(Photo by CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

OL : Anthony Lopes, le dernier rempart

Seul élément au niveau dimanche à Rennes (4-1), Anthony Lopes enchaîne les bonnes prestations sur ce début de saison. Après 13 journées, le gardien lyonnais semble retrouver le niveau de ses belles années. L’OL doit s’appuyer là-dessus pour faire basculer son exercice du bon côté.

Quand l’ensemble de ses coéquipiers ont pris l’eau, il fut le seul à surnager. En première période, l’Olympique lyonnais peut être mené 3 ou 4 à 0 contre Rennes dimanche, mais Anthony Lopes a tenu jusqu’à la 45e et le coup de casque de Gaëtan Laborde sur corner. Avec 6 parades, il a maintenu son équipe à flot, ne pouvant que constater les dégâts à la fin de la partie (4-1). 

Irréprochable depuis le début de cette saison, le gardien est très en vue, trop lorsqu’on évolue dans les buts de l’OL. Avec 52 arrêts sur les 13 premières journées de Ligue 1, il en a joué 12, il est le numéro un dans ce domaine sur les 5 principaux championnats européens. “Ça m’embête toujours lorsqu’un gardien est trop sollicité, encore plus à Lyon, car tu te dois d’avoir la maîtrise, un équilibre défensif. Lorsque ces problèmes seront réglés, il aura moins de travail et ça sera bénéfique pour la qualité de jeu. L’équipe doit être plus solide qu’elle ne l'est actuellement, affirme Nicolas Puydebois, le consultant d’Olympique-et-Lyonnais. L’avantage avec un élément performant comme Anthony, c’est que tu peux te permettre d’être un peu moins bon, même si pour atteindre les objectifs du club, on ne doit pas autant le voir sur le terrain.


Une vrai progression par rapport à l'année dernière


Toujours est-il que le Portugais est actuellement l’un des meilleurs rhodaniens, si ce n’est le meilleur, en discussion avec Lucas Paquetá. Face à Lens déjà, il avait permis à l’Olympique lyonnais, par ses prouesses, de s’imposer 2 à 1 dans une rencontre importante. Le jour et la nuit avec ses performances de la saison passée. “Je trouve qu’on a retrouvé le très bon Anthony Lopes qu’on connaissait, avec les mêmes forces qu’avant. Il a retrouvé de la vélocité, son côté instinctif dans les sorties, il ne marque plus de temps d’arrêt, il utilise ses qualités intrinsèques. En plus de ça, on peut s'apercevoir qu’il a eu une évolution très positive dans son jeu au pied, apprécie l’ancien gardien. Les consignes du coach lui ont permis de gagner en volume de jeu. Il a amélioré ce point qui était plutôt perfectible.”   

Lors du précédent exercice, Lopes a souvent été critiqué pour ses sorties musclées, ce qui a pu l’impacter mentalement. Il n’avait également pas la même proximité avec son entraîneur des gardiens. “Je mettrai ça sur le compte du changement de coach et du retour de Rémy Vercoutre. La méthode de Christophe Revel ne correspondait pas aux qualités d’Anthony. Il a voulu lui faire travailler d‘autres choses plutôt que de s’appuyer sur ses points forts, ce qui l’a un peu déréglé selon moi, estime Nicolas Puydebois. Il bosse avec un entraîneur qui le connaît très bien, ils ont une vraie relation. Il travaille comme le faisait Joël Bats, en apportant sa touche à lui, donc il n’est plus dans l’inconnu. Il se concentre sur les qualités qu’on demande à l’OL, un portier qui avance, qui ne subit pas, qui va au duel et qui sort dans les pieds. Il doit être conquérant.


Il a gagné en confiance


Mais d’autres ingrédients sont aussi à l’origine de ce renouveau. “Lorsque tu te replonges dans le travail, associé à ça avec des très bonnes performances, cela apporte encore plus de confiance, de la maturité, je le sens passer un vrai cap. Je l’ai toujours trouvé très complet comme joueur. Il est apaisé, confirme l’ancien joueur de l’OL entre 2002 et 2005. L’intersaison, et peut-être l’aspect concurrence avec Andre Onana, l’a sortie de sa zone de confort. En plus d’être bon, il apporte une certaine sérénité, aussi bien par son jeu au pied, ses parades et son attitude.”  

A 31 ans, le portier natif de Givors peut encore s’améliorer nous explique Nicolas Puydebois. “Bien sûr, on progresse tous les jours, tout le temps, à n’importe quel âge. Il est justement dans la force de l’âge, dans la plénitude du gardien et de ses qualités physiques, athlétiques et techniques, détaille-t-il. Avec son expérience, dans un club où il faut toujours gagner, il arrive à maturité. D’après moi, il a encore une marge de progression au niveau international, avec le Portugal et au niveau européen avec l’OL. S’il arrive à progresser dans les détails du très haut niveau, il apportera toutes ses compétences à son équipe, et ça ne sera que bénéfique.” 


Un bon gardien pour une belle saison


7e après 13 journées, l’Olympique lyonnais vit un début de saison compliqué. S’il souhaite remonter la pente, il devra notamment compter sur un Anthony Lopes qui poursuit sur ses belles prestations. “Comme souvent dans une formation qui performe, il y a un bon gardien, un attaquant qui marque des buts et un milieu de terrain qui gratte des ballons. Tous ces ingrédients sont aujourd’hui réunis à l’Olympique lyonnais, observe Puydebois. C'est le cocktail positif qui lui permettra d’avoir de grands résultats cette année.” Il faudra pour cela montrer un bien meilleur visage qu’à Rennes, et ne pas seulement se reposer sur le portier rhodanien.

3 commentaires
  1. guilOLforever - mar 9 Nov 21 à 9 h 01

    L'OL, version Bosz, est capable de coups d'éclat contre de belles équipes.
    Mais pour ce qui est de la régularité qui fait le podium en fin de sa

  2. guilOLforever - mar 9 Nov 21 à 9 h 02

    L'OL, version Bosz, est capable de coups d'éclat contre de belles équipes.
    Mais pour ce qui est de la régularité qui fait le podium en fin de saison, ce n'est vraiment pas ça !...
    Il fa

  3. guilOLforever - mar 9 Nov 21 à 9 h 04

    Il faudra absolument battre l'OM sinon on ambitionnera au mieux la 5ème place de la ligue 1.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut