TFC - OL : Genesio, l'heure de vérité

Après 8 défaites en 14 matchs cette saison, l'OL connaît actuellement une crise sportive qui place le club de Jean-Michel Aulas loin de ses objectifs. Contesté par certains supporters, Bruno Genesio glisse petit à petit dans une situation délicate. Il fera tout pour emmener son équipe vers la victoire ce samedi à 17h face au vaillant Toulouse de Pascal Dupraz.

Hier, en conférence de presse, Bruno Genesio était peu loquace avec les journalistes. Le coach rhodanien n'a pas apprécié certaines des critiques qu'il a pu lire ou entendre dans différents médias, en réaffirmant son état d'esprit du moment, privilégiant les actes aux paroles. Déterminé plus que jamais, il faut à présent que les joueurs retranscrivent  tout cela sur le terrain, et le défi sera de taille aujourd'hui puisqu'ils se présenteront au Stadium de Toulouse, un stade qui ne réussit pas vraiment aux lyonnais depuis une dizaine d'années (1 victoire, 3 nuls et 6 défaites sur les dix dernières confrontations à Toulouse).

Les joueurs n'ont pas lâché Genesio

Contrairement à l'année dernière, le vestiaire de l'OL est toujours derrière son entraîneur malgré la période de crise qu'ils traversent actuellement. Dans ce même genre de période il y a un an, Hubert Fournier, lui, n'hésitait à pointer du doigt certains de ses joueurs à commencer par son meilleur buteur Alexandre Lacazette, qui sortait d'un été compliqué suite à sa prolongation de contrat qui avait fait grand bruit entre Rhône et Saône. En pleine crise sportive, le vestiaire s'était alors cristallisé au point de se retourner contre son entraîneur dont le message ne passait plus auprès des joueurs. La  situation est bien différente aujourd'hui, Bruno Genesio est soutenu par le groupe, dont le capitaine Maxime Gonalons et plusieurs cadres comme Lacazette, Tolisso où encore Lopes, de plus sa méthode de communication est bien différente puisqu'il ne "descendra" jamais un de ses joueurs dans les médias. Tout se passe en interne.  Il a également le soutien de son président, qui lui fait entièrement confiance suite à son excellente deuxième partie de saison l'année dernière, en amenant l'OL à une quasi inespérée deuxième place en championnat. C'est de nouveau une mission commando que devra mener l'entraîneur lyonnais, sous peine de plonger véritablement dans une crise sportive dont il sera difficile pour lui d'y échapper.

Une guerre à livrer face à Dupraz

Le coach Toulousain surf sur la vague du maintien en Ligue 1 de son équipe en mai dernier, que beaucoup voyaient déjà descendre en Ligue 2 lorsqu'il succède à Dominique Arribagé en mars 2016. Le Savoyard, meneur d'hommes au caractère bien trempé et au style si particulier a, grâce à ses méthodes, fait adhérer l'ensemble d'un groupe qui se bat aujourd'hui pour son entraîneur à chaque rencontre. Cela permet au TFC d'être classé à une très belle quatrième place en Ligue 1 avec dix-huit points, cinq de plus que l'Olympique lyonnais : "Courir, sauter, gagner des duels, combattre… et ensuite jouer", soulignait Bruno Genesio en conférence de presse ce vendredi. Un combat, c'est ce que devront livrer les lyonnais pour pouvoir repartir du Stadium avec la victoire, il est urgent de prendre rapidement les points afin de respecter l'objectif annoncé par le président Jean-Michel Aulas cette semaine, à savoir arriver à la trêve hivernale avec 31 points au compteur.


La composition probable (3-5-2) :
Lopes - Rafael, Yanga Mbiwa, Mammana, Morel, Rybus - Gonalons, Ferri, Tolisso - Lacazette, Fekir

 

6 commentaires
  1. delgado69 - sam 29 Oct 16 à 14 h 57

    encore le 352 genesio n'a pas compris que cette formation ne nous va pas

  2. zikos35 - sam 29 Oct 16 à 15 h 05

    Je pense qu'on va gagner grâce à Fékir et Lacazette, mais ce ne sera que l'arbre qui cache la forêt.

  3. Ismael Bakekolo - sam 29 Oct 16 à 16 h 11

    4-4-2 à plat !!! Enfin ! Depuis que je réclame cet compo

  4. Juni entraineur OL - sam 29 Oct 16 à 16 h 14

    Si on gagne, que demander de plus ? Rien, les systèmes, je m'en bat un peu les cou....!
    Ce qui compte, c'est l'animation des joueurs !
    S'ils mouillent le maillot pendant 95 min sans se désunir au premier but encaissé, ça peut le faire !

  5. ol-91 - sam 29 Oct 16 à 16 h 25

    La vérité, on la connaît : l'adversaire est un des meilleurs connaisseurs de la méthode "Comment battre l'OL", laquelle fonctionne à tous les coups depuis des années. Il faudra beaucoup de chance à nos joueurs, c'est à dire finaliser au moins le quart de leurs occasions de but.

  6. supr ol - sam 29 Oct 16 à 18 h 20

    pour le coup je suis assez content de la manière dont on gère le match!génésio peut soufler un peu...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut