Ada Hegerberg au duel avec Karchaoui @UEFA

OL - PSG (3-2) : les Fenottes mènent d’une courte tête 

Très disputé, ce match aller de la demi-finale de Ligue des champions entre l’OL et le PSG a tourné en faveur des Fenottes (3-2). Avant de se rendre à Paris, elles possèdent une courte mais précieuse avance.

Chaleureusement ovationnée lorsqu’elle a reçu son trophée pour son 100e match européen, Wendie Renard a ensuite connu un trou d’air. A la 7e minute, après une perte de balle de Kadeisha Buchanan, la Française a été mystifiée par le crochet de Marie-Antoinette Katoto. L’attaquante parisienne a conclu victorieusement cette action en trompant Christiane Endler (0-1). Mises dos au mur, les Fenottes n’ont pas tardé à réagir. Déjà plutôt supérieures, elles ont continué à avoir la mainmise sur la rencontre et ont été récompensées sur deux erreurs de la gardienne adverse. Une première fois sur Melvine Malard, ce qui a provoqué un penalty transformé par Renard (1-1, 23e), et dix minutes plus tard sur une mauvaise relance qui a profité à Ada Hegerberg puis à Catarina Macario (2-1, 33e). De quoi logiquement mener à la pause pour l’OL. 


Une défense parisienne en difficulté


La défense francilienne apprécie visiblement les cadeaux car sur une improbable mésentente entre Dudek et Votikova, Macario a poussé le ballon dans la cage pour creuser un écart (3-1, 50e). Mais cela fût de courte durée puisqu'une main de Malard dans sa surface a permis au PSG de réduire la marque par Paulina Dudek (3-2, 58e). Cela n’a pas vraiment refroidi l’Olympique lyonnais qui a continué de peser sur l’arrière-garde parisienne toujours très fébrile. En fin de partie, les coéquipières d’Amandine Henry ont resserré les rangs pour conserver cet avantage précieux, que Hegerberg a manqué de peu d’accentuer dans le temps additionnel. 

Avant de se rendre au Parc des Princes samedi prochain, cette confrontation est donc on ne peut plus ouverte, même si le groupe de Sonia Bompastor possède une courte avance qui n’est pas négligeable. Le deuxième round aura lieu le samedi 30 avril à 21 heures, avec au bout, un billet pour la finale.

21 commentaires
  1. OL-91 - dim 24 Avr 22 à 18 h 59

    Un sentiment d'incomplétude.

    Signaler
    1. OLVictory - dim 24 Avr 22 à 19 h 02

      Qui va au Groupama connait la manquitude

      Signaler
    2. Le_Lyonniste - dim 24 Avr 22 à 19 h 23

      C'est le suspense, mon cher !

      Signaler
  2. OL-91 - dim 24 Avr 22 à 19 h 00

    Il est confirmé que l'arbitrage est un métier.

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - dim 24 Avr 22 à 19 h 09

      Ouai pourtant niveau européen c'est tjrs mieux que dans nos championnat mais la elle aura pas été top, il y a un penalty qui manque au compteur.

      Signaler
    2. exile97 - dim 24 Avr 22 à 20 h 42

      Franchement ça c'est du sexisme, rien dans sa direction du jeu ne m'a choqué...N'est pas Turpin qui veut...

      Signaler
  3. Sébastien TTP - dim 24 Avr 22 à 19 h 08

    Match moyen de la part des lyonnaises, beaucoup de déchet dans le jeu, le milieu avait du mal à faire la liaison entre la défense et l'attaque.
    Un grand moment ce troisième but, avec une gardienne très inspiré

    Signaler
    1. exile97 - dim 24 Avr 22 à 20 h 43

      Elles gardent beaucoup trop la balle..

      Signaler
  4. Fab - dim 24 Avr 22 à 19 h 10

    Un match pas si simple : Le PSG a été mobile et pressait haut sur les 15 premières minutes (avec 1 but, puis les fenottes se sont remises dans la bonne direction même si il y a eu 2 cadeaux de la gardienne parisienne (aidée sur le 3ème but par sa coéquipière).
    Le retour ne sera pas facile car je trouve les parisiennes plus "vives" et Katoto ne se pose pas trop de question quand il s'agit de tirer ce qui fait mouche assez souvent ! Donc attention !
    Néanmoins, allez l'OL.

    Signaler
  5. Le_Lyonniste - dim 24 Avr 22 à 19 h 24

    J'espère qu'on les éliminera. Empêcher le P$G de gagner la LDC féminine sera toujours une immense satisfaction.

    Signaler
  6. Cicinho - dim 24 Avr 22 à 19 h 26

    Ça pourrait être pas mal au retour de retrouver Bacha plus haut, devant Morroni.

    Signaler
    1. Cicinho - dim 24 Avr 22 à 19 h 30

      En espérant qu'elle soit là !

      Signaler
  7. dede74 - dim 24 Avr 22 à 19 h 52

    Match décevant, Fenottes décevantes, trop de crispations, trop de précipitations ! quelques joueuses sont sorties du lot, Macario qui s'est bien battue, Delphine Cascarino, Buchanan, Bacha mais qui manquait un peu de sa force habituelle. M'ont déçu, Horan et Ada, qui manquait de munitions, Melvine Malard, cause physique, comme Selma. J'ai oublié Endler... pas rassurante du tout.
    J'ai peur que ce petit but d'avance, ne soit pas suffisant, le retour sera difficile et les parisiennes jouent limite agressives et, nous n'avons pas trop l'habitude d'être ainsi bousculé, on l'a vu contre d'autres équipes, en championnat.
    La rentrée d'Eugénie n'a pas été très bénéfique, elle vieillit notre championne, elle n'a plus le coup de rein d'antan ! elle semblait mieux à OL Reign.
    Il va falloir récupérer de ces efforts du jour et être prêtes pour samedi.

    Signaler
  8. dede74 - dim 24 Avr 22 à 20 h 17

    "Après la victoire de l'OL face au PSG (3-2) lors de cette première demi-finale de Women's Champions League, plusieurs joueuses lyonnais se sont exprimées au micro d'OL PLAY afin d'analyser la rencontre.

    Eugénie Le Sommer :

    On voulait gagner devant notre public. C’est toujours bien de mener avant le match retour. On sait que c’est la mi-temps de cette double confrontation. On veut aller à Paris pour gagner. Ce n’est jamais facile de rentrer dans ce genre de match avec beaucoup d’intensité. J’aurai aimé qu’on marque un but de plus pour se mettre à l’abri. On aurait pu mieux jouer certaines situations, avec plus de justesse devant. Je souhaite remercier le public qui a répondu présent, ça fait plaisir de voir un stade avec une telle ambiance.

    Catarina Macario :

    C’était un bon match, avec beaucoup de pression. Les deux équipes se connaissent très bien. On a su prendre l’avantage aujourd’hui, ça montre notre force collective. On doit continuer comme ça et gagner là-bas. Ça ne sera pas facile, comme aujourd’hui. On ne doit pas les sous-estimer et continuer à travailler.

    Camile Abily :

    On est contentes, mais on est un peu frustrées. On aurait aimé marquer ce 4eme but, on aurait pu maitriser un peu plus le match. Le pénalty leur fait du bien. Il ne faudra pas regretter les occasions de ce soir. On est encore très loin de la qualification. Il va falloir aller jouer et marquer là-bas, être rigoureuses.

    Sonia Bompastor

    On aurait aimé garder ces deux buts d’avance. On a du se bagarrer pour garder cet avantage d’un but. Il faudra analyser et tirer les bons enseignements de cette rencontre pour le match retour. On a manqué d’équilibre, on s’est beaucoup projeté, peut-être un peu trop. Les détails sont importants et se payent chers à ce niveau-là. On a une semaine avant le match retour avant bien récupérer. Il faudra être prêtes."

    © OLWEB

    22 274 spectateurs.

    Signaler
  9. exile97 - dim 24 Avr 22 à 20 h 47

    Franchement, pas de quoi être optimiste.

    Signaler
  10. jeepy - lun 25 Avr 22 à 5 h 08

    Cascarino, tres performante, a un gros défaut : elle porte un peu trop le ballon et oublie ses partenaires démarquées alors qu,elle a fait la différence. Dommage ...

    Signaler
  11. Darn - lun 25 Avr 22 à 9 h 03

    Je n'ai rien vu mais, 3-2 à domicile, aidées par la gardienne adverse, ça promet sans aucun doute un retour très difficile.

    Signaler
  12. kazo le rouge - lun 25 Avr 22 à 9 h 16

    ALLEZ LES FILLES!!

    GAGNER FACILEMENT CEST PAS MERITOIRE
    l'opposition avec le PSG est serrée, c'est l intérêt de la compétition
    elles ont gagné en coupe de france et l an passé
    c'est l heure de la revanche!!

    Signaler
  13. kedocteur - lun 25 Avr 22 à 9 h 34

    suis-je le seul à trouver qu'Ada Eggerberg n'est plus que l'ombre de la joueuse qu'elle a été ?

    Signaler
  14. stylo - lun 25 Avr 22 à 10 h 50

    on sent que le foot féminin est à un tournant générationnel. Ada, Eugénie sont en difficulté. J'ai trouvé Malard perdue sur le terrain, très souvent recadrée par selma. Bacha et Cascarino sont vraiment agréable à voir jouer pour leur investissement, elles ne trichent pas. La célébration de bacha à la fin, qu'elle fraicheur dans ce foot moderne robotisé !!

    Signaler
  15. XUO - lun 25 Avr 22 à 10 h 57

    Le jeu hésitant des Fenottes est à mettre en rapport avec celui des Parisiennes adeptes de la première intention. La cause : les joueuses sans ballon ne sont pas joueuses.
    C'est cette même coupable hésitation qui met notre défense en difficulté.

    Signaler

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut