(Photo by JULIEN DE ROSA / AFP)

OL - OM : Gérald Darmanin donne rendez-vous dans "15 jours"

Deux jours après les incidents qui ont émaillé la rencontre entre l'OL et l'OM, politiques et dirigeants du football français s'étaient donné rendez-vous, ce mardi.

Moins de quarante-huit heures après la bouteille lancée au visage de Dimitri Payet lors d'OL-OM précipitant l'arrêt de cette partie, une réunion était prévue, ce mardi matin, au Ministère de l'Intérieur.

Une rencontre réunissant plusieurs dirigeants du football hexagonal dont Jean-Michel Aulas, président de l'OL, ainsi que Gérald Darmanin (ministre de l'intérieur) et Roxana Maracineanu (ministre déléguée des Sports). "C'était une longue discussion au sujet des améliorations que l'on doit faire dans les stades pour empêcher les actes contraires à l'esprit du jet et évidemment tirer des conclusions pour que cela ne se reproduise plus afin que le foot reste une fête populaire", a déclaré le ministre de l'Intérieur.


Quatre sujets ont été mis sur la table


Si aucune décision n'a été prise au terme de cette rencontre, Gérald Darmanin a annoncé une nouvelle réunion dans les prochains jours : "Nous avons convenu de travailler sur quatre sujets : la question de l'interdiction des stades, la question de la sécurisation des stades, la question de la sécurité privée et enfin l'accélération du processus de qui et comment on arrête un match, avec le rôle essentiel de l'arbitre et du Préfet, a-t-il détaillé. On a donc de convenu très rapidement et dans 15 jours de nous retrouver dans le même format".

5 commentaires
  1. Juni forever OL - mar 23 Nov 21 à 13 h 08

    Quand on voit l'impunité dans la vie de tous les jours comme par exemple les conn;rds qui font des rodéos (il n'y a pas que les daltons !!) dans toutes les villes de France, ça n'a rien de surprenant de voir des mecs jeter des bouteilles ou autres sur les terrains ...
    En fait, c'est même marrant de voir autant de gens surpris 🙂

    Ca fait 20 ans que je vais régulièrement au stade, j'ai toujours vu des projectiles lancés et des insultes. Les problèmes graves surviennent depuis que les stades sont neufs, les gens sont plus proches des terrains ...
    Je pense que cette gestion pitoyable de la pandémie avec les confinements successifs et les mesures liberticides et pressions stressantes sur les peuples ont aggravé la violence et la haine chez certains individus

    A moins de mettre des filets (vers les points de corners ou derrière les cages) ou de faire comme en Angleterre, augmenter le prix des places pour virer les populaires ...
    Il y aura toujours un idiot, gavé de bières, qui pourra faire une sottise

    J'espère que des solutions simples et efficaces seront prises et surtout d'éviter le huis clos du stade car punir une entreprise, 50000 personnes pour un abr.ti, ce ne serait pas très juste

  2. VIVAESSIEN - mar 23 Nov 21 à 13 h 15

    Désolé, mais il y avait plus qu un abruti dans le stade..un seul a ete pris..nuance

  3. Le Bon - mar 23 Nov 21 à 13 h 44

    "Nous sommes convenus" M.Le Ministre !!!
    Je vois que nos dirigeants contribuent allègrement (sans jeu de mot) à l'effondrement de la langue française...
    https://www.laculturegenerale.com/avoir-etre-convenir-difference/

  4. fidelalol - mar 23 Nov 21 à 14 h 27

    Et ça termine par:
    " On a donc de convenu très rapidement .."....(???)
    décidément que de" déconvenues" pour Darmanin!
    Sur la photo,des cons venus d'ailleurs

    1. Nico - mar 23 Nov 21 à 15 h 42

      Monsieur Devos, est-ce bien vous ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut