Communiquer avec nous

Les anciens

OL – Malouda : « J’ai été façonné à l’OL »

Publié

 le

Quadruple champion de France avec l’OL, Florent Malouda était hier à Lyon pour disputer le match des légendes organisé par l’UEFA. L’occasion pour lui de revenir sur ses années lyonnaises mais aussi de se projeter sur l’avenir de l’équipe rhodanienne.

Il est l’une des figures des plus belles années de l’OL. Toujours en activité, Florent Malouda évolue depuis janvier dans le club luxembourgeois de Differdange 03. Un dernier défi pour celui qui a porté haut les couleurs lyonnaises entre 2003 et 2007. Interrogé sur OLTV, le Guyanais garde un excellent souvenir du club rhodanien : « C’est le club qui m’a formé au très haut niveau. J’ai acquis la culture de la gagne ici que ce soit pour Chelsea mais aussi pour l’équipe de France. J’ai été façonné à l’OL. J’en serais toujours reconnaissant. C’est pour toutes ces raisons que j’ai des attaches très fortes avec ce club « , affirme-t-il. Selon lui, la réussite de l’équipe devait beaucoup à l’ambiance qui régnait dans le vestiaire : « J’ai tout de suite été très bien entouré à mon arrivée. Éric Carrière m’a beaucoup aidé dans mon adaptation. Lui, mais aussi Greg Coupet, Antho Réveillère, tous les Brésiliens… Quand je regarde des images de cette époque, il y avait quelque chose en plus dû à une grande complicité en dehors du terrain », se souvient-il, un brin nostalgique.

« Il y a énormément de talents individuels »

Son attachement au club dirigé par Jean-Michel Aulas se manifeste également à travers l’analyse qu’il dresse de l’équipe actuelle. En effet, son observation laisse aisément comprendre qu’il garde un œil attentif sur le parcours des hommes de Bruno Genesio : « Le danger ne vient pas d’une seule personne. Il y a énormément de talents individuels. C’est un groupe jeune. L’enchaînement des saisons et le rythme de la coupe d’Europe s’acquière année après année. Il faut se dire que des jeunes joueurs comme c’est le cas à l’OL ne deviennent pas d’un seul coup capables de faire des miracles », assure celui qui compte 80 sélections avec l’équipe de France. Indirectement, il s’agit là de faire comprendre aux supporters lyonnais que la patience est de mise.

Publicité

Les derniers commentaires

Les plus lus