Juninho en compagnie de Rudi Garcia et Jean-Michel Aulas (Photo by ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

OL : Juninho en a gros contre Aulas et Garcia

Pointé du doigt par Jean-Michel Aulas lors de la présentation de Laurent Blanc, Juninho est revenu sur les circonstances de son départ. Entre la légende de l’OL et son ancien président, la ligne rouge semble avoir été franchie.

A l’image d’une célèbre phrase dans l’oeuvre à succès Harry Potter, Juninho est devenu celui dont il ne faut pas prononcer le nom au sein de l’OL. Revenu entre Rhône et Saône avec le costume de sauveur en 2019, l’ancien milieu de terrain est presque devenu persona non grata aujourd’hui dans le club lyonnais. Son départ fracassant il y a bientôt un an a laissé des traces dans les deux camps et la parole de Juninho se libère chaque jour un peu plus. Devenu consultant pour RMC, la légende de Gerland ne prend plus vraiment de pincette pour parler de ce retour à Lyon et des circonstances de son départ.

Interrogé mardi, Juninho en a gros sur la patate notamment dans sa relation avec Jean-Michel Aulas. Ce dernier, au moment de la présentation de Laurent Blanc début octobre et sans nommer son ancien directeur sportif, lui avait reproché d’avoir choisi Rudi Garcia à la place du Cévenol à l’automne 2019. Une version contestée en partie par Juninho. "Jean-Michel Aulas, il sait que ce n’est pas moi qui ai refusé Laurent Blanc tout seul. Je pense que Jean-Michel Aulas a eu peur d’assumer mais cela ne me dérange plus, a estimé l'ancien milieu aux sept titres de champion de France. On le connait, il parle et c’est comme ça. Moi je tourne la page. J’ai été déçu avec beaucoup beaucoup de choses et peut-être lui aussi. Quand je tourne la page, c’est complètement."


"Garcia faisait toujours les mêmes entraînements"


Fusionnels, Jean-Michel Aulas et Juninho semblent avoir franchi un point de rupture dans leur relation, chose impensable au moment du retour de l’ancien numéro 8 lyonnais à l’été 2019. Le Brésilien estime qu’Aulas "est allé trop vraiment loin, et ça, ça ne se fait pas", ne sachant pas s’il pourra lui pardonner un jour… Une triste fin qui découle notamment des relations fraîches entre Juninho et Rudi Garcia, venu remplacer l’échec Sylvinho. Entre l’entraîneur français et son directeur sportif, ce n’était clairement pas la grosse ambiance, entre deux personnages avec un fort égo.

"On a commencé, par exemple, à créer une ambiance de vestiaire. Bien sûr qu’il n’y avait que des Brésiliens qui arrivaient car ce sont des compétiteurs et ils aiment gagner. Après Rudi (Garcia) a commencé à dire 'Oui, tu protèges les Brésiliens'. Cela c’est faux. Il a parlé avec Maxence Caqueret en disant que je voulais que Jean Lucas joue à sa place. Regarde la mentalité de cet entraîneur. Regarde cela. C’est là que Jean-Michel Aulas il rate (se manque, ndlr) parce que je lui disais que cela se passait comme cela et qu’il fallait faire attention. Je regardais les entraînements de Rudi. C’était tous les jours la même chose. Tous les jours la même chose."

L’homme aux 100 buts avec l’OL a bien tenté d’apporter son aide "en essayant de discuter mais cela commençait à gêner Rudi et la porte était fermée. Donc c'est là que, peut-être, Jean-Michel Aulas a vu que le problème était beaucoup plus grand. Il a laissé (couler), il a laissé et après c'est fini." Les morceaux sont aujourd'hui cassés, reste désormais à savoir s'ils pourront être réparés...

98 commentaires
  1. Tikitaka55 - mer 9 Nov 22 à 7 h 44

    Tout ça ce sont des problèmes de vestiaire/bureau, ils ont chacun leur tord.
    Je sais juninho sincère, cest un mec trop émotif pour mentir.

    La seule erreur que juninho et Aulas ont fait cest de faire revenir juni en DS, il aurait dû revenir dans la peau d'un coach, voir même de manager général.

    Signaler
    1. Juni forever OL - mer 9 Nov 22 à 9 h 43

      Il se serait passé la même chose s'il avait été coach !
      Avec humanité et courage, il aurait démissionné de la même façon sans prendre un copec pour quitter ce bourbier qu'est devenu l'OL ces dernières années

      Signaler
  2. OctoGone - mer 9 Nov 22 à 7 h 52

    Même si tout cela est vrai, la manière dont Juni agit nous montre à quel point il n'est pas fait pour avoir des responsabilités.

    Signaler
    1. Moimoi - mer 9 Nov 22 à 8 h 12

      Même pas entraîneur OctoGone ?

      Signaler
    2. montcoua - mer 9 Nov 22 à 8 h 18

      Que c'est triste de lire ces propos de Juninho....
      "Responsable mais pas coupable".... "c'est pas moi, chef"...
      Il aurait fait un bon ambassadeur du club et/ou un excellent scout sud-am. Rien d'autre.

      Signaler
    3. Juni forever OL - mer 9 Nov 22 à 9 h 45

      "il n'est pas fait pour avoir des responsabilités."
      Ah bon 👀🤔
      Et pourquoi donc ?

      Signaler
    4. JUNi DU 36 - mer 9 Nov 22 à 10 h 13

      Ouai pourquoi donc ? Même pas d'argumentation dans ton com, tu lâche ça tel que 👎

      Signaler
  3. Yassman - mer 9 Nov 22 à 7 h 58

    On sent qu'il est à fleur de peau vis à vis de cette expérience.
    C'est parce qu'il est passionné. Il ne s'attendait pas à une expérience pareille avec un coach un peu vicelard.
    Ce genre d'innocence est touchant et en même temps assez inattendu pour ce genre de milieu.
    Une triste fin que l'on paie encore aujourd'hui (résultats, dynamique, etc)

    Signaler
  4. Moimoi - mer 9 Nov 22 à 8 h 14

    Dommage que Juni n'ait (probablement) pas les capacités pour remplacer le président, parce que quelqu'un qui aime autant son club, ça aurait été top de l'avoir de l'avoir à ce poste.
    Allez, il reviendra comme entraîneur après le départ de Jean-Michel et de Laurent.
    Je t'aime Juni !

    Signaler
    1. GoNL - mer 9 Nov 22 à 8 h 34

      S’il veut devenir entraîneur qu’il passe ses diplômes et qu’il aille comme Cris se coltiner les pelouses de National et de L2.
      Pour l’instant il excelle comme chroniqueur à Radio Poubelle…
      Moi aussi j’aime Juni et c’est pour ça que ça me désole

      Signaler
      1. Moimoi - mer 9 Nov 22 à 8 h 37

        Radio Méga Poubelle s'te plait.

      2. jolann69 - mer 9 Nov 22 à 9 h 27

        Je croyais que c'était Radio Méga Caniveaux moi

  5. montcoua - mer 9 Nov 22 à 8 h 20

    Que c'est triste de lire ces propos de Juninho....
    "Responsable mais pas coupable".... "c'est pas moi, chef"...
    Il aurait fait un bon ambassadeur du club et/ou un excellent scout sud-am.
    Rien d'autre.

    Signaler
  6. Jeanmasse 39 le mytho - mer 9 Nov 22 à 8 h 40

    C’est marrant comme sur n’importe quel sujets il y a les gens qui sont capables de reconnaître quand ils se sont trompés, et ça tu peux le voir des 2 cotés des avis («  Bosz n’avais pas les compétences et Blanc déçoit » cette phrase peut résumer le mea culpa respectifs de 2 points de vue qui s’affrontaient ces derniers mois) et tu as ceux pour qui leur opinion prime quitte à dire n’importe quoi.
    Et c’est vrai que tu as plus envie de discuter avec ceux capables d’évoluer ( je pense à Cavegone avec qui je suis rarement d’accord mais qui est capable de reconnaître quand il s’est planté, perso je refait amende honorable sur Bosz et ne lui chercherai aucune excuse)
    Les autres ma foi ……

    Signaler
    1. Olyonn@is - mer 9 Nov 22 à 10 h 11

      Le mytho.lol

      Signaler
  7. westkanoute - mer 9 Nov 22 à 8 h 51

    j'aurais mieux aimé qu'il nous parle de ce qu'il a amélioré au club ou ce qu'il aurait pu amélioré également .
    Il rentre dans le jeu du président la, je ne sais vraiment pas ce qu'il est allé foutre sur cette radio qui cherche constamment à faire le buzz.
    Je comprends pas qu'un garçon aussi intègre se soit acoquiné avec un gars aussi perfide que Rothen .
    Le président c'est son truc les punchlines et les déclarations vicieuses mais juni je le pensais au dessus de tout cela.
    Tant mieux pour RMC c'est exactement ce genre de déclarations qu'ils attendaient .

    Signaler
    1. Jeanmasse 39 le mytho - mer 9 Nov 22 à 9 h 00

      @WK
      Salut
      Il peut pas parler de ce qu’il a amélioré dans le sens où il n’a rien amélioré vu qu’il n’avait aucune prérogatives et que tout devait être validé par Ponsot.
      Peut être qu’avec le temps et les différentes personnes qui se casseront les dents dessus ( le prochain c’est Blanc) les gens comprendront que le fonctionnement du club est complètement sclérosé et que tant que Aulas et Ponsot seront là rien ne changera , tu peux mettre Guardiola avec Klopp comme adjoint et Monchi en DS ce sera pareil.

      Signaler
      1. Gonafrica - mer 9 Nov 22 à 13 h 33

        Toujours au secours du Bébé Juni...🤔

    2. Olyonn@is - mer 9 Nov 22 à 10 h 15

      Au moins on comprend mieux ce qu'il s'est passé,et c'est dommage que la relation entre Juni et le président en soit arrivé à un point de non retour.Je me demande ce qu'il s'est réellement passé pour en arriver là,des promesses non tenues?Une question d'argent?

      Signaler
  8. Cicinho - mer 9 Nov 22 à 9 h 04

    Au-delà de l'aspect Juninho-Garcia, est-ce que c'est le rôle d'un directeur sportif de s'occuper du contenu des séances d'entraînement ? Je comprends que ça ne puisse pas plaire à l'entraîneur, surtout quand il a plusieurs années d'expérience à ce poste, et globalement avec du succès, alors que le directeur sportif n'en a pas

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - mer 9 Nov 22 à 10 h 27

      Je pense que oui un DS peut intervenir quand il estime que ça va pas. En ce qui concerne Juni c'est quand même lui qui a trouvé Paquetà-Toko-Guimaraes par exemple. Il a eu une responsabilité d'engagement par rapport à ses joueurs là, normal qu'il les suivent. Et puis à la base il a été un joueur un grand joueur, notre meilleur joueur (avec Sonny et Greg) donc il sait de quoi il parle.
      Nanard et Houiller intervenaient aussi très régulièrement.

      Signaler
  9. Philippeb - mer 9 Nov 22 à 9 h 19

    Si on n'a bien compris Juni ne s'occupait que de l'équipe une pas de l'académie, ni des féminines. Comme a priori il ne connait rien dans l'administratif, le budgétaire et le juridique des contrats qui était le rôle de Ponsot son rôle était essentiellement de définir la politique sportive de l'équipe et le recrutement. C'est assez restreint et forcément il se retrouve en partie sur le domaine de Garcia. Comme ce dernier n'est pas facile et que Juni est un peu caractériel aussi...

    Signaler
    1. Jeanmasse 39 le mytho - mer 9 Nov 22 à 9 h 25

      @Philippeb
      Plutôt bien résumé

      Signaler
  10. Philippeb - mer 9 Nov 22 à 9 h 22

    A priori avec un coach de la dimension de Blanc , est ce qu'on a besoin d'un DS ? La configuration actuelle n'est pas mal, un Ponsot qui gère le financier, budgétaire juridique, un Blanc qui définit les besoins sportifs et qui gère le terrain et une cellule de recrutement.

    Signaler
    1. Jeanmasse 39 le mytho - mer 9 Nov 22 à 9 h 26

      @Philippeb
      Ça marche cette configuration à condition qu’on ne fasse pas de choses dans le dos du coach sur la vente ou l’achat de certains joueurs par exemple.

      Signaler
    2. OLVictory - mer 9 Nov 22 à 9 h 30

      La configuration est floue, mal définie, on ne comprend pas qui décide là-dedans.

      Qui détient le pouvoir de décision sur la vente ou l'achat de joueurs dans cette configuration ?
      Et est-ce que cette ou ces personnes ont des compétences sportives pour juger des conséquences de la vente ou de l'achat d'untel ou untel ?

      Signaler
    3. Cavegoal - mer 9 Nov 22 à 9 h 35

      Je ne crois pas du tout en cette configuration car elle n'a pas changé d'un pouce. Le système de hiérarchie entraîneur, cheyrou, ponsot, aulas et maintenant textor t'empêche de changer les problèmes de fond.
      Je crois en la triplette Blanc-Passi-Lambert, je crois qu'ils sont capables de changer ce groupe, de le faire bosser, d'améliorer les résultats, mais j'ai un vrai doute sur la pérénité de leur présence à lyon car je ne crois pas qu'on aura d'europe l'année prochaine et qu'ils finiront bien par s'embrouiller avec les dirigeants car ils seront frustrés

      Signaler
    4. GoNL - mer 9 Nov 22 à 9 h 42

      Ce n’est pas le système qui compte, c’est l’animation 😉, c’est Lolo qui l’a dit

      Signaler
    5. JUNi DU 36 - mer 9 Nov 22 à 10 h 31

      @ Philippeb.
      Ah ah ah et tu crois que ça va se passer comme ça sincèrement ?? ce serait trop beau que Blanc est là voie libre et obtienne tout ce qu'il demande. C'est pas marrant mais j'en rigole quand même à l'avance.

      Signaler
      1. Philippeb - mer 9 Nov 22 à 15 h 11

        Il y a des impératifs financiers c'est l'évidence. C'est toujours comme ça dans la vie tu ne peux pas dépenser ce que t'as pas. Sauf au Qatar. Après dans ses limites là, qui sont importante, c'est bien Blanc qui va décider .
        Mais ça ne veut pas dire que ce sera bien

  11. OLVictory - mer 9 Nov 22 à 9 h 27

    J'aime bien Juni, au moins autant que n'importe qui ici, mais je suis un peu gêné par le format qu'il a choisi pour s'exprimer. Loin de moi l'idée de lui demander de se taire, lui comme les autres, mais ça commence à tourner au feuilleton hebdomadaire et je me demande quel est l'objectif de Juni en rabâchant des choses qu'il a déjà dites au moins dix fois. Le club a besoin d'un peu de sérénité maintenant, ça serait bien qu'il le comprenne et remette son cas personnel derrière l'intérêt collectif.

    Signaler
    1. Cavegoal - mer 9 Nov 22 à 9 h 31

      Tu exagères. C'est la première fois qu'il parle vraiment de ce qui n'a pas marché à l'OL. Moi ça m'intéresse parce que ce qu'il dit, la plupart des fans de l'ol ici ne veulent pas l'entendre et préfère dit : "la seule erreur qu'aulas a fait c'est de prendre Juni en DS"

      Signaler
      1. OLVictory - mer 9 Nov 22 à 9 h 41

        Non je n'exagère pas, c'est chaque lundi depuis au moins un mois.
        D'ailleurs il y a eu des commentaires hier soir qui reprenaient d'anciennes déclarations de Juni, ce qui prouve bien que ça été dit. Je pense que l'important a été dit, de part et d'autres, que le compromis n'est pas possible, donc il faut arrêter avant de casser davantage le club.

      2. Juni forever OL - mer 9 Nov 22 à 9 h 49

        +1 cavegoal

      3. Cavegoal - mer 9 Nov 22 à 9 h 52

        Ce n'est pas vrai, désolé OLvictory mais je suis assidûment, il avait taillé Garcia au début de saison à deux reprises, mais raconter plus en détails ce qui n'a pas marché, il ne l'avait pas fait.

        Donc quand tu dis qu'il rabache des choses qu'il a dit au moins dix fois, tu éxagères

      4. OLVictory - mer 9 Nov 22 à 9 h 56

        Dix fois, c'est une expression, qui veut dire que ça été râbaché et là c'est le cas.
        Mais peut-être que tu n'as tout simplement pas lu ou entendu les précédentes interventions de Juni

      5. Cavegoal - mer 9 Nov 22 à 10 h 03

        T'es têtu, ça tombe mal, je le suis aussi.

        1) Quand avait-il déjà répondu à la question s'il a choisi seul Garcia ou non ?
        2) Quand avait-il parlé du changement structurel dans le club qu'a été le grand stade ?

        merci

      6. OLVictory - mer 9 Nov 22 à 11 h 23

        Mais ça n'en finit plus, il a taclé Aulas, il a taclé Garcia, il a taclé Ponsot, il a taclé le Parc OL, il a taclé l'Arena. Comme si on avait besoin de lui en novembre 2022 pour se rendre compte que ces projets pompent tout le fric du club au détriment du sportif. Je suis désolé de le dire par ce que je l'aime d'amour, Juni, mais on sait déjà tout ce qu'il raconte, il n'apporte rien en ce moment.
        C'est sans doute important pour lui, mais c'est dangereux pour le club et là, je ne peux plus le suivre.

    2. Darn - mer 9 Nov 22 à 10 h 34

      Disons qu'on se demande si c'est RMC ou les séances chez son psy...
      Ce serait bien qu'on tourne vraiment tous la page et qu'on arrête d'en parler.

      Signaler
    3. JUNi DU 36 - mer 9 Nov 22 à 10 h 37

      C'est à JMA qu'il faut dire ça, il a qu'à fermer sa bouche un peu et surtout arrêter de mentir. Juni ne fait que répondre à des attaques. Je trouve même qu'il a été patient pendant longtemps en ne répondant pas aux provocs.
      Il a eu raison de se mettre à parler, il ne pouvait pas éternellement se taire. Si JMA n'aurait pas raconter sans cesse des conneries chez les médias il n'aurait rien dit du tout. On connaît tous par cœur le meilleur qu'il veut au club.

      Signaler
    4. gonebad - mer 9 Nov 22 à 10 h 39

      oui c est pas cool de sa part , peut etre une frustration ...

      Signaler
  12. Cavegoal - mer 9 Nov 22 à 9 h 29

    Je crois que les passages cités ne sont pas les plus intéressants.
    Je suis assez dépité de voir des fans de l'OL tomber sur Juni. Il était sans doute trop tendre pour le poste, mais ce qu'il explique est structurel, il explique pourquoi tu ne peux rien changer à l'ol parce qu'Aulas décide tout. Si on est un peu exigeant avec la vérité, ce n'est pas que Juni qui n'a pas réussi ces dernières années, ce sont des personnalités aussi diverses que PUEL - GARDE - FOURNIER - GENESIO - MAURICE - JUNI - GARCIA - BOSZ
    Il met le doigt sur un problème que j'évoquais il y a quelques temps et qui pour moi est la principale cause du déclin de l'OL : le grand stade. Aulas a voulu passer dans une autre dimension, cassant ce qui structurellement fonctionnait très bien au club (Une 40 de personnes qui se connaissaient très bien et se transmettaient la gagne ont été remplacé par une armée de gens venus du business et de la com et plus personne ne se connaît, ne se croise, ne se parle)
    bref, à écouter l'intervention de Juni en entier : https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/podcast/rothen-s-enflamme/

    Signaler
    1. Juni forever OL - mer 9 Nov 22 à 9 h 49

      +10000