OL : quand Jean-Michel Aulas se coupe de sa base

Édito - Jean-Michel Aulas n'hésite pas à le dire, sur Twitter, il sait ce qu'il fait. Sa stratégie visant à attirer l'attention pour qu'on laisse les joueurs tranquilles  est une réussite. Mais aujourd'hui, Jean-Michel Aulas se coupe de sa base.

Jean-Michel Aulas est-il en train de devenir un hyperprésident dont la communication est si envahissante qu'on finira par le ranger à côté des élites politiques déconnectées de la réalité ? Tout partait pourtant bien entre Aulas et Twitter. Sa double stratégie a été efficace pendant un temps. D'un côté bouclier, il attira l'attention sur lui et protégea son entraîneur et son équipe. De l'autre, média, créant lui-même de l'information. Jean-Michel Aulas a maîtrisé seul une communication directe sans le filtre des journalistes. Que l'on aime ou non cette méthode, force est de constater qu'elle avait le mérite d'être innovante à ses débuts. Mais depuis le mois d'octobre, la machine déraille, elle radote même. Jean-Michel Aulas ne parvient pas à passer à l'étape supérieure, on attend encore le JMA 2.0.

Les mots sont plus agressifs. Le président cherche à débusquer les faux supporters. Il y arrive parfois, au prix de dommages collatéraux qui font du mal à l'image du club. Tous ceux qui critiquent l'OL, y compris les plus fidèles, prennent le risque de recevoir la foudre divine en 140 caractères. Certains s'amusent à provoquer le président pour obtenir leur quinze minutes de gloire virtuelle grâce à une réponse, d'autres s'inquiètent simplement de voir chuter une institution pour laquelle ils ont donné beaucoup d'argent et de temps. Pour eux, point de salut, ils ramassent comme tout les autres. Jean-Michel Aulas est devenu incontrôlable, flingue à vue, quitte à blesser ceux qui l'aiment.

N'est pas Trump qui veut

Plus inquiétant pour l'institution qu'aime défendre le patron de l'OL, sa rhétorique sur Twitter fait aujourd'hui de plus en plus penser à celle que l'on entend dans les coulisses des partis politiques. Mais n'est pas Donald Trump qui veut. Ici on ne parle pas d'un homme qui a su utiliser la parole débridée à ses fins, mais bien d'un président d'un club de football qui ressemble de plus en plus à nos élites politiques dépassées, déconnectées des réalités. Quand Jean-Michel Aulas invite ses supporters à partir ou changer de club, cela ressemble étrangement à ce bon vieux : « si vous n'êtes pas d'accord avec moi, vous êtes contre moi ». Ce postulat d'un autre temps résonne encore aujourd'hui dans plus d'une fédération d'un parti et marque la fin d'un système. Mais comme en politique, le plus grand danger ne vient pas du peuple, mais bien de l'intérieur même de l'institution, incapable de garder le contact avec sa base. La fuite en avant devient perpétuelle, sans remise en cause, refusant les critiques qui ne sont souvent que des inquiétudes de passionnés. Par son comportement, Jean-Michel Aulas oublie que bon nombre de supporters ont simplement envie de s'évader avec l'OL, vivre une aventure qui les sortira d'un quotidien parfois difficile, miné par la crise.

Nous avons créé un monstre

Il est simple de jeter la première pierre à Jean-Michel Aulas, mais cela serait oublier que nous, journalistes, sommes aussi responsables de cette situation. Nous avons été ravis d'avoir un homme comme celui-là en face, prêt à faire buzzer nos articles grâce à un simple clic. Pour certains, la stratégie a été de faire des interventions radio télé et papiers volontairement provocateurs pour chercher un clash synonyme d'audience. Quand Aulas a arrêté de twitter en septembre, certains s'inquiétaient d'avoir perdu la poule aux œufs d'or. Nous avons repris ses tweets, nourris son propre média pour fournir du contenu aux nôtres. Nous sommes tout aussi coupables. Nous avons créé un monstre qui nous dépasse et est devenu un potentiel danger pour sa propre institution. A OetL, nous avons réfléchi à l'idée même de faire cet article, nous disant qu'il ne ferait que participer un peu plus à ce cercle vicieux dont personne ne ressortira gagnant. En l'état actuel, c'est sans doute le dernier que nous consacrerons à la communication de Jean-Michel Aulas, car parler de tout cela n'est un service rendu à personne, qu'il soit dirigeant ou supporter.

Et maintenant, on fait quoi ?

Il est clair que beaucoup continueront de rependre les tweets de Jean-Michel Aulas, de chercher le clash avec lui, mais la seule solution censée aujourd'hui semble de tout simplement de passer à autre chose. Ne nous laissons plus avoir par la stratégie du bouclier et acceptons de voir la réalité en face même quand elle n'est pas positive. Ce qui ne pourrait être que du foot est devenu bien plus que cela. Nous prenons les mêmes travers que la politique minée par l'hypercommunication. Même si le club renoue avec les bons résultats, si nous continuons tous sur ce chemin, les cicatrices seront telles que plus rien ne sera comme avant. Comment réagir quand un passionné de l'OL se fait insulter ? Que se passe-t-il dans sa tête quand par amour pour son club il a fait les pires déplacements, quitte à finir le mois à découvert et se retrouve aujourd'hui traîné publiquement dans la boue pour avoir fait part de ses inquiétudes ? Aucun club de foot ne devrait en être là. Aucun président de toute sorte ne devrait parler à ses supporters de la telle manière et même aux autres. Nous en sommes au niveau d'un Nicolas Sarkozy et son « casse-toi pauvre con ». Une histoire dont l'épilogue s'est terminé dimanche soir avec une élimination lors des primaires. Pour la survie de l'institution, revenons tous aux fondamentaux : le foot doit rester une passion et une échappatoire pour  « donner un peu de bonheur à ceux qui n'en reçoivent pas toujours ». Cette phrase, elle est d'un autre Jean-Michel Aulas, qui semble avoir disparu, ou du moins, est devenu inaudible.

51 commentaires
  1. OL48 - lun 21 Nov 16 à 17 h 51

    Oups! Vous avez fait un article sans langue de bois qui va faire jaser dans les chaumières.
    Il y a beaucoup de vrai dans les excès et les dérives présidentielles, mais effectivement, cet article ne changera rien car Aulas n'est plus assez lucide pour écouter les critiques, même constructives. Les seuls qui pourrait tempérer la situation se trouvent au coeur du conseil d'administration du club, sauf si là aussi la main mise d'Aulas empêche toute discussion.
    La fin de l'article est quand même un peu excessive, avec des envolées de plume pour mentionner le supporter en difficulté financière qui se fait trainer dans la boue au travers des tweets. Il y a souvent aussi des excès d'agressivité dans les tweets de supporters qui se régalent à attiser le feu.
    Il faut absolument que l'on prenne un directeur sportif compétent qui permettra à Aulas de se consacrer à fond dans son domaine de compétence.

  2. rastaman - lun 21 Nov 16 à 17 h 54

    Oulla l'article va laisser des traces si par mégarde le jean mi tombe sur l'article il va grincer des dents...en tout cas bravo pour l'article qui MALHEUREUSEMENT dit beaucoup de vérité....

  3. rastaman - lun 21 Nov 16 à 17 h 56

    Y a t'il un bon psychologue au parc ol car à mon avis va en falloir un ...mdr

  4. rastaman - lun 21 Nov 16 à 17 h 58

    en tout cas allez l'ol pour aller gagner notre prochain match de league des champions on y croit...

  5. OLVictory - lun 21 Nov 16 à 17 h 59

    Je pense que "couper de la base" est assez loin de la réalité. Pas encore du moins. Disons qu'il ne fait plus l'unanimité, alors qu'il était plébiscité jusqu'au départ de Puel. Ensuite on a vu le club chuter et Aulas en faire trop ou pas assez dans la gestion sportive.
    Le parallèle avec Sarkozy fait peur. 😆

    1. juldec - lun 21 Nov 16 à 18 h 29

      Pour rappel, jusqu'en 2001, JMA n'a rien gagné avec l'OL. Pas certains qu'il était vraiment plébiscité à la fin des années 90.

      1. OLVictory - lun 21 Nov 16 à 20 h 38

        Avant qu'il fasse du bon boulot il est vrai qu'il y avait moins de gens pour souligner qu'il faisait du bon boulot. Je suppose que tu vas t'en offusquer aussi...

  6. OLVictory - lun 21 Nov 16 à 18 h 02

    On reproche toujours aux journalistes d'être soit complaisants soit partiaux. Là j'attends les réactions.

  7. rastaman - lun 21 Nov 16 à 18 h 07

    ben là franchement ç'est tranchant comme avis on attends la réaction de jean mi...lol

  8. rastaman - lun 21 Nov 16 à 18 h 08

    quant à sarko ben il a fait son temps et beaucoup trop d'erreurs ..il en paie le prix..et tant mieux pour la France...

    1. OLVictory - lun 21 Nov 16 à 20 h 20

      Hier j'ai fait péter une petite Chartreuse pour fêter ça !

      1. XUO - lun 21 Nov 16 à 21 h 47

        Nous en sommes au niveau d’un Nicolas Sarkozy et son « casse-toi pauvre con ». Une histoire dont l’épilogue s’est terminé dimanche soir avec une élimination lors des primaires.

        -----------
        Erreur, Sarkozy sera tôt ou tard président du PSG. Il n'a donc pas fini de nous enquiquiner.

      2. Florent Deligia - lun 21 Nov 16 à 22 h 22

        Si votre prédiction se réalise, on vous offre un café et une brioche praline à la rédac avec grand plaisir !

  9. JAJA69 - lun 21 Nov 16 à 18 h 12

    "Qu'en termes élégants, ces choses-là sont dites". Oui M. Deligia vous avez (malheureusement) raison. On est en train de le "perdre" là JMA et j'imagine que personne dans son entourage n'a "droit au chapitre" pour lui faire prendre conscience de ses débordements vis-à-vis des supporters ? Mais cela lui ferait pas de mal de "tomber" sur votre article.

  10. Ismael Bakekolo - lun 21 Nov 16 à 18 h 18

    Espérons que le président tombera sur cet article. Quand bien même il tombe dessus je pense qu'il n'est plus assez lucide pour faire son autocritique et se remettre en question.

  11. juldec - lun 21 Nov 16 à 18 h 27

    Bonsoir. J'ai du mal à saisir le sens de votre article.
    JMA est dirigeant d'un club de sport, il est interpellé directement, il répond.
    Les individus interpellés devrait peut-être soupeser leurs paroles avant de parler publiquement.
    C'est tellement facile de se cacher derrière son clavier (ou dans une tribune au milieu d'un groupe)

    Et puis "JMA se coupe de sa base" ! Quelle base. Très très rares sont les clubs dont les bases sont les supporters.

    La question qui me semble importante aujourd'hui est la place des supporter dans un club de foot.

    Perso, je crois que les supporters se donnent une place plus importante qu'ils ne devraient avoir, à donner des avis de pseudo expert et des leçons à tout le monde. Avant ça se limitait au salon, au café du commmerce, (ou à faire un procès en incompétence de Bruno Genesio totalement inadmissible, l'an dernier, lors de sa nomination)

    Quand je vais à un concert, si cela ne me plait pas, je vais pas sur twitter ou sur un forum pour insulter le metteur en scène, dire à l'ingé lumière qu'il aurait du mettre du rouge à la place du bleu ou encore dire que le groupe aurait du recruter tel ou tel guitariste car il était bien meilleurs. Je n'y retourne pas, je n'écoute plus, point.

    Aucun dirigeant de club (du plus petit au plus gros) n'oblige quelqu'un à se saigner financièrement et moralement pour un club.
    Et si certains ont besoins de l'OL pour s'évader d'un quotidien difficile, cela n'autorise pas l'insulte publique (sur forum ou au stade).

    Sportivement, la vie d'un club de foot est fait de cycles, tous les clubs connaissent des hauts et des bas, même le Real, même Barcelone (mais souvent les supporters ont peu de mémoire).
    Cela tient aux dirigeants, aux coach mais surtout aux joueurs qui parfois, miraculeusement, forment un équipe et gagnent des titres.

    à bonne entendeur, vive les émotions du foot et l'OL !

    1. janot06 - lun 21 Nov 16 à 22 h 52

      Tu as su mettre sur le "papier" mon ressenti à la lecture de cet article dont l'opportunité m'échappe.
      Je ne vais pas encore dire que M.Deligia règle ses comptes, il me répondra une fois de plus qu'il s'entend très bien avec M.Aulas et qu'il lui arrive de souvent discuter avec lui d'une façon cordiale ; quelquefois, qu'il me soit permis d'en douter, à moins qu'il n'y ait un fond d'hypocrisie, ce qui me poserait pas mal de questions quant à poursuivre ma participation à ce forum.
      Mais oui, je me pose des questions.
      A quoi sert cet article dans une période difficile du club qui tente de relever doucement la tête ?
      Il tombe comme un cheveux dans la soupe et je ne l'apprécie nullement, même si d'autres ici semblent en faire leur choux gras. On sait que le sensationnel attire les mouches...
      Quant aux rapprochements sarkhoziennes ou trumpiennes, laissez-moi rigoler ! Comparons ce qui est comparable et de grâce, laissons les politiques là où ils sévissent, et pas forcément pour notre bien être !

      1. Florent Deligia - mar 22 Nov 16 à 0 h 33

        Bonsoir, encore une fois, je ne règle pas mes comptes et pas de timing programmé. Le papier arrive après un moment d'escalade dans la com du président sur Twitter. Quant à nos échanges, sachez qu'ils ne sont nullement hypocrites et que les propos que je peux tenir avec lui sont les mêmes que j'écris ici. Cela n'a jamais empêché le débat et les conversations directes mais constructives entre le président et nous.

        De plus, nous mettons régulièrement en avant ici d'autres choses très positives comme OL fondation, la cité des entreprises ou le partenariat avec Nes et cité (je ne vous ai pas vu dire que nous réglions des comptes lors de la publication de ces articles...).

        Enfin, concernant votre départ, je ne le souhaite pas. OetL est aussi un lieu d'échanges et de débats où tous les points de vue sont les bienvenus.

  12. Florent Deligia - lun 21 Nov 16 à 19 h 25

    Bonsoir à tous, déjà merci d'avoir lu le papier et pour ce débat constructif.
    Pour la base, elle est large, elle va des supporters, mais aussi clients. Tous ne sont pas sur Twitter. Mais quand les médias reprennent les tweets de JMA, ils leur donnent une amplification telle qu'ils touchent ensuite des gens qui ne sont pas sur le réseau et n'en ont pas les codes. Cela a pour finalité de braquer et d'agacer. Nous sommes tous d'accord pour dire qu'il est simple de se cacher derrière un pseudo ou un clavier et que les gens qui se font clasher ne récoltent que ce qu'ils sèment. Pourtant, en tant que personnalité publique, JMA ne peut pas s'abaisser à cela, car ses propos seront forcément retournés contre lui. Plus qu'un président, JMA représente une marque qui a de grande ambition dans le secteur du divertissement, on n'imaginera jamais le patron de Disney faire cela. Le Parc OL est plus qu'un stade, c'est un pôle de loisir, JMA doit donc protéger cette marque pour convaincre le plus grand nombre.

  13. mwayovie - lun 21 Nov 16 à 20 h 03

    Il n'y a rien d'avilissant à paraphraser quelqu'un d'autre sur un sujet à caractère public. Car le faire, c'est simplement reconnaître, sans se sentir rabaissé en quoi que ce soit, que sa propre appréciation se trouve pour l'essentiel dans un propos précédent. Je veux dire en l'occurrence que sur le sujet abordé par l'article, Julden, du reste approuvé par Beeeeen, a une opinion similaire à la mienne. L'an dernier, je m'étais déjà longuement exprimé sur la question.

  14. Tempo - lun 21 Nov 16 à 20 h 05

    Bonsoir,
    Il y aurait beaucoup de choses à dire sur le message, du titre, du fond, de sa forme.
    Maintenant il est difficile de le faire sur un clavier.
    Là où je suis d'accord avec vous c'est que maintenant un supporter est bien plus qu'un spectateur.
    Aulas nous demande le matin d'acheter ces fichues actions à 24 Euros, ensuite à midi des émissions d'obligations à travers les opérations OCEANE, les opérations OSRANE. Bref on ne peut pas demander à son client de s'investir à perte dans son club le matin, le midi pour se faire traiter de je ne sais quoi le soir. Comme disent certains, nous ne sommes pas des Kleenex.
    Aulas a réussi à faire de Lyon un grand club mais également à se faire connaitre via l'OL. Ce qui me dérange vraiment le plus, c'est précisément le soir de match en dehors des bars de Lyon, d'entendre autour de moi des personnes dire qu'ils supportent deux clubs : celui de leur coeur et celui qui joue contre Lyon pour embêter Aulas. Lyon n'a pas réussi à se faire aimer en France. Aulas y est pour beaucoup.

  15. Florent Deligia - lun 21 Nov 16 à 20 h 47

    Pour l'aspect pôle de loisir, on a fait un gros papier dans le Lyon Cap de ce mois-ci. Ils consacrent des loges pour se faire coiffer avant et après le match, vont faire une tribune famille comme à Gerland. Bref, ils veulent clairement attirer le plus de monde. Après, pour les médias, même le figaro commence à faire des articles sur Aulas et Twitter. Ca dépasse le sportif, même si on est toujours surpris de voir dans le TGV des grands patrons lire la tribune, mais aussi l'équipe.

  16. MonsieurKik - mar 22 Nov 16 à 7 h 06

    Nouvelle com de aulas
    en gros il faut mieux jouer la ligue europa car il pourra accueillir plus de matchs ...
    Quelle ambition !
    aulas n'est plus président du club ol mais du stade qu'il doit rembourser et c'est le sportif qui en pâti .

  17. OLVictory - mar 22 Nov 16 à 8 h 12

    Je me pose la question depuis un moment, ça sert à quoi de participer à un forum pour écrire quasiment 100% de message qui critiquent les autres participants ?

  18. Altheos - mar 22 Nov 16 à 8 h 44

    Il y a quand même une vérité dans cet article qui personne ici ne peut nier :
    Il y a encore 5 ans, malgré la période Puel, JMA faisait l'unanimité (ou presque) auprès des supporters de l'OL.
    Il suffit de lire les commentaires de ce site pour se rendre que ce n'est plus du tout le cas.
    Cela va au delà de sa com' sur Twitter qui fait plus de mal que de bien à l'OL.
    Répondre à un tweet agressif sur le même ton n'est pas très intelligent mais c'est la règle du "jeu".
    Ce qui me gène plus, c'est quand JMA et Lacombe considèrent les réflexions posées et inquiètes des supporters de l'OL comme "le café du commerce".
    Il suffit d'écouter le "off" de la dernière émission avec Duverne. Ces 30s dispos sur YouTube qui se passent pendant la coupure pub de TLM sont révélatrices : on ne peut pas accuser Duverne de ne pas connaître un minimum le foot, de même que Nico.
    Quand les supporters disent que le recrutement a été fait en dépit du bon sens ce n'est pas qu'une discussion de prolos avinés au comptoir du coin. Quand on stigmatise le fonctionnement des instances dirigeantes de l'OL, c'est aussi du bon sens.
    Mais ce mépris affiché par ces mêmes instances pour les supporters qui ne sont plus pour JMA que des machines à Cash, des "consommateurs" de la marque OL, c'est juste insultant et abject.
    L'homme d'affaire est avisé et visionnaire.
    Quand Lacombe avait encore ses facultés de conseiller, le sportif et la gestion se combinait avec les résultats que l'on sait.
    Mais depuis que Lacombe est aux fraises et que JMA refuse de déléguer, l'OL accumule une somme de problème délirant du point de vue sportif, que ça soit dans l'organisation du recrutement, de la cellule performance ou dans le choix du staff.

    En ce moment, je suis désolé, mais l'omnipotence de JMA est nettement plus un frein et un handicap qu'un atout pour l'OL.

  19. Monrne - mar 22 Nov 16 à 9 h 28

    De la tolerance et du respect de la part de tous supporters qui twitent et président qui reponds voila ou le bât blesse.

  20. Monrne - mar 22 Nov 16 à 9 h 33

    Olv continue de poster tes opinions permettent de discuter meme si je ne suis pas toujours d'accord avec toi.
    Meme Gone2 si il reste correct a sa place ici et pourtant avec lui je suis rarement d'accord.
    La meme chose que pour les twits tolerance et respect.

  21. Sony07 - mar 22 Nov 16 à 10 h 18

    Complètement d'accord avec cet article, il reflète le fond de ma pensée et j'avais écrit sur ce blog qu'on était en train de perdre notre président il y a peu. Et quand je lis dans le progrès que notre jean mimi se demande si c'est pas mieux de jouer l'Europa league que la LDC je ne peut m'empêcher de me dire que j'avais raison : il n'y a plus qu'une chose qui attire le président c'est l'argent et le fait qu'on parle de lui, en gros le sportif il s'en tape, sa statégie c'est de se qualifier pour la LDC, toucher un joli pactole puis finir 3ème dans la poule et jouer 3/4 matchs en EL. La preuve qu'il se coupe bien de sa base (les supporters) il n'y a qu'à faire un sondage pour savoir pourquoi OL n'est pas un club aimé en France ? je mets un billet sur la réponse qui arrivera en tête : JMA. Pour les pros Aulas j'ajoute que je n'oublierai jamais ce qu'il a fait pour l'OL, j'étais supporter quand on était en L2, mais maintenant s'il respecte le club ou l'institution comme il se plaît à le dire, il devrait prendre du recul et ne pas faire la saison de trop à l'image de politiques . Bravo Florent

    1. Gones2wano - mar 22 Nov 16 à 10 h 27

      Oui bah demandons leur si c'est par jalousie plutôt
      Ce pays est rempli de jaloux lorsque son voisin réussi mieux que lui même, l'argument aulas est un purement mensonger et cela leur permet de ne pas reconnaître leur jalousie profondément ancré en soi
      D'ailleurs tout les faux débat sur l'arbitrage ou les soit disant passe droit de aulas sont là pour couvrir la haine de la réussite que ce soit sportive et financière

  22. Gones2wano - mar 22 Nov 16 à 10 h 22

    Je pense vraiment que vous partez trop loin , aulas est critiqué pour ces choix sportif Genesio fournier valbuena mapou ou Morel par exemple
    Mais en aucun cas ces Tweet le dessert, faut pas oublier que la plupart viennent l'interpeller violemment et cherche un buzz en l'agressant en esperant une reponse de aulas, de plus une grande partie ce fait même passer pour supporter lyonnais pour avoir un permis de l'insulter en brandissant l'argument "nous vous interpellont pour le bien du club"
    Aulas est largement majoritaire et si un référendum sur son maintient en tant que président avait lieu il serait approuvé à plus de 95%
    Votre article et non représentatif de la grande majorité des supporter lyonnais, vous êtes en total décalage avec la réalité
    Et pour ceux qu'il disent oui c'est à cause de lui que nous aime pas, premièrement on s'en tape qu'il nous aime et Deuxièmement nous somme plus en 70 ou les français supporté le seul clubs télévisé quoi qu'on fasse nous serons détesté tant que nous serons en haut, les gens commencé à nous apprécié quand nous étions en crise avec Garde car nous étions devenu qu'un faire valoir maintenant qu'on revient au top il nous deteste et le fait que nous soyons proprio de notre propre stade les rends encore plus dingue
    Vive aulas président (mais qu'il ne touche plus au mercato et au choix du coach )

    1. OLVictory - mar 22 Nov 16 à 12 h 17

      Personne n'attend d'un homme qui a de grosses responsabilités et dont l'emploi du temps est normalement assez chargé, qu'il réponde à des inconnus qui l'insultent, à des ados qui parlent une langue inconnue ou au café du Commerce dont je suis un membre actif, qui détient La Vérité.
      Mais vraiment personne. C'est une erreur de sa part de croire que ça sert le club. Il devrait exposer sa vision sans s'abaisser à des dialogues agressifs et sans issue.
      Personne n'attend non plus de lui qu'il clasche et méprise ouvertement ses propres clients. Et là c'est plus seulement une erreur ça devient malsain.
      Les journalistes et suiveurs sont nombreux à alerter sur cette dérivé inquiétante, c'est une chance pour le club d'avoir ces retours de la base, mais à condition de bien vouloir écouter.
      C'est comme ça que je comprend cet article et j'en remercie son auteur car c'est un cadeau qu'il fait au club.

  23. Gones2wano - mar 22 Nov 16 à 10 h 33

    D'ailleurs lorsque aulas à vendu ces part de la cegid sur tout les article nous informant de cette information sur kes site de foot des type venait calculé et dire que aulas n'allait que touché....
    Ne vous voilé pas la face la 1er défaut de aulas pour nos ennemi et sa réussite
    Et je le répète arrêté d'écrire que aulas ce coupe de sa base c'est de la désinformation digne d'un stephanois ou d'une dictature, qu'il soit critiqué sur des choix sportif ok mais de là à faire un tel article c'est une blague

  24. dada - mar 22 Nov 16 à 10 h 57

    salut a tous
    la com du prez a gracement nourri les médias et lui avec, mais là, la langue de bois permanente, voir le mensonge parfois aussi, ont fini par ternir une image de grand patron qu'il est.
    si sportivement parlant çà suivait on ne dirait pas grand chose, mais hélas les promesses n'ont tenue on affaibli son image de grand boss
    alors les médias et les supporters lui retourne une com moins élogieuse, rien d'anormal
    taper sur le supporter en le prenant de haut n'est pas une bonne posture, ce qui ne veut pas dire que le supporter a raison, mais la manière de l'un est l'autre doit être franche pour être comprise a défaut d'être acceptée
    mr aulas laisser votre orgueil de côté parfois et ne promettez plus ce que vous ne pouvez pas tenir, personne ne vous en voudra
    bonne chance car au fond vos grands défauts sont hélas aussi vos grandes qualités

  25. janot06 - mar 22 Nov 16 à 11 h 32

    Une petite précision dans ce que j'ai dit plus haut.
    Je ne critique pas le contenu de l'article de M.Deligia, j'ai souvent dit que je n'aimais pas les tweets de JMA, je discute simplement de son opportunité dans la période actuelle de redressement délicat où le club a besoin du soutien de tous ses supporters.
    La publication de cet article dans une période charnière ne fait que raviver certaines rancœurs ou autres griefs.

  26. OLVictory - mar 22 Nov 16 à 11 h 54

    Et le club qui m’inspire le moins ? Lyon. C’est un club bizarre. Il a tout pour être populaire. C’est l’anti-Qatar. Il s’est construit tout seul avec plein de jeunes. Il pourrait être le Nantes des années 2010. Mais le président Aulas dégage un truc pas sain. Il ne me donne pas envie de rire de l’OL » confie Julien Cazarre

  27. janot06 - mar 22 Nov 16 à 12 h 36

    Ben c'est très bien : je n'ai pas envie que l'on rit de mon club.
    Que Julien Cazarre continue son chemin ; perso, je ne croise pas le sien et comme disait quelqu'un célèbre ici : "Julien Cazarre ? C'est qui ? C'est quoi ?..."

    1. Altheos - mar 22 Nov 16 à 13 h 44

      Ça dénote juste de la perception de l'OL pour la grande majorité des amateurs de foot non-lyonnais.
      Cazarre est aussi légitime que toi ou moi pour donner son avis sur l'OL.
      L'OL comme la ville de Lyon d'ailleurs est atypique.
      Mais de là à susciter la défection de sa propre base, c'est grave non ?
      Comment un club de foot peut-il vivre sans supporters ?

      1. janot06 - mar 22 Nov 16 à 14 h 00

        Oh mais, ce Julien Cazarre peut penser et dire ce qu'il veut, c'est son droit.
        Personnellement, je me fiche de son ressenti.
        Je ne le connaissais pas avant. Je n'ai pas plus envie de le connaître après.

      2. janot06 - mar 22 Nov 16 à 14 h 06

        "Mais de là à susciter la défection de sa propre base, c’est grave non ?"
        Faire une généralité d'un ou deux cas particuliers recadrés d'un tweet vigoureux en réponse à d'autres plus ou moins provocateurs est une façon de faire plutôt extrapolant, non ?
        Encore une fois, et que ce soit clair, je n'approuve pas la communication "aulasienne" par le biais des tweets.

      3. Gones2wano - mar 22 Nov 16 à 14 h 22

        +100 janot

      4. Altheos - mar 22 Nov 16 à 20 h 41

        Je ne parle des tweetos qui se font recadrer.
        ceux là je m'en fous.
        Je parle des bad gones, des sups comme moi ou OLVictory qui se font vilipender par Aulas pour être des "cafés du commerce" et qui ne doivent être bon qu'à fermer leur gueule et à payer (cf les déclas de Lacombe par exemple).
        Je ne me sens pas seul, j'en parle avec mes potes, avec d'autres sups et on fait tous le même constat.

  28. alejandro - mar 22 Nov 16 à 13 h 22

    A marseille, Aulas serait un dieu vivant.

    1. Altheos - mar 22 Nov 16 à 13 h 48

      Et alors ?
      Je ne suis pas jaloux de l'OM, ni de son palmarès et surtout pas de l'ambiance bien dégueulasse autour de club avec les intérêts mafieux, les car-jackings, les cambriolages, la mairie bien pourrie qui ne pense qu'à prendre sa thune pour le vélodrome, etc.

      1. janot06 - mar 22 Nov 16 à 14 h 03

        Eh oui, l'OL et son président tweeteur, à côté, ce sont des enfants de cœur !

      2. Gones2wano - mar 22 Nov 16 à 14 h 21

        Pk parler de car jacking,palmarès etc il dit juste que aulas serai adulé la bas c'est tout

      3. alejandro - mar 22 Nov 16 à 15 h 26

        C'était juste un constat qui m'est venu à l'esprit. Un constat un peu hors sujet, je vous l'accorde

    2. OLVictory - mar 22 Nov 16 à 14 h 10

      Stop au Aulas bashing, tu vas trop loin.

  29. Gones2wano - mar 22 Nov 16 à 14 h 34

    Sinon flotent deliga je vous suit sur Twitter et vos Tweet devienne ridicule de mauvaise foi, pk partir dans un tel combat politique anti aulas et surtout ol ?
    Pour ceux intéressé par le Tweet en question
    https://twitter.com/FlorentDeligia/status/801030025147510785

  30. Florent Deligia - mar 22 Nov 16 à 14 h 39

    Cher Gones2wano, ne vous faites pas de film. Combien de papiers positifs sur des aspects positifs du club ? C'est trop simple d'attaquer sur un point, mais n'oubliez pas d'être objectif et de parler de tous les autres. Je peux faire comme vous et dire que je suis un pro OL avec des papiers comme ça : http://www.olympique-et-lyonnais.com/parc-ol-une-cite-des-entreprises-pour-plus-demplois,126550.html ou bien http://www.olympique-et-lyonnais.com/nes-cite-aulas-leur-combat-pour-les-banlieues,118648.html

    Tout est relatif. Ce qu'a fait le marketing est une erreur qui peut valoir des problèmes avec la CNIL.

    NB : nous avons été invités par le club pour tester l'expérience VIP, cela donnera un papier vendredi et vous verrez que certaines choses sont très positives, comme d'autres à améliorer.

    1. Gones2wano - mar 22 Nov 16 à 15 h 20

      Merci d'avoir pris la peine de me répondre

  31. poussin - mer 23 Nov 16 à 15 h 19

    La communication d aulas s est beaucoup dégradé depuis quelques temps. Le président qui avait toujours un coup d avance sur les autres à prit surtout beaucoup de retard. Ces tweet mesquin et parfois de non sens sont en train de faire beaucoup de mal au club. Vendre son nouveau stade au grand public est une chose mais dénigrer ses propres supporters, faire le moralisateur devant le psg alors qu il reverrai d avoir le même puits sans fond ou encore s insurger contre les médias en est une autre. Il faut qu il retrouve de la hauteur mais oubli la démesure de ses propres paroles. Qu il arrête les effets d annonce qu il ne pourra pas tenir (recrutement, ldc, préparateur physique,directeur sportif). Tout se solde par des échecs en ce moment donc qu il prenne du recule, organisé correctement l organigramme du club et développe son joujou économique parc ol qui attention toujours son naming. Il perd son temps sur Tweeter même si à la base l idée était bonne , elle est aujourd hui le problème principal. Travailler un peu plus dans l ombre avec d excellent résultat sportif lui apportera autant que de vomir des non sens dans les médias en regardant son club sombrer.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut