OL : Lyon ne mérite pas mieux

Face à Lille (2-2), dimanche, l’Olympique lyonnais s’est sabordé après avoir mené par deux buts d’écart. Plombé par ses lacunes, l’OL semble à place au pied du podium.

Les Lyonnais ont l’art et la manière de tout gâcher, c’est presque devenu une habitude cette saison. Dimanche, pour la quatrième fois en Ligue 1, l’OL a laissé filer une avance de deux buts. Après Bordeaux (3-1 puis 3-3), Angers (3-1 puis 3-3) et Monaco (2-0 puis 2-3), c’est Lille (2-2) qui a profité des difficultés rhodaniennes à conserver un avantage au score. Résultat, Lyon n’a pris qu’un point sur douze lors de ses quatre derniers matches et voit le podium s’éloigner avec cette nouvelle déconvenue. Avec sept points de retard sur Monaco (2e) et six sur l’OM (3e), une nouvelle saison sans Ligue des champions se profile du côté de l‘Olympique lyonnais. S’ils ne parvenaient pas à se qualifier pour la plus prestigieuse des compétitions européennes, les Lyonnais ne pourraient s’en prendre qu’à eux-mêmes, alors que certaines attitudes commencent à faire grincer des dents.

L’individualisme au cœur des débats

En un peu plus de deux ans à la tête de l’OL, Bruno Genesio n’est sans doute jamais apparu aussi remonté, qu’après le match nul face au LOSC. Les murs des vestiaires rhodaniens ont tremblé au Stade Pierre-Mauroy et le technicien n’a pas hésité à dire ce qui l’avait irrité, dimanche. « On manque trop d’humilité pour le sport de haut niveau. J’ai dit à mes joueurs ce que je pense, en face. Ça restera entre nous, a confié l’entraîneur lyonnais. Le foot est un sport collectif joué par des individus qui n’ont pas forcément un comportement collectif… » Memphis et Mariano, qui ont usé de la solution individuelle dans le Nord, sont certainement dans son viseur. Après une bonne première période, le premier a perdu plus de ballons que n’importe quel autre attaquant lyonnais (15), quand le second, pas du tout altruiste, a aussi joué de malchance, avec ces deux poteaux (69e, 88e). Bertrand Traoré, double buteur (21e, 44e), n’est pas en reste non plus, puisqu’il n’a pas réussi grand-chose à part trouver le fond des filets. C’est déjà beaucoup mais sa prestation quelconque vient ternir sa copie. D’autant plus que c’est lui qui perd le ballon sur l’action du premier but lillois.

Se sentant invincibles avant la mi-temps, les Lyonnais ont vite été rattrapés par la réalité de leur niveau actuel. « À un moment, j'ai cru que leurs deux excentrés étaient les meilleurs joueurs du monde tellement on les a laissés jouer » a plaisanté Christophe Galtier. « Moi, je trouve qu'il y a des attitudes qu'il faudra changer... A préconisé Jordan Ferri, avant d’affiner son discours aux attaquants. C'est normal qu'ils pensent à eux à l’approche du but, c’est leur boulot, mais c’est vrai que parfois cela pourrait être plus simple ... » Simple comme une passe devant le but ou une transition bien effectuée. Il n’y a presque rien eu de ça à Lille. « Ce n'est pas normal. On n’a pas bien géré les contres, on a peut-être été trop individualistes, parfois », a reconnu Rafael. Après les constats, les Lyonnais vont devoir agir pour concerner tout le monde par le projet collectif.

Un coaching frileux

Après ça, l’OL pourra essayer de retrouver de l’allant offensif et l’ambition de tuer le match quand il mène au score. A Troyes (5-0), Saint-Etienne (5-0) et Nice (5-0), entre la fin du mois d’octobre et celui de novembre, les Lyonnais ont largement démontré qu’ils savent le faire. Même avec une confortable avance au tableau d’affichage, Bruno Genesio, lors de ces matches, n’avait pas hésité à faire rentrer des attaquants. Ce qui avait, par exemple, permis à Myziane Maolida de marquer son premier but en Ligue 1, face à l’OGCN. A Lille, le technicien a préféré changer Rafael pour Ferland Mendy (73e), afin de sécuriser l’avance lyonnaise. Le latéral gauche, positionné dans le couloir droit pour l’occasion, s’est coltiné le virevoltant Luiz Araujo, qui a obtenu le corner amenant l’égalisation, grâce à une frappe amorcée depuis le côté de l’ancien Havrais. L’entrée de Nabil Fekir, trop tardive (85e), n’a rien changé à l’issue de la partie. Mariano a bien trouvé le poteau sur un bon centre de Memphis (88e), enfin, mais il était certainement trop tard pour se remettre à jouer.

A 2-0 à la mi-temps, Lyon n’avait pas prévu de revenir avec des intentions proches du niveau zéro. « Les consignes, ce n’était pas de reculer, le coach avait été clair : il fallait continuer à jouer, développer notre football et aller mettre le troisième, a soufflé Lucas Tousart. On n’a pas réussi à le faire et on a pas été bon en seconde période. A mon avis, on a trop reculé et on n’a pas été assez tranchant devant. Sur les occasions que l’on a eues, on devait les mettre au fond. » A l’aube d’une semaine décisive qui verra Lyon tenter de valider sa qualification en 8es de finale de l'Europa League à Villarreal, jeudi (19h), avant de recevoir Saint-Etienne, dimanche (17h), les maux rhodaniens sont toujours pléthores et les ambitions à la baisse. A sa place au pied du podium, l’OL devrait sans doute se prendre à rêver d’une nouvelle épopée en C3 pour sauver sa saison.

34 commentaires
  1. kakkolak - lun 19 Fév 18 à 9 h 00

    Lopès, Rafael (plutôt bon depuis deux matchs, il a fait plus de centres réussis que depuis le début de la saison...), Tousard (on peut dire ce qu'on veut, quand il n'est pas là c'est pas pareil, et il ne peut pas tenir le milieu de terrain tout seul...)

    Et c'est tout.

    Traoré inexistant
    Memphis fait du Memphis... A croire que ce mec ne veut pas jouer titulaire.
    Mais je trouve l'attitude de Mariano beaucoup plus inquiétante. Memphis peut faire des passes (de temps en temps), Mariano la notion de "passer le ballon à un coéquipier" semble ne pas faire partie de son intellect... On dirait mon pote de foot du samedi après-midi quand j'avais 16 ans, je prends le ballon et j'essaie de marquer... Pourtant j'aime sa combativité mais là il faut qu'il arrête d'être aussi bête...

    On doit marquer en seconde période et tuer le match. Faut juste des joueurs qui ont envie de jouer ensemble (sinon c'est la CFA) et un coach qui sent les temps faibles de son équipe, qui anticipe, qui sait coacher une équipe et changer les joueurs quand il faut.

    Et puis il faut que cette équipe travaille la transmission du ballon, parce que c'est vraiment pauvre techniquement le jeu de passe de l'OL, notamment en phase offensive...

    C'est désespérant.

  2. Ismael9bakekolo - lun 19 Fév 18 à 9 h 01

    pourvu qu’on ne se qualifie pas que genesio parte et que l’on pren’ un vrai entraîneur.

    1. Lacalade - lun 19 Fév 18 à 13 h 16

      Si on est européen (Meme 4eme), Pep restera...

  3. gone69 - lun 19 Fév 18 à 9 h 13

    un copier coller de la saison dernière avec des acteurs différent(joueur) et le meme staff....a un moment ou un autre il n y a pas de hasard dans le football, on fait que de la merde dans le money time est on es logiquement punis

  4. Lyonnais69500 - lun 19 Fév 18 à 9 h 44

    Gone69 100/100 d'accord un groupe complètement différent mais le contenu des matchs et surtout les erreurs ne change pas aucune progression bien au contraire des individualités au service de soi-même des joueur qui régresse a l'image de Mendy marcelo tete tousart Aouar ndombele Traoré et bien d'autres sans parler des prestations de morel ou Cornet malgré le niveau pathétique constamment ds le 11 ou le groupe Genesio répète encore et encore les mm erreur coatch sans envergure ni charisme Qui fonctionne qu'à la carotte Aulas va encore lui poser un ultimatum nous aurons des résultats 2ou 3 mois et nous repartirons avec l'usurpateur au commande ainsi va la vie à lyon objectif finance Aulas à parlé de top 10 européen critique l'OM Monaco ou le Qsg en attendent ils avancent avec des coatchs des systèmes des schémas de l'expérience ( que beaucoup soulignaient en début de saison ) alors mr Aulas qu'à tu as dire des résultats ?? 1 point sur 12 en 4 matchs !!! Genesio l'homme au gd discours tjrs conforté hein honte au club

  5. Lyonnais69500 - lun 19 Fév 18 à 9 h 47

    Malgré tous je ne peux souhaiter une élimination jamais !!!

    1. ROYALDULTON - lun 19 Fév 18 à 11 h 06

      il le dit sous la colère, mais il ne le pense pas !!

  6. jeepy - lun 19 Fév 18 à 9 h 47

    Seulement, M. Aulas apprécié hautement le travail de son entraineur chéri... qui est le roi de la parlotte et rejette toujours la responsabilité des mauvais résultats sür les joueurs ... Luî, innocent !!!!

  7. OL-38 - lun 19 Fév 18 à 10 h 10

    Bonjour à tous,
    Si Des joueurs comme Myziane ou Memphis joueraient beaucoup plus au lieux d'être sur le banc, L'OL s'en sortirait mieux. Et puis si il voulait faire souffler Fékir, pourquoi ne pas faire rentrer un autre jeune du centre de formation?

    1. fandelol - lun 19 Fév 18 à 16 h 08

      C'est un troll j'espère? Sinon c'est grave.

  8. s.k - lun 19 Fév 18 à 10 h 43

    Que dire de plus ?
    comme la plupart ici je pense que la LDC c'est fini donc au revoir Fekir et peut être ndombele etc
    mais quel gâchis autant l'équipe était hier beaucoup plus équilibré en 433 mais l’état d'esprit de cette équipe fait peur
    Ça fait 2 ans qu'on se plaint mais rien ne change les mêmes maux a un moment donné il faut prendre des décisions c'est ridicule
    il n'y a pas de champion dans cette équipe et si le coach est moyen ça ne peut pas faire quelque chose de bon
    putain Aulas si l'OL a de l'ambition comme tu le dis il faut quelqu'un de compétant à la tête de l'équipe c'est primordial on a de bons jeunes mais il faut un bon c'est facile de gueuler à la fin du match mais il est fini le match c'est ton équipe Bruno à toi de faire le nécessaire

  9. Leon - lun 19 Fév 18 à 10 h 48

    D'accord avec vous tous. Aujourd'hui, L'OL paye cas cash les conséquences de ses choix stratégiques financiers et sportifs.

    Financiers :
    Le choix de Rembourser les emprunts, renforcer les fonds propres pour assurer rapidement le développement de l'institution.
    Pour cela, miser sur des jeunes individualités à gros potentiels, miser aussi sur des recrues à potentiels et bancables.
    Vendre chaque année 2 à 3 joueurs pour équilibrer ou renforcer les comptes.
    Sportifs :
    Le choix d'un bloc bas, un milieu qui projette vers l'avant "les individualités supposées stars en devenir". Jouer comme des voleurs !
    Mais nos adversaires ne sont pas idiots.
    Ils savent bien que le bloc ne tient pas longtemps. Les défenseurs lâchent prises à force de reculer sous la pression de leur propre milieu (un comble) qui joue en arrière incapable de trouver des
    individualités attentistes (des piquets) qui demandent le ballon dans les pieds pour engager un numéro personnel.
    Là où il devrait y avoir des mouvements collectifs, il y a des solos aussi inutiles que ridicules très très souvent.

    Le paradoxe c'est que l'institution s'étonne de cette situation et que le coach poussent des cris d'orfraies. Ils sont au premier chef responsables de leurs choix.
    Ce que l'on voit sur le terrain, se construit avant après les matchs dans les bureaux feutrés de la direction et dans la gestion des jambes, des têtes et des coeurs par un coach et son staff.

    De deux choses l'une :
    - soit l'institution est contrainte financièrement de maintenir cette politique et il faudra attendre pour avoir une équipe et du jeu (pourquoi pas ?),
    - soit l'institution peut désserrer la contrainte et revoir ses choix sportifs pour viser du jeu et un collectif.
    Dans le deuxième cas, on imagine les difficultés pour re-fourguer les "patates chaudes" recruter par le plus génial des recruteurs et remplacer un coach et un staff qui n'en peut plus.

    1. ROYALDULTON - lun 19 Fév 18 à 11 h 10

      Commentaire lucide, je cautionne !!

    2. Ismael9bakekolo - lun 19 Fév 18 à 13 h 14

      justement c’est sa le problème. ton analyse est parfaite et au lieu que le club se positionne clairement en nous disant qu on serre les fesses jusqu’au remboursement du stade ou que l’on privilégie le sportif, il s’amuse à faire une mix des deux en nous faisant croire n’importe quoi! sa rend fou!!

  10. melenasyl - lun 19 Fév 18 à 12 h 08

    Léon de Lyon c'est ça le plan markéting d'Aulas. Du jeune et prometteur joueur que l'on revend 2
    fois plus cher 3 ans plus tard. Seulement si la cellule de recrutement à vu juste. Moi je veux bien faire de la concurrence avec les jeunes du centre de formation, mais après ça manque de maturité sur le terrain. C'est ce qui manque pour "gérer" les matchs que l'on mène ...
    Après cela fait depuis le début de saison que l'OL fait les mêmes erreurs : Individualisme, manque d'humilité, 1 mi -temps sur deux....Il va falloir quand même un jour que l'on se pose la question du message du coatch et de sa capacité à tirer le meilleur de son effectif ? Parceque ça commence à faire long les explications de texte....Remarquez, ensuite on est bien en Ligue Europa, on ne mérite pas mieux....Et puis pour en tirer le plus possible dites leur que c'est retransmit en Espagne !!!!

  11. Lyonnais69500 - lun 19 Fév 18 à 13 h 41

    Il est pas en fin de contrat le formateur ?? 3 ans il avait signé et jusqu'à présent le club la tjrs pas prolongé .

    1. fandelol - lun 19 Fév 18 à 16 h 12

      il avait signé 3 ans et demi. Il reste donc un peu plus d'un an.

  12. 01 patriarche - lun 19 Fév 18 à 15 h 29

    PEP ce n'est pas un entraîneur mais un animateur de club de vacances donc il est dans son rôle chacun fait ce qu'il veut

  13. ol-91 - lun 19 Fév 18 à 16 h 29

    Nous avons un jeu tactique inexistant et un schéma ridicule. Le staff semble penser qu'un bon défenseur doit suffire à stopper tout attaquant ! On demande aux joueurs de faire du collectif alors que le collectif est une base essentielle dans le foot et à construire peu à peu. On demande donc aux joueurs d'improviser du collectif ! Que fait le staff pour remédier à la défaite : une gueulante avec les veines du cou qui s'enflent et le visage qui devient rouge écarlate. M'enfin... Je comprends sans les vilipender Mariano et Memphis : Ils voient très bien qu'ils jouent sans organisation. J'ai vu Mariano attendre des ballons pendant longtemps. Memphis (habitué des passes décisives) a cherché longtemps des coéquipiers bien placés... Le geste d'Aouar résume les leurs ! On shoote n'importe où, de dépit ! Quand ils font une bonne mi-temps, elle se fait par l'action instinctive des joueurs qui déroute l'adversaire. Au retour des vestiaires, l'adversaire a compris que l'OL tue les équipes qui veulent faire du jeu et leur coach leur demande de se recroqueviller devant leur gardien. Et nous ne faisons plus rien. Et quand on croit qu'ils ont fait une bonne seconde mi-temps pour rattraper le score, ils se sont excités sans discipline. On croit alors que c'est une tempête mais il rare que le ballon touche les filets.

  14. dugenou - lun 19 Fév 18 à 18 h 10

    Je suis à peu près d 'accord avec tout ce qui a été dit.
    Notre modèle financier, cela devait être Munich mais j 'ai peur que nous ressemblions bien plus à Arsenal. En effet, un modèle sur des jeunes joueurs capables d 'être revendu à des "plus gros clubs".
    De plus, Arsenal a joué la sur-stabilité avec Arsène Wenger comme nous avec Génésio, le temps de payer les dettes.
    Ok mais où en est Arsenal aujourd'hui???
    Dans le sport, le court terme est toujours bien plus important que le très long terme. Je ne remets pas en cause la stratégie du président sur le grand stade et les infrastructures car c 'est un projet ambitieux et stable à long terme. Cependant une fois passée cette période de remboursement serons nous revenu à notre meilleur niveau et serons nous revenu plus compétitifs qu'avant?
    A voir Arsenal aujourd'hui , nous pouvons en douter.
    De plus que faisons nous avec 250M de budget que nous ne faisions pas avec 150M?
    Même si le marché évolue, je me pose la question si nous redeviendrons une équipe pour jouer le titre même avec le PSG. Monaco et Montpellier l 'ont bien fait. Et nous?

    1. ol-91 - lun 19 Fév 18 à 19 h 59

      Le pire serait que l'OL le récupère.

    2. Bamaki - lun 19 Fév 18 à 20 h 15

      Wenger a été un grand, parvenant des années à déployer un jeu flamboyant et efficace, mais cela fait plus de 10 ans déjà. Sauf que c'est comme tout, le foot évolue, et lui n'a pas évolué avec le foot.

    3. dugenou - lun 19 Fév 18 à 21 h 04

      @Beeeen .D 'accord un peu avec toi sur Wenger mais tu crois réellement que c 'est le seul responsable?
      Ne penses tu pas que le projet d'Arsenal ressemble un peu au nôtre et que nous rentrons dans le rang lentement , saisons après saisons?
      J 'ai bien peur que si pour ma part mais je ne dis pas que j 'ai forcément raison mais cela m 'inquiète ,c 'est certain.

  15. Juni entraineur OL - lun 19 Fév 18 à 18 h 31

    Galtier a fait trembler les murs a la mi temps parait-il !
    Genesio a aussi crier a la fin du match, la peinture des murs a meme pas vibré !
    Sans déconner, moi, j'en veut ni a mariano ni à memphis ni même a pierre Paul ou Jacques, genesio n'est pas un meneur d'hommes, c cclair et net, il a parlé de faute professionnelle a Monaco, hier de manque d'humilité, mdr !!, il a fait quoi entre pour résoudre ?
    RIEN !!!
    On perd du temps !

  16. Bamaki - lun 19 Fév 18 à 21 h 03

    Plusieurs problèmes à l'OL, on les connait depuis un moment et cela fait flipper que personne au club ne les a anticipé :

    - Un Coach pas au niveau du club (tactiquement mais en terme de leadership également). Bref, tout le monde est enfin d'accord sur ce point.
    - Un staff technique qui ne compense pas les lacunes du coach. Parfois un jeune coach avec un adjoint qui a de la bouteille et des références, cela peut être efficace (Blanc à ses débuts avec Gasset, Zizou avec un staff de dingue au réal etc..). Baticle c'est le sosie de Genesio.
    - Une construction d'effectif déséquilibrée : des individualistes (Mariano, Depay voir Cornet), des joueurs qui par leur jeu portent beaucoup le ballon (Fekir, Traoré, N'Dombélé, voir Cornet), des joueurs faibles techniquement (Tousard, Morel, Cornet, lui il cumule beaucoup de choses le pauvre). Aucun accélérateur de jeu, un joueur qui ne fait que fluidifier le jeu en jouant simple et rapidement, en cassant les lignes par une passe...On avait Darder nous l'avons vendu sans que Genesio ait su utiliser ses qualités. L'OM a Gustavo, Lopez, Sanson, voir Payet quand il est en forme, il sait jouer très vite et sans trop dribbler. Monaco a Fabinho, Moutinho et Lemar qui lui est bon en tout point, il en faut minimum 2 dans un effectif pour avoir un jeu fluide (max deux touches de balle). A l'OL, personne, même Aouar qui se rapproche le plus de ce profil, est trop lent dans la construction.

    Pour équilibrer la tactique, il aurait fallu un seul individualiste (Mariano par exemple pour finir), 3 porteurs de ballon grand maximum (Fekir, N'dombélé, Traoré : à ma préférence 2 sur 3 même..) et 2 fluidificateur de jeu (là nous en avons aucun, ma préférence serait d'en avoir 3). Peut être que Diop sera de ce profil (j'en sais rien) mais ce ne sera pas suffisant.

    Par ailleurs, il faut des défenseurs bons dans la relance et là je pense qu'on est pas trop mal, même si Morel voir Rafael, c'est peut être un peu juste.

    Je trouve que l'on a progressé dans le recrutement individuellement mais il n'y a toujours pas de cohérence collective dans les profils recrutés, peut être aussi parce qu'on a pas de directeur de sportif et un coach complètement bidon. Tant pis, on se contentera de la 4ème place alors qu'il y avait largement la place de faire mieux.

    1. dugenou - lun 19 Fév 18 à 21 h 18

      Pour compléter ton analyse , nous avons aussi une défense en bois depuis plusieurs saisons. C 'est un problème récurrent depuis Koné en passant par Lovren, Mapou, ...
      Notre fébrilité vient certainement aussi du schéma tactique, mais nous n 'avons quand même pas eu de cadors en défense depuis un bon moment même si je pense que Marcelo est pas trop mal (malgré ses derniers matchs). Pour être bien , il faut au moins 3 bons centraux dans un club comme l 'OL, or aujourd'hui nous avons un seul.
      Merci de ne pas me citer Diakhaby qui est très limité , et qui n 'aurait jamais joué avec Lyon si de vrais défenseurs étaient présents au club.
      Je rajoute que nous avons refusé Rami, il y a quelques temps, il me semble. Ce n 'est peut être pas Franco Baresi mais c 'est peut être mieux que Diakhaby ou Morel.
      Quand on a une équipe porté vers l 'avant avec des jeunes joueurs, il nous faut des tauliers derrière, des Kamil Glik, des Cris en son temps ou autre.
      Cette fébrilité nous a couté tellement de points depuis au moins 5 ans...

      1. Bamaki - lun 19 Fév 18 à 22 h 32

        tu mets Rami à l'OL, il serait aussi moyen que Morel. C'est le collectif qui sublime les individualités, même Rolando, pourtant à la cave des années, parait être un bon défenseur cette année...

  17. OLVictory - lun 19 Fév 18 à 21 h 14

    Ce n'est pas tellement l'effectif qui est déséquilibré que le staff qui ne sait pas s'en servir.
    On perd du temps et on gâche les joueurs.
    Notre organisation tactique est mauvaise, les joueurs font n'imp sans qu'on leur dise quoi faire.

    1. Bamaki - lun 19 Fév 18 à 22 h 30

      Il y a quand même un problème de construction d'effectif. N'Dombélé par exemple, sa force c'est de porter le ballon pour percuter. Ce serait quand même dommage de lui dire d'arrêter et de jouer contre nature en jouant rapide et simple...Sauf qu'avec déjà Traoré et Fekir qui font 5 touches de balles en moyenne, un Mariano et Depay qui croquent, un Tousard qui ne fait que remiser sur un défenseur, c'est trop pour avoir un niveau de jeu digne d'être sur le podium...Il aurait fallu recruter des joueurs moins "dribleurs" ou "percutants" mais plus "organisateurs" afin d'équilibrer tout cela. J'en reviens à Luis Gustavo...ça c'est le milieu défensif PARFAIT...Pourtant il ne dribble jamais personne, tout est dans le jeu simple, la passe toujours réussie qui accélère et élimine tout une ligne défensive...Du coup c'est Thauvin et Ocampos qui dribblent (même mal pour ce dernier) et cela suffit. A l'OL a que des dribleurs donc on attend l'exploit individuel

  18. dugenou - lun 19 Fév 18 à 21 h 34

    Génésio a souvent de bonnes analyses après les matchs mais pourquoi il n 'agit que rarement pendant et avant les matchs? Cela m 'a toujours étonné. Il attend , il attend, il attend...et m...
    Et surtout pourquoi ne jamais changer quelque chose? Quand je vois le nombre de fois où Jardim ou Favre ont changé de système cette saison afin d' essayer de trouver qqch.
    Comme disait Coluche: "il est urgent de mettre un frein à l 'immobilisme!"

    1. Bamaki - mar 20 Fév 18 à 8 h 35

      dans ce cas, cela voudrait dire qu'Aulas est sénile.

    2. dugenou - mar 20 Fév 18 à 17 h 06

      @Beeeeen . oui moi aussi j'ai pensé qu 'on allait se taper Baticle après Génésio. je le sens venir gros comme une maison.
      dans ce cas là, je préfèrerais encore garder Génésio...
      Juni , il en est où? Blanc? Ranieri?
      Je ne vois pas des gars de cette trempe signer à l'OL sans LDC mais bon on verra...

  19. Player - mar 20 Fév 18 à 18 h 03

    Ranieri a signe à Nantes, alors....

  20. ol-91 - mar 20 Fév 18 à 19 h 17

    Ranieri finira à Nantes, à cause de la limite d'âge.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut