(Photo by FRANCK FIFE / AFP)

OL - Ballon d'or 2018 : une première "historique" pour Ada Hegerberg

La Norvégienne Ada Hegerberg, 23 ans a remporté le premier Ballon d'Or féminin, décerné lors d'une soirée de gala à Paris lundi. "C'est historique, c'est incroyable", a-t-elle déclaré "très émue" après la cérémonie.

 

 

Une première historique.  L'attaquant de l'OL, Ada Hegerberg (23 ans), a remporté lundi le premier Ballon d'Or féminin. La Norvégienne qui a notamment remporté trois Ligues des champions avec l'Olympique lyonnais, avait déjà été élue joueuse de la saison écoulée en 2016 par l'UEFA. Elle a été élue par vote des journalistes, comme le Ballon d'Or masculin. "C'est historique, c'est incroyable", a-t-elle déclaré "très émue" après la cérémonie. "Je voulais dire merci à mes coéquipières, à mon entraîneur et à notre président Jean-Michel Aulas, qui fait beaucoup pour le football féminin. C'est une grande étape pour le football féminin, c'est très important pour nous les femmes", s'est-elle réjouie. "Jeunes filles, s'il vous plait, croyez en vous", a-t-elle lancé aux jeunes footballeuses.

"Elle est en route pour devenir la meilleure joueuse du monde", disait son président en club, Jean-Michel Aulas, au printemps 2016. Bien vu. "Ada, c'est le but ! Elle a été depuis toute petite formée comme cela. C'est vraiment l'attaquante de pointe par excellence, un bon point d'appui aussi. Elle est dangereuse quand elle est dans la surface car elle peut à tout moment marquer", avait exposé à l'AFP en 2017 Eugénie Le Sommer, internationale française et coéquipière à Lyon.

Gros caractère

"Elle est très complète. Elle a la puissance, une belle qualité technique et de frappe. Physiquement c'est quelqu'un qui est difficile à bouger. Elle en impose", complétait à l'époque la latérale du Paris SG et de l'équipe de France Eve Périsset, interrogée par l'AFP. Ada Hegerberg, c'est aussi un gros caractère. En août 2017, elle s'était mise en retrait de la sélection norvégienne. "Si l'équipe nationale veut atteindre les objectifs et les résultats que l'encadrement a fixés, ça nécessite selon moi des améliorations dans plusieurs domaines, à la fois dans la planification, dans l'exécution et dans le suivi", avait-elle lâché.

Finaliste de l'Euro en 2013, la Norvège venait de se faire piteusement sortir dès le premier tour de l'Euro-2017 aux Pays-Bas, après trois défaites et aucun but au compteur. Le Ballon d'Or féminin est une nouveauté, même si un prix de la meilleure joueuse existait déjà quand les prix Fifa et Ballon d'Or étaient fusionnés, de 2010 à 2016. La seule fausse note de la soirée est venue du DJ français Martin Solveig, qui a participé à l'animation de la cérémonie du Ballon d'Or 2018, quand il a demandé à la Norvégienne, si elle savait danser le "twerk", une danse sensuelle aux déhanchés très explicites.

 "Twerk" polémique

Cette courte séquence a crée la polémique sur les réseaux sociaux, où des internautes se sont indignés du "sexime" et du "total manque de respect" du DJ français envers la joueuse norvégienne. Une fois la cérémonie terminée, Martin Solveig a rapidement réagi dans une vidéo d'excuses publiée sur Twitter : "C'est une blague, peut-être une mauvaise blague et je voulais m'excuser envers ceux que j'aurais pu offenser. Désolé". "Il est venu me voir après et il s'est excusé. Je n'ai pas vu la situation comme ça, comme les autres. On a dansé un peu, j'ai eu le Ballon d'Or, et c'est le plus important pour moi. Je n'ai pas trouvé cela sexiste", a déclaré Hegerberg en zone mixte, après la cérémonie.

Est-ce qu'on aurait demandé cela à un homme ? "Ça c'est une bonne question", a-t-elle répondu, avant de plaider pour une meilleure reconnaissance du football féminin. "Ce sont aussi les hommes qui vont aider le foot féminin. Il faut de l'aide des gens les plus hauts placés dans le système, à la Fifa, à l'UEFA... Il y a encore du travail à faire", a encore déclaré la buteuse norvégienne.

Avec AFP

17 commentaires
  1. gerard mansoif - mar 4 Déc 18 à 10 h 15

    Bonjour à tous. Bravo à elle c'est mérité. Mais, excepté Bouhaddi toute l'équipe est à complimenter. Bravo également aux organisateurs qui décernent également un trophée féminin. Cela démontre l'évolution et la prise de conscience de ce sport.

  2. -bRoglin- - mar 4 Déc 18 à 10 h 25

    Oui et ça valorise aussi le travail du club dans ce secteur sportif....Aulas doit jubiler..tant mieux.

  3. dugenou - mar 4 Déc 18 à 11 h 15

    Bravo Ada. Toutes mes félicitations.
    Je retiendrai toutefois de cette cérémonie les sifflets dans la salle pour Aulas quand Ada a cité son nom dans son discours. Cela prouve encore une fois toute la popularité de notre cher président hors de l'OL, fabriquée par une communication désastreuse. Ce qui est encore plus dommageable, c'est que cela vient ternir un tableau plus qu'honorable et un club qu'il a protégé toute sa vie.
    Je sais que je vais surement me faire invectiver sur ce sujet car on ne peut que rarement toucher à Aulas et c'est surement légitime sur bien des aspects.
    Mais, je terminerai en disant que de se faire siffler par toute une assemblée internationale dans une soirée télévisée dans le monde entier est la réalité du reflet de M. Aulas dans le milieu du football. S'il pense que cela ne rejaillit pas sur le club, c 'est une erreur. On peut très bien être respecté sans être détesté pour autant. Dommage.

    1. Jeanmasse 39 - mar 4 Déc 18 à 12 h 21

      pareil moi aussi ça m'a heurté, après comme précisé c'était pas général il faudrait voir qui a sifflé.
      Si tu considères que les spectateurs fu fond étaient en majorité des parisiens lobotomises par les medias et supporters du PSG tu peux analyser ça comme de la jalousie.
      Moi ce que je retiens c'est que depuis 30 ans qu'il est aux affaires j'ai pas entendu beaucoup de gens mui cracher dessus apres leur passage à l'OL, les gens qui le siffle sont en général plutot des gens qui ne connaissent rien à l'OL et plutôt animés par fe l'aigreur et jalousie (le sacro saint QSG avec fes moyens démesurés n'arrive à rien en ligue des champions)
      Et puis franchement en conclusion on en a rien à faire de l'image de l'OL en France, moi à chaque fois que je suis à l'étranger avec mon maillot on est un club extrêmement respecté

      1. dugenou - mar 4 Déc 18 à 12 h 31

        j'avais failli mettre quand j'ai écrit tout à l'heure que j 'allais surement entendre l 'argument massue habituel expliquant "la jalousie". Et puis j 'ai décidé de ne pas le mettre...
        Je suis un peu ok avec toi mais on ne peut pas résumer ces sifflets à cela.
        Aulas énerve, agace, peut être par sa réussite mais surement et surtout pour son manque de respect, de classe, de fairplay envers les autres. Il y a le chambrage qui peut être petit et mal accepté mais cela reste du chambrage. Et il y a le manque d'élégance, de grandeur.
        Enfin et encore une fois, il ne s 'agit pas de lui cracher dessus pour ce qu'il a fait pour le club mais de critiquer sa com.

      2. Jeanmasse 39 - mar 4 Déc 18 à 12 h 42

        c'est vrai que resumer ça à de la jalousie c'est un peu court je le concède.
        Et je comprend aussi que Jean Mich peut être extrement irritant pour les gens exterieurs à l'OL.
        Mais il est comme ça on ne le changera pas ça lui permet aussi de prendre le maximum de pression sur lui et pouvoir decharger ainsi le sportif (même si maintenant on tape helas aussi sur le coach), personne n'est parfait et au final quitte à choisir je préfère des defauts de comm que des defauts de gestion.

  4. Matt..RougeEtBleu - mar 4 Déc 18 à 11 h 29

    " se faire siffler par toute une assemblée internationale dans une soirée télévisée dans le monde entier est la réalité du reflet de M. Aulas dans le milieu du football."

    Rien que ça lol !!

    1. dugenou - mar 4 Déc 18 à 12 h 05

      Tu as raison, j'exagère un peu. Il n 'a été hué et sifflé que par la moitié de la salle et non "toute" la salle…
      Aussi c 'est pas très honnête de tirer une phrase hors de son contexte sans le propos en entier. Alors je rajoute:"Je sais que je vais surement me faire invectiver sur ce sujet car on ne peut que rarement toucher à Aulas et c’est surement légitime sur bien des aspects."

    2. ObjectifEurope - mar 4 Déc 18 à 12 h 26

      Je pense que JMA a du se dire, je les fais bien chiééé.... Et ça bien du le faire marrer.

  5. OL-38 - mar 4 Déc 18 à 11 h 33

    Cela va surement donner envie à Ada de rester plus longtemps et de faire encore mieux à L'OL

  6. ObjectifEurope - mar 4 Déc 18 à 11 h 34

    Félicitations à Ada. Quelle joueuse ! Bravo à elle et aussi à toute l équipe féminine.
    Elle meritait vraiment ce trophée.

  7. Fekiiresistible69 - mar 4 Déc 18 à 13 h 08

    ya que moi qui etait gené avec Ginola et Solberg? et les question de Riou mon dieu.. Il a quand mm demander a Buffon de raconter l'histoire de ces mains. mdrr sinon ceremonie tres franco française quand mm, etant français cetait pas plus derangeant que cela mais on avait l'impression que cetait une enième ceremonie en leur honneur, c'etait quand mm genant pour Modric surtout vu qui avait casi personne a par lui et les bleus toute la soirée sa lui a rabacher quil avait perdu la CDM le pauvre, mais bon il a eu un jolie lot de consolation quand mm.
    mais bon pour moi au final cetait completement rater ce BO, Ginola est nul et ringard, Solberg on ce demande ce qui foutai la.. Si j'ai aimer quand Raymond a demander l'otographe a Grizou cetait sympas mais sinon tres deçu dans l'ensemble et evidemment bravo a Ada pour son BO elle le merite amplement

  8. Ras Ruben - mar 4 Déc 18 à 14 h 11

    Moi aussi j'ai trouvé que cette cérémonie était honteuse. le lieux et la mise en scène étaient superbes, mais alors l'Equipe21 !!! il faut quand même choisir une vraie chaine de TV avec de l'expérience de ce genre d'évènement pour réaliser cela ! J'ai trouvé que c'était nullissime. tous le monde semblait se faire hyper chier et semblait avoir l'impression d'être tombés dans un traquenard.
    Les sifflets / Aulas, j'ai trouvé cela honteux, d'autant plus que c'est venu pendant le discours d'Ada qui remerciait son président. Les sifflets n'étaient pas sur l'ensemble du public, effectivement on aurait dit que ça venait du fond. croire que des footballeurs pros, leurs familles, des coachs aient pu faire cela. Donc qui étaient présent à cette cérémonie ? les journalistes parisiens ? Les organisateurs et staff Equipe21 ? J'ai également eu cette impression qu'on était face à des sifflets de supporters du PSG. Enfin, on ne saura peut être jamais, j'ai trouvé quoi qu'il en soit que ce comportement était honteux. même ce ringard de Ginola était gêné.

    1. janot06 - mar 4 Déc 18 à 14 h 35

      Cette récompense est organisée par "l'Equipe" ; partant de là, rien d'illogique à ce qu'elle soit diffusée sur leur chaîne. Perso, je n'ai pas suivi car je fuis ce genre de spectacle guindé où l'auto-satisfaction et l'ennui suintent par tous les pores. Modric, c'était un sacre annoncé depuis plusieurs jours déjà, un secret de polichinelle, boudé donc par l’orgueilleux Ronaldo.
      Juste un petit mot pour féliciter Ada pour son trophée justifié et longue route sous nos couleurs.

  9. ol-91 - mar 4 Déc 18 à 20 h 40

    Une pensée aussi à Lotta Schelin qui l'aurait certainement obtenu si la distinction existait alors.

    1. fandelol - mer 5 Déc 18 à 10 h 23

      Tu peux aussi penser à Louisa Necib alors.

  10. tomlepatron - mer 5 Déc 18 à 4 h 24

    Bravo à notre lyonnaise ! J'étais vraiment content pour elle mais aussi pour l'institution. Cette cérémonie peut être qualifié de cérémonie de la honte tant certains éléments ont été gênants. Comment peut-on lui demander si "le trophée n'est pas trop lourd ?" Le mec s'adresse quand même au premier ballon d'or féminin félicitant la meilleure joueuse au monde qui a du se battre pour en arriver la... Quand au sujet du twerk... Mdr je préfère m'abstenir

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut