Delphine Cascarino et Sakina Karchaoui @UEFA

OL - PSG (3-2) : Delphine Cascarino a été remuante

Sans être décisive directement, Delphine Cascarino a joué un rôle important dans la victoire de l'OL face au PSG (3-2). Très remuante, elle a constitué une vraie menace pour les Parisiennes. Découvrez le top et flop d'Olympique-et-Lyonnais.


Le top : Delphine Cascarino


L’attaquante lyonnaise a été très remuante, ce qui a causé beaucoup de problèmes à sa vis-à-vis, Sakina Karchaoui, avertie au cours de la partie. Dans son couloir droit, elle a très souvent fait parler sa vitesse pour déborder une défense francilienne très poreuse. Pas directement décisive, elle est tout de même à l’origine de l’égalisation en centrant pour Melvine Malard. Elle a aussi soutenu Ellie Carpenter défensivement, et les deux joueuses ont d’ailleurs assez bien combinées. Au cœur d’une prestation collective plutôt moyenne, elle a su tirer son épingle du jeu et créer des différences. 


Le flop : Melvine Malard


Une après-midi un peu difficile pour la jeune attaquante. D'abord très discrète sur le plan offensif, elle a eu peu de bons ballons à exploiter. Elle a aussi manqué parfois de justesse technique. Pas toujours inspirée, elle a également joué de malchance en provoquant un penalty pour une main. On peut néanmoins souligner qu’elle a eu le mérite de beaucoup donner dans son couloir. Il faut également relativiser car Malard effectuait son retour de blessure. Elle a été remplacée à la 67e par Eugénie Le Sommer. A noter aussi la mauvaise nouvelle avec la sortie prématurée de Selma Bacha, visiblement sonnée.

14 commentaires
  1. Hannibal LectOL - dim 24 Avr 22 à 19 h 40

    Selma Bacha reviendra très vite ; elle était juste sonnée.
    Aui, Delphine Cascarino a fait un bon match, mais elle plafonne sur la saison. Quand elle a prolongé, elle-même et Sonia Bompastor étaient venues expliquer qu'un de ses axes de progression était de marquer beaucoup plus, et de viser le ballon d'or (je cite leurs propos). On en est loin. Et beaucoup de ses centres sont parfois vendangés. Ça n'est pas pour rien qu'elle a perdu sa place à droite en edF non plus...
    Malard effectivement était dans un jour sans et, si elle ne revenait pas tt juste de blessure, Le Sommer aurait débutée. Dimanche prochain ?
    Hegerberg n'a pas retrouvé son meilleur niveau, même si elle essaie beaucoup.

    Macario prend beaucoup d'importance. C'est très bien.

    J'espère que Griedge va très vite retrouver sa place. Buchanam (et Endler) nous coûtent le premier but que Sara n'aurait probablement pas encaissé.

    Je reste confiant pour le retour mais, avec la Juve, on a encaissé 4 buts largement évitables. Il faut cesser de se saborder.

    1. Le Bon - dim 24 Avr 22 à 20 h 30

      Sur le premier but, la fautive au départ est Horan.

      Pour Delphine, ses centres sont en général très précis (à comparer avec ceux de Carpenter).
      En revanche elle peut effectivement progresser face au but.
      Elle a fait une interception et a perforé la défense, mais n'a pas osé tenter de lober la gardienne avancée, essayant de revenir à toutes jambes.
      Je suis sûr qu'elle pouvait marquer.
      C'est une passeuse, qui n'a pas encore la culture du but.
      Mais cela vient...

    2. le_yogi - dim 24 Avr 22 à 21 h 08

      Buchannan j'ai quand même trouvé qu'elle avait sorti un bon match, bonne présence dans les duels à plusieurs reprises dans notre surface.

  2. dede74 - dim 24 Avr 22 à 20 h 06

    Oui, il faut arrêter et je compte sur Sonia pour bien analyser le match et en tirer les conclusions qui, je l'espère, apporteront la lumière.
    Si on arrive à se qualifier, ce sera très très très difficile contre le Barça, si Wolfsbourg ne renverse pas la vapeur, ce que je souhaite car, les allemandes ont un jeu qui nous conviendrait mieux. Le Barça, c'est encore très fort cette année ! quelle belle équipe et quel beau jeu !

    1. exile97 - dim 24 Avr 22 à 20 h 40

      Paris était prenable aujourd'hui. Dimanche prochain je crains le pire....

  3. Tigone - dim 24 Avr 22 à 20 h 14

    Aucune joueuse pour dire chut aux supporters ???
    Pourtant les BG étaient là ?

    1. exile97 - dim 24 Avr 22 à 20 h 39

      Tu as gagné le pompon.....

  4. exile97 - dim 24 Avr 22 à 20 h 32

    Je trouve que nos joueuses gardent beaucoup trop le ballon contrairement aux parisiennes qui ont un jeu beaucoup plus fluide. Fini le temps où les joueuses étaient tellement au-dessus et faisaient des différences individuelles. Wendy me semble dans le dur, elle se fait passer comme une débutante sur le 1er but parisien comme dimanche dernier en championnat.
    Lindsey Horan à peut-être un statut mais de mob point de vue elle aurait dû être replacée.
    Adda la tueuse aurait marqué dans les arrêts de jeu là, une passe à la gardienne Parisienne qui n'en demandait pas tant. Sincèrement un match pas du tout abouti.
    2021 fut l'année de la perte de tout. il me semble que ce n'était pas un accident. Nous sommes très loin de l'équipe qui en finale avait atomisé le Barça.
    Le nul à Saint Étienne ne me paraît pas un accident.....Franchement, je suis vraiment très déçu et désolé de ce que je vois depuis deux ans.

    1. JUNi DU 36 - dim 24 Avr 22 à 21 h 48

      C'est vrai que Wendy commence à peiner, les nombreuses années sont là. Après sur le but je pense qu'elle était pas encore dans le match, toute l'équipe d'ailleurs c'est fait prendre un peu à froid.
      Va falloir qu'elles sortent un gros match au retour, car 3-2 même si c'est une victoire ca reste néanmoin un résultat assez moyen.

  5. le_yogi - dim 24 Avr 22 à 21 h 08

    Je trouve quand même que Macario sort assez nettement du lot dans cette équipe, c'est plutôt sur elle que j'aurais titré.
    Les parisiennes, malgré des petits problèmes dans l'arrière garde, ont quand même développé des choses intéressantes dans le jeu, notamment avec Diani sur ce côté droit, j'ai eu un peu peur pour Morroni sur la fin de match.

  6. OL-91 - dim 24 Avr 22 à 23 h 26

    J'approuve vos commentaires qui sont moins pessimistes que réalistes. Nos filles tombent dans un manque de concentration qui fait penser aux garçons. Trop d'échanges de ballon aussi.
    Cependant, sur le premier but, j'ai signalé l'étourderie de Endler qui a mis en difficulté ses deux défenseurs de gauche en ne dégageant pas le ballon au loin. Une première fois, elle passe à la latérale qui, pressée, passe à sa coéquipière également pressée et qui doit repasser à sa gardienne. Celle-ci leur redonne tout de suite près le ballon alors qu'elles ont toujours la pression des mêmes attaquantes. Rebelotte mais cafouillis des deux défenseurs qui ne voient pas cette fois comment se débarrasser du ballon. C'est donc une Parisienne qui lui fera la dernière "passe".

  7. kedocteur - lun 25 Avr 22 à 12 h 12

    bien d'accord pour ADA qui me parait très loin de son niveau d'avant blessures

    1. Le Bon - lun 25 Avr 22 à 14 h 58

      Il n' y a pas que les buteurs (euses) qui comptent dans un match.
      Ada est très présente : c'est elle qui récupère le mauvais dégagement de la gardienne et fait une passe décisive pour Macario.

    2. Le Bon - lun 25 Avr 22 à 15 h 00

      Il n' y a pas que les buteurs (euses) qui comptent dans un match.

      Ada est très présente : c'est elle qui récupère le mauvais dégagement de la gardienne et fait une passe décisive pour Macario.

      Quelques secondes auparavant (32ème), Delphine, lors d'une récupération n'a pas semblé voir la gardienne avancée, sinon elle pouvait tenter le lob de sa vie...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut