Nice – OL (Photo by CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

OL : un mercato d'hiver qui risque d'être animé

L'Olympique lyonnais reprend le chemin de l'entraînement, ce jeudi. L'occasion également de faire un point sur le mercato à venir pour le club rhodanien.

Seulement 13e du championnat au terme de la première partie de saison, l'Olympique lyonnais est bien loin de son objectif de la saison, terminer sur le podium de la Ligue 1. Relégués à neuf points de la 3e place détenue par l'Olympique de Marseille, les Rhodaniens vont devoir rectifier le tir lors des six prochains mois de compétition. Pour ce faire, le mercato qui arrive peut être l'occasion de modifier les choses et ainsi donner un nouvel élan à cette équipe.

Après une première partie de saison très difficile émaillée par de multiples incidents en tribunes (Marseille et Paris FC) ou encore le départ de Juninho, l'Olympique lyonnais se projette sur l'année 2022 avec la ferme ambition de montrer un nouveau visage. A l'aube de l'ouverture du mercato hivernal (il s'ouvrira le 1er janvier à 0h00), le club rhodanien risque de faire bouger les lignes au sein de son effectif.

Ouvert par Juninho, le dossier Galeno, joueur du Sporting Braga pourrait refaire surface cet hiver, comme le confie Alexis Bernard, rédacteur en chef du 10sport.com : "C’est un transfert sec, à 15 millions d’euros, avec des discussions très concrètes. Reste à savoir si le dossier s’arrêtera avec le départ de Juninho ou si l’OL va maintenir son action pour le récupérer en janvier. Galeno, c’est un milieu de terrain à vocation offensive. Un joueur capable d’évoluer sur un côté", indique-t-il.


"Un enveloppe de 15 ou 20 millions d’euros"


Après six premiers mois de compétitions mitigés, la formation rhodanienne a ciblé LE poste a renforcer cet hiver : celui d'ailier. Arrivé pour évoluer à ce poste, Xherdan Shaqiri n'a pas apporté satisfaction. De ce fait, l'état-major lyonnais se penche sur le recrutement d'un joueur de côté en ce mois de janvier : "L'OL recherche un joueur capable d’animer un couloir, de faire des différences sur le plan technique et de la vitesse. Un profil capable d’être décisif face au but, également", confie Alexis Bernard.

Le rédacteur en chef du 10sport.com affirme également que "l'Olympique lyonnais possède une enveloppe de 15 ou 20 millions d’euros. Mais l’enveloppe de cet hiver dépendra surtout de ou des ventes. Si le club parvient à finaliser un gros départ, il est clair que l’argent pourra être réinvesti pour répondre aux demandes du coach". Sur cet aspect, "aucun joueur n'est certain de rester", souligne le journaliste qui ajoute "qu'en fonction de l’offre, n’importe qui peut partir. Réalité financière oblige… Quand Newcastle a proposé 40 millions d’euros, l’OL a regardé la proposition. C’est parce que Lucas Paqueta a dit non que le club a repoussé la proposition. Si le Brésilien avait souhaité ouvrir la porte, clairement, l’OL aurait suivi. Comment refuser 40 millions d’euros en cette période ?".


"Si Juninho a de grandes qualités, il a aussi de gros défauts"


Cet hiver, l'Olympique lyonnais devra faire sans son directeur sportif, Juninho. L'ancien numéro 8 de l'OL a claqué la porte, deux ans et demi après son arrivée à ce poste crée pour lui. "Juninho a clairement activé des réseaux et un mode de recrutement spécifique depuis son entrée en fonction à l'OL – même si le club est très bien implanté en Amérique du Sud, depuis des années. Ses « Brésiliens », c’était quelque chose… C’était même trop", affirme Alexis Bernard.

Avant de poursuivre au sujet du Brésilien et son départ : "Si Juninho a de grandes qualités, il a aussi de gros défauts. On ne peut pas faire des caprices ou demander des choses comme il a pu le faire, notamment avec « ses » Brésiliens. C’est en partie ce qui a créé la scission avec le coach Garcia, qui prenait un malin plaisir à mettre Guimaraes sur le banc, entre autres…, explique-t-il. Mais il manque d’expérience, de maturité et de sang-froid. Son départ était inévitable. Il est autant son souhait que celui du club. Mais disons que l’OL n’est pas mécontent de le voir partir, malgré les discours de façade".


"L’OL, et les joueurs de l’OL, sont attractifs sur le marché des transferts"


Seulement 13e de Ligue 1 à l'issue de la première partie de saison, l'Olympique lyonnais est englué dans le ventre mou du classement. Une situation inquiétante mais qui n'affecte pas l'attractivité du club rhodanien sur le continent européen : "L’OL, et les joueurs de l’OL, sont attractifs sur le marché des transferts. Le début de saison mitigé n’affecte pas réellement la valeur des joueurs. Il y a du talent, il y a une situation économique favorable aux transactions et des joueurs à l’écoute. Le départ de Juninho ou le classement de l’OL n’a pas d’influence sur l’attractivité du club et de ses joueurs", souligne le rédacteur en chef du 10sport.com.

Néanmoins malgré une période économique délicate marquée par le Covid, des résultats en berne sur le terrain, l'Olympique lyonnais "a encore la capacité d’investir, explique Alexis Bernard. Mais beaucoup moins qu’avant. Il n’y a plus le confort financier des années passées. Chaque dépense est calculée. Mais le club a encore une marge de manœuvre pour faire des beaux coups".

A quelques heures de l'ouverture du marché hivernal des transferts, l'Olympique lyonnais a ciblé LE poste important à renforcer tandis que des départs ne sont pas à exclure. Le mois de janvier risque d'animé du côté de Décines.

1 commentaire
  1. westkanoute - jeu 30 Déc 21 à 9 h 03

    Assez d'accord avec le constat du rédacteur sur juni.
    Trop de caprices avec ses brésiliens.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut