà fonctionné sous le règne de Bruno Genesio avec Florian Maurice en lieu et place de Cheyrou et que cette méthode avait fait ses preuves. Mais dans la restructuration estivale, définir les postes au sein même de l’institution devrait en faire partie également.

51 commentaires
  1. Lyon1950 - dim 5 Juin 22 à 9 h 30

    On le sait bien, et ça ne changera manifestement pas cet été.
    On verra si cela reste au statut quo au prochain échec...

  2. GBOL14 - dim 5 Juin 22 à 9 h 48

    Il faudrait peut être que chacun dise et explique clairement ses prérogatives et quand il y a questionnement ou décision à prendre, qui le fait et rend compte à JM Aulas
    Car quand Ponsot, Directeur du football, dit qu'il n'a pas les compétences sportives, peut être dire ce qu'il fait en plus de négocier les contrats, ... et qui voit avec le coach... car ce n'est pas clair (même si eux le pensent !!)

  3. Bioman - dim 5 Juin 22 à 10 h 18

    Le problème, c'est que, si tu laisses Cheyrou dépasser ses fonctions , tu vas te retrouver au même niveau que quand Juni est arrivé avec Maurice . Maurice aurait dû avoir ce poste de DS , de part son expérience au moins! Ça a foutu un b*ordel sans nom!
    C'est à partir de jàncier que le club aurait dû chercher quelqu'un...
    J'étais emballé par Pat Muller qui avait le sens du compromis et a connu le haut niveau en tant que joueur et à fréquenter les hautes sphères du foot européen par la suite. Ou alors Camille Abily pour faire comprendre que les Femmes ou les Hommes à l'OL c'est la même chose!

    1. kakkolak - dim 5 Juin 22 à 11 h 37

      Sauf que justement il n'y a plus Juni. Si Cheyrou parle de foot et de profils de joueurs, il ne dépasse pas sa fonction, il fait juste son boulot. C'est d'ailleurs son silence que tout le monde lui reproche, en disant qu'il ne fait rien.
      Dans l'absolu, Ponsot donne la direction générale : on cherche des jeunes banckable à 15 millions, ou on n'a pas de sous donc on prend du fin de contrat ou du vieux, on est blindé de tunes, on achète Van Dijk en 6...
      Cheyrou en fonction de ça va chercher des profils qui correspondent. Voilà. Ça devrait être simple.
      Sauf qu'à priori çà l'est pas...

      1. OLVictory - dim 5 Juin 22 à 12 h 40

        il est où l'entraîneur dans ce schema ?
        Si on l'oublie faudra pas se plaindre ensuite qu'il n'arrive pas à travailler avec ce qu'on lui a donné

      2. kakkolak - dim 5 Juin 22 à 15 h 27

        L'entraîneur, il a des échanges avec le DS, il donne des pistes sur les profils qui l'intéressent et il valide ou pas les joueurs que le DS lui propose.
        Et surtout il fait avec ce qu'on lui donne.
        Sinon il s'en va.

    2. Lyonnais_de_la_manche - dim 5 Juin 22 à 11 h 37

      Et ce serait une très bonne chose de mettre Abily si elle est compétente pour ce poste, j'aime bien l'idée de la mixité surtout en ayant le meilleur club féminin d'Europe.
      Sinon je vous rejoins sur le besoin d'un vrai DS qui ferait le lien avec la direction et le sportif... Mais à priori avec Ponsot et Aulas c'est un rôle qui est compliqué à tenir correctement sans avoir de bâtons dans les roues...

  4. Olreal - dim 5 Juin 22 à 11 h 28

    En fait c’est le seul point ou tout le monde est ok…
    Mais du coup la question encore et pourquoi Aulas s’obstine ainsi à maintenir ce flou.
    Il est trop malin pour ne pas le voir, mois je pense que LUI s’y retrouves
    Après Govou il devait plus objectif, je suis ok avec sur toutes les grandes lignes.
    Mais à son niveau on doit pousser le bouchon un peu plus loin, je m’explique…
    Il parle d’une situation mais à aucun moment il compare à la situation qu’il a connu
    En tant que consultant, ancien joueur de l’OL, je pense qu’on lui demande par rapport à son expérience.
    Comment cela se passait-il ?
    Moi j’ai pas le souvenir d’un DS, quand il y’avait problème ou début de problème qui jouait les pompiers?
    Ben Aulas déjà et toujours… il constate comme nous tous car c’est la chose visible de l’iceberg.
    Après une question simple mais quand on a contrat comme lui avec une grande chaîne, quand on est sollicité par un journal ou une autre chaîne, comment se passe-t-il ? On peux dire ce que l’on veux ? Est ce qu’on ne doit pas réserver ses interviews… enfin bref ça fait toujours plaisir d’entendre des anciennes gloires qui viennent un peu parler des choses qui se passent au club, mais depuis ses dires sur les joueurs qui sont à milles lieu de la réalité, j’ai du mal avec lui.

    1. Beeeeen - dim 5 Juin 22 à 11 h 49

      Lacombe était le directeur sportif même s’il n’en avait pas le titre.
      Comparer avec la période faste très bien, mais on avait des moyens supérieurs aux autres et on avait de loin les meilleurs joueurs (dont Govou ne faisait pas vraiment partie d’ailleurs il faut s’en souvenir), c’est différent aujourd’hui.
      Je suis d’accord avec lui, entre brouilles Houiller-Lacombe, Juninho-(Ponsot-Coupet-Maurice-Garcia) c’est un vrai soucis cet organigramme toxique et l’aveuglement du président est incurable.
      Le modèle de l’OL est obsolète, miser sur la valorisation des joueurs quand même les grands clubs cherchent des profils libres, miser sur un développement des structures au détriment d’une meilleure recherche de joueurs et enfin miser sur des entraineurs mauvais et sans staff élargi ça a fait son temps.
      Mais Aulas ne changera absolument rien. Le Lyon est mort il y a déjà plusieurs soirs…d’une lente agonie…

      1. GoNL - dim 5 Juin 22 à 13 h 47

        Je ne cois pas en quoi le modèle de l’OL soit obsolète, et cette liste fourre-tout ne me convainc non plus:

        - la valorisation des joueurs: Monaco est sur le point d’empocher 80 M€ pour Tchouaméni, c’est peut-être sportivement pénalisant mais ça peut aussi permettre d’acheter la moitié d’une équipe (Rennes l’a fait avec Camavinga). Le phénomène des joueurs qui partent en fin de contrat va s’estomper avec le temps, et je ne pense pas que ce soit la vocation de l’OL à long terme de faire du trading
        - le développement des structures peut très bien se faire avec de bons choix sportifs. Quand on achète Andersen, Mendes et JRA pour 80 M€,, on se gourre dans les choix mais pas les infrastructures.
        - miser sur les entraîneurs mauvais: pour toi ça fait partie du modèle?

        Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui les résultats ne sont pas là qu’il faut tout détruire!
        Aulas se plante dans le choix des hommes et dans la manière de fonctionner ensemble, à la fois avec et sans lui. S’il arrive ou est obligé (par de nouveaux partenaires) de se parer d’un organigramme lisible avec des gens à leur place, les résultats peuvent venir très très vite. C’est justement le moment de faire vivre le modèle (si apport de cash of course).

  5. Benos - dim 5 Juin 22 à 12 h 14

    Aulas maintient le flou car il se considère comme le véritable DS. Ainsi, dès que quelqu’un est nommé ( Juni) , il lui envoie Ponsot dans dans les « pattes ». Ce n’est pas une solution pérenne.

    1. Olreal - dim 5 Juin 22 à 12 h 58

      Ce que vous dites est très simpliste, mais je ne suis pas loin du tout de pensé pareil
      En clair garde la main mise sur le sportif

    2. 6ldc9 - dim 5 Juin 22 à 13 h 49

      Bonjour 100% d accord,le problème est la d ailleurs.

  6. GBOL14 - dim 5 Juin 22 à 13 h 22

    Il faut peut être prendre un peu de recul : depuis que Aulas est là, combien de directeurs sportifs l'OL a connu ? On va dire 2 avec Lacombe comme le dit Beeeeen et bien sûr récemment Juni
    On pourrait ajouter Puel qui avait les pleins pouvoir sportifs en étant Manager et Houillier en tant que conseiller (un peu comme l'était Lacombe) mais c'est surtout, avec quel DS cela a t'il fonctionné avec Aulas ? Lacombe bien sûr mais après, Houillier mais en tant que conseiller... Juni au début peut être mais c'est là le problème
    Si Aulas veut un DS, il faut qu'il le choisisse lui mais surtout qu'il est confiance en lui et là, pas simple
    Après si un DS était là, quels moyens on lui donne ? Ponsot redevient juste le négociateur et Cheyrou que le recruteur ?
    Donc on est d'accord que avec l'organigramme actuel, pas de place pour un DS...
    Après Govou a aussi un peu les boules car il voulait avoir un role au sein de l'OL et peut être DS et il ne l'a pas eu donc il critique un peu, c'est de bonne guerre... Mais a til les compétences ? Juni avait une formation et un diplome de l'UEFA donc ça ne solutionne pas tout mais ça a pu aider sur certains aspects mais pas celui de DS...

    1. OLVictory - dim 5 Juin 22 à 13 h 56

      Je ne pense pas que Govou ait ce genre d'ambitions, mais je peux me tromper.

      " Donc on est d'accord que avec l'organigramme actuel, pas de place pour un DS..."
      100% d'accord !

      1. Olreal - dim 5 Juin 22 à 16 h 31

        Comment ne pas ambitionner d’avoir du poids dans son club, lui qui est resté dans le football ???
        C’est juste logique, et sincèrement le contraire me décevrait de lui
        Il a la personnalité, le tempérament, j’espère d’ailleurs qu’il en soit un jour
        Mais bon pour le moment il s’y prend mal, très mal
        Je ne suis pas pour avoir une attitude de lèche botte, mais j’ai souvenir deux ou trois fois pendant des moments difficiles du club, s’en prendre sérieusement à l’institution
        Là aujourd’hui il est soft et Aulas ne lui en voudra pas dut bout, mais du coup comme j’ai dis précédèrent il se mouille pas du tout dans ce qu’il dis

    2. Olreal - dim 5 Juin 22 à 16 h 26

      Merci merci merci pour la deuxième partie,
      Enfin une réponse loin des bisounours, tout le monde veux la part du gâteaux et c’est normal
      Aulas a pas aimé quand il a attaqué l’institution
      Si Govou n’est pas en froid avec le club, il l’est avec l’institution

  7. Olyonn@is - dim 5 Juin 22 à 13 h 46

    Une chose simple et qui m'inquiète,on n'a plus aucun joueurs sélectionnés en équipe de France,c'est dire si on régresse sportivement ... Même en 1995 on avait 1 ou 2 joueurs.

    1. Olyonn@is - dim 5 Juin 22 à 13 h 53

      Là où ça me gène il y a 3 joueurs de Marseille en équipe de France...🫤Ce n'est donc pas uniquement une question économique...

  8. Mopi do Brasil - dim 5 Juin 22 à 13 h 49

    L'OL a bien fonctionné sans DS quand Aulas était beaucoup plus présent et bien entouré (Lacombe et Houiller). Mais, à présent, on a bien vu qu'il était tout seul dans les difficultés, que Ponsot qui prend beaucoup de place n'avait pas les épaules, ni le charisme d'un DG. Cheyrou tirait la gueule à cette conférence de presse car Ponsot n'arrêtait pas de prendre la parole, du genre "je n'y connais rien en direction sportive, mais...". Symboliquement, Aulas laisse Ponsot parler le premier après lui, ce qui veut dire que c'est lui qui a le pouvoir derrière lui. Il n'arrête pas à le mettre en avant, à chanter ses louanges car c'est le parfait soldat qui lui rend service quand il en a besoin. Mais, ce n'est pas une situation saine et il faut espérer que le nouvel actionnaire obligera Aulas à s'entourer d'un conseiller sportif et à remettre de l'ordre dans l'organigramme, en remettant Ponsot à sa place de DAF.

    1. Olyonn@is - dim 5 Juin 22 à 13 h 57

      Oui on a bien vu que Cheyrou commençait à être irrité,😡😠.Si il continue il va nous faire une Juni d'où ses voyages en Turquie pour décompresser 😆

      1. OLVictory - dim 5 Juin 22 à 14 h 12

        Il se shoote au kebab pour faire baisser la pression

    2. GoNL - dim 5 Juin 22 à 14 h 35

      @Mopi, bien vu!
      Je pense que Ponsot est par contre plus qu’un DAF, il ne faut pas oublier Reign, les partenariats, les plaintes contre les supporters. Il y a du taf. Ce qui n’enlève rien à ta lecture de la situation

    3. Benos - dim 5 Juin 22 à 19 h 52

      Concernant Ponsot, je partage entièrement ton avis Mopi, j’ai même un souvenir d ´Aulas remerciant Ponsot et Juni pour la signature de Guimaraes ou Paqueta, comme si ce n’était pas Juni le seul grand artisan de ce magnifique recrutement. Des le début, il a lancé Ponsot dans les « pattes » de Juni.

  9. GIANI69 - dim 5 Juin 22 à 14 h 04

    Il est bien gentil le Sydney mais il dépasse un peu son droit à l analyse !! Les médias lui ont un peu gonflé le melon, je l aimais bien en tant que joueur mais depuis quelques temps il crache un peu dans la soupe voire,tire sur l ambulance !!! Il a peut être oublié ses troisièmes mi-temps , moi pas ! Rappelez vous le duo Whisky -Coca !!! Il est l un des rares anciens lyonnais a être toujours négatif dans ses analyses ..! Mais c est tellement plus facile de critiquer que de construire …! Moi j attend de voir le prochain mercato et de constater si effectivement il y a du changement dans le recrutement et si celui-ci sera vite fait pour avoir un groupe au complet à la reprise le 1 juillet ……!

  10. OLVictory - dim 5 Juin 22 à 14 h 11

    C'est dommage, mais on sait maintenant qu'il n'y aura jamais de DS à l'OL sous le règne d'Aulas. Pour plein de raisons, la principale étant qu'on ne peut pas avoir deux DS dont l'un est le président et pour l'instant l'actionnaire principal

    Actuellement, la gouvernance penche vers l'administratif qui dirige le sportif. Ça ne marche et ça ne marchera jamais. Aulas et Ponsot prennent toutes les décisions sportives, Cheyrou donne son avis, mais reste minoritaire et Boss est d'accord avec tout ce que dit Aulas vu qu'il se sent merdeux après ses échecs à répétition.

    Et pourtant on ne serait pas loin d'un fonctionnement normal sans rajouter de pièce rapportée.
    Une organisation sportive qui a déjà fait souvent ses preuves :
    * Un entraineur qui définit les profils dont il a besoin, sans complaisance, et qui les IMPOSE comme des recrutements indispensables.
    * Un recruteur qui cherche trouve et sélectionne trois candidats par poste
    * Un président qui valide les choix, qui arbitre les budgets et qui charge son adjoint de faire signer les joueurs, de préférence dans l'ordre de la liste.
    On a tout ce qu'il faut à l'OL pour faire fonctionner le club de cette manière très habituellement pratiquée dans tous les clubs dirigés par une forte personnalité. Si les hommes ne conviennent pas à cette organisation classique, alors ce ne sont pas les bonnes personnes au bon endroit.

    1. GoNL - dim 5 Juin 22 à 14 h 36

      CQFD 🥸

    2. kakkolak - dim 5 Juin 22 à 15 h 30

      On est d'accord que ça ne marche pas comme çà à l'OL...

    3. Benos - dim 5 Juin 22 à 16 h 01

      Entièrement d’accord. Ça complique d’ailleurs la vente de l’OL

    4. Olreal - dim 5 Juin 22 à 16 h 35

      Ce que vous dites est vraiment de bon sens
      Très bonne analyse 👏

  11. Philippeb - dim 5 Juin 22 à 15 h 05

    Sid a les pieds sur terre, ses réflexions sont souvent justes. Après c'est facile de parler , difficile de faire.
    En l'occurrence il a parfaitement raison. L'échec de Juni, qui n'était pas fait pour ça , a échaudé JMA.
    Mais il ne dit pas que lorsqu'il y a le schéma classique Président / Directeur sportif / Entraîneur il y a très très souvent conflit entre les deux derniers. Rien n'est parfait.
    En fait Aulas ne veut pas s'occuper du club quotidiennement, donc il a nommé son alter ego Ponsot en chef du sportif, mais il veut tout contrôler. Ce qui est son droit d'autant plus qu'il s'aperçoit qu'il doit intervenir en cours de saison pour éteindre les incendies allumés par ses troupes ou faire diversion. Et il s'en régale d'ailleurs.
    Mais ça peut très bien marcher comme ça, il suffit que le coach soit le boss sportif, aidé par un recruteur et contrôlé par le directeur du foot qui tranche et valide les choix.
    Le vrai problème c'est que Bosz pour parler il est super, mais comme il doit figurer dans les cinq derniers coachs de L1 en terme de résultat, comment peut il être le boss ? Il faut sans cesse communiquer pour dire que ça va aller mieux, redire qu'on a confiance en lui, et lui recruter des nouveaux joueurs pour remplacer ses choix hasardeux.

  12. Juni forever OL - dim 5 Juin 22 à 15 h 55

    Sidney Govou est un complotiste
    🤣
    Il a donc raison en fait

    1. Olreal - dim 5 Juin 22 à 16 h 40

      Mais oui il a raison, mais il y’a conflit d’intérêt
      Une autre chose aussi
      Je ne suis pas assez ancien pour avoir lu assez de chose ici
      Mais Puydebois en tant que consultant et ancien joueur, n’est il pas aussi en conflit d’intérêt ?
      Je suppose que comme tout ancien joueur du club, lui aussi aurait peut-être aimé avoir sa part du gâteau ?
      Attention je pose uniquement la question ?
      J’ai pas assez de recul, le lis ce site seulement depuis 3 ou 4 ans et m’intéressent aux commentaires uniquement depuis le 2 ans

      1. Razik Brikh - dim 5 Juin 22 à 17 h 07

        La question est légitime. Nico n'a jamais postulé et ne souhaite aucun poste à l'OL. Il n'y a aucune ambiguïté à ce sujet.

      2. XUO - dim 5 Juin 22 à 19 h 51

        Pourquoi Razik répond-il à Loréal et seulement à Loréal ? Parce qu'il le vaut bien ....

  13. Olreal - dim 5 Juin 22 à 17 h 24

    Merci Razik pour la réponse 👍

  14. OL-91 - dim 5 Juin 22 à 18 h 34

    Tout à fait, ce n'est pas Juni mais Govou qu'il fallait appeler !

    1. Olreal - dim 5 Juin 22 à 19 h 12

      Je viens de voir une partie de son interview du progrès et il est pas prêt de joindre le staff pour le moment
      Il viens carrément de dire que si il était joueur aujourd’hui il préférait aller à rennes que Lyon.
      Franchement je suis déçue et je n’ose imaginer le président
      Est ce qu’un joueur de l’OM dirait cela un jour, je préfère jouer à Renne que marseille ?
      Jamais de la vie
      Il nous descend très bas le sid
      Et svp pas débat les supporters pour dire si il a raison ou pas
      On a aucune comparaison à avoir avec rennes aujourd’hui, que cela soit au niveau structure ou sportif
      La direction n’est pas du stable et ils savent même virer des entraîneurs qui font du super boulot.
      On sait tous que c’est pour prendre position de ses anciens potes que sont Maurice et genesio mais faut pas abuser
      Bref je suis déçu mais encore une fois je me pose la question encore une fois pourquoi en pleine période d’instabilité venir mettre un taquet sur l’OL
      Cette interview a été faite avant l’annonce de Lacazette, donc franchement elle lui perdre une bonne crédibilité
      Mais je peux vous assurer que n’importe quel joueur a salaire égale il réfléchis pas deux secondes en France
      A l’étranger ils savent même pas qui est rennes

      1. JUNi DU 36 - dim 5 Juin 22 à 19 h 38

        Bien sur que si ils connaissent Rennes, drôle d'idée que tu as ?? Ce club a fait déjà 7 ligue Europa dont un 8ème de final en 2019 . Une ligue des champions, 2 coupe des coupes, et une coupe conférence.
        Et pourquoi il n'y aurait pas débat ?? Sidney a tout à fait le droit de critiquer le club, franchement vu certains clowns dans la direction il y a de quoi...

      2. Juni forever OL - dim 5 Juin 22 à 20 h 08

        Donc L'Oréal, si je te comprends bien, rien a redire si Lacazette pense du bien de Bosz alors que beaucoup de supporters (dont tu fais parti) veulent le départ de Bosz mais que si syd critique la direction, ça te pose problème, 🤔
        Bon ...

  15. Olreal - dim 5 Juin 22 à 20 h 24

    C’est exactement cela, si Sid a fait le choix de dénigrer même objectivement le club, je ne suis pas ok, il est dans rôle de consultant mais du coup ben forcément il est contre le club.
    Moi je vaut rien du tout, je ne suis ni consultant, ni ancien joueur, on dis ce qu’on pense de notre club sans aucunes répercussions sur quoi que ce soit
    Je peux chanter toute la journée que Bosz est une bille que cela ne changera pas d’un atome le court de la vie
    Mais je te promet si j’étais l’un ou l’autre, j’aurai toujours eu de la réserve avec mon club
    Je dirais en face au président comme beaucoup ne se gêne pas je suppose
    Mais jamais dans les médias et surtout pas dans la manière dont il le fait
    Ça en devient presque un règlement de compte
    J’ai souvenir il y’a pas très longtemps de prise de tête entre Olympique et lyonnais et aulas
    Cela avait finit par une émission où il y’avait eu explication et où chacun a pu arrondir les angles
    Punaise, il sait des choses que nous ne savons pas, il est au plus proche des joueurs et du staff, on est pas bien en ce moment
    Si il aime le club ben qu’il fasse des choses pour le club mais en vrai pas dans les médias
    Moi j’ai trop aimé le joueurs malgré ses sorties nocturnes qui pour moi ont aussi façonné le personnage, j’ai rien contre les joueurs bad boys ou les joueurs un peu extravagant du moment ils font le taf sur le terrain, chose que sid a très bien fait
    Mais j’aime pas le consultant désolé

  16. Olreal - dim 5 Juin 22 à 20 h 27

    Juni 36, désolé je ne débat pas pour Rennes
    Pour Govou, j’ai répondu en haut

  17. Dufduf - dim 5 Juin 22 à 20 h 30

    Il n'y a pas grand-chose à tirer des (extraits de) propos de Govou , ce me semble.

    1. Olreal - dim 5 Juin 22 à 20 h 38

      « À Lyon, on est peu là-dedans aussi, les supporters ne s’en rendent pas compte. Aujourd’hui, ce n’est pas forcément un endroit où tu as envie d’aller quand tu regardes ça de l’extérieur. Si j’étais joueur, je signerais plus à Rennes qu’à Lyon. Il va falloir être très bon au niveau du recrutement »

  18. Olreal - dim 5 Juin 22 à 20 h 51

    Moi je lui souhaite et je suis sincère qu’il finisse Ds d’un club ou responsable de recrutement ou encore mieux, président de club et surtout dans le club de son coeur
    A ce moment il comprendra que c’est pas si facile de diriger et d’avoir des responsabilités dans des métiers ou les résultats ne dépendent que de votre forme physique et où la chance peux jouer des mauvais tours
    Rien est rationnel dans le foot et ce qui fait la beauté de ce sport
    Combien on découpe en morceau Maurice car il avait pas réussit à garder Goebbels ?
    Et quand j’émets des critiques sur Bosz, pourquoi cela ne s’apparenterai pas à de la remise en question de Aulas et la direction en général ?
    Et pourtant, c’est le cas
    Je me pose juste des questions comme tous le monde sur le fonctionnement en ce moment de la direction mais sans remettre en question toute les base du club
    Et oui désolé mais aulas c’est la base
    Depuis que je suis la ligue 1, j’ai pas vu un meilleur président, si vous en avez trouver un, faites le nous savoirs
    Alors vu votre pseudo, vous avez pas aimé ce qu’il a fait à Junhino
    On se sait toujours pas ce qui s’est réellement passé
    Donc attendons avant de juger, mais je sais une chose junhino peux importe ce qu’il a fait pour le club, ne sera jamais au dessus du club comme tous les autres et pourtant je le considère moi comme le meilleure joueur du club de tout les temps c’est vous dire

  19. Razik Brikh - dim 5 Juin 22 à 20 h 58

    😅 @XUO

  20. JUNi DU 36 - dim 5 Juin 22 à 21 h 23

    Et l'Oreal il en pense quoi de Garnier ? 😁

    1. Olreal - dim 5 Juin 22 à 22 h 19

      😂👌