(Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

OL : "En tant qu'entraîneur, tu es toujours responsable", assume Bosz

Peter Bosz est revenu sur la première partie de saison de l'OL. En échec jusqu'ici en Ligue 1, l'entraîneur néerlandais assume sa responsabilité dans le marasme lyonnais actuel.

L'Olympique lyonnais a tristement conclu sa première partie de saison sur un nul sans relief contre Metz mercredi (1-1). Avec ce résultat, il continue de stagner en milieu de tableau, loin des strapontins européens convoités.

Au micro d'OL Play, Peter Bosz a tenté d'expliquer ces difficultés pour inculquer ses principes à son groupe. "Je ne travaille pas avec des robots, mais avec des humains qui sont tous différents. Certains m'ont dit que ce problème remontait à des années, une équipe qui n'est pas stable, qui n'arrive pas à obtenir des bons résultats au bon moment. C'est inquiétant car pour avoir des succès, il faut cette caractéristique, mais là, on n'y arrive pas, regrette l'entraîneur. On va regarder ce qu'on ne fait pas bien avec mon staff."

"Ce n'est pas un souci physique"

S'il est peu mené au score, l'OL craque souvent en fin de partie, ce qui le pénalise logiquement à la lecture du classement. "Dans le football, on peut connaître les datas sur le plan physique. S'il y a des problèmes, on le voit tout de suite. A ce sujet, on a beaucoup progressé, surtout avec notre jeu, assure le Néerlandais. Je sais donc que ce n'est pas un souci physique. Les pertes de points en fin de match peuvent venir de plusieurs choses, mentalement, la concentration, l'entraîneur qui fait des mauvais changements, les joueurs qui ne donnent pas tout..."

Peter Bosz, comme le reste de l'effectif rhodanien, est dos au mur sur la 2e partie de championnat. Une réaction est attendue pour quitter au plus vite le 13e rang et retrouver le haut du panier. L'ancien technicien de l'Ajax d'Amsterdam ne se défausse pas. "Oui j'ai une responsabilité car je mets les joueurs sur le terrain. Je dis jamais que les gars ne font pas des choses bien, je dis nous. En tant qu'entraîneur, tu es toujours responsable. Au début, quand je suis arrivé, je n'étais pas sûr d'y arriver, mais si ça fonctionne, ça sera quelque chose de fort, et je le pense toujours, clame-t-il. C'est dur, on est dans une mauvaise position, ce n'est pas l'OL et moi non plus, comme coach, je ne connais pas ça. Mais si on sort de là et qu'on arrive à la place où on doit être, ça sera une superbe réussite."

"Je suis content des jeunes qui sont rentrés dans l'équipe cette saison"

Le tacticien hollandais a néanmoins salué les performances des petits nouveaux qui commencent leur carrière professionnelle. "Je suis content des jeunes qui sont rentrés dans l'équipe cette saison, je parle de Malo Gusto, Castello Lukeba... Ils ont 18 ou 19 ans et ils jouent bien, ils sont stables. Bien sûr, ils peuvent faire des erreurs comme Malo face à Bordeaux (2-2), mais c'est l'expérience, affirme-t-il. La mentalité qu'ils donnent sur la pelouse, c'est impressionnant."

13 commentaires
  1. juninho pernambucano - jeu 23 Déc 21 à 19 h 43

    HS mais les gars quelqu’un a vu ou lu l’interview de cheyrou ?
    Je crois qu’on n’a pas fini de toucher le fond....
    On devrait laisser bosz choisir ses recrues c’est mieux je crois...

    Extrait c’est cadeau :
    "Nous avons 4 scouts qui sont respectivement attribués avec des territoires d'expertise. On ne veut pas être sur le modèle de très grands clubs en ayant 50 scouts partout dans le monde."
    On veut être un grand club sans rien faire comme eux...

    "Par rapport à notre volonté d'apporter des joueurs à forte plus-value ou à fort potentiel, on veut être présent en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique... Le Brésil sera aussi toujours très lié à l'OL et c'est important de garder cette culture."
    On va donc se baser sur 3-4 championnats 👍 au lieu de trouver les joueurs avant tout le monde... et on se lance clairement dans le trading de joueurs chouette...

    "On ne recrute que 3, 4 ou 5 joueurs par saison. Cela ne sert à rien d'être forcément partout dans le monde pour avoir un meilleur recrutement. En ayant un bon réseau grâce à nos partenariats, on est en mesure d'être moderne et performant."
    De mieux en mieux donc ça sent encore les panic buy vu qu’on aura aucun plan B C D E.....
    Pathétique le tournant que prend se club même des amateurs sont mieux armés....

    1. dede74 - jeu 23 Déc 21 à 19 h 54
    2. JUNi DU 36 - jeu 23 Déc 21 à 20 h 13

      Il ne fait que répéter ce que JMA a dit il y a peu, triste en effet

  2. rbv - jeu 23 Déc 21 à 19 h 51

    C'est fou à quel point cet entraîneur parle bien, ça fait plaisir. Même Aulas dans son ITW du jour à l'Equipe dit dès choses vraiment sensées, de manière calme et posée. C'est quand même fou que nous n'arrivions pas à transmettre cette intelligence à notre effectif...il faut continuer le grand ménage !

  3. Arnaud1975 - jeu 23 Déc 21 à 21 h 41

    plus il ouvre sa gueule, moins on obtient de résultats, à mon avis

    1. Gi69OL - ven 24 Déc 21 à 3 h 27

      Ceci devient une évidence on se retrouve dans une analyse de salon : objective et feutrée mais emble lointaine comme si on parlait d'un autre club ! Du nerf et de la réactivité concrête !!!!!!!!!!!!!!!!!! Et en toute urgence ! Le club risuqe de ne pas s'en remettre !!

  4. exile97 - jeu 23 Déc 21 à 22 h 39

    Moi qui ai connu l'OL en D2, je me marre en vous lisant. Viré en barrage par Avignon de la D1. 1 à 7 à Gerland en D2 par Sochaux avec Larios et d'autre joueurs et il me semble Herbin comme entraineur. Un jour, mon fils qui ne s'intéresse pas plus que ça au football m'a dit "Papa, je ne comprends pas que tu supportes une équipe qui ne gagne pas grand chose, tu mourras et ils ne gagneront jamais rien...." Quelques années plus tard l'OL a été 7 fois de suite champion.
    Aujourd'hui la crainte c'est de ne pas être Européen. Il faut raison garder....Après la pluie vient le beau temps.
    Ce message pour apporter un peu de douceur dans ce monde de brutes.
    Très bonnes fêtes à tous.
    Vive la prochaine et inéluctable "remontada" de 2022

  5. Aliocha57 - jeu 23 Déc 21 à 23 h 20

    Un discours constructif, qui fait plaisir ! Le fait qu'il reconnaisse avoir parfois fait de mauvais choix dans ses compos ou ses changements est très rassurant (et reste plutôt rare dans cette profession). Reconnaître ses erreurs est le 1er pas nécessaire pour s'améliorer et inverser la donne. Il a raison pour ces deux jeunes, il faut aussi voir ce qui a été bien fait. J'espère qu'il va arriver à redresser la barre et à nous faire naviguer jusqu'au podium.

  6. Juninho Pernambucano - jeu 23 Déc 21 à 23 h 40

    "Hier, avant le match (contre Metz), on a parlé entre nous, on s’est dit qu’il fallait tout donner, que c’était le dernier match de l’année. Et je n’ai pas vu ça ensuite. C’était à l’image de notre saison jusque-là."

    Y a comme un gros problème la.

    Pourquoi ça changerait subitement en janvier en février en mars ?
    Cette équipe n'a pas de leader avec du mental , de guerriers , de joueurs qui vont au contact.

    Il y a Guimaraes qui donne de lui même . Mais autour de lui c'est quoi ?
    Paqueta a dévissé dans sa tête , Aouar y a pas le feu au lac , Mendes joue avec un chewing-gum , caqueret se fait bousculer dans les duels ...
    Tu parles de guerriers.

    Mais on a une carte maîtresse, c'est Ryan.
    II faut le mettre en 10 et lui donner clés. Point. On s'en fiche des son âge il est meilleur c'est tout.Il fait

  7. Juninho Pernambucano - jeu 23 Déc 21 à 23 h 42

    "Hier, avant le match (contre Metz), on a parlé entre nous, on s’est dit qu’il fallait tout donner, que c’était le dernier match de l’année. Et je n’ai pas vu ça ensuite. C’était à l’image de notre saison jusque-là."

    Y a comme un gros problème la.

    Pourquoi ça changerait subitement en janvier en février en mars ?
    Cette équipe n'a pas de leader avec du mental , de guerriers , de joueurs qui vont au contact.

    Il y a Guimaraes qui donne de lui même . Mais autour de lui c'est quoi ?
    Paqueta a dévissé dans sa tête , Aouar y a pas le feu au lac , Mendes joue avec un chewing-gum , caqueret se fait bousculer dans les duels ...
    Tu parles de guerriers.

    Mais on a une carte maîtresse, c'est Ryan.
    II faut le mettre en 10 et lui donner les clés. Point. On s'en fiche des son âge il est meilleur c'est tout.

    Allez encore un petit effort peter.

    1. ITSGONE - ven 24 Déc 21 à 0 h 25

      Enfin, perso je suis rassuré qu'on discute du changement d'entraineur, car moi je vois plutôt qu'on a un bon effectif, que les joueurs qu'on a mouillent le maillot, mais sont perdus tactiquement, y a rien qui coulisse.

      5 derrière, ça marche pas, on l'a bien vu contre Metz Emerson il suivait peu, surement par peur de laisser trop d'ouverture. Et ça fait que devant, y a peu de disponibilités.. Puis alors niveau spectacle c'est affligeant. Alors qu'en seconde periode, avec 4 à l'arrière, ça allait de l'avant !

      1. Gi69OL - ven 24 Déc 21 à 3 h 30

        J'y ai cru sincèrement ! Mais il faut se rendre à l'évidence : il parle beaucoup mieux qu'il n'agit ! Le maagement est tout un art et surtout à l'OL.

  8. OLVictory - ven 24 Déc 21 à 10 h 56

    Tic tac, tic tac, il reste 7 matchs à Bosz, mais il se pourrait que les joueurs le lâchent avant maintenant qu'ils ont vu qu'Aulas avait mis cet ultimatum.
    Comment tuer son entraineur à coup de poignard dans le dos !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut