Le président Jean Aulas / ©PHOTOPQR/LE PROGRES/Stephane Guiochon –

OL : la question du changement d'entraîneur n'est pas « taboue » pour Aulas

Jean-Michel Aulas ne se cache pas : il n'exclut pas de se séparer de Bruno Genesio en fin de saison.

Après l'élimination en huitièmes de finale de la Ligue Europa face au CSKA Moscou (1-0, 2-3), Lyon jouera sa saison à Marseille, dimanche soir (21h). Tout autre résultat qu'une victoire anéantirait certainement les chances de podium de l'OL. Proche de la sortie, Bruno Genesio jouera sa tête sur cette rencontre. Jean-Michel Aulas n'élude pas le sujet : il pourrait se séparer de son technicien en fin de saison. «  Nous ne serons pas en ligne avec nos objectifs initiaux, a rappelé le président lyonnais sur Eurosport.fr. Quand j'ai le sentiment qu'un changement d'entraîneur peut améliorer l'équipe, je peux le faire. Ce n'est pas une question taboue mais elle se pose à la trêve ou à la fin de saison. Aujourd'hui, la décision n'est pas prise. La qualification en Ligue des champions n'est pas le seul critère. » En attendant de prendre une décision définitive, JMA a maintenu son entraîneur jusqu'à la fin de la saison.

13 commentaires
  1. kcn - dim 18 Mar 18 à 9 h 31

    Fournier a eu moins de clémence de la part du président.

  2. Juninho Pernambucano - dim 18 Mar 18 à 9 h 37

    "Nous ne serons pas en ligne avec nos objectifs initiaux"
    La sentence est tombée et il n'a pas attendu la fin de saison.
    De tels mots dans la bouche du prez sont lourds de sens .
    La messe est dite quoiqu'il se passe ce soir .

  3. jeepy - dim 18 Mar 18 à 10 h 01

    Mais aussi, on connaît notre President, en cas de victoire (?????) de notre équipe, il va jubiler et nous rabattre les oreilles avec la compétence de son protègé. Et nous l'imposer encore l'an prochain. Luî aussi doit changer d'état d'esprit et s'inspirer de la vision du jeu de Reynald Pedros !!!!

    1. fandelol - dim 18 Mar 18 à 16 h 14

      C'est quoi le rapport avec Pedros? Tu te rends comptes que tu compares une équipe composées des filles les plus talentueuses du monde (qui n'a aucune équivalence chez les hommes, même pas le Barça ou le Real) à une équipe masculine qui a certes beaucoup de talent mais qui a d'énormes faiblesses?

    2. Gonzo - dim 18 Mar 18 à 16 h 41

      "on connait notre Président" ... Ha bon ?
      Aulas a peut-être déjà acté le départ de Genesio en discutant avec lui. Peut-être que Genesio en a raz le bol, et lui a dit stop, troisième place ou pas. Peut-être qu'Aulas est déjà en train de préparer la suite.
      Ce serait l'arrivée de Perdos dans une équipe qui ecrase tout qui changerait la donne future sur les choix du club...?
      Tu prends vraiment tout comme ça vient, au jour le jour ? Pas Aulas.

  4. OLVictory - dim 18 Mar 18 à 10 h 09

    C'est bien de redescendre sur Terre. Ca ne sert à rien de se cacher la vérité et de se raconter des histoires. En affrontant les problèmes on se donne une chance de les résoudre, pas en les glissant sous le tapis.
    Aulas se rend compte qu'il a misé sur le pire entraineur de l'ère récente de l'OL, il a compris qu'il avait donné sa confiance à quelqu'un qui n'avait pas les épaules.
    C'est dommage mais ça sert à rien de le nier, il a raison, il faut reconnaître l'erreur de casting et penser à l'avenir en recrutant un nouveau coach sur de nouveaux critères plus objectifs et avec un peu plus d'ambitions sportives.
    Ce jour est un nouveau départ pour l'OL, et je m'en réjouis.

    1. Bamaki - dim 18 Mar 18 à 13 h 30

      le problème c'est qu'à chaque coach il se rend compte qu'il a fait un mauvais choix, donc l'erreur de casting, ce n'est pas qu'il reste le Aulas? Car quand tu fais 10 ans de mauvais choix, tu va commencer à en faire des bons la onzième année?

  5. Tempo - dim 18 Mar 18 à 10 h 13

    Ce n'est pas une surprise.
    Maintenant la première question à se poser c'est : qui va choisir ce nouvel entraîneur... et qui va décider.
    J.M. Aulas est déjà président de Lyon, responsable de la com, des finances, des investissements, de OL Groupe, de ICMI, de... bref pour sélectionner un nouvel entraîneur, il faut impérativement faire ce job à temps plein... et ne pas parler que français pour élargir enfin les possibilités et le panel de choix.
    Si c'est Maurice ou Lacombe, l'on peut faire ces mêmes remarques. De plus vous voyez Maurice croiser son copain Bruno qui lui demande "tu veux de l'aide? non je déconne!... sinon tu en es où?..." C'est très gênant de confier cette mission à des amis de Bruno.
    Si c'est Houllier... à 71 ans le pauvre avec ses problèmes de santé, il n'est plus trop au goût du jour. Dans son carnet d'adresse, le plus jeune nom a déjà au moins 40 ans....
    ... et si Lyon attend des CV... c'est le loto et l'on ne gagne pas forcément...
    Une entreprise de 250 M€ ne doit pas donner une responsabilité majeur à un prof d'EPS au chômage.

  6. Juninho Pernambucano - dim 18 Mar 18 à 11 h 35

    je pense que Claudio Ranieri est une très belle opportunité et il faut la saisir .
    Aulas et lui sont en très bons termes , l'affaire peut se régler facilement .

    1. Juninho Pernambucano - dim 18 Mar 18 à 13 h 39

      Génésio et Baticle ne feront pas de difficultés , séparation à l'amiable entre copains .
      Aulas les a dans sa main.

    2. OLVictory - dim 18 Mar 18 à 13 h 40

      Genesio et Baticle sont payés des clopinettes et n'ont pas rempli un seul objectif depuis 2 ans, leur départ sera une formalité. Aulas peut même leur faire un petit cadeau en partant sans que ça fasse boîter les finances.

  7. ol-91 - dim 18 Mar 18 à 18 h 20

    On peut penser qu'il n'y ait pas seulement l'entraîneur à remplacer. Le staff ne forme pas les recrues en adéquation avec les besoins du club et, il faut l'avouer, avec le foot actuel. Le club n'en finira plus de recruter au dehors.

  8. Sony07 - dim 18 Mar 18 à 20 h 56

    On avance, on avance ... à petits pas, mais c'est bien Jean Mimi encore un effort de lucidité et on repartira sur de bonnes bases

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut