(Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL - Lille (0-1) : "Cette affaire remet en cause l’intérêt du VAR", assure Aulas

Pascal Garibian, le directeur technique de l'arbitrage, a réagi au débat sur l'annulation du but de Lucas Paquetá contre Lille. Jean-Michel Aulas, patron de l'OL, constate que cette "affaire remet en cause l'intérêt du VAR".

Le système de la VAR a été pointé du doigt par Pascal Garibian ce lundi. Le directeur technique de l'arbitrage a évoqué "une erreur" sur le but de Lucas Paquetá. Pour le dirigeant, cette réalisation, qui aurait permis à l'OL d'égaliser, était "valable". Interpellé par Jean-Michel Aulas, ce dernier est donc aller dans le sens du club rhodanien.


"Comment ne pas envoyer les bonnes images à l’arbitre"


Le président de l'Olympique lyonnais a apprécié cette confession, mais pour lui, cela interroge sur les bienfaits de la vidéo. "Enfin une confession transparente. Comment ne pas envoyer les bonnes images à l’arbitre alors que lui a vu juste ? Et à fortiori les images diffusées au public ? Cette affaire comme dirait MP (Michel Platini) remet en cause l’intérêt du VAR", a-t-il réagi sur Twitter.

44 commentaires
  1. Juni forever OL - lun 28 Fév 22 à 18 h 33

    La VAR, c'est le truc capable de faire changer une bonne décision prise par l'arbitre central pour lui en faire prendre une mauvaise !

    C'est énorme, il n'y a que dans ce sport où l'on voit de telles erreurs !
    Autant de fric dans le foot et faire de la merde pareille, c'est juste hallucinant

    Ca fait combien de temps que c'est en place, 4 ou 5 ans (2018?), aucunes améliorations, chapeau l'amateurisme !

  2. s.k - lun 28 Fév 22 à 18 h 42

    Il est vrai que cette année on est pas verni avec les décisions d’arbitrages mais si on se retrouve 10 eme a la 26 eme journée ce n’est certainement pas à cause de l’arbitrage Il faut être lucide

    1. fiulematin - lun 28 Fév 22 à 18 h 49

      Ajoute les points perdu par erreur d'arbitrage et tu verras qu'on est sur le podium

  3. Le Bon - lun 28 Fév 22 à 18 h 51

    Cela ne remet pas en cause le VAR, d'ailleurs les féminines aimeraient bien l'avoir en championnat !
    Cela remet en cause la compétence des arbitres au pupitre de la vidéo, c'est tout simple !
    S'ils font une bêtise alors que les images sont parlantes, ce n'est pas le système qui est fautif mais l'utilisateur !

    1. Janot-06 - lun 28 Fév 22 à 19 h 07

      Mais c'est bien là le vrai problème.
      On a mis en place cette fameuse VAR pour corriger les erreurs arbitrales et pour aider l'arbitre de champ mais on confie les clés du camion à ces mêmes arbitres à tour de rôle et qui officient avec plus ou moins de compétences le reste du temps sur les terrains.

      Quelqu'un a déjà souligné le faible niveau de nos arbitres très peu invités à arbitrer dans les grandes compétitions internationales et dont... Turpin est notre meilleur représentant !!! Il faut bien le dire pour le croire !!!
      Depuis longtemps on réclame de revoir le système de formation de nos arbitres.
      J'ai presque envie de schématiser en disant qu'on aide un incompétent du terrain par un autre incompétent dans un camion !

      1. dede74 - lun 28 Fév 22 à 20 h 17

        "J'ai presque envie de schématiser en disant qu'on aide un incompétent du terrain par un autre incompétent dans un camion !"

        C'est tout à fait ça Janot, rien à ajouter !

    2. Dede passion 69 - lun 28 Fév 22 à 20 h 48

      A partir du moment où il s'agit d'une interprétation humaine, le problème restera éternel et sans réponse.

      Le seul truc qui fonctionne , et est un vrai progrès, c'est la montre qui vibre. Le ballon a franchi intégralement la ligne, ou pas ...

      Là , pas de discussion , ni de contestation à ce jour .
      Cette technique annule toutes les interprétations possibles.

      On continuera donc à faire confiance aux points de vues de différentes personnes, qui ont parfois des intérêts divergents.
      Dommage, mais inéluctable ......

      1. XUO - lun 28 Fév 22 à 21 h 35

        Un jour, il y a bien eu contestation de la technologie Goal Line, c'était en L1 me semble-t-il. Cela provenait de la couleur du maillot du gardien, à ce qu'il s'est dit....

    3. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 9 h 45

      Le Bon
      Cela remet en cause la compétence des arbitres au pupitre de la vidéo, c'est tout simple !
      S'ils font une bêtise alors que les images sont parlantes, ce n'est pas le système qui est fautif mais l'utilisateur !

      Totalement. C'est une telle évidence !!!!!!

  4. Conelus - lun 28 Fév 22 à 20 h 24

    Moi j'ai envie de rajouter une chose : pourquoi ce n'est pas l'arbitre centrale qui demande la video plutot que la video qui appele l'arbitre centale? L'arbitre vidéo devrait etre là pour aider l'arbitre centrale et non pour le remplacer.

    La var est une bonne chose sont utilisation par contre....

    Que la VAR n'intervienne pas pour rétablir une mauvaise décision est lamentable mais quand c'est pour en créer une c'est honteux et ca relève de la faute professionnel. L'arbitre du var et l'arbitre centrale devrait etre suspendu au moins pendant un temps ( quelques match qu'ils redescende en des divisions inférieure).

    1. XUO - lun 28 Fév 22 à 21 h 52

      Tu dis tout et son contraire:
      1- " ...pourquoi ce n'est pas l'arbitre central qui demande la video plutot que la video qui appelle l'arbitre cental? "
      2- " ...Que la VAR n'intervienne pas pour rétablir une mauvaise décision est lamentable "
      La communication, c'est fait pour fonctionner à double sens.

  5. BruceFeuillette - lun 28 Fév 22 à 20 h 24

    Le problème avec ces technologies, c'est qu'on est tellement frileux et qu'on y va à reculons que c'est contre productif.
    Mais bon, que les règles soient déjà appliquées, notamment la Loi 12, qui traite du fait qu'un joueur adverse prenne le ballon après que l'arbitre a sifflé, pour l'emmener avec lui et le balancer par la suite.
    "Un avertissement sera infligé aux joueurs qui retardent la reprise du jeu : (...) en bottant le ballon au loin ou en l’emportant avec soi, (..) après que l’arbitre a stoppé le jeu ;"
    Ayant fait du handball étant jeune, avec 2 minutes systématiques quand on ne posait pas le ballon à l'endroit où on était quand l'arbitre sifflait, ça me gonfle profondément.
    Alors après, mettre en place des technologies pour aller chercher la petite bête alors qu'il reste beaucoup de choses à faire...

  6. Tikitaka55 - lun 28 Fév 22 à 21 h 51

    Ce que je comprend pas c'est qu'il n'y est aucune sanction suite à une erreur d'arbitrage.
    Les joueurs, staff, président, public sont sanctionnés à la relecture du match parfois le lendemain même voir plusieurs jours après.
    Mais les arbitres et leurs institutions jamais.

    PourQuoi?

    1. JUNi DU 36 - lun 28 Fév 22 à 21 h 53

      Ils sont notés à la place

    2. XUO - lun 28 Fév 22 à 22 h 06

      L'erreur est pardonnable. Le bon sens dit qu'il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais. A mon avis OLPP doit plussoyer mille fois !
      Là, on se trouve dans une tout autre situation : quand l'erreur est flagrante mais que tout est fait pour qu'elle ne soit pas reconnue, ce n'est plus une erreur mais une faute, un geste de malversation. Ce n'est pas parce que le risque 0 de se tromper, dans des cas limites, n'existe pas qu'il est permis de nier l'indéniable.

      Pourquoi les arbitres ne sont-ils jamais condamnés? Ils le sont seulement lorsqu'ils ont participé activement à fausser un match, dans le cadre de paris frauduleux, par exemple, mais c'est très rare.
      Pour des faits de jeu proprement dits, ils sont couverts comme le sont les politiques. Quand un élu est pris la main dans le pot de confiture, tous ses collègues se ruent sur lui pour se refaire une virginité, ce qui n'est pas mieux .

      1. JUNi DU 36 - lun 28 Fév 22 à 23 h 50

        Ouai d'ailleurs la Chasseresse heu la Pecresse 😁 veut envoyer le délinquant sarko (Pourquoi il est tjrs pas en prison celui là ???) négocier avec poutine. Il y en a qui n'ont pas honte quand même...

      2. XUO - mar 1 Mar 22 à 8 h 31

        JUNI DU 36
        Pécresse régresse..... la faute au système des primaires qui déchirent les partis organisés et à Sarko, en particulier, qui ne vole pas au secours de la candidate désignée. Elle a une dent contre lui et l'envoyer négocier avec Poutine ( entre borderlines, on s'apprécie ) c'est peut-être une façon de s'en défaire.
        Pécresse n'est pas une sotte pécore. Plus fine que la fifille à son papa.....

      3. JUNi DU 36 - mar 1 Mar 22 à 13 h 12

        C'est pas faux, à part les mafieux du parti tous les autres opportunistes de droite n'en veulent plus de sarko, ils ont honte de passer pour un parti politique ou les délinquants se ramassent à la pelle.
        D'ailleurs la Chasseresse va être obligé de se justifier lors des débats télé avec les candidats car sinon elle risque de s'en prendre pleins la gueule 😂😂

  7. Cicinho - lun 28 Fév 22 à 21 h 56

    C'est un fait de match, c'est comme ça, même si c'est en notre défaveur ce coup-ci, de toute façon on ne pourra rien y changer!
    Maintenant pour être sur le podium il va falloir faire un carton plein ou quasi, il va falloir prendre 30 points en 12 matchs et je n'y crois pas une seconde, malheureusement

  8. Roro Blouch - mar 1 Mar 22 à 0 h 46

    Aulas fait bien d'aborder le problème insupportable de cette technologie de mer** qui ne sert à rien. Il est abhérant d'imposer des arrêts de jeu dans un sport à phases de jeux continues pour laisser le temps à l'arbitre d'aller regarder la télé ! Soit on fait comme au rugby ou au basket, on arrête le chrono, on compte à la seconde près, et dans ce cas le foot devient un sport à phases arrêtées et pourquoi pas le VAR (même si à titre personnel je m'y opposerais aussi), soit on garde le foot tel qu'il est et donc le VAR ne peut pas être accepté.

    Deuxième argument contre, le VAR ne résout pas le problème de l'interprétation, il le déplace. Au lieu d'une interprétation immédiate, maintenant il faut interpréter à partir des images, mais lesquelles, et on les regarde à vitesse réelle ou au ralenti, et est-ce qu'on les regarde d'abord ? Soyons sérieux ! Il vaut mieux investir cet argent dans la formation des arbitres plutôt que pour payer des entreprises techs qui ont dû faire un lobbying de dingue pour imposer le VAR. Comme écrit plus haut, on demande à un nul dans le camion d'aider un nul sur le terrain, c'est absurde. Tout est absurde avec le VAR

    1. XUO - mar 1 Mar 22 à 7 h 57

      Le VAR ne résout pas tout ne signifie pas que " tout est absurde dans le VAR ". Avec un VAR fonctionnant correctement, il n'y aurait pas eu tout ce bin's lors du dernier match européen de l'OM.

      1. Beeeeen - mar 1 Mar 22 à 8 h 57

        Bonjour @Xuo, tout restant une histoire d’interprétation humaine on sera toujours insatisfaits.
        Je suis sûr que Turpin voit faute de Paqueta, ou que son cerveau programmé pour nous pourrir la vie depuis des années le lui fait croire…
        C’est une belle bêtise qui a grandement contribué à gâcher le spectacle cette VAR.

      2. XUO - mar 1 Mar 22 à 9 h 30

        @Beeeeen
        C'est pas Turpin qui voit la faute mais les préposés au VAR qui lui demandent de corriger. Est-il obligé de les suivre ? Normalement, non, mais il s'agit quand même d'une pression. Si la communication était transparente ( = sonorisation des échanges, diffusion des images sur grand écran ) l'arbitre n'aurait même pas besoin de se déplacer et tout serait plus clair.

      3. Roro Blouch - mar 1 Mar 22 à 16 h 39

        Ceux qui travaillent dans la tech savent que la probabilité qu'une machine tombe en panne est de 1 : elle va tomber en panne. L'argument "si tout marche bien" est ridicule puisque irréel, et il n'aborde pas les questions de fond que j'ai soulevées plus haut.

        Quant à la glorification de l'injustice, ce n'est pas ça la question. La question c'est pourquoi laisser jouer l'action pendant 30 secondes quand il y a hors jeu parce qu'il faut pouvoir vérifier à la VAR ensuite ? Pourquoi amplifier tout contact anodin en le regardant 10 fois au ralenti ? Pourquoi toutes ces scènes ridicules où on perd 5 minutes à attendre que l'arbitre aille devant sa petite télé ? Au départ l'argument était d'utiliser le VAR pour les erreurs "flagrante", mais évidemment cet argument mensonger n'était qu'une amorce pour préparer à imposer tout le reste, le fameux pied dans la porte de nos compatriotes Joules et Bauvois. De la manipulation de bas étage mais qui reste hautement efficace, un peu comme le "deux semaines pour aplatir les courbes".

        Si on raisonne par l'absurde et que les arbitres sont à ce point mauvais et faillible, qu'en est-il des joueurs ? Faut-il eu aussi les remplacer par des machines ? N'ayant pas les robots nécessaires on pourrait envisager des simulations Fifa ou Pes chaque semaine, en attendant d'avoir les robots comme dans le film Real Steel. Et puis tant qu'à faire, le supporter au stade est ingrat, et si on utilisait des algorithmes pour déterminer à quel moment diffuser des chants préenregistrés qu'un autre algorithme a généré aléatoirement ? Là, on est bon, on a complètement effacé le facteur humain. Ou alors on grandit, on forme les arbitres et on accepte avec intelligence, comme des adultes, l'erreur occasionnelle

  9. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 8 h 56

    La remise en cause du VAR est une grave erreur. Ce qu'il faut remettre en cause, c'est la capacité à savoir l'utiliser de la part de certains arbitres. Ainsi que la question des rapports entre arbitres eux-mêmes. Pour le match PSG-OL, ceux du car n'ont pas osé désapprouver celui qu'on cherche à faire apparaître comme le meilleur arbitre de France alors même que les images montraient à l'évidence qu'il avait fait une erreur.
    Le VAR, c'est souvent comme les trains qui arrivent à l'heure, on n'en parle jamais. On ne nous parle du VAR que quand il y a des erreurs. La clique médiatique qui était à fond contre ce progrès technologique a maintenant complètement abandonné ce combat d'arrière-garde.
    Certes les images ne résolvent pas tout, car elles sont aussi parfois soumises à l'appréciation humaine, dans des cas un peu limites, mais la VAR a déjà permis d'éviter une multitude d'erreurs d'arbitrage. C'est souvent l'absence de la VAR comme pour le dernier match de Marseille (une main évidente pas vue pas l'arbitre, très claire en vidéo) qui permet d'apprécier son utilité.
    Dans le championnat féminin, c'est pareil. Beaucoup d'erreurs assez grotesques pourraient être évitées avec un système vidéo.

    Il ne faut jamais s'être senti lésé par l'arbitrage, soit en tant qu'acteur soit en tant que supporter pour ne pas défendre cette technologie. Je pourrai citer des centaines d'exemples. Je n'en citerai que deux. le 19 avril 2014, en finale de la Coupe de la Ligue (j'étais présent au Stade de France), Lannoy donne un gros coup de pouce au PSG en sifflant un penalty pour une faute de Lopes sur une sortie à 2 mètres à l'extérieur de sa surface de réparation ; le 13 janvier 2016, l'OL se fait éliminer de la Coupe de la Ligue (2-1) par le Pognon sans Gêne après de très multiples fautes d'arbitrage notamment un but accordé à Rabiot sur lequel la balle en sortie de près d'un mètre et avec un Rabiot buteur hors-jeu (sans parler de 2 penalties en faveur de Lyon non sifflés). Ce soir-là dans l'Equipe du Soir, les Gomes, Tarrafo, Duffy pouvaient ricaner en traitant Aulas de "mauvais perdant", évidemment sans nous montrer aucune vidéo. Sans la VAR, des clubs pouvaient être avantagés par les arbitres sans aucun problème. Maintenant cela devient très compliqué. Même Roustan le bouffon du PSG a bien été obligé de reconnaître que Turpin s'était complètement planté pour le match PSG-OL !!
    Oui, la VAR ne résout pas tout ; elle peut créer de nouveaux problèmes avec des arbitres incompétents. Mais globalement, le bilan reste largement positif dans le football comme dans d'autres sports comme le rugby.

    1. Beeeeen - mar 1 Mar 22 à 8 h 59

      Pas si simple…Je suis sûr qu’une majorité de Lillois voient une charge illicite sur Jardim.
      C’est impossible d’arbitrer de manière indiscutable ce sport.
      Même si cela enlève de l’injustice il en restera toujours avec la VAR quoi qu’on fasse.

      1. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 9 h 28

        Personne n' a jamais prétendu que la VAR allait régler tous les problèmes et qu'elle ne risquait pas d'en créer d'autres. Mais, de mon point de vue, il faut être sacrément de mauvaise foi pour ne pas voir que le bilan est globalement positif. La frustration qu'on éprouve quand la VAR est absente et que les images nous montrent une erreur manifeste d'arbitrage est un fait malheureusement souvent vécu.
        Et la satisfaction quand une erreur est corrigée. Très récemment, je ne me souviens plus du match, l'arbitre n'avait pas accordé un but (à la suite d'une tête que le gardien n'avait pas réussi à bien capter) car la Gold Line Technologie n'avait pas fonctionné. La VAR en avait fait la preuve et avait corrigé les choses au grand bénéfice de l'équité sportive.
        L'argument de la clique médiatique du "cela empêche les manifestations de joie spontanée". Quelle rigolade !!!!!! Bizarrement, on en entendant plus parler maintenant, sauf par ceux qui ont le disque dur rayé dans la tête.

  10. Tigone - mar 1 Mar 22 à 9 h 04

    Le foot n'est plus le même depuis la VAR.
    Penser aux adolescents qui ne connaîtront plus jamais une explosion de joie spontanée, collective et sans arrière pensée lors d'un but !

  11. Tigone - mar 1 Mar 22 à 9 h 05

    LA VAR M'A TUÉ

    1. le_yogi - mar 1 Mar 22 à 10 h 10

      *TUER 😉

      1. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 10 h 15

        😉

  12. Tigone - mar 1 Mar 22 à 9 h 27

    Et même quand la Var "fonctionne" c'est-à-dire qu'un but est tout simplement validé, elle gâche l'esprit du jeu. Cet esprit irrationnel d'une équipe euphorique et déconcentrée qui vient de marquer ainsi que celle revencharde et déterminée qui vient de prendre un but et qui veut en découdre DIRECT pour égaliser !!!
    Ce laps de temps était si passionnant et souvent décisif dans un match...
    Là le ballon entre dans la cage, l'euphorie est très mesuré dans l'attente de sa validation, les supporters sont suspendus à un temps depassionné de silence pendant lequel l'équipe qui a marqué c'est reconcentré et l'autre a perdu l'influx nerveux de la vengeance !!!
    La Var tue la passion !!!

    1. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 9 h 36

      J'ai l'impression d'entendre la clique médiatique !!!!!!! les beautés de l'injustice défendues par les mêmes !!!!!
      Personnellement, en tant qu'acteur du football, cela vous est arrivé d'être lésé par des erreurs d'arbitrage ?
      Et en tant que supporter, cela vous plaît qu'être floué ? Cela vous a plu que la VAR soit incapable de corriger la décision de Turpin à Paris parce que des incompétents ou des pleutres n'ont pas eu le courage de démentir Turpin. Ce n'est pas la VAR qui a failli, tout le monde a bien vu qu'il y avait une erreur, mais les arbitres chargés de l'appliquer.

  13. gonebad - mar 1 Mar 22 à 9 h 40

    on sait tres bien que la VAR est interpretée a la sauce mafieuse , meme pour les hors jeu litigieux ils choisissent un angle de vue qui trompe tout le monde , mettez un robot et vous verrez qu il n y aura plus de magouilles

    1. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 9 h 48

      Oui mais la technologie n'y est pour rien. Ce sont ceux qui l'utilisent qui sont en cause.

    2. le_yogi - mar 1 Mar 22 à 10 h 16

      Assez d'accord avec cette ligne de pensée OLPP, je vois pas pourquoi il faudrait se priver d'une aide à la décision si elle est disponible. L'interprétation sera toujours là, mais autant la rationaliser le plus possible. C'est simplement la prise de décision qui doit être rendue transparente, et peut rendre une décision même controversée plus acceptable.

      1. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 10 h 18

        La sonorisation des échanges sur le terrain et entre arbitres serait déjà un pas intéressant à tester.
        Le rugby le fait de façon très satisfaisante. Mais dans le foot, on est plus malin que les autres et on a toujours des défenseurs du passé pour tenter de s'y opposer.

      2. le_yogi - mar 1 Mar 22 à 10 h 24

        Je sais pas si tu as déjà vu un match de cricket, mais dans les ligues majeures, tous les échanges avec l'assistant vidéo se font en direct sonorisé, et les images consultées sont diffusées en simultané. Clair comme de l'eau de roche ! Après disons que c'est souvent des situations qui peuvent s'arbitrer de manière plus objective, les règles sont formelles. En football il faut reconnaître que ça prête plus à la subjectivité, mais lorsque celle-ci est expliquée avec pédagogie, je pense qu'elle devient plus acceptable.

      3. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 13 h 49

        Non j'apprécie de très nombreux sports mais je ne connais pas le cricket 😉

      4. Beeeeen - mar 1 Mar 22 à 14 h 27

        "En football il faut reconnaître que ça prête plus à la subjectivité, mais lorsque celle-ci est expliquée avec pédagogie, je pense qu'elle devient plus acceptable."
        Tout à fait, le problème est de statuer en disant qu'il y a ou pas faute.
        En fait on peut justifier les deux à chaque fois.
        Turpin peut juger un engagement excessif de Paqueta, ça se tient s'il est ferme. Ce qui l'est moins c'est la VAR qui le déjuge, en lui montrant des angles inadaptés. De là démarre le doute et l'illégitimité du mécanisme.

        La VAR c'est pas mon amie du tout, je trouve qu'elle pose en fait trop d'incertitudes et si elle résout quelques erreurs grossières, elle est aussi à l'origine d'autant de polémiques qu'avant.
        Lorsqu'elle a vu le jour, je me suis demandé "comment aurait été arbitré le but en retourné de Laslande contre Dortmund qui aurait dû qualifier Auxerre ?"
        Cela n'aurait vraisemblablement rien changé du tout.
        Pourtant les grandes injustices dans le foot c'est surtout celles-là qui sont dures à avaler.
        Mais au moins l'arbitre a un parti pris et on le comprend. Là si c'est une demi-finale de coupe d'Europe que Turpin arbitre, c'est un drame pour tout un peuple...Encore plus dur à avaler...

  14. JUNi DU 36 - mar 1 Mar 22 à 13 h 28

    Il n'y a plus d'échange entre les arbitres depuis fort longtemps dans le foot. Les deux qui sont sur la touche servent que pour les hors jeu, les touches et parfois une faute à 5 m d'eux.
    Dans les autres sports collectifs c'est tout l'ensemble des acteurs qui est concerné sur les décisions arbitrales.

    Et que dire des joueurs, les entraineurs, les prez et les staff qui passent leurs temps à gueuler après tout le monde, voir même à se battre physiquement (Comme se lamentable entraîneur antonetti encore récemment👎)
    Quand je le dis que tout est à revoir dans le foot

    1. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 13 h 33

      Entraîneur n'est pas un métier de tout repos ! Il faut avoir les nerfs très solides pour ne pas céder à la pression.
      Genesio avait montré beaucoup de self control face aux attaques permanentes et loin d'être très justifiées de mon point de vue (notamment parce qu'elles avaient commencé avant même sa prise de fonction avec la pétition) dont il a été victime de la part de la clique médiatique mais aussi de proclamés "supporters".

      1. JUNi DU 36 - mar 1 Mar 22 à 13 h 47

        Nom rectifié lol
        Comptement d'accord avec toi sur la pression, ce qui n'empêche que tu verra très très rarement des entraîneurs se prendre la tete dans d'autres sports et pourtant là pression elle existe tout autant. Toi qui suit villerbanne tu l'a vu de t'es propre yeux si tu va à la salle...

  15. OLPassePresent - mar 1 Mar 22 à 13 h 56

    Vu rectif donc j'ai aussi supprimé ma question 😉
    Non j'ai assisté une fois une ou deux il y a longtemps à un match de l'ASVEL au palais des Sports de Gerland, en Coupe d'Europe. Je suis un grand fan comme du LOU aussi mais vu mon éloignement je regarde chaque fois que je peux les matchs à la TV. Les coachs en basket sont parfois aussi très remuants contre les arbitres ou leurs joueurs quand ils sont mécontents !!. Mitrović en a fait les frais à l'ASVEL .....

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut