©PHOTOPQR/LE PROGRES/Stephane Guiochon

OL : en Ligue des champions, l'équipe la moins chère du "Big 5"

En cette fin de saison, l'Observatoire du football revient sur les performances des clubs figurant parmi les cinq grands championnats d'Europe. Lyon est l'équipe la moins coûteuse qualifiée en Ligue des champions.

Non sans mal, l'Olympique lyonnais s'est qualifié directement pour la prochaine Ligue des champions en terminant à la deuxième place du championnat de Ligue 1. À l'occasion de la fin de saison, l'Observatoire du football CIES a calculé la valeur moyenne des équipes des cinq grands championnats en fonction du prix d'achat des joueurs (Allemagne, Angleterre, Espagne, France, Italie). Selon les calculs des chercheurs, Lyon est l'équipe qualifiée en Ligue des champions qui aura coûté le moins d'argent à former. En moyenne, un joueur lyonnais a été acheté 2 millions d'euros, un chiffre légèrement inférieur à celui de Leicester.

15 joueurs formés au club ont participé à une rencontre de Ligue 1

Si ce chiffre est aussi bas, le centre de formation n'y est pas pour rien. En effet, 15 joueurs sur les 29 ayant évolué en Ligue 1 sont issus du centre Tola Vologe (sans compter Kemen et Cornet). Et avec jusqu'à huit titulaires au coup d'envoi, ceux-ci ont ainsi joué un rôle majeur dans la saison lyonnaise. À titre de comparaison, les clubs ayant terminé deuxième dans les quatre autres grands championnats ont investi pour cet objectif un minimum de 8 millions d'euros, comme le Borussia Dortmund. À l'inverse, en dehors de Leicester, une équipe ayant investi la même somme que l'OL dans son onze titulaire apparaît généralement en fin de saison dans le ventre mou du classement. Seule exception à la règle, l'Athletic Bilbao qui avec 2,1M€ dépensés se classe cinquième de Liga. Un club qui, tout comme Lyon, met en avant ses joueurs formés au club ou dans la région.

10 commentaires
  1. Minolt - lun 23 Mai 16 à 13 h 52

    Intéréssant. Mais en coût transfert (dans ce cas les formés valent 0€) on est bas, mais en valorisation effectif ?
    Ce qui aurait été bien, c'est un rapport qualité/prix, avec la qualité du parcours européen par rapport à la valorisation totale de l'effectif.

  2. fandelol - lun 23 Mai 16 à 19 h 23

    Petit HS mais en voyant la photo de l'article, Gaetan peut être fier de son but face à Nantes car sans celui ci, nous ne serions pas en ligue des champions. Alors bon, c'est pas le seul qui a compté mais c'est une jolie petite histoire je trouve.

  3. Hiro Nakamura - lun 23 Mai 16 à 19 h 46

    Hum...perso ce genre d'étude ne m’intéresse pas. Quelle que soit la manière dont elle a été faite le point de départ me pose problème. Le "Big 5"...comment on peut être sérieux et inclure la L1 parmi les grands championnats d'Europe ? Sportivement il n'y aucune comparaison possible. Pour se qualifier en Europe, les clubs des vrais grands championnats doivent investir beaucoup plus car la concurrence (ou du moins l'adversité) est beaucoup plus forte. Sans parler du fait qu'il me semble inintéressant de mélanger les géants (sportifs et/ou financiers) d'Europe comme Real, Barça, Atletico, Bayern, Juve, Arsenal, City, PSG avec les clubs "outsiders" type Naples, AS Rome, Dortmund, Villareal etc. Pour le moment l'OL doit déjà essayer de se structurer suffisamment bien pour rivaliser, en Europe, avec les équipes de la seconde catégorie que je viens de citer. Pour le moment j'estime qu'on en ai loin car nous n'avons que des références L1 et ce championnat, je le maintien, ne peut pas être comparé aux 4 autres !

    1. Gones2wano - lun 23 Mai 16 à 19 h 57

      D'accord actuellement il y a un big 4 et la ligue 1 est dans le groupe du Portugal,Russie,Ukraine,Pays Bas,Turquie, Belgique
      Par contre la ligue 1 dispose de moyen financier énorme en droit tv comparé au pays que je mets dans le groupe de la France

    2. DUBOL - lun 23 Mai 16 à 21 h 01

      Un big 2 oui avec BPL et Liga mais ensuite la Bundesliga, le Calcio et la L1 n'ont pas un écart qui justifie de cracher à ce point sur notre championnat. Oui la L1 est en dessous des 2 autres mais ça reste un championnat qui a un niveau élevé et qui doit gagner en confiance justement pour réussir en coupes d'Europe.

      1. Gones2wano - lun 23 Mai 16 à 21 h 31

        OK ba il serai temps de l'avoir cette confiance car en 70ans la France n'a gagné que 2 coupe d'Europe soit moins que porto, ajax, psv, feyenord, dinamo Kiev, celtic etc.....
        Ne rêve pas la France à un niveau faible
        Le psg relève le niveau et j'espère réellement que le nouveau stade nous permettent enfin de réintégrer le top 10 mais pour l'instant on est loin

      2. Hiro Nakamura - lun 23 Mai 16 à 21 h 42

        S'il n'y avait que la confiance, on se porterait mieux. Malheureusement on parle bien de déficit à tout les niveaux : technique, tactique, politique sportive, recrutement, gestion humaine. Le foot français va très mal et je trouve qu'on minimise beaucoup trop les problèmes. Quant à la comparaison L1 / Serie A et Bundesliga, je maintien qu'on ne rivalise même pas en rêve avec eux. Il n'y a qu'à voir les résultats en Coupes d'Europe...

  4. Minolt - lun 23 Mai 16 à 20 h 37

    HS, mais JMA a annoncé sur OLTV l'arrivée de Gérard Houiller et une profonde réorganisation du staff :
    "On s’est mis d’accord avec Houllier. Il va probablement revenir, il reste un point qui n’est pas neutre et important. Il a eu beaucoup de soucis de santé, il doit voir jeudi notre cardiologue. Il sera le patron de la structure sportive du club pour l’équipe masculine. Il va être responsable de l’équipe féminine et puis il va être responsable du recrutement. Florian Maurice va avoir des responsabilités élargies liées à l’académie. Stéphane Roche et Sonia Bompastor vont être rattachés à lui"
    .
    "il va y avoir l’arrivée d’un patron de la préparation physique qui est très connu au niveau international. Les choses n’ont pas encore été conclues. Dans le staff il va y avoir une organisation différente. Il (Bruno) a défini. Il va y avoir un groupe pro2 avec un responsable. On va faire un certains nombres de changements dans l’organisation. Michel Audrain a signé à Rennes. Il va être remplacé. Greg Coupet va intégrer le staff tout comme Cris. On n’a pas discuté avec Sidney Govou "

    1. Gones2wano - lun 23 Mai 16 à 21 h 32

      Merci pour le résumé

  5. DUBOL - mar 24 Mai 16 à 8 h 05

    Bonjour,
    A quoi se juge le niveau d'un championnat ? Si je vous lis, je vois deux choses :
    1) Les titres gagnés sur la scène Européenne. Or, par définition, les titres qui datent appartiennent au passé et ne permettent donc pas de juger du niveau actuel. Sur les 5 dernières années, c'est Espagne 3, Angleterre 1, Allemagne 1 (Bayern). Ca résumerait aussi la puissance d'un championnat à son équipe phare, ce qui ne suffirait pas je pense.
    2) technique, tactique, politique sportive, recrutement, gestion humaine. Je rajouterais physique, et surtout je trouve que ça reste des paramètres qui sont difficilement mesurables.
    En fait, je n'infirme aucune de vos approches, je trouve simplement que décider du niveau d'une ligue n'est pas chose simple.
    Oui il y a de nombreux points d'amélioration et je ne dis pas une seule seconde l'inverse, mais justement l'un des principaux points d'amélioration est dans l'attitude et l'ambition (que je mets sous l'onglet confiance).

    Quant au jugement du niveau du championnat, j'aurais tendance pour ma part à prendre le top 10 de ce championnat et de le confronter au top 10 d'un autre afin de voir ce que ça donnerait.
    C'est pour ça que je mets Calcio et Bundesliga encore à portée de la L1.
    Je pense que si le top 10 Français se confrontait au top 10 Allemand par exemple dans un championnat de 20, on aurait certainement 5-6 équipes Françaises dans la seconde partie de tableau, mais pas forcément davantage.
    Si on fait ça entre la L1 et la ligue Belge ou Turque, on aurait au pire 3 équipes Françaises dans la seconde partie de tableau.

    Tout cela reste subjectif comme je le disais, mais mon humble avis est qu'il faut arrêter de tirer sur l'ambulance et plutôt espérer que les futurs changements dans la ligue permettront de retrouver un top 5 en acier qui pourra tirer le niveau général à la hausse comme ça se fait en BPL ou en Liga.
    Mais le talent, on l'a.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut