Gonalons Ferri Lacazette (AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES)

OL - Gonalons : "On a perdu le plaisir de jouer"

L'OL affronte la Juventus ce soir (20h45) dans un match qui s'avère décisif pour une place en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Une affiche lors de laquelle les Lyonnais essaieront de retrouver un aspect essentiel du football : le plaisir.

La réception de la Juventus ne pouvait pas plus mal tomber. Défaits à Nice il y a quatre jours (0-2) et relégués à dix points des Azuréens après leur revers, les Lyonnais ont de nouveau perdu le peu de certitudes qu'ils avaient retrouvé lors de leurs précédentes rencontres. Nerveux et fébriles face aux Aiglons, les Gones abordent ce rendez-vous face à un ogre du football européen avec des doutes plein la tête, alors qu'un résultat s'avère presque obligatoire dans la course à une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Avec un gardien récemment critiqué pour ses quelques erreurs, une défense qui ne rassure pas, à l'image de Yanga-Mbiwa ou Morel et alors que Mammana sera forfait, un milieu qui a pris l'eau face à Nice et une attaque en manque d'efficacité, l'OL montre un visage inquiétant à quelques heures du match face aux Bianconeri.

Confiance et plaisir, les clefs du renouveau

"La confiance n’est pas vraiment là, a déclaré le capitaine Maxime Gonalons, hier, en conférence de presse. Un constat qui s'est vérifié sur la pelouse de Nice vendredi dernier et auquel les Lyonnais cherchent une explication. On connait certaines difficultés depuis le début de la saison et on essaie de comprendre pourquoi est-ce que ça ne fonctionne pas." Dans le jeu, le manque de confiance des rhodaniens se traduit par "une perte de fluidité" dans le jeu comparé à la seconde moitié de la saison dernière. Une équipe amorphe sur le rectangle vert, dont le mental semble au plus bas et qui en est même venue à oublier l'un des fondements même de la pratique du football : prendre du plaisir.

"On a perdu ce plaisir de jouer, de faire les efforts ensemble, note Gonalons. Je pense que c’est que qu’il nous manque aujourd’hui et c’est ce qui est important au plus haut niveau. C’est ce qui faisait notre force l’an dernier, en deuxième partie de saison.Le plaisir, une sensation qui vient avec les victoires d'après Bruno Genesio. Or, gagner, son équipe a du mal à le faire en ce début de saison. Ce qui explique le manque de satisfaction de ses joueurs. "Je pense que le plaisir dans le football de haut niveau c’est de gagner les matchs, de prendre les trois points en championnat et en Ligue des champions, explique le technicien de l'OL. C’est le seul moyen d’en avoir. Aujourd’hui, on a du mal à les gagner. On peut mettre tous les ingrédients que l’on veut pour y parvenir et il faut employer tous les moyens pour gagner."

Le collectif, la base du succès

Pour y parvenir, Lyon a besoin de tous ses éléments et non pas de seulement de ses individualités, comme c'est le cas depuis le début de la saison. Car si Lyon n'est pas plus bas en championnat, il le doit à des hommes comme Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso ou Nabil Fekir qui portent le club lorsqu'ils sont sur le terrain. Avec le retour du premier cité, un duo Lacazette-Fekir devrait être aligné à la pointe du 3-5-2 du coach olympien pour la toute première fois de la saison. Les attentes placées en cette association sont nombreuses. "Alexandre, c’est un joueur plus qu’important au sein de notre effectif, c’est le leader d’attaque, souligne Maxime Gonalons. Le joueur capable de faire des différences à tout moment, comme Nabil. Forcément, quand on est privé d’un joueur de ce calibre, tout devient plus difficile. Mais ce sont les aléas d’une saison. Malheureusement, ç’a été le cas durant plusieurs matchs depuis la reprise. Par moment, on a été obligés de bricoler, de mettre des joueurs pas forcément à leur poste. Mais on fera en sorte de le mettre dans les meilleures dispositions pour qu’il soit le plus efficace possible."

Avec cette dernière phrase, Gonalons résume tout : le retour de Lacazette, le meilleur buteur du club, est très important pour la suite de la saison. Mais l'OL pourrait viser vraiment plus haut avec un collectif à la hauteur et le capitaine en est conscient. "Il faut prendre ses responsabilités, reconnaît-il. Quand les choses vont moins bien collectivement, on est un peu dans le dur individuellement. Il faut se remettre les idées en place. On discute beaucoup entre nous et on sait où on veut aller. À partir de là, si on garde à l’esprit qu’on est capable de faire de grandes choses dès demain, on retrouvera de l’efficacité dans notre jeu et du plaisir." Pour Bruno Genesio, la réception de la Juventus peut surtout servir de déclic pour relancer définitivement son équipe, à l'image du match face au Paris Saint-Germain l'an dernier (victoire 2-1). "Je pense que c’est une opportunité. Ça peut-être un match référence et qui peut nous donner davantage de confiance... À la condition de le gagner."

10 commentaires
  1. Lacalade - mar 18 Oct 16 à 10 h 34

    surtout quand Gonalons joue, ça oui ; l'Ol a perdu le plaisir de jouer. Allez prends El pipo,pars avec lui laisse ta place à Toussart qui est bien meilleur que toi et le club ira déjà bien mieux...

  2. Sony07 - mar 18 Oct 16 à 11 h 15

    C'est un peu le rôle du capitaine non ? ce qui est sûr, c'est que pour remobiliser une équipe, Max n'est pas le mieux placé, mais je ne vois personne pour le remplacer, à par Tolisso peut être. Je ne suis pas d'accord avec BG quand il dit que c'est après les victoires qu'on prend du plaisir, pour moi c'est l'inverse, on se fait plaisir en jouant en équipe, en pratiquant du beau jeu, et les victoires en découlent. C'est pas en trainant les pieds sur un terrain qu'on va enchaîner les victoires

  3. Guillaume Draithak - mar 18 Oct 16 à 11 h 36

    Moi j'ai perdu le plaisir de les regarder !! En espérant un déclic mais bon vu comment a été gérer l'inter saison c'est ce a quoi je m'attendais. Genesio n'est pas un vrai coach !!

  4. OLVictory - mar 18 Oct 16 à 12 h 29

    Qu'ils aillent se pendre s'ils n'ont pas de plaisir à jouer ce genre de matchs.

  5. Gael Vicomte - mar 18 Oct 16 à 12 h 40

    moi je propose que Maxime devienne communiqué de presse de l'OL, toussart prend son poste, alex son brassard et le tour est joué.

    Franchement, sa conférence de presse ne m'a pas du tout motivé, alors si il parle comme ça dans le vestiaire je comprend pourquoi nous sommmes merdique sur le terrain merde alors!

  6. jeepy - mar 18 Oct 16 à 12 h 55

    Ah, pour jacter, il est bon le Gonalons..' Il ferait mieux de la fermer et de se défoncer sur le terrain ! Avec les salaires qu'ils émargent, ils n'ont pas la joue de jouer..'. Et merde qu'ils aillent ramasser les poubelles, ils verront bien ...

  7. Altheos - mar 18 Oct 16 à 14 h 06

    C'est comme la communication à la JMA.
    Des maximes toutes faites, pas de fond, et surtout un décalage total entre les mots prononcés et l'attitude sur le pré.
    Maxime ne devrait plus être le capitaine, il n'en a ni les épaules, ni l'attitude.

  8. zikos35 - mar 18 Oct 16 à 14 h 49

    On a une équipe de molassons sans caractère... illustrée parfaitement par son capitaine.

    1. Sony07 - mar 18 Oct 16 à 18 h 26

      Je suis bien d'accord, ça fait longtemps que j'ai fait ce constat, mais qui mettre à la place ? comme le dit OL victory, à force de prendre des joueurs sans caractère, on a une équipe sans tripes.

  9. ol-91 - mar 18 Oct 16 à 19 h 23

    J'entends encore dire le capitaine dire avant le match : « Il faut qu'on... » Mazette ! Quand entendrai-je : « Notre devoir est l'excellence » ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut