(Photo by MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

OL : les Européens et les Algériens ont pu rejoindre leur sélection

Ce lundi, plusieurs internationaux de l'OL ont pu rejoindre leur sélection nationale pour la trêve internationale. Depay, Lopes, Denayer, Benlamri et Slimani sont concernés.

Grâce aux dérogations accordées par l'Etat français aux joueurs étrangers pour qu'ils puissent rejoindre leur sélection, une partie des internationaux de l'OL ont quitté Lyon ce lundi comme l'indique Le Progrès. Chez les Européens, Memphis Depay (Pays-Bas), Anthony Lopes (Portugal) et Jason Denayer (Belgique) sont concernés, tout comme Léo Dubois avec les Bleus.

Des situations divergentes pour les Africains

Pour les Africains, la donne est différente. Djamel Benlamri et Islam Slimani sont les seuls à avoir pour l'instant pris l'avion pour retrouver leur pays (Algérie). Le quotidien régional indique que Karl Toko-Ekambi (Cameroun) et Tino Kadewere (Zimbabwe) attendent l'autorisation pour partir. En revanche, Maxwel Cornet et Sinaly Diomandé n'ont pas pris la direction de la Côte d'Ivoire, tout comme Malcolm Barcola pour le Togo.

Rudi Garcia conserve donc pour l'instant un groupe assez étoffé. Pour rappel, Lucas Paquetá et Bruno Guimarães sont eux aussi toujours disponibles avec l'Olympique lyonnais car les matches de la Conmebol, la Confédération sud-américaine, sont reportés.

2 commentaires
  1. dede74 - lun 22 Mar 21 à 20 h 32

    Et, à leur retour, septaine ou non ? très important ça. Pas plus d'infos sur le type de dérogation ?

  2. poussin - mar 23 Mar 21 à 6 h 06

    Ces histoires d'aller ou non en équipe nationale c'est vraiment chercher la petite bête. C'est pas ça qui changera l'avenir de OL et l'issu du championnat. Au contraire même, aller jouer pour son pays peu faire du bien à certain mentalement et les remotiver pour jouer la fin du championnat. Problème de riche ou comment s'inventer des problèmes !!! quand au covid même si je suis le premier à tirer la sonnette d'alarme, des mesures existent pour protéger les personnes et si elles sont appliqués , il y a peu de chance qu'ils reviennent tous malades et je vois pas en quoi les africains seraient plus exposé que les autres.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut