OL - Prêcheur : "Le Parc OL est une machine de guerre" (vidéo)

Dimanche après-midi (15h), l'Olympique lyonnais accueille le Paris Saint-Germain. Dans le cadre des demi-finales aller de la Ligue des champions féminine, Gérard Prêcheur est enthousiaste à l'idée d'évoluer au Parc OL.

L'équipe féminine de l'OL va retrouver le Paris Saint-Germain, une équipe que la formation rhodanienne connait bien. Afin de mettre un maximum de chances de son côté, le président Jean-Michel Aulas a décidé que cette rencontre se jouerait au Parc OL. Un stade que les Fenottes apprécient, suite à leur dernier match dans cette enceinte (contre Prague). Gérard Prêcheur se montre entièrement satisfait de cette décision : "Le match aller contre le Slavia Prague (9-1) était un événement. Quand on sait qu'on a un tel soutien, c'est un plus considérable, annonce-t-il. Lors de cette rencontre, l'entraînement de la veille sur la pelouse était déjà impressionnant. Que ce soit de l'intérieur ou de l'extérieur, ce stade est une splendeur. C'est plus qu'un outil, c'est une machine de guerre ! Quand on se retourne et qu'on voit cette tribune remplie et tous ces supporters contents, c'est plus que sympa, déclare l'entraîneur."

L'appel du pied aux Bad Gones

Alors qu'à l'heure actuelle, 16 000 billets ont été vendus, l'entraîneur principal de l'équipe féminine aimerait pouvoir compter sur le soutien des supporters : "Pour le match de dimanche, ce dont je rêverais, ce serait qu'il y ait beaucoup de monde, s'enthousiasme Prêcheur. Je vais vous le dire, et je ne sais pas si ce sera utile, mais si on avait nos Bad Gones qui pouvaient être là et nous soutenir, pour endosser le rôle de "12e homme", ce serait bien qu'ils soient là. Car ce sont des supporters lyonnais."

Le club confirme que l'objectif est d'attirer 20 000 personnes au Parc OL. Pour cette demi-finale aller, le public aura un rôle à jouer face à une formation parisienne qui a déjà éliminé les Lyonnaises de la Ligue des champions, en 2014 (1-1, 0-1).

1 commentaire
  1. ol-91 - ven 22 Avr 16 à 15 h 41

    Attention aux contre-attaques si la réussite offensive n'arrive pas.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut