Moussa Dembélé (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OM - OL (0-3) : la main de Dembélé devait-elle être sifflée ?

Une main de Moussa Dembélé dans la surface lyonnaise, dimanche contre l’OM (0-3), n’a pas été sifflée par Antony Gautier. Une décision qui dépend à nouveau de l’interprétation des arbitres concernant l’application des règles.

Dimanche, l’OL a marché sur l’OM au Vélodrome (3-0), permettant ainsi au club rhodanien de faire coup double dans les 'Olympico' cette saison. Cette victoire fait grincer des dents les Phocéens, à commencer par Jorge Sampaoli qui a vitupéré contre certaines décisions arbitrales, principalement une main non sifflée de Moussa Dembélé dans la surface. "Ça se joue à des erreurs d’arbitrage, a pesté le coach marseillais. Il y avait pénalty, c’est très clair". Lors d'un tacle glissé, l’attaquant lyonnais a involontairement dégagé le ballon du dessous du bras. Pourtant assisté par la VAR, l’arbitre Antony Gautier a estimé que cette action n’était pas illicite.


Les bras étendus se sifflent. Cependant…


Les règles relatives aux décisions à prendre concernant les mains dans la surface sont souvent remises à jour, particulièrement depuis la mise en fonction de l’assistance vidéo à l’arbitrage en 2018. L’IFAB (International Football Association Board) avait modifié son règlement, établi dans l’article 12, en mars 2021. Dès lors, une main ne peut être sifflée que si le ballon touche une partie inférieure à l’aisselle du joueur. Cela semble être le cas sur l’action de Dembélé, puisque la balle a visiblement été dégagée au niveau du brassard de capitaine, que l’avant-centre portait ce soir-là.

De plus, le règlement stipule qu’il y a faute dans le cas où "le joueur a augmenté artificiellement la surface couverte par son corps" comme c’était le cas ici. Toutefois, l’instance précise que cela s’applique dans la mesure où "la position de sa main, ou de son bras, n’est pas justifiée par le mouvement du corps du joueur pour cette situation spécifique." Il ne suffit donc pas que le buteur de l’OL ait écarté les bras pour qu’il y ait automatiquement pénalty.


Les arbitres "usent de leur jugement"


Il est alors possible que le déplacement du bras de Moussa Dembélé ait été considéré comme un mouvement naturel, qui résultait de son tacle glissé. L’article 12 de l’IFAB incite les arbitres à "user de leur jugement" dans ce genre de cas, impliquant la notion de "situation spécifique". C’est sans doute ce point qui a conduit M. Gautier et ses assistants à trancher en faveur de Lyon.

16 commentaires
  1. Pierre - lun 2 Mai 22 à 13 h 11

    Pas vu de main à moins que le physique de Dembele ait changé ou que l’on considère le dessus d’aule comme une main. L’arbitre aidé de la var n’a pas donné pénalty donc je vois pas où est la polémique

    Signaler
  2. Darn - lun 2 Mai 22 à 14 h 16

    Sans aucun doute le genre de cas où l'on aurait aussi bien pu siffler péno que ne pas le siffler. Dans ce cas, on pourra autant en discuter qu'on veut, on ne pourra jamais trancher.

    Signaler
    1. GoNL - lun 2 Mai 22 à 14 h 32

      Disons que l’arbitre a tranché et c’est son job. Il aurait pu trancher autrement, je pense que sa première impression, bonne ou mauvaise, doit peser beaucoup dans sa décision.
      Le match aurait peut-être pris une tournure bien différente sinon…

      Signaler
  3. Roro Blouch - lun 2 Mai 22 à 14 h 20

    Messieurs les marseillais, ne faites pas une algérienne concernant l'arbitrage, s'il vous plaît

    Signaler
  4. helvetigone - lun 2 Mai 22 à 14 h 31

    On peut aussi discuter de Dembele qui se fait ceinturer dans les 16m en première période. Il pouvait clairement jouer le ballon donc... peno.
    Il faut qu'à chaque match les Marseillais se plaignent de leur sort malgré le fait d'être constamment dans l'antijeu, la tricherie et la pleurnicherie. Encore une fois, Payet en rajoute à chaque contact.
    Alors ok, la main est litigieuse mais il n'y a pas de scandale à ne pas siffler.

    Signaler
  5. kakkolak - lun 2 Mai 22 à 14 h 42

    Imaginez Delort ou Neymar qui fait ça contre nous... Et pas péno...
    Moi, je l'aurais mauvaise...

    Signaler
  6. Le_Lyonniste - lun 2 Mai 22 à 14 h 55

    Je propose qu'on joue avec les mains liées dans le dos, comme ça c'est plus simple.

    Signaler
  7. kmra - lun 2 Mai 22 à 15 h 24

    Bonjour à tous. Suis nouveau ici et c'est mon premier post. Pour la main non sifflée la raison est simple, lorsque la main est utilisée pour amortir la chute elle n'est pas sanctionnable

    Signaler
    1. Balley - lun 2 Mai 22 à 17 h 22

      Bienvenue à toi alors.
      Je suis de ton avis, Dembele fait un tacle franc, le corps tendu , pour lui le jeu se passe dans ses pieds, son bras ne pouvait pas se trouver ailleurs.
      C’est le marseillais qui lui shoot dans le bras a moins d’un mètre.
      La décision de l’arbitre, bien que difficile à prendre, était la bonne.

      Signaler
  8. Cicinho - lun 2 Mai 22 à 16 h 35

    Faut arrêter de se cacher derrière l'arbitrage, aussi bien quand c'est pour nous que contre nous, et moi je suis beaucoup plus zen comme ça !

    Signaler
  9. Janot-06 - lun 2 Mai 22 à 16 h 35

    Il faudra qu'on m'explique comment on peut, à la fin d'un tacle glissé et alors qu'on arrive au sol, conserver les deux bras le long du corps, ou mieux, derrière le dos... !

    Signaler
  10. mmc1789 - lun 2 Mai 22 à 16 h 46

    Selon le club que soutient le supporter et sa bonne foi ...
    Je pense que Gerson décide où il place son ballon ... et il vise donc le bras.

    Je suis circonspect sur l'échange avec Payet .. soit Payet a pris une baffe et alors que fait la VAR, soit payet a simulé une baffe et alors que fait la VAR ... Payet moins bon acteur de fin de saison ?

    Après, la vérité du terrain était que l'OM avait Bakambu, et l'OL Dembélé .. on voit la différence dans la capacité à ne pas rater des occasions en Or

    Signaler
  11. OL-91 - lun 2 Mai 22 à 17 h 41

    La comédie des pénos. Pour Dembélé, il est couché au sol ! Son bras est en position naturelle ( et s'il n'avait pas eu de bras le ballon aurait tapé sa hanche). Passons, il n'y a rien à voir.

    Signaler
  12. OL-91 - lun 2 Mai 22 à 17 h 43

    Quant à Payet, j'ai vu une dizaine de fois un joueur lyonnais se prendre une bonne baffe, et sans sifflet arbitral. Passons, il n'y a rien à voir.

    Signaler
  13. Philippeb - mar 3 Mai 22 à 7 h 46

    C'est le point le plus noir du foot. Les penaltys sont trop nombreux et c'est une sanction trop dure. En particulier sur les mains.
    Aujourd'hui en majorité les pénos accordés pour main sont une aubaine pour l'équipe qui attaque, alors qu'elle était dans une position pas dangereuse du tout.
    Ceci parce qu'on a voulu mécaniser la règle, et comme la Var voit tout on a une multitude de situations possibles.
    Et ce qui a de pire c'est que la règle mécanique est aussi sujette à interprétation. Donc ça ne diminue pas les polémiques ça les augmente.
    Il faut revenir à la règle originelle, celle que l'on appliquait dans la cour de récré, péno que si la main est volontaire. Toujours difficile à juger mais moins de cas.
    Ou inventer un péno indirect moins facile à marquer.

    Signaler
    1. le_yogi - mar 3 Mai 22 à 7 h 56

      Le coup-franc indrect dans la surface existe déjà. Il s'applique rarement mais il me semble que c'est en cas de passe en retrait au gardien qu'il attrape à la main, ou bien jeu dangereux dans la surface. Effectivement ça peut être une idée, je rejoins le fait que ce type de main est trop durement sanctionné d'une manière générale, et voire un match basculer sur ce genre de chose est un peu frustrant.

      Je me souviens plus du match en question (OPP si tu passes par là) mais Michael Essien en avait marqué un avec l'aide du mur adverse, en tirant une mine en plein dedans qui avait du être détournée par un bout de jambe... !

      edit: en cherchant un peu, il semblerait que ce soit le TFC-OL saison 2004-2005 !

      Signaler

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut