(Photo by JACK GUEZ / AFP)

OL : qui sont les adjoints de Peter Bosz ?

On connaît désormais le staff qui entourera Peter Bosz pour les deux prochaines saisons à l'Olympique lyonnais. Parmi eux, trois fidèles du coach néerlandais.

Comme annoncé par Jean-Michel Aulas sur notre plateau de "Tant qu'il y aura des Gones" le lundi 7 juin, le staff de l'Olympique lyonnais pour les deux prochaines saisons est un mélange d'anciens de l'OL et de fidèles de Peter Bosz. En effet, il emmène avec lui ses deux adjoints néerlandais et son jeune préparateur physique au parcours étonnant. Focus sur les trois nouveaux visages du banc rhodaniens.


Hendrie Krüzen, l'inséparable de Bosz


Figure de l'Heracles Almelo dans les années 80, l'ancien joueur professionnel a notamment remporté l'Euro 1988 avec les Pays-Bas. C'est aujourd'hui un très bon ami de Peter Bosz qui affirmait "aller nulle part sans Hendrie". Des mots prononcés lors d'un documentaire de Fox Sports axé sur l'adjoint du Néerlandais, pourtant discret dans les médias. Un aperçu de la relation entre les deux hommes, qui "partent en vacances ensemble deux fois par an" selon la chaîne. Preuve de leurs liens très forts, le nouvel entraîneur de l'Olympique lyonnais estimait "qu'une seule opinion comptait pour lui, celle de Krüzen".

On apprends également que Johan Cruyff est venu rendre visite aux deux hommes à Tel Aviv après leur départ de l'Ajax, suite à un désaccord. "Il a eu une influence majeure sur notre façon de travailler" révèle Hendrie Krüzen. L'adjoint est un très proche du coach lyonnais et travaille avec lui depuis de nombreuses années. Au vu des déclarations de ce dernier, il semble logique de les retrouver ensemble sur le banc de l'OL pour la saison prochaine.


Rob Maas, ami de longue date


L'homme de 51 ans est aussi un ancien professionnel qui a notamment joué 9 ans en Bundesliga. Passé par Feyenoord entre 1993 et 1996, c'est là-bas qu'il rencontrera Peter Bosz, lui aussi joueur au club d'Eredivisie entre 1991 et 1996. Reconverti entraîneur après la fin de sa carrière, Rob Maas retrouve son ancien coéquipier sur le banc du Vitesse Arnhem, en 2014. Il assurera même l'intérim après le départ de ce dernier à la tête de l'équipe. Il n'est pas conservé et s'engagera avec le SC Cambuur en 2016, toujours dans ce rôle d'entraîneur principal. Quatre mois après sa nomination, il est limogé alors que le club est 14e après 10 journées. Il choisira de repasser adjoint avant de rejoindre Bosz à Leverkusen pour former un trio avec Krüzen.

Lors de son expérience au Bayer, Rob Maas révélait une anecdote sur sa manière d'apprendre la langue. "Parlons-nous néerlandais entre nous ? Non", disait-t-il. "Quand nous sommes au travail, bien sûr, nous essayons de parler allemand, c'est normal. Lorsque nous sommes ensemble dans la voiture, nous parlons aussi allemand. Puis on se rend compte nous pouvons passer au néerlandais. C'est toujours drôle", précisait ensuite le technicien pour expliquer sa volonté de pratiquer la langue du pays où il entraîne.


Terry Peters, l'expert de la condition physique


À 34 ans, le nouveau préparateur physique de l'OL a déjà une belle expérience dans son domaine. D'abord entraîneur avec l'équipe olympique des Pays-Bas, il a travaillé sur de nombreux sports différents tels que le tennis de table, le cyclisme sur piste ou encore le volley-ball. Dans un podcast pour Science for Sport, il expliquait "avoir réalisé qu'il préférait travailler dans un environnement où il pourrait fréquenter les mêmes athlètes au quotidien, dans l'optique d'établir un processus plus orienté".

Il s'est ensuite spécialisé dans le football à Arnhem. "Je suis resté 7 ans au Vitesse Arnhem et j'ai rencontré de très bons entraîneurs. L'un d'entre eux m'a emmené à Dubai pour travailler en tant que coach force et condition physique. J'ai ensuite rejoint Peter Bosz à Leverkusen où j'occupais justement ce poste", a-t-il ajouté. Mettant l'accès sur l'endurance et le volume de jeu, le préparateur physique parle ensuite de sa méthode. "La technique et l'intensité sont primordiales. Au fur et à mesure, nous essayons d'allonger l'intensité des exercices. L'objectif est de faire en sorte que les joueurs soient capables d'accumuler la fatigue afin d'enchaîner les matches", a-t-il détaillé lors de son passage au Bayer Leverkusen.

Les trois Néerlandais comptent sur leur complicité pour mettre en place leurs idées et devraient rapidement s'adapter au pays. Peter Bosz affirmait à son arrivée que "ses adjoints devront au plus vite parler la langue pour se faire comprendre". Premier aperçu des schémas tactiques face à Bourg-Péronnas pour le première rencontre de préparation des Lyonnais, le 10 juillet.

1 commentaire
  1. Darn - mar 29 Juin 21 à 9 h 18

    Il va devoir apprendre à prendre en compte l'opinion du Juni !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut