OL : Rudi Garcia et la recherche du capitaine

Pour le moment, Rudi Garcia n'a pas toujours pas annoncé le nom de son capitaine. Si Marcelo, Lopes et Memphis se sont successivement passés le brassard, l'ancien capitaine Jason Denayer semble étonnement hors-concours.

On le sait, Rudi Garcia est à la recherche de ses leaders. Pour son premier match, contre Dijon, l'entraîneur de l'Olympique lyonnais avait confié le brassard de capitaine à l'expérimenté Marcelo. Le match suivant, en Ligue des champions, c'est le gardien Anthony Lopes qui a tenu ce rôle. Contre Metz, le brassard a été confié à Memphis, qui a semblé particulièrement motivé par cette responsabilité. Et Jason Denayer, dans tout ça ?

"Marquer le changement"

Après une première saison satisfaisante à l'Olympique lyonnais et le départ de Nabil Fekir au Betis, Jason Denayer avait été nommé capitaine de l'OL par Sylvinho. S'il a réalisé un début de saison correct, le défenseur central belge s'est pourtant vu retirer ce titre lors de l'arrivée de Rudi Garcia, au mois d'octobre. Une situation qu'a également connu Grégory Tafforeau, qui était le capitaine de Lille avant l'arrivée de Rudi Garcia en 2008. "Il m'a retiré le brassard au profit de Rio Mavuba, ce qui ne m'aurait pas scandalisé s'il avait pris la peine de me l'expliquer. En guise d'explications, j'ai eu le droit à, textuellement, "Je veux marquer le changement". On n'était déjà plus dans la clarté du dialogue et des choix", a déclaré l'ancien défenseur du LOSC, à France Football.

Jason Denayer, le grand perdant ?

A Lyon, Rudi Garcia semble suivre la même démarche qu'à Lille. Si on ignore les discussions que l'entraîneur lyonnais a pu avoir avec Jason Denayer à ce sujet, on ressent cette volonté d'apporter un changement radical par rapport aux travaux mis en place par Sylvinho. Malgré son sérieux et sa régularité, le défenseur central belge pourrait, ainsi, faire les frais du début de saison raté de son équipe et perdre définitivement cette responsabilité.

15 commentaires
  1. MoiMoiOuMoi - mar 29 Oct 19 à 11 h 20

    « Je vais continuer, je vais faire ce que j’ai dit, c’est-à-dire continuer à faire tourner le brassard tant que je ne sais pas qui sont les leaders ou que je ne suis pas sûr à 100 % de faire le bon choix » (https://www.beinsports.com/france/ligue-1-conforama/video/garcia-le-brassard-va-encore-tourner/1330491).

    Pour rebondir sur Rudi Garcia, même si ce n'est pas le sujet de cette page, Alain Casanova a dit de lui dans l'émission Le Vestiaire de RMC Sports
    « quand les histoires commencent comme ça, comment voulez-vous qu'elles soient une réussite ?
    Il va falloir qu'il soit très fort. Il va falloir qu'il ait de très bons résultats, et même en ayant de très bons résultats, il va se passer ce qui s'est passé avec moi. Quand il y aura des mauvais résultats, ce sera de la faute de Rudi Garcia.
    Le métier d'entraîneur devient de plus en plus difficile, avec plus de choses à gérer, la communication, le management, les relations avec ses dirigeants, ses supporters... Il y a une grande exigence à avoir de la part du club".

    1. OLVictory - mar 29 Oct 19 à 13 h 14

      C'est évident. Le discours du président des BG a été minable à ce sujet. Irresponsable même.

      1. sonny69dinallo - mar 29 Oct 19 à 14 h 41

        C'est tellement simple d'adopter une posture de sachant zappeur !

      2. OLVictory - mar 29 Oct 19 à 14 h 56

        Il avait surtout une posture de rancunier qui cherche une vengeance et pas de supporter du club

  2. Juninho Pernambucano - mar 29 Oct 19 à 11 h 32

    Et les taupes du vestiaire , Juni les a t'il trouvées ?

    1. MoiMoiOuMoi - mer 30 Oct 19 à 15 h 11

      Rien n'a filtré publiquement dans ce sens. En tout cas, des efforts sont faits pour amener plus de confidentialité dans le club : foot01, qui cite Le Progrès, indique que

      "Du côté de l’Olympique Lyonnais, on n’a pas apprécié que les compositions de l’équipe de Sylvinho, puis de Rudi Garcia soient relayées très rapidement dans les médias et Juninho et le nouvel entraîneur de l’OL l’ont fait savoir.
      Mais le club de Jean-Michel Aulas a décidé de régler ce problème en prenant des mesures pour le moins drastiques. Outre la fin des entraînements ouverts au public, même si ce jeudi fera exception, l’Olympique Lyonnais pourrait également supprimer le quart d’heure donné aux journalistes à l’avant-veille des rencontres de Ligue 1.

      Et Le Progrès précise qu’autour de Rudi Garcia, on serre les rangs et on veut tout contrôler dans les moindres détails.
      « Le cercle englobant joueurs, staff technique, staff médical, s’annonce privé et très fermé. Il suit tout, y compris ce que peut dire l’un de ses joueurs en conférence de presse par le biais de la chaîne du club. Même les agents de sécurité, notamment ceux accompagnant les joueurs sur le terrain d’entraînement ont été priés de rester à dix mètres, à leur grande surprise », explique le quotidien régional, qui confirme donc que le chasse à la taupe est lancée et que celui qui voudra faire fuiter des informations sur l’Olympique Lyonnais prendra de gros risques pour le faire".

  3. dugenou - mar 29 Oct 19 à 11 h 35

    Pour le capitanat, je ne pense pas qu' il faille s'appuyer sur Memphis sur le long terme. Evidemment, il m 'a fait mentir par sa bonne prestation à la fois en tant que joueur et que capitaine contre Metz mais sur la durée, on sait tous que le batave est imprévisible et irrégulier. A revoir pourquoi pas et je serais le premier heureux à avaler mon chapeau si je me trompais.
    Pour Lopes, c 'est pas plus enthousiasmant. Avec le brassard , il fait une énorme bourde en plus sur le sol du pays de sa sélection où il aurait sans doute voulu briller et prouver qu'il était bien meilleur que Rui Patricio qui lui a toujours barré la route. Bref…
    Quant à Marcelo, il reste un défenseur rugueux, bon dans le jeu aérien mais il prend aussi pas mal de cartons, souvent à la limite de l 'expulsion. De plus ses relances contre Benfica ont été désastreuses et laissent ainsi plus que le doute sur sa capacité à motiver ses camarades pas toujours meilleurs que lui techniquement par ailleurs.
    Il reste Jason Denayer qui semble être le seul un tant soit peu régulier dans l 'effectif mais a-t-il le caractère pour entrainer les autres dans son sillage? Peut être que c'est cela que Garcia a vu car avant les matchs il me semble que c 'est souvent Marcelo qui a galvanisé un peu les troupes.
    Par défaut, Memphis est finalement surement le meilleur choix.
    C 'est assez déroutant le nombre de choix par défaut qu'il faut faire avec cet effectif...

    1. OLVictory - mar 29 Oct 19 à 13 h 16

      Lopes n'a pas besoin du brassard, il s'exprime autant qu'il veut grâce à son poste et à son statut de doyen de l'équipe.
      Marcelo peut péter un câble à tout instant.
      Il reste peut-être Dubois...

    2. sonny69dinallo - mar 29 Oct 19 à 14 h 44

      J'étais sceptique sur le choix Memphis et je revois ma position : l''équipe était habitué à un capitanat de Fékir, un joueur individuel et offensif qui portait l'équipe par son talent.

  4. Sylvestre - mar 29 Oct 19 à 12 h 55

    Ca me fait mal de le dire, mais pour le coup je suis d'accord avec Rudi.
    Si les joueurs ont besoin d'un électrochoc, de sentir que les choses bougent, ça passent par des petites choses. Le capitanat en est une, comme les habitudes d'entrainement ou même les places dans le vestiaire. Quand il dit "Pour marquer le changement", il ne dit pas implicitement qu'il veut montrer qu'il est le patron et que c'est un acte uniquement guidé par l'orgueil, il dit que les joueurs doivent sentir que les choses ont changé.
    Je ne sais pas si je suis clair, je ne sais pas si j'ai raison, mais j'avais envie de le dire. Voilà. Bisous.

  5. OLVictory - mar 29 Oct 19 à 13 h 18

    Le capitaine est le relais de l'entraineur sur le terrain, normal qu'il le choisisse. Je ne vois même pas pourquoi on débat là-dessus tellement c'est classique.

    1. sonny69dinallo - mar 29 Oct 19 à 14 h 45

      +1

  6. pachar67 - mar 29 Oct 19 à 15 h 27

    RG connait son principal problème à savoir remettre d'aplombs une équipe qu'il juge "convalescente". Il sait que c'est le mental et donc la confiance. Il sait qu'il doit travailler sur chacun des individus. Faire tourner le brassard est peut être une manière d'impliquer encore plus les joueurs concernés… on imagine que c'est ce qu'il pense. Et ma foi …. s'il doit le faire tourner sans arrêt pour arriver à ses fins … qu'il le fasse.

  7. MoiMoiOuMoi - jeu 31 Oct 19 à 9 h 06

    Si Rudi Garcia recherche toujours son capitaine, cela ne sera pas Lucas Tousart...
    En effet, la LFP indique sur son site

    "Hiroki Sakai et Lucas Tousart manqueront OM-OL, le duel entre les deux Olympiques, qui clôturera la 13e journée de Ligue 1 Conforama le dimanche 10 novembre (21h).
    Les deux joueurs ont écopé de leur 3e avertissement lors d'une période comprenant 10 matchs officiels le week-end dernier à l'occasion de la 11e journée de championnat.
    En conséquence, ils purgeront un match de suspension ferme, comme l'a annoncé la commission de discipline de la LFP mercredi.

    Le latéral japonais de l'Olympique de Marseille Hiroki Sakai a reçu un carton jaune lors de la défaite contre le PSG dimanche (0-4).
    Le milieu rhodanien Lucas Tousart a, lui, été averti lors du succès de l'OL sur le FC Metz (2-0).
    Le Lyonnais a disputé 10 matchs de Ligue 1 Conforama cette saison, Sakai 9".

    1. OLVictory - jeu 31 Oct 19 à 9 h 16

      C'est une chance de se montrer pour Jean Lucas et/ou Caqueret. J'espère les voir.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut