Jean-Michel Aulas en conférence de presse (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL, OM, Aulas : "On ne veut pas payer pour d'autres" 

Au lendemain de l'incident qui a provoqué l'arrêt de la rencontre entre l'OL et l'OM, Jean-Michel Aulas est revenu pour quelques médias, dont O&L, sur le déroulé de la soirée, mais également sur les possibles sanctions à venir pour le club. Le patron de l'Olympique lyonnais ne veut pas "payer pour d'autres".

Qui a demandé au speaker d'annoncer la reprise du match ? 

Jean-Michel Aulas : "La personne qui a donné la consigne à l'organisateur, Xavier Pierrot, est le superviseur des délégués qui était présent. Cela a fait l'objet d'une consignation par Xavier. Elle a été répercutée dans les termes qui ont été donnés, à savoir la reprise à la condition qu'il n'y est pas d'autres incidents, ce qui a été expliqué par le speaker."

Pourquoi l'arbitre a-t-il changé sa décision ? 

"C'est complexe, mais cela est arrivé dans un moment de tension très fort. Je n'ai pas participé au début de la réunion, qui s'est déroulée dans le pôle de sécurité, je suis arrivé au bout de 20 minutes car je pensais que ma présence n'était pas nécessaire. M. Buquet a dès le début essayé de protéger la santé des joueurs, ce qui est normal. Il était affecté par la blessure de Dimitri Payet. Il a donné dès le début, du moins c'est ce qui m'est rapporté, l'impression qu'il était plutôt favorable à arrêter. Ensuite, tout le monde est intervenu et les dirigeants marseillais ont été très courtois. Il y a eu des échanges, le préfet et le DDSP (direction départementale de la sécurité publique) ont indiqué que évacuer 56 000 personnes, c'était peut-être un peu compliqué. Les discussions et réflexions se sont poursuivies avec notamment Xavier Pierrot et Vincent Ponsot qui représentaient le club. M. Buquet a dit qu'on allait reprendre et qu'il allait donner les modalités aux capitaines et aux entraîneurs dans son vestiaire. Ils ont donc été reçus par le corps arbitral et les deux délégués. A ce moment-là, l'arbitre a annoncé la reprise et les modalités, c'est à dire 10 minutes, dont 7 d'échauffement et 3 consacrées à la remise en ordre des esprits de tout le monde."

Au même moment, il y a visiblement eu des échanges extérieurs puisque quelque temps après le superviseur des délégués, après avoir donné la décision de reprise, est revenu pour dire que M. Buquet voulait voir les deux présidents et le préfet. Dans le vestiaire, l'arbitre a indiqué qu'il souhaitait que la rencontre soit interrompue, en rappelant qu'il avait déjà émis cette hypothèse lors de la première réunion. Le préfet a été surpris et lui a reproché d'avoir fait pendant une heure la première réunion pour finalement changer d'avis. J'ai de mon côté posé la question ensuite à M. Buquet pour savoir qu'elle était ses motivations pour changer d'avis. Il n'y a pas eu une réponse vraiment précise, il a laissé penser que c'était sa conviction intime depuis le début."

"La décision a été prise beaucoup trop longtemps après les incidents"

L'attente autour de la décision de reprendre ou non le match

"La décision a été prise beaucoup trop longtemps après les incidents. On ne doit pas attendre 1h ou 1h30 pour choisir si on reprend ou si on arrête, et sur ce point-là, je rejoins la Ligue et les présentateurs. Mais entretemps, je pense qu'il y a eu un certain nombre d'interventions extérieures, même si comme je n'y étais pas, je ne pas dire exactement ce qui s'est passé. Je sais en revanche qu'on a vu débarquer certains joueurs marseillais, en particulier un Argentin (Espagnol, il s'agissait d'Álvaro González) qui a tapé sur la porte et crié des insultes. Steve Mandanda, qui a toujours été d'une correction exemplaire puisqu'il remplaçait Dimitri, a pris acte de la décision. Les Phocéens sont venus réclamer que Ruddy Buquet aille voir Payet avant de faire reprendre le match. C'est ce qui a créé les incidents et probablement changer le sens de l'histoire."

Le match OM - OL en septembre 2015

"Il n'y a pas eu de diatribes comme cela fut le cas peut-être il y a quelques années au moment du retour de Mathieu Valbuena à Marseille, où cette fois-ci, ce n'était pas des bouteilles en plastique, mais des canettes de bière. C'était d'ailleurs déjà M. Buquet l'arbitre, donc il connaissait les enjeux puisque le préfet de police à l'époque avait imposé de reprendre le match pour éviter un certain nombre d'incidents."

"C'est une mesure que bien sûr on va accepter"

La sanction de huis clos général à titre conservatoire 

"Je pense qu'à partir du moment où il y a eu un incident qu'on ne peut pas nier, la Ligue est tout à fait en droit, surtout suite à l'intervention surréaliste de madame la ministre des Sports (Roxana Maracineanu), de prendre, au moins pour la forme, une décision de principe. Celle-ci marque les esprits, va nous pénaliser. Mais en me mettant à la place de la LFP et sous la pression des événements, c'est une mesure que bien sûr on va accepter. Elle était malheureusement prévisible dans le contexte médiatique qui est le nôtre. Je voulais rappeler que nous sommes ici dans le cadre d'un souci grave, on s'en est excusé et on assume notre responsabilité, mais qui concerne un individu qui a été interpelé, sans qu'il y ait eu envahissement de terrain. L'individu est directement montré du doigt par les groupes de supporteurs qui condamnent cet acte. A partir de là, on va attendre les décisions de la justice.

Il faut savoir que lorsque la Ligue se bat contre le ministère de la Justice et celui des Sports pour essayer de faire appliquer un certain nombre de décisions sur la voie publique, nous sommes ici à peu près dans le même cas et compte tenu des installations extrêmement sophistiquées de l'OL, notamment en matière de vidéo et de caméras, on a pris sur le fait l'individu. C'est à la justice de sanctionner. On a proposé de manière très claire de le radier à vie, mais on n'a pas le droit de le faire. Donc puisqu'on nous donne des leçons de l'extérieur, et mardi je serai place Beauvau (ministère de l’Intérieur) pour expliquer aussi que nous appliquons les règles, les consignes, c'est maintenant à la justice d'intervenir. Que la Ligue suspende, en attendant l'instruction, l'intégralité du stade, ce n'est pas économiquement totalement justifié, mais on admet complètement, contenu de l'impact qu'il faut donner à cette affaire-là, et surtout des mesures qu'il faut trouver pour que le football retrouve cette forme de sérénité. Mais il ne faudra pas faire d'amalgames car ce qui s'est passé dimanche n'a rien à voir avec les envahissements de terrain ou les bagarres entre supporteurs."

Faut-il enlever des points à l'OL ? 

"Je pense qu'il faut être de mauvaise foi pour comparer les événements de Nice - Marseille, de Montpellier - OM ou de Lens - Lille parce qu'on est dans des envahissements de terrain et des bagarres. Un certain nombre d'entraîneurs et d'adjoints sont allés faire la police eux-mêmes. Je reste favorable au fait qu'il y ait des sanctions sévères, y compris en matière de points, car c'est la seule décision qui peut faire arrêter les groupes de supporteurs [...] Oui, on peut être pour des sanctions drastiques, et en particulier enlever des points lorsqu'il y a des envahissements de terrain et des bagarres. Est-ce que nous méritons d'avoir un point en moins, je n'en suis pas certain. Maintenant, si ça permet de faire progresser l'ensemble de la jurisprudence en matière de sécurité... mais alors il va falloir regarder ce qui s'est passé depuis le début de la saison, et ce n'est pas un point qu'il faudra retirer aux auteurs d'un certain nombre d'actes qui sont totalement différents de ceux de dimanche."

"On va défendre une plus grande rigueur de la part des instances"

Craignez-vous une lourde sanction ? 

"Je ne sais pas ce qui vous entendez par sanction lourde, mais elle est déjà immense quand cela arrive sur une télévision comme Amazon, le dimanche soir, pour une rencontre qui doit être le sommet du championnat, évidemment que l'on craint des sanctions. Mon rôle est de dire la vérité et depuis dimanche, elle n'a pas été dite, et d'ailleurs, je porterai plainte contre ceux qui ont dit des choses inexactes et qui ont été facilement vérifiées, avec notamment le communiqué de la Préfecture. On va défendre une plus grande rigueur de la part des instances, mais on ne veut pas payer pour d'autres. S'il doit avoir une sanction forte contre l'OL, il faudra que rétroactivement, il y en ait des cohérentes à l'image de celles qui nous seront appliquées. S'il y avait eu des antécédents à Lyon, on l'aurait su et on aurait été éventuellement sanctionnés d'un sursis, ce qui n'est pas le cas puisque c'est la première fois."

Quid de la rencontre OL - OM ? 

"Je n'imagine pas qu'on ne rejoue pas cette rencontre, regardez ce qu'il s'est passé à Nice. Le match a été rejoué sur terrain neutre."

Qu'allez-vous faire pour le public

"Il faut attendre les décisions pour trouver des solutions adaptées à la nouvelle configuration. Mais on sera comme toujours à l'écoute des gens qui ont bien voulu s'acquitter de sommes parfois conséquentes car les tarifs étaient élevés pour ce match de gala."

"On a la possibilité de mettre des filets aux virages"

Est-il évoqué l'idée d'installer des filets ?

"Bien sûr. On avait d'ailleurs à un moment donné, à la suite du fameux match de coupe d'Europe, un certain nombre de filets, mais dans les négociations avec les groupes de supporteurs, on les avait enlevés, car ils sont responsables. On a la possibilité d'en mettre aux virages. Je rappelle que pendant la première réunion, il a été demandé par Ruddy Buquet de mettre 4 boucliers dans chacun des coins, ce qu'on a fait."

Vincent Labrune a déclaré qu'il fallait "renverser la table", pensez-vous que tout le monde doit tirer dans le même sens sur ces problématiques concernant les supporteurs ?

"Je suis complétement solidaire de Vincent sur ce sujet-là. Si on doit renverser la table, il faut que tout le monde le fasse, par équité et jurisprudence. Mais je suis d'accord sur le fait que ça ne doit plus se renouveler. On sait bien qu'entre les idées qui peuvent mûrir un soir de catastrophe et la réalité de tous les jours, il y a un grand pas. Je ne pense pas que ça soit dans l'intérêt de la Ligue d'arrêter tous les matches.

Le communiqué de la LFP

"Il y a probablement eu un contact entre la Ligue et les gens qui participaient. Ce n'est pas l'OL car par défaut, ça n'avait aucun intérêt, donc je vous laisse imaginer qui a pu partager une information qui est fausse."

40 commentaires
  1. OL-91 - lun 22 Nov 21 à 18 h 37

    Pouvait-on attendre mieux de M. Buquet ? Mais je reconnais qu'il s'est paternellement attendri sur le sort du Marseillais. Aurait-il eu le même sentiment pour un Lyonnais ? La réponse à un prochain match...

    1. ren83 - mar 23 Nov 21 à 11 h 07

      Il a surtout eu la pression de la LFP pour changer d'avis..........En tout cas il est impossible de mettre en doute les paroles du Préfet avec l'aval du procureur et du ddsp je crois.......Aulas a dit vrai on connait le personnage et parfois c'est limite, mais là il n'a aucune responsabilité dans cet imbroglio... Chapeau à lui pour supporter cette énorme pression .......

  2. VIVAESSIEN - lun 22 Nov 21 à 18 h 38

    c est mort..on va morfler grave

    1. Baloune74 - lun 22 Nov 21 à 18 h 55

      l'OL va ramasser pour tous le monde mais attention a Marseille c'est pas non plus des enfants de cœur...Au match retour ca risque d'être chaud.

  3. Baloune74 - lun 22 Nov 21 à 18 h 56

    Il a raison logiquement il y a une jurisprudence l'OL n'a pas plus de tord que Nice ou d'autres...

  4. Le_Lyonniste - lun 22 Nov 21 à 18 h 56

    A froid, il maitrise mieux sa com.

    1. Juni forever OL - lun 22 Nov 21 à 19 h 05

      comme tout le monde, non ? et heureusement

  5. s.k - lun 22 Nov 21 à 19 h 00

    C’est quand pas mal La Défense
    Sincèrement il a réussi à me donner un espoir
    Il a raison ce n’est rien de comparable avec ce qui s’est passé avant donc logiquement on ne devrait pas avoir de sanctions plus fortes ca serait totalement injuste et pas sûr que ça tienne sur le plan juridique

  6. Juni forever OL - lun 22 Nov 21 à 19 h 06

    Commentaires très justes d'aulas
    Je crois qu'il a tout dit !
    (J'espère que la petite chèvre riolo d'RMchier fermera sa gueule la prochaine fois avant de dire des conneries plus grosses que son imbus de petite personne)

    1. ren83 - mar 23 Nov 21 à 10 h 59

      Faudrait qu'un petit groupe de supporters lyonnais attaquent Riolo en diffamation.......lol

  7. Roberto Cabanas - lun 22 Nov 21 à 19 h 23

    Franchement quel personnage, il y va au charbon, il le défend son club.
    Certes des fois à chaud ça pique mais mince quel courage.
    Il pourrait être tranquille aux Maldives avec sa douce.

    Lui il la supporte la pression.

    Mille merci Jean mich

    1. Juninho Pernambucano - lun 22 Nov 21 à 19 h 25

      Franchement il est costaud et il fait face .
      J'en connais pas beaucoup qui supporteraient une telle pression .

  8. Juninho Pernambucano - lun 22 Nov 21 à 19 h 24

    Il dit toute la vérité et avec clarté .
    Et tous ceux qui l'attaquent en ce moment vont avoir du répondant car il n'est pas du genre à se laisser faire , surtout avec des propos mensongers .
    L'arbitre a été un peu dépassé par les évènements et il avait en tête encore le match à Nice ou il officiait ( c'est un chat noir c'est pas possible , lol ) .
    Il se défend , défend le club , et il faut être costaud comme lui , car qu'est ce qu'il prend depuis hier , même des propres supporter lyonnais qui voudraient le pousser dehors ( faudra un peu attendre les gars , il n'est pas encore fini et il a la peau dure ) .

    1. Fab2506 - lun 22 Nov 21 à 21 h 05

      Non c'est Benoît Bastien qui arbitrait Nice OM

  9. Juni forever OL - lun 22 Nov 21 à 19 h 29

    Le seul non responsable de toute cette merde depuis le début, c'est Aulas !
    J'ai du mal à piger les commentaires a son encontre depuis hier soir

  10. Forest Gone - lun 22 Nov 21 à 19 h 30

    Vincent Labrune président de la LFP ça pose quand même un très gros problème de conflit d'intérêt.

    1. VIVAESSIEN - lun 22 Nov 21 à 19 h 36

      A Nice ils ont rejoué le match...donc il faut y croire

    2. Juninho Pernambucano - lun 22 Nov 21 à 19 h 46

      s'il sanctionne plus durement l'OL que les autres , ça va pas le faire .

  11. PAT11grib - lun 22 Nov 21 à 19 h 54

    On dit que la foudre ne tombe jamais au même endroit :
    * Angers - Marseille
    * Nice - Marseille
    * Marseille - Paris
    * OL - Marseille
    Payet a d'ailleurs tout de la victime parfaite, des déclarations pourries et une attitude provocante.
    D'ailleurs quel intérêt la veille du match de rappeler au peuple lyonnais qu'il vient de Saint-Étienne.
    Bien évidemment rien ne mérite un jet de bouteilles ou autres sur un joueur mais ce gars est une teigne et il attire les ennuis. A Nice c'est lui qui balance dans la tribune et qui met le feu aux poudres.

    1. Juni forever OL - lun 22 Nov 21 à 22 h 33

      T as raison
      Payet devrait se regarder dans la glace parfois

      1. Tongariro - lun 22 Nov 21 à 22 h 37

        @JFOL : tu crois que s'il se regardait plus dans la glace, il aurait encore cette coupe de cheveux de sumo ? 😀 😀

        (pardon c'était gratuit)

      2. Tongariro - mar 23 Nov 21 à 0 h 06

        @jfol :
        https://twitter.com/Brevesdepresse/status/1462889791134048263

        Hors sujet mais regarde moi ce tocard 😀

      3. Juni forever OL - mar 23 Nov 21 à 10 h 55

        On nous prend pour des cons, ca marche pas mais ils continuent de foncer !!

  12. Roberto Cabanas - lun 22 Nov 21 à 21 h 15

    Il est où Junnho? Il cherche un club à entraîner au Brésil?
    Avec ce qu il s est passé ce week-end ses declas et ses états d âme sur l epaule de Jérôme rotten(!) sont relayés à l arrière arrière plan...
    Je déteste Leonardo.. mais lui aurait donné de sa personne dans ces déplorables circonstances.
    Et juni? Un.mot non? Même pas pour les 55000 personnes venues pour rien ?

    Faut que Rmc l.invite peut être? Rmc qui ch.e sur Aulas?

    Heureusement qu il ya Jean Mi.

    1. Tongariro - lun 22 Nov 21 à 21 h 20

      Bah en même temps à partir du moment où Aulas parle, tu veux que Juni dise quoi ?
      Et s'il avait parlé, combien auraient dit qu'il n'a plus de légitimité vu ses déclas à rmc ?

      A un moment, je veux bien qu'on taille Juni sur certains trucs (notamment le timing de sa décla), mais si le Directeur sportif doit aussi s'exprimer sur des projectiles...

      Ca me fait d'autant plus rire ce genre de critique que Juni n'est déjà pas libre concernant l'aspect purement sportif, alors tu crois sincèrement qu'Aulas et Ponsot vont le laisser parler sur un incident comme celui de dimanche ???

      1. Roberto Cabanas - lun 22 Nov 21 à 21 h 24

        "Et s'il avait parlé, combien auraient dit qu'il n'a plus de légitimité vu ses déclas à rmc ?..."

        T as tout compris.

        Il s est sabordé.

        Et n aura plus son mot à dire. Il a fait sa tout seul comme un coup franc à 30 mètres.

        Je l aime Juninho... mais quelle erreur quelle naïveté.

        Et chez J Rotten. ..Anarchy in OL

      2. Tongariro - lun 22 Nov 21 à 21 h 39

        "T as tout compris.

        Il s est sabordé."

        Bah voilà donc sois cohérent et ne le critique pas pour dimanche alors.

        Car quelques jours après son ITW, c'est ce qui aurait été dit.

        En effet dire cela chez rmc quelques jours avant ce match, c'est clairement une erreur.

        Critique le là dessus mais pas pour hier, donc 😉

    2. Darn - mar 23 Nov 21 à 16 h 09

      Et il y en a qui reproche encore à notre Président sa communication ? Elle est exemplaire.

  13. Graindesel - lun 22 Nov 21 à 21 h 19

    La situation est insoluble. C'est pour cela que toutes les instances se défaussent :
    Comment être certain à 100% que l'incident d'hier ne se reproduise ? Une fouille super poussée à l'entrée ? Et après ? On a bien des détenus avec des portables en prison ! Des interdits de stade ? Avec contrôles à la caméra à l'entrée de tous les visages pour choper ceux qui en sont interdits ?etc, etc...
    Je trouve que le pouvoir de nuisance de ces connards comme celui d'hier soir est beaucoup trop important. Et que tous ceux qui ont subis le plus, ce sont ceux qui ont payés leur place comme moi hier.
    Est-ce que ce même genre d'incident en Angleterre aurait abouti à l'évacuation des 56 000 spectateurs ? Pas sur. Quelque soit la solution, je ne veux pas que mon club pait pour les autres et que je me fasse fourrer de nouveau.

  14. Cicinho - lun 22 Nov 21 à 21 h 40

    Je serai indulgent avec Buquet, c'est lui qui se prend toute la pression, ça doit pas être une situation facile.
    Quant à Payet, même si je l'aime pas, je crois pas qu'il ait eu des déclarations contre les supporters des autres équipes, il ne faudrait pas lui faire le même genre de procès qu'à Lopes, où on lui mettait sur le dos le pétard de Metz, les incidents de Bastia, etc.
    A partir du moment où Payet est touché physiquement, c'était impossible de toute façon de reprendre le match

    1. OLPassePresent - lun 22 Nov 21 à 21 h 47

      Plus touché psychologiquement (ce qu'on peut admettre) que physiquement !
      Cela ne fait pas du bien de recevoir une bouteille dans la tête. Mais de là à faire le mort pendant 10 minutes ....
      Après c'est de bonne guerre. On peut penser que n'importe quel footballeur en ferait autant.

  15. toinio - lun 22 Nov 21 à 22 h 11

    Monsieur Aulas, c’est le meilleur de tous et de loin.

    Et tous le savent et donc veulent lui faire payer son amour démesuré pour son club, vu qu’il le défend becs et ongles.

    Hier, il n’y a pas DES incidents, mais UN incident (honteux), sur un joueur (souvent sous les projectiles d’ailleurs) qui en rajoute à peine…

    Qu’il aille jouer en Argentine ou dans un pays bien chaud pour voir s’il se permettra de faire autant de cinéma.

    Pour rappel, les bouteilles d’eau en plastique non rigide sont autorisées dans les stades, à condition que le bouchon soit enlevé (pour que ce soit moins agressif en cas d’utilisation comme projectile).

    Le fautif est donc la ligue, si on veut jouer aux cons aussi.

    Payet, il n’a même pas pris l’équivalent d’une baffe hier et il va mettre 2 semaines à s’en remettre (mentalement très faible ce garçon et physiquement pas très fiable vu ses problèmes de poids).

    JMA a raison, on doit payer a cause d’un seul co…rd, mais pas pour tous les connards.

    J’ai encore l’image de Neymar qui essaye de tirer un corner au Vélodrome, entouré de mecs avec des boucliers. Ce qui volait, ce n’était pas UNE bouteille de 50cl de Cristalline ouverte, mais des boulons, des piles ou des accus de vieux portables entrés dans le stade pour clairement s’en servir d’armes.

    Bizarrement, l’indignation de la ministre était moindre à ce moment là et surtout beaucoup moins prompte…

    Je vais commencer par croire que son mari (supporter avère de l’OM et anti-Aulas patenté) ainsi que son patron (supporter avéré de l’OM etc etc…) lui ont peut être bien soufflé d’abréger le championnat il y a quelques mois, lorsque ça arrangeait surtout un club…

  16. Dede passion 69 - lun 22 Nov 21 à 22 h 18

    Qui a ici , parmi les nombreux procureurs de la République du site, de meilleures réponses à apporter que JMA ?....

    Je me demande si les gens lisent vraiment les articles, ou s'ils ont encore en tête les nombreuses élucubrations de ceux qui parlent fort sur les merdias !
    Bravo Riolo, Henry,et d''autres ça fonctionne toujours !

    Quand on songe que la base de tout ce cirque, est un petit branl*ur de 32 ans, n'appartenant pas au groupe de supporter, n'étant pas abonné, et possédant un billet qui n'est pas à son nom....

    JMA , lâche l'affaire, part aux Antilles, profite de la vie, et laisse les se démerd*r .
    TP arrive, tout va bien se passer...

  17. XUO - lun 22 Nov 21 à 22 h 38

    Ce qu'ont fait les opposants de Lyon, de tout poil, s'appelle de l' EXPLOITATION, pas au sens marxiste, mais c'est pire.
    Je serais bien volontaire pour tirer le corner et me prendre une bouteille sur la tronche, en position de tortue identique à celle de Payet. Je baisserais mon caleçon en hurlant " même pas mal ! "

  18. juninho pernambucano - lun 22 Nov 21 à 23 h 14

    C’est une bouteille vide ou un taureau qu’il s’est prit ?

    «J'ai ressenti immédiatement une vive douleur et je suis tombé au sol. J'ai été sonné, mais je ne suis pas tombé dans les pommes. Je ne sais pas d'où la bouteille est venue. Je n'ai pas vu l'auteur des faits . Je suis resté plusieurs minutes au sol, la douleur était intense, explique l'international français, dans sa plainte révélée par L'Équipe. Au retour dans le vestiaire, j'ai réalisé ce qu'il m'était arrivé. J'étais choqué seul, sur la table de soins. J'étais dans l'incapacité totale de reprendre la rencontre. Je suis encore, même aujourd'hui, sous le choc. Ce n'est pas la première fois que je suis victime de ce genre de faits (...) J'ai maintenant peur d'effectuer des corners lorsque je joue à l'extérieur»

    Il s'est relevé à regardé ce qu'il a reçu et à adapté son petit cinéma.... Même si on mérite une sanction sans soucis il a quand même bien simuler

    Un ballon sur coup franc dans la tête à 9M ça te sonne 10x plus que cette bouteille (sans bouchon)
    Tant qu’on aura pas perdu sur tapis vert ils vont en faire des caisses.

  19. OL-91 - mar 23 Nov 21 à 1 h 56

    Le foot est un sport et on ne peut pas gagner des points sans jouer une équipe qui ne refuse pas le combat.

  20. ren83 - mar 23 Nov 21 à 11 h 08

    Il a surtout eu la pression de la LFP pour changer d'avis..........En tout cas il est impossible de mettre en doute les paroles du Préfet avec l'aval du procureur et du ddsp je crois.......Aulas a dit vrai on connait le personnage et parfois c'est limite, mais là il n'a aucune responsabilité dans cet imbroglio... Chapeau à lui pour supporter cette énorme pression .......

  21. ren83 - mar 23 Nov 21 à 11 h 10

    Ca va peut etre agir comme un déclic auprès des joueurs de Lyon s'ils perdent des points.... Car c'est pas nous qui perdons des points c'est bien eux et ils n'y sont pour rien........... on est d'accord ???

  22. fidelalol - mar 23 Nov 21 à 14 h 02

    On veut payer pour d'autres .....
    Et on veut pas Payet pour d'autres il voulait dire Aulas..

  23. Darn - mar 23 Nov 21 à 16 h 10

    Et il y en a qui reproche encore à notre Président sa communication ? Elle est exemplaire.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut