OL : "Genesio ne parlait pas trop aux jeunes" selon Pintor

Titulaire à quatre reprises cette saison en Ligue 2 avec Troyes, Lenny Pintor est revenu, ce mercredi, sur son passage à l'OL et sur sa relation avec Bruno Genesio.

Après un début de carrière des plus prometteurs à Brest, Lenny Pintor a passé une saison compliquée à l'Olympique lyonnais. Vacillant entre l'équipe réserve et le banc de l'équipe première, le natif de Sarcelles n'a connu qu'une seule et unique apparition au plus haut niveau l'an passé, un soir d'octobre 2018 contre Nîmes. Parti à Troyes, en prêt, à la recherche de temps de jeu, Lenny Pintor s'est plutôt bien adapté à sa nouvelle équipe et a déjà participé à treize matchs de Ligue 2 cette saison.

"La situation me frustrait"

Ce mercredi, pour OnzeMondial, l'international français U20 est revenu sur son passage à Lyon, et sur l'absence de relation avec son ancien entraîneur Bruno Genesio : "Je n'avais pas de relation avec le coach, se souvient-il. Il me parlait de temps en temps, sans plus. Il ne parlait pas trop aux jeunes. La situation me frustrait car moi, je voulais entrer et jouer." Malgré tout, le joueur de 19 ans reconnait que cette expérience lui a été bénéfique et l'a aidé à "devenir plus mature."

6 commentaires
  1. MoiMoiOuMoi - jeu 5 Déc 19 à 12 h 07

    Il est vrai qu'il n'a pas du tout eu sa chance avec Genesio, mais "Titulaire à quatre reprises cette saison en Ligue 2 avec Troyes" signifie que même pour ce club moyen de L2, il n'a pas le niveau, au moins pour le moment.

    Aussi, comment envisager de plus jouer dans le club légèrement supérieur à Troyes qu'est l'OL (quoique, je demande à voir une confrontation directe) ?

    1. Megame - jeu 5 Déc 19 à 12 h 24

      C'est l'éternelle difficulté des jeunes "plutôt bons" de l'Académie qui aspirent à se faire une place dans le groupe pro... Il y a quand même une marche à franchir, ce que tous ne comprennent pas. Il veulent se frotter aux grands, tout de suite... Parfois c'est souhaitable, parfois pas. La maturité peut varier tellement de l'un à l'autre... Armand Garrido, référence de la formation OL, prêchait pour la patience... Visiblement, c'était également le cas de Génésio, parce que personnellement je ne trouve pas qu'il ait lancé beaucoup de jeunes.
      En ce qui concerne Pintor, 4 titularisations à Troyes ce n'est évidemment pas énorme, mais la participation à 13 matches c'est déjà plus respectable, et il n'a que 19 ans...

    2. OLVictory - jeu 5 Déc 19 à 12 h 33

      Avant de devenir titulaire il y a toujours une phase où les jeunes sont remplaçants, rien d'étonnant à cela.
      Pintor a fait un seul match à Lyon, on ne peut pas dire qu'il a été préparé au plus haut niveau.
      Même Mbappé a commencé très progressivement et pourtant c'est un phénomène

  2. Juni forever OL - jeu 5 Déc 19 à 12 h 36

    Onze mondial a remis une pièce dans la machine 🙁
    marre !!

  3. leandre-gerrand - jeu 5 Déc 19 à 17 h 09

    Il a quand meme 13 matchs c'est casi tous les match il est vraiment dans la rotation je suits.

    Et de toute facon les entraineurs ne font pas beaucoup jouer les jeunes et n'osent pas la grande partie du temps car en L2 c'est beaucoup le physique qui prime les duels ...

    Il faut s'enlever de la tete que parce que qu'un joueur ne joue pas il n'a pas le niveau c'est faux. Et encore plus pour un jeune car les entraineurs n'osent souvent pas les faire jouer … en plus dès que ca va mal s'il y en a qui jouent c'est souvent un jeune qui dans un premier temps sortira de l'equipe

  4. OctoGone - sam 7 Déc 19 à 0 h 23

    C'est pénible ces joueurs qui s'epanchent dans les medias pour critiquer leur entraineur.
    Depuis le début de la saison on a déjà entendu Tousart, Dembele, et maintenant un jeune puceau qui vient baver.
    J'ai juste envie de leur dire de se taire et de bosser.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut