Donetsk’s Brazilian forward Júnior Moraes celebrates after scoring during their UEFA Champions League Group F football match Olympique Lyonnais vs FC Shakhtar Donetsk at the OL stadium in Decines-Charpieu on October 2, 2018. (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Shakhtar - OL : Júnior Moraes, l'arme fatale

Déjà étincelant au match aller, l'attaquant du Shakhtar revient en pleine bourre avant de recroiser Lyon mercredi pour le match décisif de C1.

Une reprise sous la barre en première intention sur un centre en retrait (44e), puis un ballon glissé dans le petit filet sur un contre-attaque (55e) : le mardi 2 octobre dernier dans un Groupama stadium sonnant creux, le Brésilien Júnior Moraes avait fait très mal à l'OL, qui s'en était finalement sorti grâce à Dembele (70e) puis Dubois (72e). Et pour l'artificier du Shakhtar, c'était presque la routine.

Meilleur buteur du championnat

Car à 31 ans, l'avant-centre natif de Santos (où il a débuté sa carrière) n'a jamais été aussi prolifique. Arrivé cet été à Donetsk en provenance de l'ennemi du Dynamo Kiev, il a depuis planté à 17 reprises en 24 parties, dont 14 fois en 17 matchs de championnat. En prime, il a même délivré 7 passes décisives depuis juillet, ce qui fait de lui l'un des joueurs les plus décisifs d'Europe. Ce week-end sur la pelouse de Marioupol, Moraes a contribué au nouveau succès du leader (0-3), en restant à l'affût dans les 16,5 mètres adverses pour signer le deuxième but des siens. La semaine précédente déjà, c'est lui qui avait sauvé le point du nul face à l'Olimpik Donetsk, grâce à un doublé.

C'est simple : en première division ukrainienne, il survole le tableau des scoreurs, bien loin devant les 9 buts de Viktor Tsyhankov (Dynamo Kiev). Et sur ses deux dernières sorties, il vient donc de faire trembler les filets trois fois. S'il ne compte que deux unités en Ligue des champions (il n'a pas marqué en dehors du match aller à Lyon), il a prouvé il y a deux mois que l'Olympique lyonnais avait toutes les raisons de se méfier de ses qualités de finisseur.

Lire sur le même sujetShakhtar Donetsk – OL délocalisé à Kiev

4 commentaires
  1. Juni entraineur OL - dim 9 Déc 18 à 17 h 21

    arme fatale ? on s'en tape !
    QUALIF obligatoire sous peine d'une première immense désillusion après ce parcours champions league chaotique

  2. Fekiiresistible69 - dim 9 Déc 18 à 18 h 27

    parcour chaotique tu t'emballes un petit peu tu trouve pas? on est invaincu on a pris 4 points contre City.
    Dire qu'on a pas su etre tueur, qu'on a été febrile dans nos fin de matchs, et qu'on pourrait bien etre punis a cause de ça, ça oui on peut le dire mais dire qu'on fait un parcour chaotique c'est un peu excessif pour ma part.

  3. ol-91 - dim 9 Déc 18 à 21 h 35

    Moraes ! Le combat est perdu d'avance !

  4. cavegone - lun 10 Déc 18 à 9 h 12

    "(il n’a pas marqué en dehors du match aller à Lyon)"
    😆 presque on pourrait dire qu'on serait les pros pour relancer des joueurs ??? Rrrrroo o.O'
    Des Beauvue, des Ben Arfa tout ça tout ça ? Si peu.... 🙄
    Plus sérieusement si Denayer dompte sa phobie des frappeurs en leur tournant le dos, que Marcelo se montre pour mieux négocier son transfert et qu'on retrouve un peu de cohérence dans le jeu on devrait pouvoir faire quelquechose. Mais tenons compte de l'aller et ne leur laissons pas non plus le ballon...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut