L’ancien joueur de l’OL, Gaëtan Perrin ©JEFF PACHOUD / AFP / JEFF PACHOUD

OL : l'académie bien présente en Ligue 2

A l'image de Gaëtan Perrin, buteur contre Saint-Etienne en play-off, un certain nombre de joueurs formés à l'OL évolue dans la deuxième division du championnat de France.

Quelle ironie jeudi lorsque Gaëtan Perrin, produit du centre de formation lyonnais, a permis à l'AJ Auxerre d'accrocher Saint-Etienne lors des barrages de Ligue 1, en marquant en fin de rencontre. Si son équipe l'emporte à l'échéance retour le 29 mai, l'ailier de 25 ans aura peut-être l'occasion de retrouver l'élite du championnat de France, qu'il avait quitté en 2017 lors de son départ de Lyon, où il avait joué 3 matches et inscrit un but.

Par ailleurs, un autre ancien joueur de l'académie rhodanienne monte lui bel et bien en Ligue 1. Il s'agit de Gédéon Kalulu, dauphin avec l'AC Ajaccio, club avec lequel il évolue depuis 2019. Son frère aîné Aldo a quant à lui terminé 5e avec Sochaux, dont il fut un élément important en ayant inscrit 10 buts et délivré 5 passes décisives.


Présents pour garder les cages


Il faut également souligner que deux gardiens de but de cette deuxième division ont été formés à l'Olympique lyonnais. D'abord Mathieu Gorgelin, doublure d'Anthony Lopes pendant des années, avant qu'il ne parte obtenir du temps de jeu au Havre en 2019. Le portier de 31 a néanmoins perdu sa place de numéro 1 cette saison au profit de Yahia Fofana. Ensuite Rémy Riou, titulaire à Caen, qui a récemment signé à 34 ans pour un retour entre Rhône et Saône. L'ancien goal de Nantes était d'ailleurs associé en Normandie à Yoann Court, qui avait quitté la capitale des Gaules en 2010 sans être passé professionnel.

A Grenoble, Jordy Gaspar semble avoir trouvé ses marques, avec 62 matches joués depuis son arrivée en 2020. Le latéral n'avait pas voulu signer pro avec l'OL en 2017, ayant préféré en l'AS Monaco, où il n'a d'ailleurs pas disputé la moindre rencontre. Enfin, le défenseur malgache Thomas Fontaine avait rejoint Nancy en janvier dernier, et a donc participé au naufrage du club lorrain, relégué en National.

2 commentaires
  1. Lyon1950 - ven 27 Mai 22 à 18 h 09

    C'est essentiel : compter nombre de joueurs formés à l'OL dans le premier niveau professionnel, mais aussi dans les divisions inférieures, le niveau supérieur, dans d'autres pays. vaut limite plus que des titres.
    C'est l'un des plus beaux accomplissements d'un club : former l'avenir du foot.

    Comme c'est aussi une gloire d'avoir beaucoup d'internationaux dans l'équipe, même s'ils ne jouent pas forcément souvent chez nous ou en équipe nationale ou que celle-ci n'est pas parmi les meilleures nations.
    Ainsi, on peut s'enorgueillir que notre club possède des joueurs connus de par le monde.

    Mais tout cela n'égale quand même pas OL Vallée, si belle et si lucrative (certes pas pour le club) un jour.
    C'est une classe quasi-ultime que très peu de clubs - les élus - peuvent se targuer d'avoir.

    Soyons heureux de ce vivier de professionnels, de stars et d'infrastructures affiliées de près et de loin à l'OL !

  2. Darn - sam 28 Mai 22 à 11 h 11

    On se sent vieux quand on revoit tous ces noms...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut