Pierre Sage à l'entraînement de l'OL
Pierre Sage à l’entraînement de l’OL

OL : Pierre Sage, Lens en ne pensant pas au lendemain

Ce samedi, Pierre Sage va vivre sa première sur le banc de l'OL. Un intérim qui n'a pas vocation à s'éterniser dans le temps alors que David Friio, nouveau directeurs sportif, a pour mission de trouver un nouveau coach.

"Je suis au service de mon club. On m’a appelé pour remplacer le coach au pied levé", a dit Pierre Sage jeudi au cours de sa première conférence de presse en tant qu’entraîneur. "C’est un peu surprenant. Je m’attache à aider les joueurs et essayer de redresser la situation."

Âgé de 44 ans, Pierre Sage est le quatrième technicien à s’asseoir sur le banc de l’OL depuis le début de la saison. Réputé fin pédagogue, il avait été nommé à la tête de l’OL Académie, succédant cet été à Jean-François Vulliez qui avait lui aussi déjà assuré l’intérim lors d’un match contre Le Havre (0-0) après l’éviction de Laurent Blanc, en septembre.

Pierre Sage tentera de relancer l’OL, toujours bon dernier du championnat (sept points), avec une seule victoire à son actif, acquise à onze contre dix face à Rennes (1-0), pour sept défaites et quatre nuls. Malgré tout, l’OL n’est pas encore totalement distancé au classement puisque le premier non relégable, Toulouse, pointe à cinq points des Lyonnais et se présentera dans une semaine au Parc OL. Sage sera-t-il toujours sur le banc ? Il assure "ne pas se projeter au-delà de samedi" et évoque une gestion "au jour le jour". Il devrait toutefois encore être présent sur le banc mercredi lors de la rencontre face à Marseille.

Pierre Sage est en revanche totalement inexpérimenté au plus haut niveau : il a été manager général du FC Bourg-Péronnas (N2, 2007-2012), avant de rejoindre la formation de l’OL, où il a notamment dirigé les U16 pendant quelques saisons. La saison dernière, il était adjoint d’Habib Beye au Red Star (National).

Je raisonne au quotidien. Tout ce qu’on va gagner durant ces quelques jours doit servir au futur staff", explique Sage qui n’a dirigé que deux séances d’entraînement avant de se déplacer dans le Pas-de-Calais.

"Je viens avec des idées mais je m’adapte surtout au contexte de l’équipe et à celui de l’adversaire. Le but n’est pas de me faire plaisir, mais de prendre en compte les ressources que nous avons, l’état de forme, le niveau de jeu collectif face à une équipe de Ligue des champions", dit-il. Face à Lens samedi (17 h 00), il veut s’appuyer sur de la "confiance" et de la "prise d’initiative".

Mais Pierre Sage devrait aussi relancer certains cadres dont Fabio Grosso s’était coupé au fil des semaines. En défense, Clinton Mata et Dejan Lovren, remplaçants contre Lille, pourraient être de nouveau titularisés, tout comme Nicolas Tagliafico, suspendu face au Losc. Il devrait aussi titulariser son attaquant Alexandre Lacazette, auteur de trois buts cette saison. Blessé, le milieu de terrain Corentin Tolisso est lui forfait. "Je n’ai pas d’avis arrêté. L’idée n’est pas seulement d’avoir un plan et un effectif très étoffé pour mobiliser tout le monde. Il y a aussi le mérite et si des choses ne vont pas dans ce sens, je ne vais pas les cautionner", a affirmé Pierre Sage.

Il souhaite offrir une forme d’équilibre à son onze de départ, largement modifié et remodelé au fil des rencontres par Fabio Grosso lors de son mandat. "Les joueurs ont besoin d’avoir des repères précis et une certaine stabilité, de se comprendre et que ça dure", estime-t-il assurant "avoir une bonne idée pour le match à Lens. Si ça marche, il n’y a pas de raison que l’on ne s’appuie pas dessus" pour le match suivant, à Marseille. Depuis l’arrivée de l’Américain John Textor à la tête du club en décembre dernier, la valse des entraîneurs s’accompagne d’une valse des dirigeants sur fond de crise de gouvernance. La plupart des cadres recrutés par le patron historique Jean-Michel Aulas, devenu minoritaire depuis la vente du club, sont désormais partis ou négocient leur départ.

2 commentaires
  1. Roro Blouch
    Roro Blouch - sam 2 Déc 23 à 13 h 40

    Qu'on ne pense pas au lendemain quand on est à l'OL, je crois que c'est à peu près acté.

  2. Juninho38
    Juninho 38 - sam 2 Déc 23 à 14 h 55

    sage est un sage

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut