OL : vous pouvez assister à « Tant qu’il y aura des Gones » avec Dominique Grégoire (speaker de Gerland)

Dominique Grégoire est le prochain invité du talk-show « Tant qu’il y aura des Gones ». Vous pouvez assister à l’enregistrement de l’émission ce mercredi 30 septembre dans les locaux de TLM.

Ce mercredi 30 septembre, votre émission dédiée à l’OL, « Tant qu’il y aura des Gones » accueillera Dominique Grégoire, le speaker de Gerland. L’émission sera enregistrée à 15h (il faut venir à 14h30) sur le plateau de TLM situé au 227, cours Lafayette 69006 Lyon. Si vous souhaitez assister à l’émission, merci de nous envoyer un mail à invitations@lyoncapitale.fr en précisant votre nom + prénom et le nombre de personnes. Vous avez jusqu’au  car les places sont limitées. Le public présent le jour de l’émission pourra également poser des questions à notre invité. D’ailleurs, n’hésitez-pas, par mail ou dans les commentaires, à poster vos différentes interrogations.

L’émission « Tant qu’il y aura des Gones » est diffusée sur olympique-et-lyonnais.com et la chaîne locale TLM.
2 commentaires
  1. BigG - mer 30 Sep 15 à 12 h 50

    Juste un petit message pour vous féliciter pour l'émission. La dernière avec Coupet était GÉ-NIALE !
    Humour, analyses, … tout y était.
    Avec un scoop : Coupet serait partant pour l'après Bats si on lui demandait… Quand on entend son discours, on se dit que les jeunes de l'OL auraient là de super conseils à suivre.
    -
    Une question pour Dominique Grégoire :
    Le changement de stade, nostalgie de quitter Gerland ou hâte de s'approprier le Stade des lumières ? (il y sera toujours speaker ?)

  2. OLVictory - mer 30 Sep 15 à 15 h 26

    Qu'est-ce qu'il pense de l'expression : "une équipe de peintres" ? ... pour désigner un groupe de joueurs qui ne sont pas très pro
    Est-ce qu'il joue lui-même au foot ? Ou a joué ?
    Si vous posez cette question ça devrait le faire marrer.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut