OL - Actionnariat : l'arrivée des nouveaux investisseurs fixée pour le 23 juin

En conférence de presse, Jean-Michel Aulas a confirmé l’existence de discussions avec de potentiels investisseurs, en précisant que rien n’était conclu à l’heure actuelle. Le président d'OL Groupe a l’intention de boucler le sujet le 23 juin.

Présent devant la presse à l’occasion de l'arrivée d’Alexandre Lacazette et de la prolongation d’Anthony Lopes, Jean-Michel Aulas en a profité pour faire un point sur le futur de l’actionnariat de l’OL. “Nous sommes en train de faire en sorte de changer d’actionnaires, puisque deux d’entre eux sont sortants, a expliqué le président. C’est une procédure extrêmement surveillée. Il y a un certain nombre de discussions, mais il n’y a rien de conclu.”


Pas l’intention de partir


“Les informations trop précises, quand elles sont inexactes, peuvent contribuer à ce que les choses ne se fassent pas, a ensuite prévenu le natif de L'Arbresle, avant d’avouer qu’ “un processus est en cours. Il y a eu beaucoup de succès dans le nombre d’intervenants intéressés pour reprendre les parts de Pathé et IDG. On est convaincus que les choses vont bien se passer”. Quoi qu’il arrive, Aulas a bien l’intention de “rester à la tête du groupe en tant que président directeur général, pour une période moyenne ou très longue.” 


Réponse dans une quinzaine de jours


A l’heure où les bruits courent que Foster Gillett est en bonne voie pour devenir le nouvel actionnaire majoritaire, le fondateur de la société CEGID a précisé qu’ “il y a plusieurs investisseurs, comme indiqué dans le communiqué. Si la presse croit savoir qui, c’est que quelqu’un le lui a dit”. Néanmoins “si quelqu’un a dit qu’il (Foster Gillett) est devant, je ne peux que contredire, car ce n’est pas exact." 

Celui qui est à la tête du club rhodanien depuis 35 ans a conclu en affirmant être “dans le money time” pour ce changement d’investissement, et qu’il a l’intention de “conclure le sujet le 23 juin.”

28 commentaires
  1. Dragon2332 - jeu 9 Juin 22 à 11 h 14

    Encore bravo à JMA pour tout ce qu'il fait 👏🏼👏🏼👏🏼

    Signaler
  2. OLVictory - jeu 9 Juin 22 à 11 h 15

    J'ai bien envie de croire que Foster Gillett n'est pas devant, je ne le sens pas du tout l'héritier. 😆

    Signaler
    1. zikos35 - jeu 9 Juin 22 à 11 h 27

      Ouais alors le fond de pension ne fait pas rêver non plus. Et quid du 3eme qui explique qu'il compte faire voyager ses joueurs entre tous les clubs où il est actionnaire 😂

      Signaler
      1. OLVictory - jeu 9 Juin 22 à 12 h 02

        Le 3e est une erreur de casting, l'OL n'entrait pas du tout dans son projet de magouilles sur les transferts. Il nous a confondu avec Porto

    2. Mopi do Brasil - jeu 9 Juin 22 à 14 h 10

      Il vaut mieux un actionnaire qui sait ce que c'est que s'être planté, plutôt qu'un autre à qui tout a réussi et ne connait pas l'échec.

      Signaler
      1. OLVictory - jeu 9 Juin 22 à 14 h 13

        C'est pas faux Mopi !
        Mais on disait ça de Bosz aussi l'année dernière.

      2. Grokik - jeu 9 Juin 22 à 14 h 29

        Mopi & OLVictory : Si on peut juste éviter un actionnaire ou un entraineur qui ne sait pas ce que c'est la réussite parce qu'il s'est tout le temps planté, ca sera deja pas mal...

  3. Le_Lyonniste - jeu 9 Juin 22 à 11 h 36

    Mais oui, les candidats font des offres mais seule une sera retenue. Et pour l'instant on ne connait QUE le nom des candidats, PAS le futur actionnaire.

    Signaler
  4. Juni forever OL - jeu 9 Juin 22 à 12 h 40

    Je préférerai un investisseur français pour ne pas mentir, voit l'OL passer sous pavillon ricain dans 5 ou 10 ans après le départ du professeur, ça peut donner un club sans âme comme a paris

    Signaler
    1. Olyonn@is - jeu 9 Juin 22 à 15 h 04

      Oui ça me gène aussi...

      Signaler
  5. lazydream - jeu 9 Juin 22 à 12 h 41

    Gillett me paraît être la moins mauvaise des solutions si il se désengage de la direction et ne garde qu'un rôle de Président pour laisser la DG à Jean-Mimi. Liverpool n'a pas été un succès retentissant. Néanmoins il faut surtout voir qui seront ses créanciers et le montage financier car il est très probable qu'il n'avancera pas l'argent de sa propre poche, encore moins vu les sommes impliquées. Idem pour Textor. Le fonds de pension n'est jamais vraiment une bonne idée. Ils cherchent souvent la rentabilité à court terme pour revendre ensuite. Ils presseront tout ce qu'il y a a presser et revendront ensuite.

    Signaler
  6. Tigone - jeu 9 Juin 22 à 12 h 46

    Un président français avec un sponsor "Justin bridou" c'est trop compliqué....

    Difficile de parler d'âme ou d'adn lyonnais quand on aura un président américain, un actionnaire chinois et un sponsor arabe !!

    Signaler
    1. Lyon1950 - jeu 9 Juin 22 à 12 h 56

      Y a pas d'investisseur français intéressé, c'est tout.

      Signaler
    2. Darn - jeu 9 Juin 22 à 14 h 03

      Alors français pourquoi pas, mais Justin Bridou en sponsor non, par pitié.

      Signaler
    1. Lyon1950 - jeu 9 Juin 22 à 13 h 19

      Il existera toujours des mécontents pour absolument tout.

      Signaler
      1. Juni forever OL - jeu 9 Juin 22 à 14 h 32

        Je ne comprends pas ta remarque ?

        A liverpool, ça s'est mal passé, ça peut donc nous arriver, pas compliqué à comprendre, non ?

  7. Olyonn@is - jeu 9 Juin 22 à 15 h 09

    On va bientôt être fixé,mais c'est sur des choses vont changer,espérons que l'ADN OL sera toujours présent même sous pavillon américain.🇨🇵🇺🇲

    Signaler
  8. s.k - jeu 9 Juin 22 à 15 h 56

    Hum j’ai le sentiment qu’on a tiré le mauvais américain
    Quand tu vois que chelsea est acheté par un américain 4 milliards d’euros ça laisse songeur ( il aurait fait des économies en venant chez nous avec le reste un mercato de fou furieux dommage …)
    Le mec met 600M en ayant une fortune personnelle estimée à 700M ça paraît vraiment juste pas de place pour la folie
    Bref il nya pas de quoi être optimiste mais bon ça ne peut pas être pire
    Au moins il a l’air de vouloir vraiment s’impliquer dans le club ce qui est plutôt rassurant

    Signaler
    1. zikos35 - jeu 9 Juin 22 à 16 h 26

      C'est juste qu'il va pas acheter avec son argent...

      Signaler
  9. Caol Ila - jeu 9 Juin 22 à 18 h 13

    Espérons que si c'est Gillett, que le montage ne sera pas comme pour Liverpool, où quasi tout avait été emprunté à court terme à des fonds... et du coup, dans l'obligation de revendre à perte car pas de quoi rembourser...
    Pas envi non plus de connaître un actionnaire à la Mc Court (même si l'OM connait sportivement un bon tempo) avec trop peu de fond et que du bricolage.
    Il faut un projet sérieux et surtout des capitaux garantis car ça sent quand même le projet à la Gérard Lopez où il emprunte à gauche pour rembourser à droite ou comme le chinois Li pour le Milan qui, pas capable de rembourser 32M à Elliott voit le fond reprendre les reines du club en bien... puis le revendre à un autre fond !

    Signaler
  10. chiesa for ever - jeu 9 Juin 22 à 19 h 23

    Si Aulas dit que c'est faux alors Hugo s'est trompé sur toute la ligne on saura qui disait vrai le 23 juin.... Quant à l'avenir du football il est ce qu'il est point barre la moitié des clubs de ligue 1 sont rachetés et beaucoup sont devant nous cette année !!c'est un fait!!!

    Signaler
  11. Juninho Pernambucano - jeu 9 Juin 22 à 20 h 48

    Alors hier la presse nous annonçait que c'était acté avec Gillet , le choix était fait , et aujourd'hui , Aulas dit ... l'inverse.

    Au passage , il corrige et balance un scud :
    "rester à la tête du groupe en tant que président directeur général, pour une période moyenne ou très longue.”

    Il ne lachera jamais la barre , et Gillet ne va pas convenir car il veut tout racheter et mettre papy dehors à court terme .

    Mon pronostic est qu'il va prendre deux actionnaires différents , pour garder la main , et continuer sur le schéma précédent pathé et Idg , et rester sur le concept Adn Ol sans changer le coach , etc ...

    Donc toutes les supputations folles faites hier à propos de l'américain de liverpool , retombent comme un soufflé .

    Signaler
    1. Caol Ila - ven 10 Juin 22 à 10 h 12

      Toutes les offres, c'est pour tout racheter... Au passage, dans l'offre de Gillett, JMA vendrait quasi toutes ses parts.
      Après il annonce ce qu'il veut car au final, il ne choisit rien puisque ça reste une société par action et qu'il n'est pas majoritaire.
      Pour l'instant, c'est un "cadeau" que lui fait Pathé et IDG... Mais si une offre plus intéressante veut autre chose, ils changeront d'avis...
      Idem quand il dit que l'acheteur le laisserait à la tête du groupe... Je me rappelle, il y a maintenant 30 ans, la société où je bossais avait été rachetée par un fond de pension US. On avait eu un beau diner de gala sur Paris et notre PDG avait annoncé qu'il restait à la barre et que notre filiale restait dans le groupe... C'était le diner de cons !
      Malgré les promesses, 3 mois plus tard, il était débarqué et notre filiale revendue à notre concurrent...

      Signaler
      1. OLVictory - ven 10 Juin 22 à 10 h 27

        Le plus courant est que l'acheteur exige que l'ancien dirigeant reste, il lui met un earn out bien grassouillet pendant trois ans sur ses propres actions et il a de grandes chances que l'ancien fasse du bon travail.

        Sauf s'il est prévu une vente à la découpe, mais ça se produit généralement quand la boite est déjà en train de couler. Bernard Tapie était un grand précurseur dans ce domaine des rachats des actifs par un nécrophage.

        Retenir deux offres est sans doute le scenario le plus improbable, il y a très très peu de chances que ça se produise. Je vois bien une surprise avec le fond de la NBA qui remporte l'affaire. Dans les faits ce sont les plus discrets et les plus expérimentés, deux grandes qualités pour travailler dans les M&A. Quand les mecs commencent à s'étaler dans la presse, il y a un loup.

  12. Philippeb - jeu 9 Juin 22 à 21 h 02

    En tout cas c'est quand même extraordinaire, en quelques mois de trouver plusieurs candidats et de pouvoir faire un choix.
    On peut imaginer que la volonté d'Aulas soit de garder la main, au moins quelques années, au moins pour mener à bien l'Arena. Mais il l'a très bien expliqué, on peut très bien être PDG d'une entreprise sans avoir la majorité, c'est une question de confiance de la part des autres actionnaires. Qui ne ferait pas confiance à JMA pour gérer l'OL ?
    Peut être qu'il va réussir à concilier l'objectif de rester au pouvoir et de réaliser une grosse plus value sur une partie de ses actions.

    Signaler
    1. Caol Ila - ven 10 Juin 22 à 10 h 14

      Oui, apparemment, il vendrait quasi tout... Après, avec un bis répétita d'une saison comme celle qu'on vient de vivre, il serait automatiquement viré...

      Signaler
  13. Trevelyan - ven 10 Juin 22 à 0 h 18

    Eh bien vivement le 23! En espérant une excellente nouvelle pour le club et pour nous.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut