Parc OL papers : "Vu l'ambiance, il n'y avait pas besoin de ça"

Vendredi soir à l'occasion de la réception de Nice (1-1), l'épisode des "ParcOL Papers" a fait réagir. Pierre Menes aborde lui aussi le sujet, en mettant en avant la bonne ambiance régnant au Parc OL.

À l'occasion de l'ouverture de la 34e journée de Ligue 1 face à Nice (1-1), les Bad Gones avaient organisé une animation "confettis" pour l'entrée des joueurs. Réussie visuellement, celle-ci a contribué à la belle ambiance mise par les supporters lors de cette rencontre. En seconde période, le groupe décide de réitérer cette animation. Mais sur un coup de vent, les papiers et sacs plastiques lancés par l'ensemble du virage Nord sont emportés sur le terrain, obligeant l'arbitre à stopper la rencontre.

"Ce n'est pas le scandale du siècle"

Sur son blog, le consultant Pierre Menes donne son avis sur cet épisode : "Cette animation autorisée par le club et réalisée par le kop lyonnais partait de la louable idée de créer une ambiance « sud-américaine ». Deux remarques : en Amérique du Sud, ce sont des confettis, pas des journaux entiers ou des sacs en plastique. Et puis, avec le vent, l’arbitre n’avait pas d’autre option que d’arrêter le match puisqu’on ne distinguait plus les lignes de la surface d’Anthony Lopes, précise le consultant officiant chez Canal+. C’est comme quand il neige : quand on ne voit plus les lignes, il faut les dégager, c’est le règlement. Alors entendons-nous bien, ce n’était pas le scandale du siècle, mais cette jolie tentative d’animation a été ratée à cause du vent. Et vu l’ambiance magnifique qui règne dans le Parc OL, je ne suis pas sûr qu’il y avait besoin de ça."

Avec 55 744 spectateurs, le ParcOL signe sa troisième meilleure affluence depuis son inauguration. Reste à savoir si la LFP décidera d'adresser des sanctions à l'égard du club pour cette interruption de match.

2 commentaires
  1. janot06 - mar 19 Avr 16 à 11 h 58

    Sanction, vous avez dit sanction ?
    S'il devait en être ainsi, la commission habilitée ne ferait que se rendre encore plus ridicule si cela était possible tant elle a déjà touché le fond à maintes reprises.
    Ne pas confondre jets de papier ou autres délibérément sur le terrain avec animation en tribune perturbée par le vent.
    Cette nuance est-elle appréciable par ces messieurs de la Capitale ? J'en doute...

    1. Minolt - mar 19 Avr 16 à 12 h 42

      La seule sanction que risque le club c'est une amende.
      Mais d'accord avec toi c'est délirant. En plus les médias surjouent en amplifiant et en racontant des conneries. Regarde encore hier dans J+1, un petit montage malhonnête avec la voix du mégaphone du virage sud qui dit "on va foutre le bordel" à un autre moment du match, superposé à l'image de jets des papiers dans le virage nord. Et après le reportage conclut à "incitation à jets de papier sur le terrain".
      On nage dans la confusion ultra/hooligan et ça me pèse.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut