@Clermont Foot

OL - Clermont (3-3) : "Il fallait marquer pour les mettre en difficulté mentalement", confie Gastien

L'entraîneur de Clermont, Pascal Gastien, était logiquement satisfait du match nul de son équipe face à l'Olympique lyonnais (3-3).

7 points en trois matches, le bilan du début de saison clermontois est plutôt flatteur. Une réussite qui satisfait pleinement Pascal Gastien, entraîneur des Auvergnats. Quelques minutes après le match nul arraché face à l'Olympique lyonnais (3-3) ce dimanche, ce dernier est revenu sur la belle mentalité affichée par son équipe. "C'est la beauté de notre sport. Lyon a le match en main et l'OL a eu grosse occasion pour mener 4-2 et notre gardien a fait la différence. Nous avons eu le mérite de toujours y croire. Nous étions toujours en course malgré la domination de Lyon. Il fallait marquer pour évidemment les mettre en difficulté mentalement. C'est toujours comme ça", juge-t-il.


"Il y a des choses psychologiquement que l'on ne maîtrise pas en tant qu'entraîneur"


Le coach de Clermont n'était pas convaincu par la première période délivrée par ses joueurs, mais a vu du mieux dans la seconde partie de la rencontre. "À la mi-temps, je n'étais pas très content de notre manière d'être car nous ne défendions pas tous ensemble. On se faisait transpercer même si en face il y a de la qualité. On ne peut pas se permettre ça en Ligue 1. C'est une bonne leçon. On apprend contre des équipes comme ça. Après la mi-temps, c'était plus rigoureux en jouant ensemble. Logiquement nous étions mieux dans le jeu", termine Pascal Gastien.

4 commentaires
  1. Darn - lun 23 Août 21 à 9 h 17

    Il me semble bien cet entraîneur.

  2. Quand je pense a Ferland - lun 23 Août 21 à 9 h 34

    Bon entraîneur, il a la confiance de ses troupes qu'il connaît très bien depuis 4 ans sans grande révolution chaque année, une vraie stabilité qui manque à pas mal d'équipes (suivez mon regard). Ce n'est pas un sophisme comme tant d'autres : "le groupe vit bien" au CF63, ils étaient dans le haut du panier depuis 5 ans en L2, leur progression est constante et je leur souhaite de se maintenir, ils ont joué en équipe pendant 90 minutes.

  3. Brain Entropy - lun 23 Août 21 à 10 h 17

    Voilà toute la Ligue 1 et l'Europe a compris qu'il suffit de cadrer une frappe de loin que Lopes n'arrêtera pas et l'équipe s'écroule. Il faut amener Daniel Onesta ou Yannick Noah et les coacher psychologiquement.

  4. JUNi DU 36 - lun 23 Août 21 à 11 h 07

    Il a été "élevé"par Victor Svunka en tant que joueur donc ça lui sert en tant qu'entraineur. Pour les plus jeunes qui ne connaissent pas Victor, ça été un sacré joueur et un très bon entraîneur (il l'est tjrs)
    Pascal est déjà quelqu'un de bien dans la vie, on avait des bonnes discutions avec lui nous les supporteurs.
    J'ai continué à suivre son boulot à Clermont, c'est un très bon analyste, chaque échec est étudié pour éviter d'être reproduit. En plus il arrive à être proche de ses joueurs tout en gardant de la distance. Disons qu'il est très pédagogue et ça dans une équipe c'est important.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut