(Photo by Adam IHSE / TT News Agency / AFP)

Hamraoui - PSG : "C'est une information qui m'a choquée", admet Sonia Bompastor

A l'issue de la rencontre face au Bayern Munich (2-1), mercredi, Sonia Bompastor s'est exprimée suite à l'affaire qui ébranle le PSG au sujet de Kheira Hamraoui et Aminata Diallo.

Depuis ce mercredi, le monde du football féminin est secoué par l'affaire touchant les deux internationales du Paris Saint-Germain, Kheira Hamraoui et Aminato Diallo. Cette dernière a notamment été placée en garde à vue dans le cadre d'une enquête en flagrance sur l'agression de l'une de ses partenaires.


"Je suis encore un peu sonnée"


Ce mercredi, à l'issue de la rencontre entre l'Olympique lyonnais et le Bayern Munich (2-1) en Ligue des champions, Sonia Bompastor s'est exprimée sur cette information ébranlant le football féminin français ainsi que le PSG : "C'est difficile pour moi de commenter ce qu'il s'est passé dans le groupe parisien, j'ai une grosse pensée pour Kheira Hamraoui qui a été victime d'une agression. Je n'ai pas toutes les infos, c'est difficile de me positionner. C'est une information qui m'a choquée, je suis encore un peu sonnée par cette information. Même chez les garçons, on n'avait jamais vu un tel précédent", a déclaré l'entraîneuse des Fenottes.

2 commentaires
  1. Dede passion 69 - jeu 11 Nov 21 à 18 h 47

    Un truc que j'ignorais , c'est que Diallo, grenobloise, avait intégré le centre de formation de l'OL en 2009.

    Puis virée fin 2010 pour une agression sur un joueur, suite à une insulte raciste de celui-ci.

    Source l'Équipe.

    Je croyais bien connaître mon OL, mais j'ai donc des lacunes, car je n'avais jamais entendu parler de ce truc ....
    Erreur de jeunesse ?.....

    PS: Sakina Karchaoui, ex lyonnaise, a également été entendue en tant que témoin dans l'affaire.

  2. Le Bon - jeu 11 Nov 21 à 20 h 35

    Tant que l'on n'aura pas retrouvé les agresseurs, on ne saura pas grand-chose sur cette affaire, et encore...
    Espérons que cela ne déteindra pas sur la D1 et l'EDF.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut