Lyon’s Spanish midfielder Sergi Darder (1st-R) reacts after scoring next to Lyon’s French midfielder Jordan Ferri (L), Paris Saint-Germain’s German goalkeeper Kevin Trapp (2nd-L) and Paris Saint-Germain’s Dutch defender Gregory van der Wiel (2nd R) during the French Ligue1 football match between Olympique Lyonnais and Paris Saint-Germain, on February 28, 2016 at the New stadium in Decines-Charpieu near Lyon, southeastern France. AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES / AFP / PHILIPPE DESMAZES

OL : impossible n'est pas lyonnais

Contre toute attente, l'OL a battu le PSG dimanche en Ligue 1, chose inédite pour les Parisiens cette saison. Pour cela, les Lyonnais ont tout donné.

Cette joie d'après-match est assez significative. Les joueurs se sautent dessus, hurlent et courent à n'en plus finir (comme Lacazette), profitent et vont remercier les supporters, ces derniers restant dans les tribunes pour immortaliser ce moment. De son côté, Jean-Michel Aulas fanfaronne. Etait-ce un peu trop, pour une simple victoire en championnat ? En tout cas, la performance était au rendez-vous.

Le PSG agressé

OL PSG repli perte de balle

Les joueurs de l'OL se replient de façon à être tous derrière le ballon, en resserrant l'axe, les lignes proches. Les ailiers rentrent vers leurs milieux, qui tour à tour sortent pour presser le porteur de balle.

 

C'était la clé de ce match, comme l'avaient souligné Darder et Genesio en conférence de presse vendredi. Pour contrer le PSG, il ne faut pas les laisser développer leur jeu de possession si efficace, et pour cela rien de mieux que le pressing. L'inquiétude résidait dans la capacité à le réaliser pendant tout le match, il semblerait que le technicien lyonnais ait trouvé une solution. Harcelant le joueur parisien en possession du ballon dès la perte de balle, parfois en prise à deux, les Gones ne dépassaient pas cinq secondes de pressing s'ils ne récupéraient pas la gonfle. Dès lors, ils se replaçaient de suite pour resserrer les lignes et être compact. Ghezzal et Cornet avaient un rôle primordial puisqu'ils devaient rentrer dans l'axe, proche de leur milieu respectif, à chaque perte. Schématiquement, l'OL se diposait en "V" face au porteur de balle adverse, de sorte à ce que Gonalons soit la pointe basse coupant toute passe en profondeur, tandis que Darder et Ferri montaient chacun leur tour comme des pistons pour ne pas laisser de répit à Thiago Motta notamment. Privé de son compère Verratti et seul pour relancer au milieu, cela a grandement facilité la tâche des Lyonnais, ne devant se concentrer que sur l'Italo-brésilien. Par conséquent, habituellement si bons pour trouver des joueurs dans les intervalles, les Franciliens sont obligés de contourner le bloc rhodanien et passent par les côtés. Cela ralenti le jeu et laisse le temps aux Gones de bien se replacer.

Bien positionnés, les quelques tentatives de passes dans l'axe sont immédiatement interceptées, les hommes de Laurent Blanc n'étant pas vraiment inspirés dans leurs initiatives. En outre, les coéquipiers de Gonalons n'étaient pas disposés à attendre bas le PSG, en témoigne la différence au niveau de la récupération, qui se faisait à 40 mètres pour Lyon contre 32 mètres pour Paris. Pour rester aussi haut face à une des équipes possédant le plus le ballon en Europe, chaque joueur a dû se dépouiller. Quelques chiffres illustrent parfaitement cela. Au milieu, Darder et Ferri avaient un rôle clé, et ils ne se sont pas ménagés avec chacun environ 11 km parcourus, tout en jouant 40% de ballons dans les 35 derniers mètres pour le second par exemple, l'Espagnol étant plus tout terrain avec 58% de ballons joués dans le camp adverse. De son côté, Lacazette était obligé de faire tous les efforts pour gêner la relance parisienne, en pressant et se mettant dans les lignes de passes. Il a lui aussi parcouru plus de 11 km et effectué 27 sprints, preuve de l'intensité de son pressing. Au total, les joueurs de l'OL ont couru 7 km de plus que les Parisiens. C'est énorme, mais il fallait bien cela. Et le jeu ne s'est pas retrouvé lésé en plus.

L'alternance dans le jeu

OL PSG positionnement

Chose assez surprenante, c'est bien l'OL qui était positionné plus haut sur le terrain que le PSG en moyenne.

 

Genesio s'attendait très sûrement à moins avoir le ballon que d'habitude contre le PSG, mais on l'a déjà vu cette saison, cela devait l'arranger quelque peu, sans que ses hommes ne soient obligés de jouer plus bas. Le simple fait de se regrouper à la perte laissait automatiquement plus d'espaces à ses ouailles lors de la récupération, les Parisiens n'étant pas très propres (ils ont perdus plus de 20 ballons de plus que les Lyonnais), ni très concernés dans le replacement comme cela fait leur force à l'accoutumée. Les Gones ont saisi toutes les opportunités, s'efforçant de jouer vers l'avant dès la récupération (37% de ballons vers l'avant) et de manière rapide, pour preuve les deux buts marqués, qui ont suivi des séquences à deux touches maximum. En jouant (et en se mettant) dans les intervalles, il était plus facile de mettre en danger les coéquipiers d'Ibrahimovic. Aussi, malgré une assez longue absence, Rafael a été très en jambe, multipliant les courses vers l'avant (43% du jeu passait par son côté) et une fois n'est pas coutume solide défensivement. Mais sur un premier match, on peut jouer au jus, à l'énergie; c'est souvent dans l'accumulation que le contrecoup arrive, donc on demande à voir sur la durée.

Sinon, le jeu était assez équilibré, alternant entre axe et côté, en essayant bien d'avancer en diagonale pour casser les lignes parisiennes (Darder a été bon pour ce type de passe). Autre surprise également, c'est bien l'OL qui a eu le plus d'occasions dans ce match : 14 tirs pour 7 cadrés contre un ratio de 6 pour 3 pour les visiteurs. Les joueurs du PSG étaient peut-être fatigués, moins concentrés qu'en temps normal, mais ils ont dû être aussi très surpris de l'impact lyonnais, de leur volonté d'aller de l'avant, ce qui les ont laissé sans réaction jusqu'à l'entrée de Pastore. C'est d'ailleurs de lui que vient la réduction du score, gagnant deux duels à l'envie avant que Lucas ne frappe. Sa capacité à jouer entre les lignes a en outre posé beaucoup de problèmes aux joueurs du président Aulas, la verticalité parisienne devenant plus efficace avec la fatigue du côté lyonnais. Mais attention, et nous allons peut-être paraître assez rabat-joie ici, mais nous demandons à revoir ce genre de performance dans la continuité. En effet, rien de plus motivant que de se mesurer au PSG, au Parc OL, et de devenir la première équipe à faire tomber le leader du championnat. L'OM avait aussi rivalisé et livré de bonnes prestations contre leur rival, mais sans lendemain. Ce que Lyon devra éviter, sous peine de décevoir tout le monde ...

35 commentaires
  1. rastaman - mar 1 Mar 16 à 10 h 09

    très bel article de nabil , comme toujours en fait.... en espérant que cette victoire est enfin le déclic qu'on attends depuis pas mal de semaines...

  2. dams69gone - mar 1 Mar 16 à 11 h 02

    Rabat-joie Nabil, je ne pense pas. En effet, il ne faut pas s'enflammer et il faut que les joueurs rééditent ce genre de perf'. Après le 3/0 infligé à Sainté, on a vu ce que cela a donner. Il faut rester mesurer, et que les joueurs nous montrent enfin sur la durée qu'ils peuvent enfin redresser la barre. Et en espérant que Génésio ait bien prit note de ce qui a été sans certains joueurs. Out Valbuena par exemple pour les prochains matchs.

  3. gone24130 - mar 1 Mar 16 à 11 h 04

    Biensur au on dira qu il ne faut pas s enflammer et tout ça mais la on a quand même le droit d exulter et savourer un peu il faut pas nous enlever ca les moments de grande joie sont finalement assez rare cette saison. Mais aller c est passer et maintenant on prépare Guingamp !

  4. Ismael Bakekolo - mar 1 Mar 16 à 11 h 07

    Sa va être très dur pour BG de mettre un11 avec le retour de blessure et de suspension. Pour moi l'équipe la plus compétitive serait: Lopes Rafael Mapou Umtiti Bedimo. Gonalons Tolisso Darder. Ghezzal Lacazette Cornet. Rafael car pour moi il est meilleur que jallet et il est aussi plus jeune il faudrait je pense instaurer un concurrence entre eux . Tolisso-Darder car je pense que l'association des deux pourraient faire très mal pour la fin de saison et pour l'an prochain, sa permettrait aussi de montré un peu la sortie à Grenier même si je l'aime beaucoup. Et Fekir et Kalulu qui prendrait respectivement la place de ghezzal et Cornet à leur retour.

    1. Jacks - mar 1 Mar 16 à 11 h 15

      Les retours seront compensés par d'autre absences, c'est la rotation logique des choses. Après dans quelles proportions...

    2. OLVictory - mar 1 Mar 16 à 11 h 31

      En foot, la vérité du 28 février n'est pas forcément la même en mars ou en avril.
      Ce que je veux dire, c'est pas parce que quelque chose a bien fonctionné, qu'un joueur a fait un bon match ou qu'un système de jeu est apparu performant comme une certaine équipe, que ça va se reproduire automatiquement dans les matchs suivants.
      Je pense que les joueurs qui ont fait un bon match méritent qu'on leur donne du temps de jeu, mais pas forcément une place de titulaire. Pour être titulaire il faut aussi de la régularité et donc prouver sa valeur sur plus qu'un match.
      Et inversement ceux qui étaient absents ne méritent pas forcément le banc. Des joueurs qui se battent toujours lorsque l'équipe est fantomatique, comme Valbuena, méritent qu'on les essaye aussi quand l'équipe est en pleine bourre. Ou pour ceux qui reviennent de longues blessures, comme Grenier ou Fofana. Ou Fekir bientôt.
      C'est là où il faut le doigté qui fait la différence entre un grand entraîneur et un aboyeur, c'est de composer avec tout ça. C'est de la haute précision dans le management des Hommes.
      Je serais donc pour renouveler la confiance à ceux qui ont fait ce match magnifique, normal, et d'instiller à petite dose ceux qui n'ont pas eu la chance d'y être. En profitant par exemple des suspensions de Ferri et de Mapou.

      1. Ismael Bakekolo - mar 1 Mar 16 à 11 h 41

        Tout à fait d'accord et ces la qu'on se rends comptent de l'importance, selon moi en tout cas, de la coupe de la ligue et de la coupe de France ce qui permet une gestion plus facile et plus saine des rotations, et des joueurs pour l'entraîneur lorsque qu'on a un groupe aussi fournit à tous les postes qu'à l'ol.

  5. -bRoglin- - mar 1 Mar 16 à 12 h 16

    Faite la superposition des mauvais matchs de l'OL et des titularisation de Valbuena et vous serez surpris..
    On a enchainé 2 belles périodes pendant ses absences..et directement à son retour, on a recommencé à pédaler dans la semoule..
    1 parce que Valbuena est stérile dans ses gestes (toujours en arrière pour commencer, puis horizontal)...jamais de provocations dans la profondeur et sa lenteur permet à un défenseur de bloquer le porteur de balle tout en laissant valbuena seul à 10m..
    2 parce que le groupe semble pas vouloir l'intégrer et se battre aussi pour lui..incroyable la différence de caractère avec ou sans lui.

    Mais, pour vite redescendre sur terre...l'OL a réalisé peu de grands matchs cette année...souvent contre des équipes laissant des espaces..(Valence en LdC et PSG par exemple)..seul le match aller contre l'ASSE a été face à une équipe regroupée.
    Face à Guingamp, on va retomber dans un schéma à 70% de possession de balle pour l'OL..avec des contres attaques à chaque pertes de balle.
    Mon seul souhait est que l'on mette sur le terrain les joueurs assez doué techniquement pour provoquer balle au pied une défense regroupée..donc Guezzal, Rafael (Jallet est stérile avec ses centres pour miniLacazette) et Darder au milieu de terrain.
    Je suis pas persuadé que Tolisso soit dispo ce WE...probablement pas en fait..donc Ferri sera aligné..avec pourquoi pas une entrée en cours de jeu de Fofana..gros moment.et impatient de voir son volume de jeu après temps d'absence.
    Bédimo aussi est important...j'espère que le conflit avec le club va trouver une issue..sinon qu'il retourne sur le banc...je reste derrière le club pour cette lutte contre les départs gratuits qui pourrait tuer la L1..merde à l'hégémonie des joueurs en L1..partout ailleurs les clubs sont rois..chez nous, fautes de moyens et d'idées, c'est l'inverse.

    1. OLVictory - mar 1 Mar 16 à 12 h 32

      Je viens de faire le calcul avec/sans Valbuena que tu préconise, c'est toujours bien de vérifier ce qu'on ressent, des fois on a des surprises.
      L'OL cette saison tourne en L1 à 1,50 pts/match en 28 journées.
      Avec Valbuena titulaire, l'équipe tourne à 1,62 pts/match.
      Je pense que les chiffres donnent la réponse, on gagne plus avec lui que sans.

    2. Jacks - mar 1 Mar 16 à 13 h 15

      Je suis en revanche persuadé d'une chose pour dimanche, Ferri ne sera pas aligné...

    3. fandelol - mar 1 Mar 16 à 13 h 24

      Ferri est suspendu ce week-end.

  6. OLVictory - mar 1 Mar 16 à 12 h 18

    Pour revenir à ce match, pour moi la clé a été le surnombre. Au milieu de terrain à chaque relance et chaque fois qu'un parisien portait un peu le ballon, il se retrouvait sanctionné par les milieux lyonnais qui venaient en supériorité numérique pour lui prendre le ballon dans les pieds. Pressing oui mais bien plus que ça, pressing en surnombre. Ne pas confondre avec le pressing mou de certains matchs précédents.

    Rabiot, Stambouli et Thiago Motta y sont tous passés. Ils n'ont pas, ou plus, l'habitude de se faire marcher dessus, Forcément ils ont été surpris.
    En jouant rapidement, non seulement Lyon a récupéré des ballons, mais en se projetant vite sur les côtés, ils se sont créés ensuite des belles occasions dont les deux buts.
    C'est pas compliqué le foot quand on a le coffre et le mental pour faire des efforts répétés et répétés pendant plus d'une heure.

    Mais ce genre de prestation c'est difficile à reproduire. C'est là où je suis d'accord avec l'idée de match référence, c'est un match qui prouve que l'équipe a les ressources pour se transcender sur un match. Référence de courage, pas forcément de répétabilité, il faut juste se mettre d'accord là-dessus.
    Ca été dur de tenir sur la deuxième mi-temps, Pastore qui est rentré avec du jus et de l'envie en a bien profité. Mais heureusement il a ensuite tout raté.
    Laurent Blanc a réagi à la situation, mais ça semblait plus improvisé que réfléchi. Ca met le doute sur la capacité du PSG à affronter l'adversité. On se demande s'ils ne sont pas handicapés par la facilité du championnat domestique. C'est comme en ski, si on fait des pistes vertes (beurk) pendant des mois, on risque d'être surpris si on se lance ensuite sur une piste noire pas damée et toute verglacée.

    1. Altheos - mar 1 Mar 16 à 16 h 25

      Avec Verrati et Matuidi titulaires, cela n'aurait pas été la même mayonnaise non plus. Il ne faut pas oublier que Stambouli et Rabiot ne sont pas au niveau des 2 autres "monstres" du milieu parisien.

      1. OLVictory - mar 1 Mar 16 à 16 h 32

        Avec des attaquants comme Fekir et Kalulu on aurait cassé les pattes arrière des parisiens 😆

  7. jeepy - mar 1 Mar 16 à 12 h 37

    C'est vrai, mais notre OL peut être aussi (et souvent) capable du pire ! Ne crachons pas dans la soupe et retenons ces évidences : Raphael est nettement supérieur à Jallet sur les montées offensives car il a plus d'intelligence de jeu et plus de précision sur les centres; De plus, il n'est pas constament en pointe. Valbuena et Grenier ne semblent vraiment pas très utiles dans ce système de jeu avec pressing....

    1. OLVictory - mar 1 Mar 16 à 12 h 40

      Je suis d'accord, un Rafael dans un grand jour est supérieur à un Jallet moyen.
      Mais pourquoi Valbuena et Grenier ne feraient pas ce qu'ont fait respectivement Ghezzal et Darder ? Je ne pense pas que ça impossible pour eux, il faudrait au moins essayer.

      1. ol-91 - mar 1 Mar 16 à 15 h 38

        Grenier est plus lent que Darder. Son enchaînement ne peut être reproduit pas Grenier et on serait resté au score nul.

      2. Altheos - mar 1 Mar 16 à 16 h 22

        Pas sûr, la rapidité d’exécution, ce n'est pas non plus le point fort de Darder. Maintenant au vu de sa forme actuelle, Grenier doit rester sur le banc et rentrer en fin de match.
        Et travailler ses coup de pieds arrêtés, qui sont catastrophiques.

      3. Jacks - mar 1 Mar 16 à 18 h 17

        On a même pu voir qu'il avait été déchargé de la tâche dernièrement. Contraint ou de son propre chef...??

  8. OL-38 - mar 1 Mar 16 à 14 h 17

    Bonjour à tous,
    Très bon article, cette compos et ce dispositif en V, serait en effet la clef pour que L'OL finisse bien la saison. L'OL à bien jouer dimanche et avec le retour de Grenier et Valbuena cela pourrait encore mieux marcher.

  9. Jacqueline Pesenti - mar 1 Mar 16 à 14 h 42

    Après l'euphorie de la victoire face à Paris, ce qui est sans conteste, un grand exploit, il faut désormais continuer dans cette dynamique et ne pas s'endormir face à des équipes dites plus faibles. L'OL est capable du meilleur comme du pire (comme on a pu le voir face à Lille notamment), aussi je suis mesurée pour les prochaines échéances car cette saison a été tellement en "dents de scie" que je crains toujours une "rechute", ce que ne n'espère pas bien sûr. Ceux qui ont été très bons face à Paris vont-ils gagner leur place où bien B. Génésio va encore nous refaire une Valbuenamania ? Voilà un autre aspect de mes craintes ! La réponse dimanche prochain face à Guingamp. Alez l'OL.

  10. ol-91 - mar 1 Mar 16 à 15 h 40

    Depuis le temps que je regrettais ces atermoiements devant les buts adverses... De la dynamique enfin ! Autant dire de la dynamite !

  11. dada - mar 1 Mar 16 à 15 h 43

    salut a tous
    a la joie fait écrire en ce moment
    pour l'équipe type les choses vont se remettre en place doucement
    bon je lis que nous sommes 3ème du classement, mas n'oublions pas que c'est virtuel car nantes a un match en retard ce qui nous fait une équipe de plus a écartée donc on est pas encore sur le podium.
    si les joueurs du groupe font preuvent d'autant de sérieux sur les 10 prochains matches on jouera au moins l'el, car reprendre 8 points a monaco c'est pas gagné en si peu de matches pour le moment il ne semble pas flanché m^me si leur jeu n'est pas top, le notre ne la pas été souvent non plus
    donc restons mesurés et humble et finissons notre saison avec professionnalisme et on comptera les points

  12. Altheos - mar 1 Mar 16 à 16 h 21

    Après, je pense qu'il faut aussi mettre en relief la performance de Ghezzal, encore une fois le maillot faible du trident d'attaque alors qu'il a eu 2 opportunités monstrueuses de "tuer" le match.
    Il doit laisser sa place à Valbuena sur le côté droit, position d’ailleurs préférentielle de "petit vélo" et qu'il n'a jamais occupé depuis son arrivée à l'OL.

    1. Matt - mar 1 Mar 16 à 16 h 46

      Je te rejoins pour Guezzal, même si je trouve que ses prestations sont toutes autres depuis le changement de coach.
      Je persiste à penser qu'un couloir droit avec Jaja et Raphaël mériterait d'être testé.

      1. Altheos - mar 1 Mar 16 à 18 h 38

        oui, aussi. Rafa devant Jallet ça peut être une jolie solution.

  13. ol-91 - mar 1 Mar 16 à 18 h 29

    L'arbitre, pour une première fois, n'a pas été mauvais. En fin de compte, on peut le remercier de n'avoir mis qu'un jaune à Motta. Contre 10, on aurait dit sans tarder que Lyon l'a eu facile.

  14. magister72 - mar 1 Mar 16 à 19 h 00

    je ne veux pas rajouter aux coms très fournis, mais de grâce laissons Grenier sur le banc.
    Darder lui est bien supérieur et mérite d'enchainer.
    Clément n'a plus la gnaque, ni le physique et ses coup franc sont devenus désastreux. peut être a t'il repris trop tôt mais franchement c'est pas terrible.
    quand a Valbuena, ben il fait ce qu'il sait faire depuis toujours tourner en rond en tripotant le ballon. Dommage ......

  15. Juninho Pernambucano - mar 1 Mar 16 à 19 h 51

    le pb avec cet effectif , c'est qu'il est sur courant alternatif .
    Ce n'est pas la première fois qu'ils font un gros match , même si celui ci fut de loin le meilleur de la saison .
    Souvenons nous du grand match livré à Valence , sous la houlette de ... Fournier .
    Puis des performances insipides ensuite ...

    Il est bien triste d'avoir attendu la venue du Qsg au grand stade pour voir enfin l'équipe se mettre minable et jouer à fond comme ils auraient du le faire bien des fois cette saison .
    Gros problème mental , qui est primordial au haut niveau on le sait .

    Tout le monde pense à remplacer Cornet par untel ou untel , mais il fait un super match en marquant un but superbe ,
    est ce que les grands noms cités auraient fait de même ?
    ça reste à prouver .

    Ferri pour la défonce physique qui fut la sienne , mérite de rejouer titulaire , il va vers l'avant très vite et n'hésite pas à frapper de loin , ils sont peu nombreux à oser comme lui .
    Il est pénalisé par sa faiblesse technique , mais il compense par une suractivité . Au moins un joueur qui mouille le maillot à chaque match .

    Guezzal je l'ai trouvé brillant balle au pied . Sa feinte et son coup de patte en fin de match a bien failli faire mouche .
    Sur la seconde action collective ou il échoue , c'est surtout Trapp qui fait une parade de la cuisse assez miraculeuse , en fermant bien son angle ; ce n'est pas un raté de notre attaquant pour moi .

    Lorsqu'il va encore franchir un pallier en mettant les ballons au fond , il va faire mal . Souvenez vous Alex qui marquait peu et vendangeait beaucoup à ses débuts .
    Après qu'il eut progressé on a vu le résultat l'an dernier .
    Je pense que Guezzal est le plus doué de nos attaquants , et je le mettrai titulaire .

    Une équipe qui gagne de cette manière , je ne la changerai pas .

    Morel et jallet on du souci à se faire sur les ailes , Bedimo et Rafael , s'est supérieur ...

    Et félicitations à Mapou d'avoir bien tenu tête à ce grand c.. de Ibra ; ça c'était jouissif !

    1. ol-91 - mar 1 Mar 16 à 22 h 01

      Morel préfère certainement la place de Umtiti, lequel a peut-être du mouron à se faire.

  16. Monrne - mer 2 Mar 16 à 0 h 34

    Les chiffres OLV tu sait très bien que l'on peut leur faire dire ce que l'on veut.Je m'explique :
    on gagne plus avec Valbuena soit 1,62 au lieu de 1,5 ce qui dans l'absolu nous donnerait 45,36 point.(1,62x28)
    Que dire alors de Darder puisque lorsqu'il a été titularisé soit à 11 reprises on a engrangé 21 points soit 1,91 par match.Ce qui voudrait dire qu'avec lui nous gagnons encore plus et nous aurions 53,48 points (1,91x28) et nous serions devant Monaco !!!
    Sauf erreur de calcul de ma part on pourrait donc dire que Darder est indispensable à l'OL non?

    1. OLVictory - mer 2 Mar 16 à 7 h 48

      Ah non, le calcul est juste mais le raisonnement est fantaisiste.
      On devrait surtout faire dire aux stats que le plantage de l'OL cette saison n'est pas la faute d'une ou deux individualités, mais celle d'un collectif défaillant. Et c'est l'honnêteté qui devrait le faire dire aussi, mais c'est pas ce qui étouffe le supporter de foot qui aime bien les têtes de turc.
      Vous vous servez de ce match pour pourrir les absents, en allant jusqu'à inventer des choses qui n'existent pas. le "superposition des mauvais matchs de l’OL et des titularisation de Valbuena" est juste faux et démontré par les stats, je ne dis rien de plus et je n'en tire aucune autre conclusion.
      Faire des généralités d'un match, certes brillamment réussi, et extrapoler une saison entière à partir de ça c'est n'importe quoi, comme dab.
      La réalité d'un match n'est pas la réalité d'une saison.

  17. Balley - mer 2 Mar 16 à 5 h 40

    Je voudrai rajouter quelque chose. Après le match, un joueur à dit "on a bien respecté les consignes du coach" et BG à dit également "les joueurs ont bien respecté les consignes". C'est la première fois que je l'entend cette saison.
    Le match contre Quaris S G avait ses particularité tactique, je ne pense pas qu'il suffise de reproduire ce match pour gagner les prochains. Je suis bien d'accord avec OLVictory, match référence de courage et de sérieux (respect des consignes), et non de répétabilité. Quelque soit l'équipe aligné pour les prochains matchs, (et je suis parfaitement d'accord avec ce que j'ai lu plus haut sur les joueurs qu'on aimerait sur le terrain), c'est le niveau de BG et la capacité des joueurs à exécuter les consignes qui fera la différence.
    Le courant alternatif qui animait notre équipe et le staff semble peut être de passer en courant continu... Le sprint final parlera de lui même...
    Olympique Lyonnais, je t'aime

  18. OLVictory - mer 2 Mar 16 à 8 h 05

    « Lyon ne nous a pas surpris. Ils ont fait un très bon match. J’ai reconnu que la valeur de Lyon dimanche était supérieure à celle de Paris. On n’avait pas encore rebranché la prise. C’est une constatation. J’ai revu le match deux fois, on a fait beaucoup moins d’efforts, on a été moins agressifs que Lyon. Je pense que ça donne des idées aux autres équipes, d’autant plus quand il y a des matchs de Ligue des champions. C’est de la roublardise et je pense que « Galette » en est capable. Paris doit retrouver son jeu, son état d’esprit et sa détermination », a prévenu l’entraîneur du Paris Saint-Germain
    ---
    Je ne vois pas où est la roublardise, mais oui il a raison, les futurs adversaires du QSG ont bien vus comment battre cette équipe, à eux de jouer.

  19. Alf Gand - mer 2 Mar 16 à 18 h 27

    Que fait Lucas tout seul sur le diagramme, que quelqu'un le prenne au marquage, où est Bedimo dans tout ça ? Très très haut apparemment :)))

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut