Peter Bosz (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)

OL - Lorient : "Chaque victoire apporte de la confiance", se félicite Peter Bosz

À la veille de la rencontre face à Lorient (21h, 8e journée de Ligue 1), Peter Bosz, l'entraîneur de l'OL s'est plié à la traditionnelle conférence de presse d'avant-match.

Seulement trois jours après la victoire face à Troyes (3-1), à domicile, l'Olympique lyonnais retrouve, déjà, ses supporteurs à l'occasion de la réception de Lorient, samedi (21h) dans le cadre de la 8e journée du championnat de France de Ligue 1. À un peu plus de vingt-quatre heures de cette partie, Peter Bosz, l'entraîneur de l'OL, a effectué la traditionnelle conférence de presse de veille de match en revenant notamment sur la blessure de Moussa Dembélé.

Sur l’absence de Moussa Dembélé

"Je ne connais pas la durée exacte de son absence, je ne suis pas docteur. J’étais très déçu, surtout pour Moussa mais également pour l’équipe. C’est comme ça. Dans notre système, l’avant-centre il court beaucoup, quand on a le ballon mais aussi quand on ne l’a pas. Avec Moussa et Islam, nous avons deux bons avants-centres et maintenant, on n’en a plus qu’un. Cela peut arriver, on va trouver des solutions et voir comme on va faire. On va trouver. Moussa, c’est un buteur, le meilleur buteur de cette saison jusque-là. Il compte beaucoup pour l’équipe. Mais bon, il n’est pas là et on va jouer avec les joueurs présents".

De l'inquiétude autour du risque de blessure

"Mais bien sûr. Je parle de cela depuis quelques semaines déjà. Avec un programme que l’on a avec seulement deux jours de repos, je suis inquiet d’avoir des blessures. Et malheureusement, ça va venir avec des matches aussi rapprochés".

Les qualités d’Islam Slimani

"Islam est capable de très bien garder le ballon. C’est un joueur intelligent avec beaucoup d’expérience. Il peut aussi marquer des buts, c’est important pour un avant-centre. La philosophie restera la même, jouer offensif. Mais comment ? Il y a des choses différentes et cela dépend des joueurs. Il faut aussi attaquer d’une autre manière avec Islam".

Une confiance retrouvée ?

"Bien sûr, c’est logique. Chaque victoire apporte de la confiance. Un joueur qui gagne, c’est complètement autre chose qu’un joueur qui perd et cela donne de la confiance pour un joueur mais également pour l’équipe, les supporteurs, pour tout le club. Le meilleur pour nous, c’est de gagner des matches et le plus important, c’est d’avoir des occasions".

Un retour de Tino Kadewere 

"J’espère qu’à partir de la semaine prochaine il puisse s’entraîner avec le groupe et prend part un petit peu à l’entraînement. Mais pour un retour complet, je ne sais pas".

Le niveau de la Ligue 1

"Pour moi, le championnat français est un très bon championnat, pas facile. Mais il y a des attaquants costauds, rapides donc l’adversaire peut jouer le contre. J’ai vu cette saison qu’il y a des clubs qui viennent nous chercher haut. C’est un bon championnat avec de très bons joueurs".

Le match d'Houssem Aouar face à Troyes

"Avec un petit peu plus de chance, il marque deux buts et tout le monde dit "Houssem, c’est super, il marque deux buts". Une fois, Islam l’oublie dans son dos. Une fois, il est bien devant le but et le gardien, je ne sais pas comment il fait, mais il garde le ballon. En deuxième période, si Léo lui donne bien le ballon, il est tout seul devant le but. Il a fait de très bons appels. C’est un joueur intelligent qui sait voir le jeu. Il n’a pas marqué mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas bien joué. Moi, je regarde de match en match. On a de bons joueurs, Houssem n’est pas le seul bon joueur".

2 commentaires
  1. poussin - ven 24 Sep 21 à 17 h 12

    C est marrant comme ce discours peu être rassurant malgré nos blessés. Toujours adepte de son franc parlé et de sa vision. On voit que péter mange, dort et vie tactique que ça soit par rapport à l analyse des adversaires mais aussi à la manière de se muer pour s adapter aux joueurs qu il a comme slimani. J espère qu on ne comptera pas plus de blessé après les 2 prochains matchs.

  2. Juninho Pernambucano - ven 24 Sep 21 à 21 h 36

    Ce qui est intéressant c'est qu'on sent qu'il sait très exactement comment il veut jouer et comment y parvenir .
    Pas de tâtonnements , pas d'essais de tel ou tel système avec un joueur un jour ici , l'autre la .
    ça change de toutes les saisons précédentes et il faut remonter jusqu'à l'époque Houiller , pour sentir cette assurance dans le jeu à mettre en place .

    petit hs : j'ai écouté attentivement guy roux et il a balancé un sacré pavé , repris par un des commentateurs sportif qui a confirmé et a même détaillé .
    La var , ce sont des arbitres , le corps arbitral est donc juge et partie .
    Quand c'est un des ténors qui arbitre , un de ceux classés parmi les 4 premiers , par exemple , au hasard , Turpin.
    Et bien il ne sera JAMAIS déjugé par la var , si c'est une faute qui relève de l'interprétation ( pas une faute de ligne ou hors jeu etc ) .
    Car l'arbitre perd des points s'il est déjugé par la VAR , et celui qui le déjuge n'osera jamais "saquer" ( selon les mots de guy roux ) un arbitre de ce niveau ( et Turpin est censé être classé numéro 1 ) , sans parler qu'il peut aussi perdre sa place ensuite ...
    la VAR ne sert donc à rien , sauf pour les erreurs de ligne , de hors jeu , de ballons entrant ou pas dans le but , telle qu'elle fonctionne actuellement , c'est une confirmation .

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut