(Photo by Valery HACHE / AFP)

Monaco - OL (2-0) : une première période en enfer

Dépassé dès l'entame du match contre Monaco, l'OL n'a jamais pu rattraper sa première période cauchemardesque (2-0). L'Olympique lyonnais partait cette fois-ci de trop loin pour espérer quelque chose de ce déplacement.

On serait tenté de dire concernant l'OL que les mêmes causes produisent les mêmes effets. A l'image du succès contre Marseille mardi (2-1), l'Olympique lyonnais a très vite cédé sous les premiers coups de boutoir de Monaco samedi (2-0). Après seulement deux minutes, l'ASM menait déjà 1 à 0 grâce à un ancien de la maison, Jean Lucas. Inéluctable puisque les coéquipiers de Jérôme Boateng, dépassé comme les autres, ont subi la furia monégasque pendant près de 20 minutes.

Durant la première période, Anthony Lopes a sauvé son équipe d'une déculottée plus lourde encore, mais il n'a rien pu faire sur le délicieux piqué de Wissam Ben Yedder un peu avant la demi-heure de jeu. Les Rhodaniens ont donc vécu l'enfer avant de revenir dans leur vestiaire. "Quand tu ne gagnes pas un duel, que c'est chaque fois une occasion pour l'adversaire lorsque le ballon est dans le dos de la défense... Le système n'a rien à voir. On n'arrivait pas à ressortir de derrière. J'étais très content qu'on ne soit qu'à 2-0 à la pause car si Lopes n'est pas dans les cages, ça fait 3 ou 4-0, a lâché Peter Bosz, irrité. Ce n'était pas bien de notre part, on ne mérite absolument pas de prendre un pointJ'ai changé trois joueurs à la mi-temps mais normalement, j'aurais dû en sortir neuf ou dix..."


Une mauvaise approche du match dans tous les domaines


Du côté de la Principauté, on s'est régalé des boulevards laissés entre les pistons et les centraux excentrés, notamment à gauche où Sofiane Diop a fait vivre un calvaire à Malo Gusto et Léo Dubois. Mal organisé, l'OL n'a jamais pu contrer son adversaire au cours du premier acte. Avec le ballon, il était perdu, sans aucune idée et sans le génie créatif de Lucas Paquetá suffisamment impactant pour l'aider à se sortir de ce mauvais pas. Pourtant, il a eu quelques lueurs d'espoir, surtout sur des pertes de balle des partenaires de Aurélien Tchouaméni. "Je suis responsable, a affirmé l'entraîneur néerlandais. J'ai essayé avant le match d'expliquer au groupe que la victoire face aux Phocéens ne veut rien dire, que c'est aujourd'hui (samedi) l'important. Mais je n'y suis pas arrivé parce qu'on n'était pas bien."

En prenant en exemple la deuxième mi-temps produite par sa formation, Bosz balaye les explications tactiques pour justifier ce revers. "On peut mieux faire, si tu rentres avec le bon état d'esprit sur le terrain, a-t-il déclaré. On a vu qu'on était meilleurs en deuxième période et les deux recrues (Romain Faivre et Tanguy Ndombele) ont bien fait, il faut le souligner. Si j'avais une équipe avec des joueurs moyens, je ne serais pas déçu et j'aurais juste félicité Monaco. Mais ce n'est pas ça. Je suis en colère." Au lendemain de cette défaite, il faut également s'interroger sur les raisons qui ont poussé le coach à reconduire un dispositif qui n'avait déjà pas fonctionné face à l'OM. "Mais Léo (Dubois) n'a pas joué comme défenseur central. Il a joué côté droit", a insisté le technicien.


De grosses défaillances individuelles


Dans tous les cas, son homologue, Philippe Clement, a su tirer parti du mauvais système mis en place et des énormes faillites individuelles constatées. "J'ai aimé les deux mi-temps. Notre première période était hyper dominante, avec beaucoup de bonnes actions, des occasions. On a manqué un petit peu d'efficacité, parce qu'on doit mener 3 ou 4-0 à la pause. Au retour des vestiaires, l'organisation était bien. On a eu quelques possibilités en transition, mais Lyon devait réagir. Or, ils n'ont pas réussi à se créer beaucoup de situations, a apprécié le Belge. On doit savoir faire les deux choses (attaquer et défendre). C'est une victoire vraiment méritée. On progresse à chaque rencontre. Ce n'était pas la partition parfaite, mais on voit des choses de plus en plus belles chaque semaine."

Si après la pause, la prestation rhodanienne peut éventuellement laisser des regrets sur le résultat global, le seul réel motif de satisfaction reste l'entrée de Tanguy Ndombele. C'est trop peu après les espoirs suscités par le bon deuxième acte contre Marseille. Nous sommes le 6 février et encore une fois, l'Olympique lyonnais et Peter Bosz repartent de zéro.

107 commentaires
  1. Polygone - dim 6 Fév 22 à 10 h 43

    La 1ere mt c est celle de BOSZ
    Si tu met un 3-4-3 ( soi disant) avec autant de défenseur, tu sais très bien que tu vas jouer bloc bas, que tu vas subir. (9 joureurs a vocation défensive sur 11)
    Donc si tu es bloc bas, il faut un voir 2 attaquants de contre attaque. Sinon tu permet au bloc adverse de rester haut et confiant sur le terrain.
    Et non bosz décide de ne pas titulariser faivre ni cherki.
    Même si ce n est pas de pur contre attaquants, au moins balle au pied ils font reculer l adversaire.
    J ai donc décidé de ne pas regarder la 1ère mt en voyant la compo. Puis J ai vu le score à la mt et j ai préféré regardé d un œil sur mon tel.
    Ça ne me serait jamais arrivé pour un gros match avant.
    Aulas ponsot, Bosz me dégoûtent de l OL 😔

    1. kedocteur - dim 6 Fév 22 à 12 h 04

      je suis loin d'être un coupeur de tête systématique d'entraineur , je n'ai jamais participé au concert anti-Genesio ou anti-Garcia, mais je dois avouer que je ne supporte plus Peter Bosz et ses choix ahurissants. lorsque Claudio Cacapa a annoncé la composition de l'équipe alignée au départ à Monaco j'ai dù me pincer pour le croire, à peu près la même équipe qui avait fait si pale figure en première mi-temps devant l'OM avec Emerson en position d'ailier gauche. Le naufrage s'est produit d'emblée et sans les arrêts de Lopez il y aurait pu avoir 4 buts en 15 minutes. Dubois arrière central est un fiasco , Shakiri ailier aussi, Boateng pas mieux que Marcelo .Se passer des recrues d'emblée était une idée bizarre, Faivre en ailier en est une autre.Le seul débordement d'ailier je l'ai vu à la 93 ième minute avec Bradley Barcola! Le bilan de Peter Boscz depuis le début de la saison est un des plus mauvais depuis longtemps. Je pense que son avenir à l'OL est très limité.

  2. Tigone - dim 6 Fév 22 à 10 h 51

    Thierry Henry au commande dès maintenant avant la coupe d'Europe !!!!!
    Thierry Henry avec un objectif réalisable, une qualif' pour l'Europa league !!!
    Thierry Henry avec l'assurance d'être encore l'entraîneur la saison prochaine !!!
    Un peu comme l'om a fait avec Sampaoli comme ça il commencera la saison prochaine en connaissant l'effectif (et les rouages du club) et les joueurs connaissent auusi le style de jeu de Henry !!!

    1. Fab2506 - dim 6 Fév 22 à 11 h 30

      J'y ai pensé hier.
      J'ai suivi le match sur Amazon et j'ai été surpris,du fait de son passage à Monaco en tant que joueur et entraîneur, par sa neutralité.
      Essayait-t-il d'ouvrir une porte à sa venue dans le Rhône ?

    2. LELAVALLOIS - dim 6 Fév 22 à 11 h 36

      Thierry HENRY ???

      Désolé mais même si BOSZ a ses tords, tu peux changer d'entraîneurs toutes les 2 semaines, cela ne changera rien au vrai problème qui est : les joueurs ...
      Un mec comme Dubois, nullissime, capitaine en plus et sélectionné en EDF ...
      Cette équipe manque de caractère, d'envie et surtout de leader ...
      Un coach mentale serait nécessaire ...

      1. Tigone - dim 6 Fév 22 à 11 h 38

        En même temps Dubois titulaire et Dubois capitaine c'est la décision de Bosz ?

      2. Tigone - dim 6 Fév 22 à 11 h 45

        Et puis Dubois le match n'avait pas commencé qu'il m'avait déjà énervé !!!!
        Dès le choix du côté du terrain tiré au hazard, il gagne et là tout sourire il dit à Benyeder:"comme tu veux"!!!
        C'est pas ouf ça ?!??
        Genre vas-y soit à l'aise avec nous y'a pas de problème ?!?!

      3. Polygone - dim 6 Fév 22 à 12 h 18

        Dubois, on sait.
        Mais t es pas obligé de mettre Emerson devant.

      4. Olyonn@is - dim 6 Fév 22 à 22 h 22

        Mais il a quoi Henry???

    3. Moimoi - dim 6 Fév 22 à 11 h 56

      Monsieur Boulard ? Pas fou Tigone ?

  3. mmc1789 - dim 6 Fév 22 à 10 h 54

    Bah c est plutot la 2e MT contre l OM qui est bizarre .. une equipe sans confiance style contre l asse .. .arrive un peu a se motiver contre paris ..

    Au dela de l animation il y a qd meme 10 joueurs de champs .. a part caqueret et les centraux en 1MT qui se bougeait les fesses ?

    Voir lukeba en position d avant centre .. c est un peu provoquant..

    Nos potentiels adversaires en LE doivent rigoler

    1. Tigone - dim 6 Fév 22 à 11 h 15

      Pas sûr que nos adversaires rigolent !!!
      Disons qu'ils sont rassuré de nous voir aligner une équipe de défenseurs !!!!
      Dire que beaucoup critique la soi-disant frilosité des coach français...mais Bosz c'est quoi alors ???

  4. Monark - dim 6 Fév 22 à 10 h 54

    @Tigone , c’est une blague j’espère ?
    TH se prend pour un gourou désormais. C’est une sorte de Vandamme dans le milieu du foot .
    🤯

    1. Tigone - dim 6 Fév 22 à 11 h 07

      Bosz est bien le représentant du beau jeu et du foot offensif, c'est bien ça ?

      Henry a un boulard ouf, même les starlettes du foot actuel vont pas la ramener😂😂

      Il a clairement un échec à Monaco, mais Henry c'est pas un pompier à la Dupraz...
      Avec 6mois de préparation, il sera au top.

  5. PAT11grib - dim 6 Fév 22 à 10 h 56

    Aulas, Ponsot.... T'es ridicule mon garçon.
    C'est Bosz qui fait l'équipe, c'est aussi lui qui est censé joué un football offensif avec du pressing, c'est toujours lui qui vogue de club en club sans jamais avoir de résultats et c'est encore lui qui parle et endort tel un gourou beaucoup de supporters et même des journalistes.
    Juninho était un fabuleux joueurs, grand connaisseur de football, amoureux de l'OL mais très mauvais dans ses choix d'entraîneurs....
    Quand à Thierry Henry ce serait la fin des haricots

    1. Roro Blouch - dim 6 Fév 22 à 11 h 06

      En effet Bosz est une brêle, Juninho est une brêle, Thierry Henry est une brêle, et pendant ce temps le couple Aulas/Ponsot a prouvé que par la puissance de l'amour ils étaient capables de vaincre toute adversité et de tout gagner.

      Bah dis donc, heureusement qu'on a affaire à des génies, dans quelle galère on serait si Aulas et Ponsot n'étaient pas des demi-dieux !

      1. Doudski69 - dim 6 Fév 22 à 13 h 10

        Ben à part que aulas seulement est un demi dieu pour le reste c'est vrai.
        Quant au meilleur joueur de l'ol.. devant juni j'ai Di Nallo, chiesa et benzema...
        Lacombe ptet aussi

    2. Tigone - dim 6 Fév 22 à 11 h 10

      Je vois mal Henry joué avec 6 défenseurs titulaire !!!
      Henry une brêle ?? Faut pas pousser non plus...

  6. Philippeb - dim 6 Fév 22 à 11 h 14

    C'est une déception parce que je pensais qu'un nouvel élan avait été donné par le match contre l'OM. En gros je pensais que Bosz avait compris
    - que sa philosophie de la première partie de saison était un échec
    - mais aussi que sa nouvelle philosophie très frileuse n'était qu'une étape pour reprendre des points et de la confiance et qu'il fallait évoluer vers un jeu plus équilibré et ambitieux
    - naïvement je croyait qu'avec les nouvelles recrues, il allait équilibrer les profils entre les techniciens et les gens qui apportent de la puissance et de la percussion. Pour moi le foot moderne n'est pas celui du Barça mais celui de l'EDF ou de Liverpool, de la solidité derrière, beaucoup de collectif au milieu et de la percussion devant. Je le redis un milieu caqueret Bruno Aouar manquait terriblement de percussion et on assistait à un ronronnement du jeu inefficace. En mettant Gusto derrière, Ndombelé au milieu, KTE à gauche on atteignait cet objectif , + Dembelé en vrai 9 et Paqueta au coeur du jeu. Ça me semblait une bonne base assez évidente.
    Au fond c'est pas un déshonneur de perdre à Monaco, c'est plus la manière et les commentaire du coach et l'espoir déçu qui nous cassent.
    Bosz a prouvé qu'il ne sait pas bien défendre, qu'il ne sait pas bien coacher en cours de match. Maintenant il semble perdu, tétanisé, et lui qui est si bon en interview commence à nier certaines évidences.
    J'ai trop "souffert" de l'éviction de Genesio pour souhaiter un départ du coach. Franchement je pensais qu'il avait compris la même chose que moi avec OL OM. Mais c'est peut-être bien moi qui ne comprend rien.
    En tout cas les dirigeants doivent prendre la bonne décision, mais ces dernières années ça été une succession de mauvaises.
    Pourquoi avoir fait partir Genesio qui était un bon coach ?
    Pourquoi avoir fait venir Juni dans un poste qui ne lui convenait pas du tout ?
    Pourquoi Sylvinho l'inexperimenté dans un univers inconnu pour lui?
    Pourquoi Garcia, qui est un bon pro, mais individualiste et haï par les supporters avant ?
    Pourquoi on n'a pas pris Laurent Blanc au début ?
    Pourquoi on a loupé Galtier ?
    Pourquoi Bosz ? On savait que c'était un gros risque avec sa philosophie spéciale, dépassée pour moi et très peu sécurisante, non ?
    Faisons confiance au Boss

  7. Bioman - dim 6 Fév 22 à 11 h 19

    Je n'ai pas souvenir de résultats probants là où Thierry Henry a entraîné en coach principal...
    A la limite le discours qu'il peut tenir en commentateur n'a pas reflété les résultats des clubs qu'il a coaché....Concernant Bosz il semble fort probable que l'aventure ne se prolonge pas la saison prochaine, à voir si l'aventure se poursuit cette saison...ça c'est la vraie question !

  8. Cicinho - dim 6 Fév 22 à 11 h 27

    Une idée d'article : le nombre de matchs de Bosz où il change de dispositif tactique à la mi-temps parce que l'équipe est perdue sur le terrain?
    Dommage contre une équipe comme Monaco qui a des carences défensives de démarrer le match avec seulement 2 joueurs offensifs dont l'un a explosé la saison passée dans le 3 du milieu du 433 de Garcia...
    Et le petit laïus en fin de match pour dire c'est les joueurs c'est pas moi, c'est aussi nul que sa tactique!

  9. sg69er - dim 6 Fév 22 à 11 h 59

    C'est étonnant qu'un bon communiquant comme Bosz plante son commentaire après match. Ou alors il n'a pas le même dans le vestiaire, car moi je suis joueur et j'entends ça je lui rentre dedans et le mets face à ses contradictions. OK l'état d'esprit n'est pas suffisant mais la compo est incohérente avec les joueurs. Il veut jouer bloc bas mais il n'a pas les joueurs pour.
    Et bloquer les offensives en renforçant la défense OK mais il faut permettre une sortie rapide du ballon à la récupération pour contre attaquer mais mes joueurs alignés ne savent pas le faire et se marchent dessus et du coup défendent mal et se positionnement mal et on se fait renverser. Je n'ai pas la solution je ne suis pas coach mais c'est à lui de trouver la formule à moins qu'il veuille se faire virer.

  10. ringo - dim 6 Fév 22 à 12 h 11

    Et dire que Bosz voulait absolument Onana à la place de Lopes,vu ses performances à la CAN pas sur que le Camerounais nous aurait rapporté quelques points en plus,par contre on est unanime pour dire que sans Lopes nous aurions quelques points en moins.

  11. amoureuxolforever - dim 6 Fév 22 à 12 h 23

    voilà je l'avais dit : l'euphorie
    on n'arrive à Monaco les mains dans les poches: on prend une calotte
    Cette équipe est incorrigible!!
    Laisser Mendes et Dubois c'est jouer à 9 ou 9.5
    Paqueta était il remis de ces voyages en avion?
    personnellement j'aurais fait jouer N'Dombele et Faivre d'entrée

    1. Broglinnn - dim 6 Fév 22 à 12 h 46

      j'allais lancer un sondage concernant dubois.. il est à la ramasse sur les 2 buts. 'il est à 3 m au marquage.. insupportable

      1. kakkolak - dim 6 Fév 22 à 19 h 10

        Et Emerson qui suit pas Jean Roucas....
        Jean Roucas qui à part son but n'a finalement pas fait grand chose...

  12. JUNi DU 36 - dim 6 Fév 22 à 12 h 37

    Henry comme entraîneur à l'ol non mais où vous allez chercher ça ?? Si tel était le cas on tomberait encore bien bas...

  13. Lyolicha - dim 6 Fév 22 à 12 h 45
    1. Broglinnn - dim 6 Fév 22 à 12 h 52

      tu m'acheve