OL – Jean-Michel Aulas : « On vient de loin »

Ce samedi 30 avril, l’Olympique Lyonnais affrontait le Gazélec Ajaccio. Alors que Monaco avait gagné contre Guingamp quelques minutes plus tôt, les Gones se retrouvaient dos au mur pour continuer à espérer la fameuse deuxième place.

Chose faite, les hommes de Bruno Genesio se sont difficilement imposés sur la pelouse du Parc OL, deux buts à un, dans un match où l’on retiendra seulement les trois points. Jean-Michel Aulas était particulièrement satisfait, non par le contenu du match, mais par la signification de cette importante victoire : « On vient de tellement loin. Souvenez-vous, le 9 janvier pour l’inauguration du Parc OL, je disais qu’il fallait rester ambitieux. Mon rêve était de jouer un dernier match à domicile pour la qualification en Champions League. Pour cela les efforts ont été faits, les joueurs ont tout donné physiquement et mentalement. »

Le président de l’OL est aussi conscient que les visiteurs ont tout donné pour empêcher des Lyonnais, fatigués, de jouer à fond leur jeu : « Le match de ce soir a été difficile, car ce n’est pas évident de toujours gérer le statut de favori à domicile. En plus l’équipe d’Ajaccio a fait un très bon match, elle est restée motivée malgré nos deux buts marqués en première mi-temps. On est très heureux de gagner cette rencontre. Un match, qui, à mon avis remotive les troupes, avant celui de samedi prochain pour une place sur le podium et si possible la plus haute derrière Paris. »

« Devenir un vrai concurrent du PSG »

Pour le patron rhodanien, nul doute, le nouveau stade a été construit pour accueillir des matchs comme celui du 7 mai prochain contre Monaco : « C’est décisif, parce que la suite des événements dépend seulement de nous au Parc OL. Il a été construit pour gagner ce genre de match. On a notre destin entre nos mains. Je suis convaincu que nous allons battre le record d’influence dans le Parc Olympique Lyonnais. »

JMA tient aussi à rappeler qu’il donne toute sa confiance à son entraîneur et ses joueurs, pour permettre au club de disputer la C1, dès la saison prochaine : « J’ai totalement confiance en Bruno Genesio et tous les joueurs, même si ce soir il n’y a pas eu vraiment de jeu. Je suis convaincu que le match de samedi qui ouvre grand les portes de Champions League, va être une rencontre considérable. On sera aussi concentré que le match face à Paris, qui a été l’un des moments clés de cette remontée lyonnaise. »

Adidas a profité de la rencontre pour présenter les nouveaux maillots de l’Olympique Lyonnais, qui seront portés lors de la finale du championnat de Ligue 1 samedi prochain, face à Monaco. Jean-Michel Aulas est, évidemment, très fier de cette tenue, qui remet en tête quelques bon souvenirs du passé des Gones : « C’est un maillot qui est magnifique, il rappelle un certain nombre d’époques fastes. On a su, tout en gardant la tradition, mettre en place une créativité avec des couleurs harmonieuses. Et je rêve que cette tenue nous permette de prendre le point de départ de la saison 2016/2017 pour aller chercher la première place. Pour changer les choses en Ligue 1 et que ça ne se termine pas comme cette année. Avec son nouveau maillot, l’Olympique Lyonnais doit devenir un vrai concurrent du Paris-Saint-Germain ».

8 commentaires
  1. Juninho Pernambucano - dim 1 Mai 16 à 10 h 05

    Le Qsg , c'est 30 points d'avance cette année .
    Il est de bon ton de dire qu'on jouera la première place , mais je ne vois pas avec quels moyens l'OL serait capable de rivaliser dès la saison prochaine .
    Pas sur un match mais sur une saison .

    1. Flour41 - dim 1 Mai 16 à 13 h 05

      Comme l'année précédente ou on perd la tête à 4ou5 journée de la fin !

    2. fandelol - dim 1 Mai 16 à 19 h 36

      Cette année, en effet, ça aurait été très dur voir impossible. Mais l'an dernier c'était jouable. Turpin nous vole le titre je pense car avec ce match nul les joueurs en ont pris un coup. Enfin bref.
      Sur une saison où le PSG est moins régulier, c'est tout à fait possible d'être champion (comme on peut le voir en Allemagne, c'est pas tout le temps le Bayern qui est sacré).

  2. Tempo - dim 1 Mai 16 à 10 h 08

    Bonjour,

    Jean Michel Aulas a raison. Lyon peut venir embêter le PSG l'année prochaine.
    Les médias n'en parlent pas trop mais le PSG a vraiment reçu un énorme coup sur la tête avec les matchs contre City.
    City c'est moins glorieux que le Barça.
    Vous avez ainsi certains dirigeants qui demandent un grand ménage, en commençant par Blanc et les autres.
    Beaucoup pensent que Blanc n'a pas assez d'expérience, n'a pas gagné la LDC et n'a pas l'autorité sur ses joueurs.
    Paris doit répondre à de nombreuses questions. Qui prendre comme directeur technique et doit-il s'occuper du recrutement?
    Que faire de Ibra? Maxwell? Cavani? Thiago Motta? et de ceux qui souhaitent partir?
    Comment peut-on préparer une nouvelle saison sachant que de nombreux joueurs seront à l'EURO ou au JO ou à la Copa America?
    Certes, c'est bien un problème de riches mais cela peut avoir des conséquences, à commencer par le trophée des champions, le 5 ou 6 Août en Autriche.
    Lyon peut en profiter!

  3. Tempo - dim 1 Mai 16 à 10 h 19

    Lyon peut avoir ses chances même avec le PSG dans notre championnat.
    Pour cela il faudrait :
    - réussir à garder nos meilleurs joueurs,
    - impérativement se recruter MAIS avec des joueurs qui apportent réellement un plus. Donc des profils que nous n'avons pas. Pour cela il ne faudra pas faire les erreurs de débutant comme l'année dernière (prendre trois joueurs pour embêter Marseille (Morel, Valbuena et Beauvue), se focaliser sur un joueur qui n'avait mais alors aucune chance de venir et réaliser le recrutement fin Août car dans ce cas on oublie la fameuse préparation d'avant saison et bonjour les conséquences sur l'intégration),
    - avoir des leaders (enfin),
    - avoir enfin un peu de chance dans le recrutement pour avoir LA bonne surprise. Pour la saison 2016/2017, qui sera le Kanté, le Mahrez, le Hatem Ben Arfa, le Diarra, le Ricardo Pereira, le Boufal?... Bref le joueur gratuit qui explose et fait gagner son club?

    1. Jacks - dim 1 Mai 16 à 13 h 41

      "Diarra [...], bref le joueur qui [...] fait gagner son club". 😆
      Pardon c'est mesquin, mais j'ai bien rigolé. 😉
      /
      Plus sérieusement, pour le recrutement faudrait veiller à ne pas reproduire le même type d'erreur. Valbuena et Beauvue c'était peut-être au fond un plaisir de pouvoir la mettre à l'OM, mais surtout des caractéristiques inadaptées au style actuel de l'équipe. Donc prendre des joueurs au profil différent pourquoi pas, mais alors dans ce cas il faudra modeler la philosophie de jeu...

  4. Gones2wano - dim 1 Mai 16 à 13 h 24

    Bah saye cme prévu, la decla d'aulas fait bavé tout les journaleux pro parisien sans déontologie, de rmc en passant par bein et itele tout se lâche et l'argument suprême à été sortie par Menés et Bruno Roger Petit l'un disant que c'est du racisme anti arabe et le second le nommant carrement Florian phillipot
    Alors que même aulas à dit que c'était une blague bref c'est parti pour une semaine bashing des supporters journalistes du qsg

  5. Tempo - dim 1 Mai 16 à 17 h 06

    Effectivement pour Diarra c'était plutôt celui qui ne fait pas perdre son club car Marseille a surtout eu des nuls et quelques victoires à l'extérieur.
    Maintenant Marseille avait un milieu niveau L2 et comme tous les Marseillais le disent sur Le Phocéen, sans lui c'était L2 direct. Même Mandanda n'aurait pas pu éviter cela. De plus Diarra était un vrai leader à Marseille, par exemple le seul qui osait parler devant les journalistes. Ce n'ai pas pour rien s'il reçoit autant d'offres en ce moment de très grands clubs et si le PSG souhaite le mettre à la place de son leader du milieu : Thiago Motta. Bref un Diarra sans transfert aurait-été excellent pour Lyon durant l'été 2015.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut