(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

OL - Monaco : le début d'une période charnière

Ce samedi, l'Olympique lyonnais reçoit l'AS Monaco dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1. Une rencontre qui marque le début d'une série de matches face à des adversaires directs pour les places européennes en fin de saison.

Dixième au classement avec 13 points au compteur pour un bilan de trois victoires, quatre nuls et deux défaites, l'OL version Peter Bosz peine à décoller en championnat. Malgré un jeu attrayant et une équipe plaisante à regarder jouer, l'OL perd trop de points depuis le début de la saison et le premier match face à Brest (1-1). Après ces deux premiers mois de compétition, la formation rhodanienne reste encore en rodage et le technicien néerlandais n'a pas encore réussi à trouver une alchimie parfaite au sein de son effectif. Autre aspect et non des moindres, l'Olympique lyonnais n'a pas été aidé par les décisions arbitrales lors de ses dernières sorties notamment face au PSG (1-2) ou devant Lorient (1-1), des rencontres durant lesquelles certains faits de jeu n'ont pas tourné en faveur du club de Jean-Michel Aulas.


Un calendrier démentiel


Aujourd'hui, ces matches ont été joués et les faits sont là : l'OL a déjà perdu trop de points en route. Face à Clermont (3-3), PSG (1-2) ou encore Saint-Etienne (1-1), les Lyonnais menaient au score avant de s'écrouler en fin de partie. Ces points qui ont échappés aux joueurs de Peter Bosz devront être récupérés afin de se rapprocher de l'objectif du début de saison qui est d'accrocher une place sur le podium à l'issue de la 38e journée. Et cela tombe bien ! Excepté le Paris Saint-Germain, l'OL n'a pas encore joué un concurrent direct pour les places européennes, si tant est que l'on puisse considérer le PSG comme tel. Le premier adversaire direct débarque ce samedi à Décines avec la réception de l'AS Monaco.

Egalement auteurs d'un début de saison compliqué avec trois défaites lors des cinq premières journées, les Monégasques ont redressé la barre au point d'être passés devant l'OL au classement (6e avec 14 points). Le club de la Principauté marque le début d'un enchaînement de matches couperets pour les Lyonnais puisque dans une semaine, c'est un voyage à Nice qui se profile (24 octobre) puis la réception de Lens (30 octobre) avant un nouveau déplacement à Rennes (7 novembre), juste avant la dernière trêve internationale de cette première partie de saison. Quatre matches importants pour donner le ton au reste de la saison sans oublier la double confrontation face au Sparta Prague en Ligue Europa (21 octobre - 4 novembre) pouvant permettre à l'OL de passer une fin d'automne plus tranquille s'il y a qualification pour les 8e de finale à l'issue de ces deux matches.


Gérer les temps de jeu


Depuis le début de la saison, l'OL doit gérer les temps de jeu de chacun. Entre les joueurs recrutés tardivement et en manque de rythme (Xherdan Shaqiri et Jérôme Boateng), les joueurs touchés par le Covid-19 comme Jason Denayer et les suspensions (4 rouges en 9 matches), il est fort à parier que Peter Bosz n'a jamais pu aligner une équipe où tous ses joueurs étaient à 100% de leurs capacités. Désormais, le coach néerlandais doit également composer avec l'absence de longue durée de Moussa Dembélé ou encore celle d'Islam Slimani, le privant de ses deux avant-centres de métier au sein de son effectif. Lors des trois derniers matches disputés, c'est Lucas Paquetá qui avait occupé ce poste. Mais à force d'enchaîner les matches ainsi que les voyages au Brésil pour jouer avec sa sélection, le Brésilien a terminé sur les rotules, il y a deux semaines à Saint-Etienne. L'OL va également pouvoir compter sur le retour de Tino Kadewere. Sur le flanc depuis début septembre, le Zimbabwéen va apporter une solution supplémentaire sur le front de l'attaque à son coach, lui qui n'a joué que 24 minutes cette saison.

Bien gérer les temps de jeu sera un aspect essentiel et important durant ces trois prochaines semaines de compétition. Une période cruciale et charnière pour cet OL qui doit encore trouver son rythme de croisière sous les ordres de Peter Bosz. Les quatre matches qui arrivent donneront de nombreuses indications pour la suite de la saison lyonnaise. Et après avoir lâché bêtement des points sur la route depuis la première journée, il serait désormais dommageable de voir le wagon de tête s'envoler alors qu'une place sur le podium est primordiale, pour un club qui vit une deuxième saison consécutive loin des fastes de la Ligue des champions.

16 commentaires
  1. JUNi DU 36 - sam 16 Oct 21 à 15 h 35

    Faudra m'expliquer comment on fait pour récupérer des points perdu ??

  2. Cazo-loco - sam 16 Oct 21 à 15 h 42

    On rejoue les matches comme Marseille ? : )

  3. Juninho Pernambucano - sam 16 Oct 21 à 16 h 40

    La pression est sur l'OL.
    Monaco se déplace et peut se permettre de perdre , pas l'OL qui est en retard.
    Ce match ne me dit rien qui vaille , Monaco est en pleine bourre tandis que l'OL se cherche encore .
    Et sans avant centre je ne vois pas comment on va marquer des buts.
    Paqueta le sauveur sera cramé . Shakiri traîne encore une caravane et Aouar vendange encore beaucoup.
    Reste toko ekambi qui peut marquer sur un coup de folie .
    Ou Cherki mais je ne sais pas s'il va lui faire enfin confiance .

  4. Juni forever OL - sam 16 Oct 21 à 16 h 51

    On est à la croisée des chemins avec les 4 ou 5 grosses rencontres qui arrivent, soit on recolle en tête, soit on crève ...

  5. Dede passion 69 - sam 16 Oct 21 à 17 h 55

    HS,

    Clermont- Losc : 1-0 à la mi-temps.

    2 arbitrages vidéos par Watelier :
    Un à la 34ème pour valider le but de Clermont, et vérifier qu'il n'y a pas de faute en amont .( tiens, tiens, Angers-psg !)
    Un autre à la 37ème , pour refuser un péno au LOSC.

    Pauvres arbitres, dépassés par la technique ......

    1. poussin - sam 16 Oct 21 à 18 h 09

      franchement , ça tue tout ce VAR !! on voit qu'il n'y a pas de meilleur décision que sans, même avec les injustices se multiplient. Si c'est pour refuser des buts avec hors jeu d'un doigt de pied , cela ne rime à rien, finalement platoche avait raison et tout le monde a cru que ça résoudrait nos problèmes d'arbitrage mais c'est encore pire qu'avant.

      1. Dede passion 69 - sam 16 Oct 21 à 18 h 14

        Nous sommes quelques millions à penser la même chose, mais hélas, ça ne change rien .

        Et d'ici que l'on revienne en arrière, oui, les poules auront des dents!.....

      2. Fandelolpasaulassien - sam 16 Oct 21 à 18 h 17

        Disons qu'avec de bons arbitres, ça devait régler certains problèmes. Avec nos arbitres, c'est pas flagrant. Le problème n'est pas le VAR mais bien ceux qui s'en servent...

      3. le_yogi - sam 16 Oct 21 à 19 h 20

        D'accord avec ça, comme on l'entend parfois chez les informaticiens, alors qu'on accuse souvent la technique en elle-même, le problème se situe généralement entre la chaise et l'ordinateur 😛
        La vidéo me semble indispensable au foot moderne, de même qu'elle est présente dans quasi tous les sports de haut-niveau. Ça ne peut pas tout résoudre, mais au moins cela offre les moyens techniques d'une décision prise en connaissance de cause (qui peut être discutée ou non ça c'est autre chose). C'est une technologie encore jeune, et les arbitres vont continuer à se former.

        A mon sens il manque juste la transparence dans le processus qui mène à la décision. Comme cela se fait par exemple en cricket (je parle de ce que j'ai sous les yeux 😛 ) où l'arbitrage vidéo est un modèle du genre !

    2. Juninho Pernambucano - sam 16 Oct 21 à 19 h 07

      Et oui , platoche avait raison depuis le début mais personne ne l'a écouté.

  6. OL-91 - sam 16 Oct 21 à 18 h 12

    On perd des points parce que nous ne sommes pas au niveau des talents du Peno-Saint-Germain.

  7. Roberto Cabanas - sam 16 Oct 21 à 18 h 18

    Il est temps de valider de valoriser et de concrétiser notre jeu notre nouvel élan par des points.
    Nous en avons assez perdu.
    Le 4 5 prochains matchs se jouent contre des adversaires directs.
    On doit montrer qui.on est et quelles sont nos ambitions.
    On doit griffer, blesser et rugir.
    On a le coach les joueurs le stade les fans.
    On.passe la deuxième enfin.
    Nous sommes Lyon!

    Allez les gones

  8. kazo le rouge - sam 16 Oct 21 à 18 h 56

    t as raison ROBERTO.....l OL doit concrétiser....nous sommes moins tueurs car en manque
    d'avant centre...
    ceux qui tiraient sur DEMBELE peuvent se rendre compte que depuis qu il est plus là
    on a quelques soucis de réalisation

    je nous vois gagnant sur un bon 3 à 2
    car avec deux équipes offensives ça va marquer

    allez TOKO, EMERSON et ...CHERKI !

    1. OL-91 - sam 16 Oct 21 à 19 h 02

      ...et tous ceux qui seront capables de marquer !

    2. poussin - sam 16 Oct 21 à 19 h 19

      Si Aouar décidait d'être réaliste devant le but, ça pourrait simplifier le travail de toute l 'équipe, du staff, et même de l'arbitre . contre monaco, il le faudra car avec notre gardien remplaçant dans les buts , on risque de déchanter assez vite

  9. JUNi DU 36 - sam 16 Oct 21 à 19 h 25

    Lille à vraiment du mal dans cette première partie de saison, défaite 1-0

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut