Parc OL : les précisions de l'OL sur le stade connecté

Le stade 2.0 doit encore faire ses preuves. La WiFi est à améliorer, les services connectés ne sont pas toujours disponibles et la livraison à la place est impossible pour le moment. Après notre test de ce stade connecté, l'OL a tenu à apporter des précisions.

L'OL le sait, son stade ne répond pour le moment pas aux attentes qu'il avait déclaré haut et fort. C'est pourquoi David Banget, Chief Digital Officer du club, a tenu à apporter quelques précisions à ce sujet : "Ce fut pour toutes les équipes de l’Olympique Lyonnais et l’ensemble de ses partenaires un énorme défi relevé que d’ouvrir 3 semaines plus tôt que prévu avec : un Parc capable d’accueillir près de 60 000 personnes dans de très bonnes conditions." 

En ce qui concerne les points à améliorer, l'OL se veut optimiste : " La couverture (WiFi) s’améliore de matchs en matchs. Nous travaillons d’arrache-pied avec nos partenaires pour offrir aux spectateurs la meilleure qualité de couverture et cela prendra environ 4-5 matchs à calibrer parfaitement." Pour les services connectés, tout sera prêt au début du second semestre : "Nous ouvrirons au sein de l’application mobile la VOD multicam ainsi que la livraison à la place. Ces 2 services sont déjà dans les tuyaux. En attendant, les spectateurs ont accès à 4 chaines vidéos live dont une intitulée « Highlight » qui permet de revoir les dernières actions du match notamment. La rubrique statistiques est synthétique et se veut non exhaustive volontairement pour allier correctement expérience live & expérience mobile (focus sur les statistiques matches et compositions équipes pour le moment). La commande à la place est un service totalement opérationnel et stable au sein de l’application mobile et nous travaillons avec nos partenaires pour améliorer surtout l’expérience en fil d’attente et en caisse."

Pour ce qui est des bonus accordés pour certains abonnés sur leur carte MyOL, interrogé sur Twitter, David Banget a affirmé qu'ils seront versés d'ici fin février.

9 commentaires
  1. ol-91 - mer 3 Fév 16 à 16 h 01

    Un tel système de connexions est difficile à mettre en place et demande des tâtonnements. Je n'ai, d'ailleurs, pas encore vu de gros changements informatiques dans une société marcher du premier coup et surtout dans les délais ! Les grincheux de première heure se le tiendront pour dit.

    1. Lyonnais971 - mer 3 Fév 16 à 17 h 58

      C'est vrai que pour gérer un trafic aussi dense ainsi que ce nombre de connexions il faut un temps d'adaptation et surtout penser qu'il y aura toujours des imprévus .

  2. Slaimer - mer 3 Fév 16 à 18 h 27

    Oui j'ai trouvé les critiques très violentes, ceux qui connaissent bien ce genre de réseaux savent que c'est impossible de le faire parfait aussi vite.

  3. Juni entraineur OL - mer 3 Fév 16 à 22 h 15

    Critique du journaliste de Lyon capital l'autre fois dans la tant qu'il y aura des gones il me semble, j'ai oublié son nom mais il vaut mieux !

    1. Altheos - jeu 4 Fév 16 à 12 h 48

      Surtout que le mec est "le" spécialiste des nouvelles technologie dans le magazine. Donc parfaitement au courant des difficultés à calibrer et à mettre en place une telle quantité de service 2.0.
      Critique facile, virulente et non constructive.

      1. Florent Deligia - jeu 4 Fév 16 à 13 h 59

        Je me permets de répondre ici (où j'assure la modération et l'aspect technique pour aider Razik).
        Donc pour la petite histoire, cela fait trois ans que l'on écrit des papiers très positifs sur le stade connecté et l'on propage la parole du président (en parlant des doutes sur la capacité d'assurer une telle prestation dès le début).

        Depuis trois ans, on nous dit : "pas de souci, on sera prêt !". L'OL nous a même appelé pour venir tester le stade dès le premier match car tout devait être opérationnel. On a répondu : "on va au moins attendre le deuxième".

        Bref, tout ça pour dire qu'il ne faut pas oublier les promesses du président que nous avons crues et couchées par écrit (même si on était sceptique depuis trois ans). Le club, lui, a toujours joué l'assurance sur la question. Bilan, entre les promesses et la réalité, il y a effectivement un gouffre (avec la disparition de la livraison à la place entre temps, pourtant largement promise par JMA).

        Vous connaissez aussi cette problématique des promesses qu'on peut vous faire sur le plan sportif et qui ne sont pas toujours tenues.

        Au passage, mon premier papier sur le stade connecté date de novembre 2012.

  4. OLVictory - jeu 4 Fév 16 à 14 h 08

    Je trouve que la réponse de Florent est très rationnelle et parfaitement étayée. Il explique bien dans quel état d'esprit les choses sont dites et il souligne qu'un engagement c'est fait pour être tenu. Son boulot est de relayer la communication et le marketing de l'OL, mais pas que. Il faut aussi parfois recadrer certains discours en montrer le décalage avec la réalité, sinon c'est olweb.fr
    Des anecdotes sur le démarrage, il n'en a sûrement pas répété le dixième de ce qu'il sait. Il n'a pas fait un réquisitoire, mais un billet d'humeur qui donne le sentiment d'un "consommateur" du stade, puis que c'est le sujet. Il a juste souligné l'écart entre le discours et les faits. Et ça c'est du travail de journaliste, c'est même simplement une démarche d'honnête homme.
    D'autant que la démarche finale c'est bien d'améliorer ce qui ne va, tout le monde l'espère.
    Les critiques faciles ça marche aussi pour les rédacteurs du site, non ? 😉

    1. Florent Deligia - jeu 4 Fév 16 à 14 h 12

      Il faut vraiment qu'on rajoute un bouton "j'aime" !

  5. ol-91 - jeu 4 Fév 16 à 14 h 14

    N'oublions pas que les annonces commerciales sont contraintes à être optimistes. Mais les rusés savent rester sceptiques.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut