Corentin Tolisso et Peter Bosz (crédit : David Hernandez)

OL : "Bosz n'a pas réussi à mettre en place ses idées", constate Nicolas Puydebois

Au lendemain du départ de Peter Bosz, Nicolas Puydebois est revenu sur la fin de l'aventure du Néerlandais. Dans TKYDG lundi, notre consultant a constaté les manques affichés par l'ancien coach lyonnais.

Une histoire qui n'a jamais vraiment pu montrer son meilleur visage. Dimanche soir, Peter Bosz a officiellement été démis de ses fonctions par l'Olympique lyonnais. Une issue attendue tant les derniers résultats, et surtout l'attitude dégagée, laissaient peu de place à l'optimisme. Nicolas Puydebois a souligné les problèmes aperçus sur le terrain dans "Tant qu'il y aura des Gones" lundi.

L'ancien portier de l'OL constate qu'il y avait un décalage entre les mots et les prestations les jours de match. "On peut clairement dire maintenant que c'est fait que les joueurs ont lâché le coach. La greffe n'a jamais pris. Le discours était beau en préambule, attirant et plein d'espoir. Mais au fur et à mesure, on s'est aperçu qu'il n'a pas réussi à mettre en place ses idées, a-t-il fait remarquer. Il faisait des constats justes et lucides, ce qui était plutôt digne d'un consultant car ce qu'on demande à un entraîneur c'est de trouver des solutions pour changer la donne. Malheureusement, il n'a pas réussi à activer les leviers pour améliorer son équipe."


"Le mal est certainement plus profond", Yohan Gomez


Il ne faut néanmoins pas exonérer le groupe et l'état-major du club de cet échec comme le rappelle notre invité Yohan Gomez. "Il fallait changer quelque chose, et malheureusement pour lui, c'est le principal responsable aux yeux des dirigeants. Ce n'est pas suffisant car on attend l'OL dans les trois premiers, au moins à la lutte avec les meilleures équipes du championnat. Là, il commence à y avoir du retard, plus la saison dernière qui joue contre lui. C'est donc logique que ce soit lui qui parte, a affirmé l'ex-joueur formé à l'académie lyonnaise. Mais les joueurs sont toujours là et il faut qu'ils se remettent en question, tout comme les dirigeants, car le mal est certainement plus profond."

6 commentaires
  1. JUNi DU 36 - mar 11 Oct 22 à 12 h 46

    Qu'on attend l'ol dans les 3 premiers ?? Il est à côté de la plaque on est bien en dessous de l'OM, Monaco, Rennes et Nice. Dommage que certains n'ont tjrs pas compris ça.

  2. Olyonn@is - mar 11 Oct 22 à 13 h 05

    J'ai regardé l'émission je ne suis pas d'accord avec Nicolas Puydebois (et Yohann Gomez) pour une fois. 1/Sur les 3 premiers nous n'avons pas l'effectif pour y prétendre à moins d'un bon mercato hivernal(il y aura une petite chance).2/Sur la critique des cadres et notamment Alex Lacazette qui n'a mis "que 4 buts" en 10 matchs(et 2 passes décisives) dixit Y Gomez.Lacazette n'a pas les joueurs derrière lui( milieux offensifs)pour lui offrir de bonnes passes depuis le départ de Paqueta.Faivre et JRA ont été absents(même quand ils ont joués).Lacazette a mouillé le maillot,ok il a fait preuve d'irritation sans doute dù à ce qu'il décroche parfois jusqu'au milieu de terrain mais c'est parce que les balles n'arrivaient pas jusqu'à lui...😮‍💨

  3. le_yogi - mar 11 Oct 22 à 15 h 20

    Pour ce que ça vaut, en début de saison j'avais vu passer la stat selon laquelle l'OL était numéro 1 du championnat sur le nombre de passes autorisées avant interception. Comme quoi le pressing de Peter ne marchait quand même pas si mal, et les joueurs l'avaient pas si mal intégré. Mais c'est sur les quelques fois où il ne marchait qu'on s'est fait sévèrement punir. Ça et les CPA défensifs.

  4. OLVictory - mar 11 Oct 22 à 16 h 10

    "Après le match face à Toulouse, le sort de Bosz était sans doute déjà scellé. Il fallait faire quelque chose. La déclaration de Lacazette après le match était maladroite, mais elle était spontanée. Dans ce cas, on dit parfois des choses qu’on ne devrait pas dire, a expliqué Sidney Govou. Les propos tenus par le coach après le match ne sont pas passés auprès des décideurs, qui ont été choqués du discours de satisfaction affiché. Ce n’était donc plus possible de poursuivre avec Peter Bosz. Certes, son discours ne passait plus avec le groupe, mais je pense surtout que son caractère n’était pas fait pour l’OL. Il est jusqu’au-boutiste. C’est la troisième fois qu’il se fait limoger en cinq ans. Son discours ne passait plus et il n’avait pas l’envie de changer. C’est ce qui m’a le plus déçu chez lui. Je comprends qu’il défende ses principes de jeu, mais il faut aussi accepter de changer quand on se trompe."

  5. Absa7799 - mar 11 Oct 22 à 16 h 16

    On a peut être pas l'effectif d'un top 3 (tout est relatif suivant la gestion de cet effectif), mais on a l'avantage d'un calendrier allégé avec l'absence de coupe d'Europe, chose que les autres n'ont pas et qui très rapidement et comme chaque année se fera sentir en championnat avec des résultats en dents de scie.
    Rennes et Nice se sont effondrés en fin de championnat l'an dernier (Nice malgré la gestion Galtier ratait une place en LdC et la coupe de France) et Monaco a fait une belle remontée suite à son élimination de coupe d'Europe. Monaco 8 ème en Mars fini sur le podium une fois le poids de la coupe d'Europe ôté.
    Lens et Strasbourg l'an dernier on fait un très bon parcours avec un effectif inférieur au top 3.
    On va voir ce que Blanc peut apporter avec cette direction boiteuse.
    Le premier chantier est la charnière centrale défensive...

  6. Olyonn@is - mar 11 Oct 22 à 18 h 47

    Lolo Blanc doit avoir vu pas mal de matchs à la TV en 6 ans,il a peut être vu un bon libéro.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut