Les anciens

OL : Abidal et le poste de directeur sportif

De passage à Lyon vendredi, Eric Abidal, a évoqué de nombreux sujets liés à l’OL. Il ne ferme pas la porte à son ancien club.

Il était de retour à la maison. Vendredi, Eric Abidal ambassadeur Uefa de la Ligue Europa a débarqué, dans les jardins des musées Gadagne, avec le trophée de la compétition européenne. L’occasion de converser avec l’ancien défenseur de l’OL qui suit toujours l’actualité du club rhodanien. « Il y a eu des haut et des bas, j’aurais aimé les voir plus loin dans cette Ligue Europa, indique-t-il. Après, il reste le Championnat qui est très compliqué. J’ai entendu les propos de l’entraîneur (Bruno Genesio), je pense qu’il a tout à fait raison parce qu’il reste six matches à jouer, il faudra gagner les six. Après, il y a simplement le goal-average qui pourra faire la différence. Il faut avoir un groupe soudé, uni et serein, il faut des joueurs à 100 % pour faire le maximum. » Forcément, la présence du trophée de la Ligue Europa en terre lyonnaise est un crève-cœur pour de nombreux supporters lyonnais. « Tous les choix que Jean-Michel Aulas a pu faire tout au long de sa carrière ont été les bons, rappelle Eric Abidal. On a connu des bonnes et des mauvaises expériences. Ça se joue sur des détails. Je pense qu’il a un plan et il le suit à la lettre. Le club est passé de Gerland à un stade énorme. C’était la première chose à faire avant de reconstruire une très grosse équipe, même si cette équipe-là est déjà très compétitive. »

« Si le projet est bon, j’irai »

Avec son vécu, son réseau, sa connaissance de l’environnement local, Eric Abidal correspond parfaitement au profil recherché par l’OL pour occuper le poste de directeur sportif. « Il y a toujours des opportunités mais on ne peut pas toujours avoir tout ce qu’on veut, explique-t-il. Je me tiens prêt, j’ai fait des études pour ça. Si ce n’est pas ici peut-être que ce sera ailleurs. L’important ça reste le projet, si le projet est bon, j’irai. Je pense qu’il faut prendre son temps et être prêt parce qu’on sait que le monde du football ne pardonne pas. » Le natif de Saint-Genis-Laval a bien failli revenir à l’OL mais il a préféré décliner poliment la proposition lyonnaise. « Les discussions que j’avais eues, c’était pour être assistant de Bruno Genesio, il y avait une short-list, mais je ne me sentais pas prêt et je ne le suis toujours pas. » Très occupé par la gestion de sa fondation, Eric Abidal semble très épanoui dans sa nouvelle vie. «  J’essaye de rendre à la société ce qu’elle m’a apporté, j’ai été très chanceux par rapport à mon parcours notamment en amateur, souffle-t-il. Le fait d’avoir vécu cette grande expérience et ma passion en tant que métier, aujourd’hui, j’essaie de l’inculquer aux jeunes de la meilleure manière possible. »

28 Commentaires

  1. Fekiiresistible69

    13 avril 2018 à 18 h 43 min

    tin quan je lis quil aurait pu etre ladjoint de genesio sa me desole vraiment que sa ce qoi pas fait et DS jy es penser aussi hier en regardant CC et je pense que ce serai bcp mieu que juni sans.lui fairr offense bien.sur mai abi il a un reseau de dingue bien.plus consequent que juni je pense franchmenet juni dirlo du centrr de formation au bresil et abi DS ici je signe des 2 main

  2. janot06

    janot06

    13 avril 2018 à 18 h 45 min

    Un joker au cas où Juni déclinerait le poste de DS ? Mais il le dit lui-même : il se considère comme étant pas encore prêt, alors pouvons nous attendre encore ?

  3. Fekiiresistible69

    13 avril 2018 à 18 h 56 min

    cest ca que jadore chee lui certain ce jeterai sur le poste pour x raison mais lui non il es pas pret et il le di tt en humiliter comme tjs mais jai aucun doute quil deviendra un grand dirigeant ici ou ailleur coach ou DS je sais pas mais ce quil choisira il le fera plis que bien

  4. OLVictory

    OLVictory

    13 avril 2018 à 19 h 03 min

    Ca fait beaucoup de bons éléments qui refusent de venir à l’OL, au moins deux parmi les plus emblématiques à l’OL.
    Je ne suis pas étonné, ils sont intelligents tous les deux et ils n’ont pas envie de venir alors que la situation est confuse.
    Tant qu’Aulas ne lâchera pas le poste de DS, personne de compétent ne viendra.

  5. sinik-91

    13 avril 2018 à 19 h 59 min

    De ce que je comprends c’est qu’il n’etait pas prêt pour un poste d’assistant mais pour un poste de directeur sportif il ne dirait pas non… Je me trompe ? Je préférerai Abidal plutôt que Juninho pour ce poste par rapport au club qu’a pu faire Abidal et à sa carrière internationale. Je pense qu’il en imposerait plus et Juninho serait plus utile, de mon point de vu, au Brésil

  6. Altheos

    Altheos

    13 avril 2018 à 20 h 23 min

    L’humilité de ce mec me surprendra toujours.
    Pas étonnant qu’il est toujours fait l’unanimité partout où il est passé.
    Je me rappelle du match de son retour avec le Barça, du plébiscite des autres joueurs pour qu’il soit titulaire même à cours de forme…

  7. TomLePatron

    13 avril 2018 à 23 h 31 min

    Moi aussi je préfère Abidal a Juni pour le poste de DS

  8. Tigone

    14 avril 2018 à 8 h 18 min

    Je préfère un nouvel entraîneur.

  9. jeremy

    14 avril 2018 à 8 h 22 min

    Abidal à propos de genesio : « C’est une personne très intelligente, qui aime la communication, qui n’est pas têtue et arrêtée sur ses idées et c’est ce qui fait sa force. Il est prêt et frais mentalement et cela ne m’étonne pas »

  10. jeremy

    14 avril 2018 à 8 h 30 min

    @razik pourquoi occulter cette information qui donne du crédit à genesio (en tout cas bien plus que quand c’est quelqu’un de l’institution qui en parle) ?

    • Tigone

      14 avril 2018 à 9 h 03 min

      « personne intelligente, qui aime la communication, ect…. » en tout cas il dit pas que c’est un bon entraineur!!
      C’est un peu comme quand on dit qu’une fille est sympa? ^^

      • jeremy

        14 avril 2018 à 10 h 57 min

        Je croyais qu’on reprochait justement à Genesio d’être borné et de manquer d’intelligence tactique…

      • Gonzo

        14 avril 2018 à 11 h 20 min

        Certains l’ont même affublé d’un sobriquet pour le traité d’idiot…

      • beeeeen

        14 avril 2018 à 14 h 33 min

        C’est pas parcequ’Abidal dit qu’il est intelligent qu’il l’est.
        C’est pas parcequ’on dit qu’il est idiot qu’il l’est.
        Il faut remettre les propos dans leur contexte et replacer le message qui est véhiculé derrière en fonction de ce contexte.
        Là Abidal veut rester positif car il a une belle opportunité professionnelle.
        Alors son objectivité…je n’y apporte pas trop de crédit non plus.

  11. lichalopez

    lichalopez

    14 avril 2018 à 8 h 47 min

    Donc c’est le 3ème qui se présente après Anderson et Muller l’été dernier mais Aulas fait le mort.

  12. Player

    14 avril 2018 à 10 h 32 min

    Moi, j’attends la suite des événements… on est à la croisée des chemins avec :
    – d’un côté, l’arrivée à la fin de la saison d’un entraîneur expérimenté au niveau européen, et la venue rapide d’un DS, avec un éclaircissement de l’organigramme sur le plan sportif
    – d’un autre côté, la prolongation de Genesio, et on prend les mêmes, et on recommence
    .
    A vrai dire, je suis de moins en moins optimiste pour le développement de mon club, après les dernières déclarations de JeanMimi et de Genesio…
    .
    Comme le sous-entend Abidal, l’arrivée du magnifique stade ne doit être qu’une 1ère étape : « C’était la première chose à faire avant de reconstruire une très grosse équipe ».
    … Et la suite ?

    • lichalopez

      lichalopez

      14 avril 2018 à 10 h 44 min

      Pour l’instant on part sur le même schéma que l’été dernier.
      Pas de DS, genesio qui reste, vente de joueurs importants.
      Et toujours les mêmes écrans de fumée pour endormir la masse.
      Juni, ben arfa, le méchant qatar, les supporters criminels…
      Comme je regrette gerland quand je vois ce qu’on devient avec ce stade.

      • Gonzo

        14 avril 2018 à 10 h 51 min

        « Comme je regrette gerland quand je vois ce qu’on devient avec ce stade »
        Rêvons plus petit ?

      • fandelol

        14 avril 2018 à 16 h 01 min

        Ah ouai? Tu regrettes les Danic, Mvuemba, Kone et compagnie? T’es bien le seul alors…

    • beeeeen

      14 avril 2018 à 14 h 37 min

      Et la suite Player ?
      Si ça se trouve elle n’aura lieu qu’en 2024, date ou un nouveau modèle économique pourra être mis en place.
      Je suis comme toi, telle la fosse…sceptique après les sorties récentes du staff olympien.
      Mais cela peut devenir du vent avec une simple défaite sur les 6 matchs à venir.
      Wait and see et union sacrée tant qu’on reste en course. Après on verra bien 😉

      • Player

        14 avril 2018 à 15 h 08 min

        Beeen, il me semble que notre budget nous permettrait largement de recruter un très bon entraîneur, et un DS avec un bon réseau.
        On a fait des recrutements de joueurs beaucoup plus onéreux pour ne pas savoir les utiliser, ou en se plantant sur le joueur, pas la peine de citer de noms… ce n’est pas un problème économique, selon moi.
        Tout le monde sait d’où provient la résistance, et pourquoi.
        C’est d’autant plus rageant que l’académie, et plus tard le centre de formation brésilien devraient produire de jeunes joueurs pour notre équipe, et pour alimenter aussi le modèle économique.
        Pour que tout cela fonctionne, que l’équipe grandisse, et que l’on ait un véritable projet sportif, il faut absolument 2 personnes d’envergure : un coach et un DS.
        Selon moi, le souci n’est pas financier… si l’OL retrouvait son rang, les recettes augmenteraient en conséquence, et ce serait un cercle vertueux.
        Mais bon, JMA a mis des années avant de reconnaître qu’on s’etait planté sur Puel ou sur Gourcuff, par ex… alors que l’erreur est humaine (même pour les meilleurs ! 😏)…. donc je crains que l’on ne soit pas encore sorti de l’auberge.

      • beeeeen

        14 avril 2018 à 20 h 40 min

        On est bien d’accord, mais vu le manque d’entrain à impulser un changement, le passage de cap pourrait bien n’intervenir que lorsque le club sera libéré d’un certain nombre de charges.
        Après c’est sûr qu’avec près de 200M€ de budget on pourrait (on devrait même) faire bien mieux.
        Mais c’est pas la stratégie du club on dirait.

    • Juni entraineur OL

      Juni entraineur OL

      14 avril 2018 à 14 h 20 min

      Il a bien raison notre président !
      Le qsg, voir Monaco, privent les français d’un réel suspens pour Le titre de champions !

      • beeeeen

        14 avril 2018 à 14 h 40 min

        Mais biensûr qu’il a raison, à Monaco ils ont un truand qui risque à tout moment de se faire sortir du jeu, et à Paris soi-disant de l’argent qui provient d’un entreprise (QSI) qui n’est rien d’autre qu’un investissement à fonds perdus. C’est comme la SNCF, ça peut pas durer éternellement sans changer quelquechose.

  13. Tempo

    14 avril 2018 à 15 h 47 min

    Le problème du DS c’est que la définition de ses missions sont à géométrie variable.
    Pour Jean Michel Aulas ce poste n’est pas franchement utile, la preuve deux trois conseils de Gégé ou de Nanard et hop il n’y a pas besoin de DS!
    Si les supporters réclament un DS et bien on va les calmer en parlant de Juni, de Carrière, de Abidal sans évoquer ce qu’il y a derrière ce poste.
    Bref tout de monde n’est pas dupe et à compris qu’à Lyon c’est le président qui a ce poste de DS depuis 30 ans et comme le fait si bien remarqué notre président « j’ai 200000 matchs de football derrière moi et cela me donne la reconnaissance éternelle pour décider et faire ce que je veux. Cela est bien plus élevé en grade que tous les diplômes d’entraîneur et autres du monde ».
    Cela dit, si le DS arrive après le stage d’avant saison et après avoir retenu l’entraîneur et bon nombres de joueurs, son influence sera minime.

  14. Tempo

    14 avril 2018 à 15 h 51 min

    Le président critique à juste titre le PSG, Monaco.
    Le problème c’est qu’au niveau Européen, il y en a énormément des clubs non clean qui bénéficient d’avantage entre les pétrodollars, le gaz russe, les chinois, la mafia américaine… et dans ce contexte J.M. Aulas veut gagner une coupe d’Europe?

    • fandelol

      14 avril 2018 à 16 h 05 min

      Gagner l’EL c’est tout à fait possible. Pour la ligue des champions, c’est sur qu’il faudrait plus qu’un miracle à l’heure actuelle. Tirages hypers favorables + faits de jeu pour nous + beaucoup de chance. Mais encore faut-il se qualifier lol.

Laisser un commentaire

En haut