OL : regardez « Tant qu'il y aura des Gones » avec Sébastien Faure (champion d'Europe U19 en 2010)

Sébastien Faure, champion d'Europe U19 en 2010 avec l'équipe de France, était l'invité ce lundi 11 janvier de l'émission 100 % OL « Tant qu'il y aura des Gones ».

Toute l'équipe de « Tant qu'il y aura des Gones » accueillait ce lundi 11 janvier Sébastien Faure, sacré champion d'Europe de U19 avec les Lacazette, Griezmann ou encore Grenier. Une belle occasion de revenir avec lui sur le premier match de l'OL au Grand stade, mais aussi sur le déplacement de l'OL en Coupe de la Ligue ce mercredi face à Paris. De nombreuses questions, des avis tranchés... Place au débat !

5 commentaires
  1. Tempo - lun 11 Jan 16 à 20 h 03

    Bonsoir,
    Avec mon fils, lui depuis Lille et moi depuis Paris, nous sommes venus afin d'être présents pour le premier match de Lyon au POL.
    Franchement c'était géant. Formidable stade, formidable public. Bravo aux architectes (impressionnant les poutrelles pour la toiture + acoustique + lumière + visibilité + buvettes... + le nombre de personnes pour guider, aider, diriger, servir). Un grand chapeau pour ce stade.
    Bravo aux supporters. Ah ce n'était pas l'ambiance de certains matchs à Gerland en L2 où nous étions parfois moins de 50 personnes sous la pluie dans les virages à Gerland!
    Fière d'être lyonnais!
    Ce stade et l'ambiance sont infiniment mieux qu'au Parc des Princes ou à Villeneuve d'Ascq. Le seul avantage de ce dernier stade c'est son toit qui permet ainsi l'organisation de concerts toute l'année sans risque d'annulation ou d'autres événements comme le tennis, basket,...
    Je me demande si l'inclinaison du stade de Décines n'est pas plus importante que pour l'Emirate Stadium à Highbury.
    Sinon ce qui est à améliorer pour la suite :
    - trouver des restaurants en sortant. Nous sommes tout de même à Lyon la capitale de la gastronomie!
    - tram un peu long pour venir depuis La Part Dieu (attente environ 20 minutes puis ensuite transport debout bien tassé comme des sardines encore 15 minutes). Heureusement il ne pleuvait pas pour l'attente. L'idéal serait un métro mais bon, c'est pour le budget 2080 du grand Lyon...

    1. Paul Zilmia - lun 11 Jan 16 à 21 h 58

      Ahah tu ne serais pas mon pére par hasard? 🙂 Je viens de lille et je suis partie chercher mon pére a paris pour allé voir le match . Sinon je confirme moi qui va souvent au stade pierre mauroy, celui de lyon est vraiment mieux, il sent davantage le foot, la verticalité des tribunes me fait penser à Bernabeu et le tout à un stade anglais. Seul point noir le toit en effet, même si on ne pouvait peut être pas le fermer, il aurait fallut agrandir la superficie de celui ci pour qu'au moins les premiers rangs ne soit pas sous la flotte les jours de pluie.. Sinon Ambiance extraordinaire, première fois que je ressens de tels frissons dans un stade. A noter, aucun problème de transport, j'étais sur le parking relaie des panettes, j'ai eu 10minutes d'attente et 8minutes de trajet. Et effectivement l'espace d'attente n'est pas couvert. J'ai vu qu'un "restaurant" a proximité du stade. Et je n'arrivais pas a accéder à l'espace replay sur l'app.

  2. Tempo - lun 11 Jan 16 à 23 h 12

    Paul Zilmia.
    Amusant la similitude!
    J'imagine que la date du 20 Février est déjà réservée pour la réception de Lyon au stade Pierre Mauroy.

    1. Paul Zilmia - mar 12 Jan 16 à 17 h 03

      Vraiment ! Oui déjà, c'est relativement moins cher qu'au parc, j'ai eu la même place qu'au parc ( tribune est en face de la surface de réparation à 35€ contre 65 au parc. Et toi? Tu y va avec le fiston?

  3. Jacks - mar 12 Jan 16 à 17 h 13

    Je souhaite à Sébastien de rapidement trouver chaussure à son pied une fois rétabli, non seulement (et tout simplement) parce que c'est un Gone, mais aussi parce qu'il me semble très posé et réfléchi. Et ça fait toujours plaisir de voir des footeux avec un peu de plomb dans la tête.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut